Archives par étiquette : Panthéon

Le Puy du Fou entre au Panthéon mondial des parcs

PCe mardi 14 novembre, le Puy du Fou remporte un nouvel oscar, le « Hall of Fame Award », à Orlando (Floride – USA), à travers son créateur Philippe de Villiers, devant les 5000 invités de la cérémonie d’ouverture de l’IAAPA Attractions Expo, le plus grand salon international des parcs.

C’est la 5ème récompense mondiale pour le Puy du Fou en seulement 5 ans.

Ce prix prestigieux récompense un homme, Philippe de Villiers, pour avoir créé un concept original qui est une « contribution extraordinaire dans l’évolution et le développement des parcs à thème dans le monde  ». A travers son créateur, le Puy du Fou entre ainsi au Panthéon mondial des parcs (« Hall of Fame » se traduit par «  Temple de la renommée » ou « Panthéon »), confirmant son statut de référence dans l’univers du loisir et du spectacle. Le premier lauréat de cet Award fut M. Walt Disney. C’est la première fois qu’un Français reçoit cette distinction mondiale.

L’International Association of Amusement Parks and Attractions (IAAPA) est la plus grande association internationale dans le domaine des parcs à thème. Chaque année, elle désigne un jury pour élire le palmarès des oscars des parcs parmi les 5000 membres à travers le monde.

Pour son 40ème anniversaire, l’aventure artistique hors norme du Puy du Fou et son créateur Philippe de Villiers sont sur le toit du monde. Le Jury mondial a été convaincu par la création visionnaire d’un nouveau modèle de parc en 1977 et l’excellence des réalisations intégralement imaginées

Lire la suite de l'article

La République du Panthéon, symbole de l’apostasie de la France

De Philippe Maxence :

7048431_5e929df8-505d-11e7-a74c-a6885e939e86-1_1000x625"L’annonce officielle par le Président de la République en personne du transfert de la dépouille de Simone Veil au Panthéon n’a étonné personne. Elle était en quelque sorte inscrite dans le parcours de l’ancienne ministre de la Santé, au moins depuis qu’elle avait endossé la loi dépénalisant l’avortement. On ne reviendra pas ici sur ce que nous ne cessons de répéter depuis le décès de Madame Veil. Quoi qu’il en fût de sa pensée personnelle et des limites qu’elle voyait à l’avortement, elle restera celle qui pour l’Histoire a ouvert la porte à une logique mortifère. […]

Pourquoi le Panthéon ?

Le penseur catholique Jean Madiran l’a écrit naguère dans un petit livre au titre révélateur : La République du Panthéon (DMM) :

« Le Panthéon résume (…) et symbolise parfaitement, l’histoire moderne de la France contrainte à l’apostasie. »

Il précisait plus loin :

« Le Panthéon, parfait symbole, nous avertit. Il n’a pas été construit à côté de la cathédrale, comme la Sorbonne ou le Louvre, ou comme le château de Versailles. Il a été établi à la place d’une église : une église annexée, désacralisée, colonisée par un culte hostile à la tradition religieuse constitutive de la France. »

Cette église portait un nom. Un nom cher au cœur des Français et des chrétiens : Sainte-Geneviève. Ce n’est donc pas par hasard ou par un clin d’œil de l’Histoire que cette église est justement installée sur la Montagne Sainte-Geneviève.

Histoire tourmentée d'une… église

Cette église était née d’un vœu, celui

Lire la suite de l'article

Simone Veil a sa place au Panthéon, en compagnie du raciste et misogyne Voltaire, et des grandes figures de la Révolution et de sa Terreur

De Jeanne Smits, vice-présidente de l'AGRIF :

"Simone Veil, « santa subito » ! Le décès de celle qui a porté la loi portant massacre légal des innocents a donné lieu à une avalanche de louanges, jusque de la part de la Conférence des évêques de France qui a salué « sa volonté de bâtir une Europe fraternelle, sa conviction que l'avortement est toujours un drame ».

L’AGRIF ne se joint pas à ce concert, et si elle s’associe à la demande de panthéonisation de Simone Veil, c’est uniquement pour qu’elle y soit en compagnie du grand raciste et du misogyne indécrottable, Voltaire, et des grandes figures de la Révolution française et de sa Terreur, matrice de tous les génocides contemporains.

Simone Veil a survécu à l’abominable génocide des Juifs, et l’AGRIF veut croire que c’est par aveuglement ou par inconscience qu’elle a ouvert en France les portes à un massacre légal. Le nombre de victimes se compte à ce jour par millions. Mais elle ne l’a jamais publiquement regretté…

Pour une association antiraciste comme la nôtre, force est de constater que Simone Veil a – en compagnie de Valéry Giscard d’Estaing et de Jacques Chirac, sous l’impulsion des forces de la maçonnerie qui revendiquent cela comme une victoire – rendu possible la forme ultime du racisme, celle qui autorise, organise, finance l’élimination de petits d’homme parce qu’ils gênent ou parce qu’ils ne sont pas conformes à un minimum d’exigence génétique.

Elle a rendu légale la décision d’une femme de tuer son propre enfant. C’est

Lire la suite de l'article

Jean Zay au Panthéon ? Jean-Frédéric Poisson interpelle le gouvernement

Question écrite du député Jean-Frédéric Poisson au ministre de la Défense :

"M. Jean-Frédéric Poisson alerte M. le ministre de la défense sur le projet d’inhumation de Jean Zay au Panthéon.

« Aux Grands hommes la patrie reconnaissante », telle est l’inscription présente sur le fronton du Panthéon.

Cela signifie que la patrie tout entière se reconnaît dans la vie de la personnalité intégrant le Panthéon, lieu de notre mémoire collective, et considère la personne ainsi honorée comme un exemple d’attachement à la France, à ses symboles et à ses valeurs.

Or, ce projet n’est pas sans semer le trouble au sein du peuple français. Jean Zay fut notamment l’auteur d’un poème qualifiant notre drapeau tricolore, emblème national, de « saloperie tricolore ».

À l’heure où notre peuple a besoin de retrouver sa cohésion, le sens de ce qui unit les Français, l’intégration de Jean Zay au Panthéon est un contre-signal d’unité nationale.

C’est la raison pour laquelle Monsieur Jean-Frédéric Poisson demande au Gouvernement de renoncer purement et simplement à la mise à l’honneur de Jean Zay à cette occasion, et demande l’avis du Ministre de la Défense sur ce sujet."

Lire la suite de l'article