Archives par étiquette : paie

“C’est gratuit c’est l’Etat qui paie” : Macron fait du Hollande

Petite phrase prononcée hier par le chef de l'Etat lors de son entretien avec Jean-Pierre Pernaut :

Et l'argent de l'Etat, d'où vient-il ? De la poudre de perlimpinpin…

Commentaires (4)

Et la guéguerre en Syrie c'est qui qui va payer? Honte de mon pays! Je m'efforce à dire à nos amis syriens que c'est pas ça la France. Ils sont très compréhensifs mais sommes-nous dignes de leur amitié? Que pouvons-nous faire contre ce stupide gouvernement? La France est-elle à sa place? Dieu protège la Syrie!

Rédigé par : Joel | 13 avr 2018 09:40:55
____________________________________

Le décor, celui d'un maternelle?

Rédigé par : Ego | 13 avr 2018 09:54:24
____________________________________

Ce qu'il ne dit pas c'est qu'avec ce genre de mesure, il en sera fini de l'indépendance politique des communes. En clair, l'Etat risque d'influencer les électeurs. Les communes qui n'ont pas "bien" voté, auront-elles le droit de recevoir l'équivalent de la taxe d'habitation ?

Rédigé par : gh | 13 avr 2018 09:59:55
____________________________________

Petite nuance, même si la conclusion reste la même :
"Ce que les fran …nos concitoyens ne paieront pas, c'est donc l'Etat QUI LE PRENDRA EN CHARGE et qui remboursera (?)totalement les communes".
Autant être précis sur les mots.

Soit dit en passant, l'augmentation du carburant, gas-oil en particulier, annule pour un foyer,

Lire la suite de l'article

Patrick Buisson : “La droite paie le mépris dans lequel elle a toujours tenu la bataille des idées et le combat culturel.”

Patrick Buisson a été interrogé dans Valeurs Actuelles. Extraits :

Unknown-2Pourquoi la droite et le Front national se montrent-ils aujourd’hui incapables de faire émerger une véritable opposition ?

Parce que l’un et l’autre se dérobent au bon diagnostic. L’élection de 2017 aura mis à bas leurs vieux schémas. La droite et le FN ont fait la démonstration, chacun à leur tour, de leur incapacité à reconquérir ou à conquérir le pouvoir sur la base de leurs seules forces. Faute d’avoir su opérer la nécessaire clarification idéologique, la droite ne peut plus se prévaloir du bénéfice automatique de l’alternance. Elle a perdu l’élection imperdable et à moins qu’elle ne sache se réinventer, on ne voit pas pourquoi elle ne perdrait pas les élections qui viennent. Le FN, de son côté, faute d’avoir su construire une offre politique crédible, est resté ce qu’il a toujours été : le meilleur allié du système, son assurance vie. Englués dans des logiques d’appareils, Les Républicains comme le FN sont aujourd’hui dans une triple impasse : idéologique, stratégique, sociologique. Mais, pour rien au monde, ils ne voudront l’admettre. Je crains que cela ne débouche sur des désillusions encore plus cruelles.

Les Républicains ont entamé un véritable chantier de refondation. Par quoi doivent-ils commencer ?

Par tordre le cou aux incantations rituelles autour du “rassemblement”, mot-valise qui la leste comme un impedimentum. Le rassemblement appartient à l’ordre des moyens, ce n’est pas une fin en soi. Or, voici des lustres que, pour la droite,

Lire la suite de l'article

C’est pas cher, c’est la France qui paie

Lu ici :

"Le roi d'Arabie saoudite, qui a quitté hier la Côte d'Azur, n'a pas profité de son séjour pour éponger… 3,7 M€ d'impayés de son pays auprès de l'AP-HP [assistance publique – hôpitaux de Paris]. (…) Le chiffre a été confirmé hier après-midi au « Parisien » - « Aujourd'hui en France » par l'AP-HP. Pour être tout à fait précis, il ne concerne pas que le roi Salmane, mais comprend, pour toute l'Arabie saoudite, les particuliers, les organismes et l'ambassade à Paris."

Le Parisien devrait poursuivre ses investigations : les Saoudiens touchent peut-être tous l'Aide médicale d'Etat (AME) quand ils viennent en France ? En tout cas, c'est tout comme.

Lire la suite de l'article

L’essentiel c’est que le conducteur paie

Unknown-16Après les machines à sous déployées sur toutes les routes, même dans des endroits non accidentogènes, le ministère de la justice a trouvé une nouvelle source de revenu pour ponctionner encore les malheureux qui ont perdu leurs 12 points. Ils pourront conduire sans permis !

Le projet de loi sur "la justice du XXIe siècle", présenté par l'inénarrable Christiane Taubira vendredi en conseil des ministres, prévoit de transformer ce délit – et celui sur la conduite sans assurance – en une simple contravention. Juste une amende de 500 euros

A l’heure actuelle, la conduite sans permis est passible d’un an de prison et de 15 000 euros d’amende. De quoi dissuader toux ceux qui ont perdu leur papier rose. Si cette mesure est adoptée, le conducteur sera exempté d’un passage devant les tribunaux et le conducteur fautif payera la somme forfaitaire de 500 euros, minoré à 400 euros si le contrevenant a payé dans les quinze jours. De quoi encourager les sans papiers à conduire…

Commentaires (10)

Cette loi est uniquement à destination de la population qui roule sans permis c'est à dire les allogènes ultraméditerranéens.

Sauf si le FN passe et défait toutes ces lois débiles, je doute que l'UMP, plus socialiste que les socialistes, change quoi que ce soit.

Si l'on veut du changement maintenant, il va falloir le faire nous mêmes.

Rédigé par : lotus | 30 juil 2015 22:01:29
____________________________________

C'est absolument démentiel ! Ils sont tous bons à être enfermés !!!

Rédigé par

Lire la suite de l'article

Quand vous gagnez 100 euros, votre employeur en paie 235

Lu ici :

"Le salarié français est a priori l'un des mieux payé d'Europe (4e): le salaire «complet» moyen atteint presque 56 000 euros. Mais il est particulièrement fiscalisé (plus de 32 000 euros de charges sociales, impôt sur le revenu et TVA). Au final, il ne reste à l'employé français moyen que près de 24 000 euros, pour ses propres dépenses. Ce qui fait chuter la France au 11e rang en termes de pouvoir d'achat réel, selon l'Institut Molinari.

Ainsi en France, pour qu'un salarié moyen dispose de 100 euros nets de pouvoir d'achat, l'employeur aura versé 235 euros en 2015. Soit deux euros de plus que l'année dernière et cinq de plus qu'en 2010. Sur cette somme, 79 euros sont des charges patronales, 39 euros des charges salariales, 10 euros des impôts sur le revenu et 7 euros de la TVA."

Le pire, c'est quand on sait comment l'Etat utilise ces 235 euros.

"Le modèle social à la française est bien connu: la dépense publique y est historiquement élevée pour proposer des prestations sociales larges et généreuses aux Français (routes, école, santé, sécurité de l'emploi, etc.). Alors, les Français en ont-ils encore pour leur argent? Pour l'institut Molinari, non: il n'y a qu'à regarder du côté des Pays-Bas, de la Suède ou du Danemark, connus aussi pour leur tradition sociale. La-bas, la protection sociale est comparable à celle de la France, pourtant les prélèvements sociaux sont bien moindres. Si bien qu'à la fin les

Lire la suite de l'article

Hébergement d’urgence : c’est gratuit c’est l’Etat qui paie !

Lu ici :

"L'hébergement d'urgence dans les hôtels vient d'être pointé du doigt dans un rapport. En théorie, cette solution est provisoire, mais la réalité est tout autre : cet hébergement peut durer des années. Dans les hôtels sociaux, on retrouve des familles en difficulté, logées ici par le Samu social. Une équipe de France 2 a rencontré l'une d'entre elles. Un couple géorgien avec un enfant qui habite dans l'hôtel depuis 2010, en attendant une éventuelle régularisation. Elle ne débourse rien. En effet, c'est l'État qui règle la facture.

En amont, l'organisme a négocié des ristournes avec le patron de l'hôtel. La chambre double passe de 65 euros à 30, assure Belaid Belharet, le gérant de l'établissement. Une manière pour le patron de remplir son hôtel toute l'année. Ainsi, pour 13 chambres, il reçoit près de 15 000 euros d'argent public chaque mois. Et chaque nuit, l'État paie une chambre à 30 000 personnes. Ils n'étaient que 11 000 en 2013."

Comme dirait Hollande : ce n'est pas cher, c'est l'Etat qui paie.

Commentaires (5)

Malheureusement l'Etat c'est ma poche.

Rédigé par : Jean Theis | 20 fév 2015 17:08:53
____________________________________

Quand je pense que des français dorment dans la rue et qu'on ne demande même pas 1 euro à ces gens qui débarquent ainsi.
Dans d'autres pays, le venue d'immigrants est régie par le travail : si l'on a des emplois pour eux ils sont acceptés MAIS ils ne viennent pas SE FAIRE ENTRETENIR EN FAMILLE il n'y a qu'en France

Lire la suite de l'article

Le clientélisme ne paie plus

Aveu d'Elie Brun, maire sortant (battu) UMP de Fréjus, le soir du 2nd tour, à propos des musulmans :

«Avec ce que j’ai fait pour eux putain. Ils iront faire leur mosquée tous seuls, qu’ils m’emmerdent plus.»

Commentaires (6)

Qu'Elie Brun aille à la mosquée entendre ce que disent les prédicateurs de l'avortement, du pseudo mariage gay et de la théorie du genre !

Rédigé par : nemo | 3 avr 2014 10:10:26
____________________________________

Il n'y a pas de "théorie" du genre, c'est une idéologie. Il faut vraiment comprendre qu'il est capital, et même primordial, de revenir au vrai sens des mots. Quand on laisse la fraude des mots se faire, rien n'empêche la perversion de la Cité.
De même, parler de "mariage gay", c'est avoir déjà perdu. Qui est gai sinon le chrétien ? Comme disait saint Paul : "on dira de vous que vous êtes tristes, quand vous portez la joie dans votre coeur".

Par ailleurs, en ce qui concerne les prédications de la mosquée, je ne serais pas si optimiste.

Rédigé par : Papa | 3 avr 2014 10:28:49
____________________________________

Ca lui apprendra à cet homme ,comme quoi cela ne sert à rien de sortir des écoles à trois étages pour savoir ce qu'un catholique sait à savoir ne jamais faire confiance en cette communauté. Et n'en déplaise à certains mais
Farida Belghoul agit exactement de la même manière , mais bon !!

Rédigé par : crockett | 3 avr

Lire la suite de l'article

Le PS paie cher sa dénaturation du mariage

En avril 2013, le démographe Hervé le Bras avait démontré, chiffres à l'appui, que le PS avait fait une erreur électorale énorme avec le "mariage pour tous", notamment en donnant l'exemple de l'Ouest de la France.

Cette analyse s'est avérée rigoureusement exacte lors du 1er tour des municipales.

De ce point de vue, le cas de l'ouest du pays, acquis depuis longtemps à la gauche, est emblématique : à Brest, Nantes, Poitiers ou Rennes, villes dont le basculement à gauche, aux municipales de 1977, avait annoncé la victoire de celle-ci à la présidentielle et aux législatives de 1981, les socialistes sont en recul. Autre symbole : à Quimper, le maire sortant, Bernard Poignant, vieil ami de François Hollande et conseiller à l’Élysée, est sur la défensive face à la droite, qui le devance au premier tour.

Lire la suite de l'article