Archives par étiquette : ouverte

Lettre ouverte au Président de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne

Depuis un mois il y a du grabuge à Paris I contre la sélection à l'université. Les gauchistes ont haussé le ton depuis vendredi dernier, et ont voté le blocage total du centre Tolbiac pour une semaine. A un mois des partiels, les étudiants n'en sont même pas à la moitié des programmes et le centre Tolbiac est inaccessible. Un étudiant, soutenu par l'UNI et Les Républicains Sorbonne, a écrit une lettre ouverte au président afin qu'il use de ses pouvoirs de police pour résoudre ces fâcheux problèmes de gauchistes :

Monsieur le Président,

Unknown-18Voilà plus d’un mois que le centre Tolbiac – PMF de l’Université Paris I Panthéon – Sorbonne se trouve être un foyer actif d’opposition au plan étudiant récemment proposé par le gouvernement. Depuis plusieurs jours, le phénomène tend à s’accroître et à monter en puissance. Il y a un mois, on se cantonnait à des assemblées générales. Depuis trois semaines, de nombreux TD sont annulés suite à des blocages organisés par au maximum une vingtaine d’étudiants. Lundi, le blocage du centre entier a été voté jusqu’à jeudi, empêchant les étudiants de se rendre aux cours magistraux, aux TD, en salle de travail ou à la bibliothèque. Dans certaines matières, à trois semaines de la fin du semestre, nous n’en sommes pas même arrivés à la moitié du programme prévu. Une poignée d’indignés bloque actuellement la vie d’une des plus anciennes et des plus illustres universités d’Europe.

Ces blocages posent un grave problème quant à l’organisation de

Lire la suite de l'article

Lettre ouverte des moniales Trappistines Syriennes : “Libère-nous Seigneur de la guerre … et libère-nous de la mauvaise presse …”

Appeler les choses par leur nom, voici le commencement de la paix :

Orto"Quand les armes se tairont-elles? Quand se tairait tant de journalisme partiel? Nous, qui vivons en Syrie, nous sommes dégoûtés par l’indignation générale qui se lève pour condamner ceux qui défendent leur propre vie et leur propre terre.

A plusieurs reprises ces mois-ci, nous nous sommes rendus à Damas. Nous y sommes allés après que les bombes des rebelles aient fait un massacre dans une école. Nous y étions également voici quelques jours seulement, le jour après que 90 missiles tirés à partir du faubourg de Goutha soient tombés sur la partie de la ville sous le contrôle du gouvernment. Nous avons écouté les récits des enfants, la peur de sortir de chez eux et d’aller à l’école, la terreur de devoir voir encore leurs camarades de classe, ou eux-memes, sauter dans les airs. Ces enfants ne parviennent pas à dormir la nuit à cause de la peur qu’un missile arrive sur leur toit. La peur, les larmes, le sang et la mort. Ces enfants ne sont-ils pas aussi dignes de notre attention?

Pourquoi l’opinion publique n’a-t-elle pas cillé, pourquoi personne ne s’est-il indigné, pourquoi n’y a-t-il pas eu d’appels humanitaires ou autre en faveur de ces innocents? Pourquoi n’est-ce que lorsque le gouvernement syrien intervient, en suscitant la gratitude de la part des citoyens Syriens qui se sentent ainsi protégés contrte tant d’horreur (on l’a constaté, et ils nous l’ont raconté), pourquoi seulement à ce moment-là

Lire la suite de l'article

La chasse aux « Fake News » est ouverte avec la bénédiction de Kim Jong-Macron

Lire la suite de l'article

Lettre ouverte : Proposition de loi sur l’euthanasie

Chers amis,

Comme nous vous l'avons déjà signalé, la France Insoumise a déposé une proposition de loi visant à aggraver encore la loi Léonetti-Claeys en légalisant la prétendue "euthanasie" (qui n'a rien à voir avec une mort douce, malgré l'étymologie, et tout avec un assassinat – en attendant l'élimination systématique des "indésirables" comme on l'a vu partout où cette législation funeste a été appliquée, de Sparte au IIIe Reich, et même aujourd'hui en Belgique et aux Pays-Bas, où mineurs et handicapés mentaux peuvent être éliminés, éventuellement même sans l'avis de leur famille).

Officiellement, cette loi "n'a aucune chance" d'être votée, car le gouvernement y est – toujours officiellement – opposé. Le problème, c'est que le gouvernement n'a pas l'air, d'après nos renseignements, de faire particulièrement pression sur sa majorité pour bloquer le texte. En tout cas, il est certain qu'il s'agit d'un ballon d'essai pour tester la résistance des défenseurs de la dignité humaine. Si nous ne nous mobilisons pas, cette loi peut parfaitement être votée – donnant un signal catastrophique au seuil de cette année importante pour les questions bioéthiques.

Alors écrivons vite à nos députés pour leur dire que nous suivrons avec attention leur vote et que nous leur demandons instamment de bloquer cette dérive prétendument progressiste (c'est curieux comme les "progressistes" n'ont que des lubies totalement archaïques à proposer!). Vous pouvez signer ci-dessous un mot pour tous les députés de votre département.

Je compte sur vous. Il faut absolument que nous empêchions cela.

Fidèlement

Guillaume de Thieulloy

Lire la suite de l'article

Filiation : nouvelle lettre ouverte du Fr Jean-Marc Miele à La Croix

Capture d’écran 2018-01-12 à 16.32.49Suite à la lettre ouverte datée du 6 janvier du Frère  Jean-Marc Miele (religieux de saint Vincent de Paul) à Loup Besmond de Senneville (voir ici), Guillaume Goubert, Directeur de La Croix, a répondu.

Le dialogue étant désormais ouvert, le Frère Miele lui a renvoyé une nouvelle lettre, que vous pouvez lire en indiquant votre adresse ci-dessous :

Lire la suite de l'article

Filiation : lettre ouverte du Fr Jean-Marc Miele à La Croix

LargeUn religieux de Saint Vincent de Paul, le Fr Jean-Marc Miele, membre de la communauté religieuse de Notre-Dame de la Salette à Paris, a publié une lettre ouverte de 6 pages à Loup Besmond de Senneville, journaliste à La Croix, à propos du dossier consacré à la future loi de bioéthique paru le 3 janvier, avec un sondage biaisé sur la PMA, la GPA et l’euthanasie. Dans cette lettre, il accuse les journalistes de La Croix de se faire l’instrument d’une campagne médiatique et idéologique et leur demande de jouer leur rôle de journaliste d’un quotidien catholique, devant éclairer les consciences sur les enjeux de cette loi.

Vous pouvez téléchargez gratuitement cette lettre en renseignant votre adresse courriel ci-dessous.

Lire la suite de l'article