Archives par étiquette : oublie

PMA-GPA : l’homme, ce grand oublié de l’écologisme

Ludovine de la Rochère est interrogé dans Valeurs Actuelles, suite aux accusations de Marlène Schiappa. Extraits :

"Force est de constater que Marlène Schiappa n’a pas pris en compte le fait qu’il est aussi écrit sur ce visuel : “No PMA sans Père” et “No GPA”. Autrement dit, il s’agit spécifiquement du détournement de techniques médicales dans le but de concevoir un enfant dont le père ou la mère, suivant les cas, sera effacé(e). Rien à voir, donc, avec la PMA, technique médicale destinée aux couples ayant une infertilité médicalement constatée, donc des couples homme-femme, ou avec les familles monoparentales. En ce qui les concerne, dans l’immense majorité des cas, l’enfant connaît son père et sa mère même s’il ne vit qu’avec l’un des deux. En outre, il n’y pas eu la volonté délibérée d’effacer le père et la mère dès la conception de l’enfant.

Le sens de ce visuel est donc celui de l’usage de la technique : il interroge sur le fait de savoir s’il faut user de la technique sans s’inquiéter des conséquences, s’il faut laisser faire et accepter toutes les dérives possibles. Il dit aussi que, à juste titre, le choix des techniques est questionné pour ce qui concerne notre environnement – c’est ce qu’on appelle l’écologie -, mais qu’il devrait peut-être l’être aussi pour l’être humain. Je dis “peut-être” parce que le message de ce visuel – et c’est important – est sous la forme d’une question. Il appelle, autrement dit, à

Lire la suite de l'article

Le projet de loi relatif à la sécurité intérieure oublie de désigner l’ennemi

Voici l'allocution du député Marie-France Lorho, qui a succédé à Jacques Bompard, hier à l'Assemblée Nationale, sur le projet de loi relatif à la sécurité intérieure :

"La France est confrontée à un danger violent : l’islamisme. Un ennemi autrefois extérieur et circonscrit par des frontières s’est insinué au cœur de nos métropoles et de nos villages. Cet ennemi s’enracine au cœur de notre patrie : choyé comme clientèle électorale, instrumentalisé par les propagateurs de la haine de soi, laissé libre d’ouvrir mosquées et madrasas dans le pays de Saint Louis. Actuellement, les groupes terroristes qui sévissent en Irak, en Syrie, au Mali ou ailleurs, utilisent bien entendu cette faille nationale pour atteindre notre corps social et nos symboles. Leurs actions insupportables ont pu se propager à cause des erreurs géopolitiques des quinquennats précédents. Nous n’aurions pas dû détruire la Libye, nous n’aurions pas dû alimenter les factions islamistes de la rébellion syrienne, nous n’aurions pas dû enfermer nos échanges orientaux dans le piège tendu par les pays du Golfe.

Je reconnais à votre gouvernement quelques inflexions en la matière. Il n’est que temps et nous devrions collectivement admettre que seul un retour au bon sens et au pragmatisme pourra servir notre sécurité nationale. Les Chrétiens d’Orient comme d’autres minorités nous en alertent depuis longtemps. Toutefois, cette situation géopolitique ne peut résumer la cause de la multiplication des attentats sur notre sol.

La première cause de cette recrudescence d’attentats, c’est l’affrontement au cœur de notre société de modèles de civilisation

Lire la suite de l'article

La réforme du code du travail oublie les 3 tabous

Marie-France Lorho, longtemps première adjointe du maire Ligue du Sud d’Orange, Jacques Bompard, vient de lui succéder à l'Assemblée. Extrait de son entretien dans Minute de ce jour :

2837_page_01"L’actualité politique de la rentrée, c’est évidemment la réforme du Code du travail. Quelle est votre position sur les propositions du premier ministre ?

Je viens vraiment du monde de l’entreprise. Je ne suis pas un Macron évoluant entre l’agence Havas, les ministères et la banque Rothschild. Je sais donc qu’il faut rompre certains dogmatismes pour libérer les organes économiques.

Je regrette le fonctionnement par ordonnances, je regrette que madame Pénicaud soit embuée dans des procédures liées à Business France et je regrette que l’on ne brise toujours pas trois grands tabous : celui du traitement social du chômage, celui des 35 heures et celui des centrales syndicales non représentatives.

Sur le reste, c’est un gouvernement de commis de la grande finance. Sur certains points, par hasard, la grande finance peut avoir besoin que l’économie française aille mieux. C’est une des difficultés politiques dans l’analyse de ce texte."

Lire la suite de l'article

Le bien commun, grand oublié des politiques immigrationnistes

De Guillaume de Thieulloy dans Les 4 Vérités :

"Comme beaucoup de lecteurs le savent, je suis un catholique pratiquant et je n’aime donc guère l’idée de critiquer un message pontifical.

Malheureusement, des raisons mo­rales graves m’obligent à m’opposer au message du Pape pour la 104e journée des migrants, publié le 15 août dernier. Je note d’abord que cette publication (fort peu urgente, puisque ladite journée sera la 14 janvier prochain) a eu lieu dans le contexte de la vague d’attentats qui a frappé l’Espagne et l’Europe. Beaucoup de lecteurs en ont déduit – à tort ou à raison, mais personne, à Rome, n’a fait le moindre effort pour nous convaincre que c’était à tort – que ce message était une réponse à ces attentats.

Or, le Pape déclare dans ce message : « Le principe de la centralité de la personne humaine, fermement affirmé par mon bien-aimé prédécesseur Benoît XVI, nous oblige à toujours faire passer la sécurité personnelle avant la sécurité nationale. » La référence à Benoît XVI (Caritas in Veritate n° 47) ne dit pas ce que le Pape François y lit. Et c’est logique, car ce principe est tout bonnement monstrueux.

Évidemment, il est souhaitable que l’Église défende la dignité de la personne humaine. Mais prétendre que cette dignité « nous oblige à toujours faire passer la sécurité de la personne avant la sécurité nationale » est absurde. Si c’était vrai, il faudrait donc sacrifier des millions de personnes à une seule, puisque la sécurité

Lire la suite de l'article

La Préfecture de Haute-Savoie oublie d’envoyer les documents de campagne de certains çandidats

Chantal Touvet, candidate PCD sur la deuxième circonscription de Haute-Savoie, a découvert que sa profession de foi et son bulletin était absent de toutes les enveloppes distribuées par la préfecture. Plusieurs candidats sont ainsi privés de ce moyen de communication ! La préfecture a diffusé ce communiqué de presse minimaliste :

Capture d’écran 2017-06-08 à 06.59.21

La presse s'interroge sur un report du scrutin :

"Alors que le premier tour des élections législatives doit se tenir, comme partout en France, dimanche 11 juin, il pourrait bien être reporté sur les 1re et 2e circonscriptions du département. En cause : un défaut dans les enveloppes contenant les professions de foi des candidats et les bulletins de vote portant leur nom.

En effet, des militants des Républicains habitant sur la 1re circonscription ont alerté leur fédération, mardi 6 juin, pour lui signaler qu’il manquait la documentation d’Annabel André-Laurent et de Bernard Accoyer (son suppléant) dans l’enveloppe. Après enquête, l’état-major républicain s’est rendu compte que les papiers avaient été envoyés et distribués à… Roanne, dans la Loire.

« Nous avons pourtant fait les choses comme il se doit, explique un responsable de la fédération. Nous avons imprimé les professions de foi et les bulletins de vote à Meythet et les avons apportés à la préfecture de Haute-Savoie en temps et en heure. Le reste de la procédure est de son ressort. » Comment les documents sont arrivés dans un autre département ? Le militant ne le sait pas.

Ce qu’il sait en revanche, c’est que la fédération locale des

Lire la suite de l'article

Le pseudo-pacifiste Mélenchon oublie les chrétiens massacrés en Egypte

Extrait d'un communiqué de Bernard Antony :

15995603"[…] Toujours dans sa posture pacifiste et se parant de la sagesse grecque, le camarade Mélenchon a brandi un brin d’olivier, se proposant une fois élu de désengager la France de tout conflit. Mais cet auteur de « l’ode à la paix », comme le titre ce jour l’Humanité, dans le plus pur style des stances à Staline des années 50, n’a pas trouvé un mot pour exprimer de la répulsion face aux derniers massacres perpétrés quelques heures avant son meeting, en Égypte puis à Mogadiscio par l’islam jihâdiste.

Mélenchon, se parant de la sagesse grecque et de la paix en Méditerranée, ne se soucie guère en effet de la continuité des persécutions atroces et des massacres faisant à la longue disparaître le vieux peuple chrétien des coptes (« Égyptiens »), comme si, sans cesse et dans une multitude de pays, n’existait pas la constante d’agression de l’islam jihâdiste.

C’était vraiment mépriser son auditoire marseillais que d’oser jouer avec esbrouffe, le cœur sur la main, le prophète visionnaire se voulant à la fois analyste politique et défenseur de la paix sans même citer le mot « islam » et en s’en prenant uniquement à la politique américaine, certes pas exempte jusqu’ici de lourdes responsabilités, mais pas seule.

Faute de rappel, aussi bien chez les Républicains qu’au Front National, de la monstruosité de cent ans de communisme, « horizon indépassable de l’esclavagisme moderne », avec, pour le moins, ses cent millions de morts, Mélenchon, pseudo-défenseur de la culture, peut donc aujourd’hui user

Lire la suite de l'article

Les Inrockuptibles ont oublié la croix gammée

Fureur, mèche et moustache, il ne manque presque rien dans cette Une caricaturale. En font-ils trop ? Ben non, ils n'ont pas osé mettre une croix gammée… Et puis j'ai vérifié sur Decodex : ils disent que ce titre (propriété du milliardaire Matthieu Pigasse, également actionnaire du Monde) est fiable…

Couverture1106

Lire la suite de l'article

Guillaume Peltier (LR) appelle à manifester dimanche mais oublie l’abrogation de la loi Taubira

Le jeune homme politique est habile. Il appelle à manifester dimanche dans un communiqué dans lequel il parle de beaucoup de sujets mais à aucun moment d'abrogation de la loi Taubira.

Sans-titre"Je vous donne rendez-vous dimanche à 13H, Porte Dauphine à Paris, pour participer à la grande mobilisation populaire s’opposant à la PMA et la GPA

Mon combat et mes opinions sur ses questions n’ont pas changé. Nous devons nous mobiliser pour dire : les offensives contre la famille et l’éducation, ça suffit !

Je manifesterai dimanche car je veux souligner mon opposition aux projets passés et en cours de la part du gouvernement. Malgré les attaques caricaturales de Najat Vallaud-Belkacem à l’égard du Pape François, on enseigne bien la théorie du genre dans nos écoles et surtout la gauche veut aller plus loin. J’en ai assez que, depuis 4 ans, la gauche s’en prenne à la politique familiale notamment avec la baisse du plafond du quotient familial.

Enfin, je veux montrer mon opposition totale à la procréation médicalement assistée sans père et la grossesse par autrui.Ce dernier sujet est le point ultime d’une société sans valeurs, où les repères et l’identité sont sciemment détruits et où le corps humain n’est plus qu’une marchandise au service d’un faux droit à l’enfant.

Je ne pense pas que ces sujets soient annexes, ni que les menaces ou les attaques aient disparu.

Voilà pourquoi je vous invite à participer massivement à la manifestation organisée dimanche à Paris et dont le

Lire la suite de l'article

#Orlando : la gauche bobo accuse La Manif Pour Tous mais oublie l’islam

Nous ne sommes pas déçus car la gauche ne déçoit jamais : cet article de Fdesouche recense quelques tweets où la Manif Pour Tous est suspectée d'avoir sa part de responsabilité dans la fusillade d'Orlando :

 

 

1606130414370095

Lire la suite de l'article

Rapport sur les violences policières : l’ACAT oublie La Manif Pour Tous

Unknown-10Dans un rapport d'une centaine de pages sur l'usage (disproportionné) de la force par les représentants de la loi en France, l'ACAT cite en exemple un certain nombres de manifestations, mais surtout des manifestations au cours desquels des nervis d'extrême-gauche sont venus pour en découdre contre les forces de police. En revanche, l'ACAT ne cite jamais la répression disproportionnée subie par les pacifiques manifestants de La Manif Pour Tous.

Dans une décision du 25 novembre, le Défenseur des droits avait pourtant estimé que la police avait fait un usage « manifestement disproportionnée » de la force lors d'un rassemblement des mères veilleuse, puisque les personnes rassemblées à cette occasion – des femmes avec des enfants – ne présentaient en effet pas de risque de trouble à l’ordre public.

Unknown-8Il y a eu en juillet 2013 un rappel à l’ordre de la France de la part du Conseil de l’Europe. Dans toutes les manifestations, jusqu’à la dispersion finale, il n’y a pas eu sur le parcours le moindre problème, pas la moindre poubelle renversée. En mai-juin 2013, il y a eu environ 1000 interpellations à Paris, sous prétexte de contrôles d’identités alors que dans 99% des cas, les militants avaient leurs papiers d’identité. Il n’y avait aucune raison de les emmener passer 12 heures ou 20 heures au poste. Par ailleurs, les gens retenus pendant des heures étaient libérés sans le moindre document officiel attestant de ce qui était arrivé. Il n’y a jamais eu de condamnation car il n’y avait

Lire la suite de l'article

« Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre »

Charles Beigbeder commence en citant ainsi Winston Churchill puis poursuit :

"Pour n’avoir pas suffisamment médité les leçons tirées des épreuves traversées par notre pays au cours des précédents siècles, nous subissons de plein fouet les conséquences d’une légèreté à laquelle la tragédie du 13 novembre semble avoir mis fin, nous rappelant tristement à une réalité que nous voulions ignorer.

Notre légèreté a consisté à avoir cru que nous pouvions offrir une vie harmonieuse à une jeunesse désœuvrée, sans l’enraciner dans les profondeurs de l’âme française. « Un pays qui a joué un rôle de premier ordre n’a pas le droit de se réduire au matérialisme bourgeois qui ne demande qu’à jouir tranquillement de ses richesses acquises » rappelait pourtant Ernest Renan dans La Réforme intellectuelle et morale, au sortir du traumatisme de la guerre de 1870.

C’est la nationalité française de la plupart d’entre eux qui est frappante, notamment le cas d’Ismaël Omar Mostefai, originaire de l’Essonne : un « ancien petit voyou […] connu pour huit condamnations de droit commun entre 2004 et 2010 sans jamais avoir été incarcéré. Il faisait l’objet d’une fiche S pour “Sûreté de l’État” en 2010, date à laquelle il s’était radicalisé » rappelle Le Figaro. Tout le drame français est résumé dans cette phrase : un individu français né sur le sol français, élevé dans une école française, devenu délinquant de droit commun sans jamais être incarcéré, pour finalement basculer dans le djihadisme. Une réplique de Mohammed Mérah en somme, où l’on

Lire la suite de l'article