Archives par étiquette : objectif

Marcher le 21 janvier, c’est demander que la « promotion » de la vie devienne un objectif politique

Conseiller régional PCD en Ile-de-France, Nicolas Tardy-Joubert explique dans Valeurs Actuelles pourquoi il est important de participer à la Marche pour la vie :

9024-p6-affiche"Le 21 janvier à Paris, les marcheurs pour la Vie montreront à nos compatriotes qu’il existe une autre voie, face à celle d’une culture de mort prégnante dans notre société : celle de la défense de la Vie. La liberté des marcheurs est d’affirmer leur attachement au respect de la vie de la conception à la mort naturelle pour des raisons personnelles ou collectives.

Marcher, c’est manifester sa volonté de voir la Vie mieux protégée dans les politiques publiques. Chacun sait qu’il n’y aura pas de majorité au Parlement pour abroger la loi Veil, mais pourquoi n’y aurait-il pas une majorité favorable au déploiement de politiques publiques pour encourager l’accueil de la vie dans notre pays, et mettre en place une politique familiale ayant des répercussions économiques favorables ? En comparant les résultats de nos politiques avec d’autres pays, nous ne pouvons que déplorer que pour une population équivalente à l’Italie et inférieure à celle de l’Allemagne, le nombre d’avortements soit deux fois plus élevé en France. Sur un strict plan économique, une démographie plus vigoureuse dans notre pays, donnerait des opportunités de croissance. Ne faudrait-il pas fixer un objectif de réduction du nombre d’avortements dans le cadre d’une mandature ? Pourquoi ne pas aider les jeunes femmes enceintes et les jeunes parents à accueillir la vie, lever les freins psychologiques, économiques et sociaux qui existent ?

Lire la suite de l'article

Objectif : 1000 bénévoles pour la Marche pour la vie

Le 21 janvier 2018, dans moins de deux mois, nous marcherons pour la vie dans les rues de Paris ! 

Venez nous aider et faites partie des 1000 bénévoles qui encadreront la Marcheau sein des différentes équipes :

  • Accueil : pour orienter les marcheurs, (garçons / filles de plus de 16 ans)
  • Logistique : pour que la Marche puisse avoir lieu, (garçons / filles de plus de 16 ans)
  • Circulation : pour accompagner les marcheurs, (garçons / filles de plus de 16 ans)
  • Sécurité : pour que la Marche se déroule en toute sérénité, (hommes de plus de 18 ans)

S’inscrire maintenant, c’est faciliter l’organisation : inscrivez-vous et invitez votre famille et vos amis à s’inscrire !

DEVENIR-B2N2VOLE-768x459

Lire la suite de l'article

Le système oligarchique n’a plus qu’un objectif : laminer Fillon

De François Marcilhac dans l'Action française :

Capture d’écran 2017-03-03 à 07.19.13"[…] Tous ceux qui, appartenant aux média, au système judiciaire, au monde politique, jouent les vierges outragées en entendant les accusations portées à leur encontre par Fillon nous feraient sourire si l’avenir du pays n’était en cause. Fillon, en tant que collaborateur de Sarkozy durant cinq ans, a d’ailleurs participé au renforcement de cette symbiose malsaine entre les quatre pouvoirs qui tendent à monopoliser la chose publique depuis Giscard assurément, mais surtout depuis Mitterrand : les institutions proprement dites constituées du pouvoir politique, exécutif et législatif mêlés, et du pouvoir judiciaire, ainsi que le pouvoir médiatique et le pouvoir financier. Symbiose qui s’est aggravée à proportion que l’État a perdu de son indépendance vis-à-vis d’institutions européennes qui n’ont en vue que d’assurer les conditions d’une globalisation toujours plus effrénée. Cette symbiose a un autre nom : le système oligarchique, dont le propre est de soumettre les élites relevant des trois premiers pouvoirs aux intérêts du quatrième. Le tort de Fillon, c’est son conservatisme apparent, dont on craint qu’il ne l’oblige auprès d’une large frange de son électorat, contrairement à un Alain Juppé totalement oligarcho-compatible. La victoire de Fillon le soir de la primaire fut une victoire à la Pyrrhus, car son arrêt de mort fut signé aussitôt. Macron a le double avantage d’être tout aussi oligarcho-compatible que Juppé, avec trente ans de moins. Le système oligarchique n’a plus qu’un objectif : laminer Fillon pour que le duel du second tour oppose la candidate patriote au

Lire la suite de l'article

Un grand moment de journalisme objectif

Avec cet éditorial du Monde au vitriol contre le candidat américain :

Images-2"[…] Cet homme est une menace pour la démocratie. […] Voilà un homme qui a érigé son ignorance crasse de tous les dossiers en preuve de sa non-appartenance aux « élites », situation qui lui conférerait une supériorité naturelle sur ses concurrents ! Voilà un homme qui ment tellement qu’il a en quelque sorte neutralisé la notion même de mensonge : dans l’univers de Donald Trump, les faits eux-mêmes sont « élitistes » et ne doivent pas venir entraver la vision du monde que veut nous imposer ce roi de la télé-réalité. Trump a acquis une partie de sa notoriété en étant bateleur en chef à la télévision. Tel est son « apport » en politique : il a transféré dans l’arène publique le principe de la télé-réalité. Il s’agit de capter l’attention en repoussant toujours plus loin les limites de la vulgarité. Au nom du « parler vrai » et de la lutte contre le « politiquement correct », on fait reculer le seuil de l’inacceptable. […]"

On lira cette analyse plus honnête de L'Homme Nouveau sur le personnage :

"[…] À quelques semaines du 8 novembre, le candidat du parti républicain vient de s’entourer de trente-trois conseillers catholiques, tous admirables. Parmi eux, le Père Frank Pavone, directeur de « Prêtres pour la Vie », Tom Monaghan, fondateur d’Ave Maria University en Floride, Rick Santorum, ancien sénateur et candidat présidentiel, Sam Brownback, gouverneur du Kansas, et Fran­cis Rooney, ex-­ambassadeur auprès du

Lire la suite de l'article

La disparition des références traditionnelles à la France est un objectif volontaire des mondialistes

C'est une sorte de Petit remplacement similaire à la méthode du "voleur chinois" que décrit François Asselineau sur son site :

Evolution-du-logo-edf-gdf-grdf-erdf-enedis"De façon opiniâtre et sournoise, les références à notre pays sont gommées un peu partout, y compris des noms des entreprises naguère publiques qui avaient fait la force et la fierté de la France de l’après-guerre. C’est ce qui arrive à ERDF, selon le même schéma déjà vu pour GDF, France Telecom et d’autres. ERDF (« Électricité Réseau Distribution France ») s’appelle désormais officiellement « Enédis », depuis le 1er juin 2016.

Cette lobotomie subreptice n’est pas seulement conforme à la volonté de l’Union européenne de réaliser le « marché unique » de l’énergie et de faire disparaître toute idée d’opérateur national. Elle s’inscrit dans une stratégie plus globale, qui est celle du projet de dislocation rapide des grands États-nations, comme la France, l’Espagne ou le Royaume-Uni, projet prémédité par les idéologues fanatiques de l’euro-atlantisme.

La création des grandes régions par François Hollande a posé le problème de leur renomination. Les habitants ont en général préféré adopter des noms faisant référence à l’ensemble français ; ainsi les habitants de la grande région « Alsace – Lorraine – Champagne Ardennes » ont rejeté les propositions de « Centre Europe » ou de « Austrasie » et préféré adopter le nom de « Grand Est », ce qui se positionne clairement par rapport à la carte de France. De même, les habitants de la grande région

Lire la suite de l'article

“On gagnerait à avoir comme objectif une baisse du nombre d’avortements”

Sur Facebook, Pascal Gannat répond à Sophie Montel :

""On gagnerait à avoir comme objectif une baisse du nombre d'avortements", selon Eugénie BASTIE, très jeune auteur de deux livres destinés à devenir un classique de droite, ''Adieu Mademoiselle''.

Sophie MONTEL, membre du Bureau Politique du FN, député européen et présidente du Groupe FN de Bourgogne-Franche Comté, avait exprimé l'idée qu'il faudrait inscrire dans la Constitution, ''sanctuariser'' a ce sens en droit, l'avortement et la contraception, conçus comme des droits de la personne humaine.

J'avais déposé 3 Tweets sur mon compte TWITTER que j'ai retirés très rapidement, constatant qu'ils étaient utilisés par certains contre le FN et non pour le débat des idées, légitime sur ces sujets difficiles et complexes.

J'étais de plus absent à Paris, ce 1 er mai pour la première fois depuis très longtemps, du fait d'un événement familial grave.

La pression retombée, et le calme (presque) revenu, je mets en ligne cet extrait d'émission, qui donne la parole à une jeune journaliste de droite, Eugénie BASTIE, que les médias de gauche appellent déjà le ''ZEMMOUR féminin''.

Elle répond indirectement pour moi à Sophie MONTEL, refusant d'ailleurs courageusement de contredire Marine LE PEN qui à de nombreuses reprises, a dit et redit qu'il faut aider les femmes à pouvoir faire un vrai choix, en les aidant matériellement et financièrement, si ellen gardent leur enfant, et ceci par une vraie politique familiale sur la durée.

Il vaut mieux en effet aider des femmes françaises à avoir des enfants

Lire la suite de l'article

Député Poisson : “La baisse du nombre d’avortements doit devenir un objectif de santé publique”

Au cours d'une conférence de presse ce matin, Jean-Frédéric Poisson a évoqué les différents points de son programme. Extraits saillants :

Lire la suite de l'article

L’euthanasie des enfants, nouvel objectif du Grand Orient de France

Le Grand Orient de France organise le 3 octobre un colloque sur "la fin de vie des enfants". Parmi les intervenants, 

  • le sénateur belge Philippe Mahoux, "père" de la loi sur l'euthanasie en Belgique, qui a plaidé et obtenu son extension aux enfants
  • le député français Jean-Louis Touraine, auteur d'un amendement en faveur d'une "aide médicalisée active à mourir" lors de l'examen de la proposition de loi Clayes-Leonetti
  • Alexandre Mauron, un professeur de bioéthique à Genève, qui trouve satisfaisante la légalisation du suicide assisté en Suisse

Dans son communiqué, la commission du Grand Orient qui organise la conférence (via MPI) envisage de soustraire les enfants à l'autorité parentale :

"Les débats ont repris sur la question de la fin de vie. Suivant la demande du Président de la République Française, Monsieur François Hollande, un important travail a été réalisé pour modifier la loi actuellement en vigueur. (…)

Aujourd’hui, le rapport de présentation et texte de la proposition de loi de MM. Alain Claeys et Jean Léonetti, créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie constitue en quelque sorte « l’aboutissement » sur la question. 

Les propositions faites à partir de ce rapport ont été fortement amendées, quelques batailles juridiques et médiatiques à propos d’un malade en fin de vie, mettent en évidence l’extrême difficulté d’aborder l’espace sacré que représente la mort. 

Cependant la question de la fin de vie des enfants est, pour ainsi dire, très peu abordée.

A ce sujet,

Lire la suite de l'article

Don de gamètes : un “adultère objectif”

Du 1er au 15 juin 2015, l’Agence de la Biomédecine (ABM) lance sa première campagne sur les radios nationales pour inciter aux dons de sperme et d’ovocytes.

Embrayant sur l'évènement, certains médias ont écrit des articles exaltant le don de gamètes, comme cet article de l'Express qui interroge Marie-Hélène, 33 ans et mère de deux petites filles, qui a subi volontairement une stimulation ovarienne afin de "donner du bonheur" à une femme stérile en lui donnant anonymement ses gamètes.

Alliance Vita soulève avec pertinence le danger de cette pratique :

"Cette campagne de banalisation du don de gamètes suscite quelques questionnements éthiques, notamment parce que les enfants nés de dons de gamètes n’ont pas accès à leurs origines biologiques. L’association Procréation Médicalement Anonyme (PMA), fondée en 2004 par le Dr Pauline TIBERGHIEN médecin de la reproduction, a pour but de sensibiliser les professionnels de santé, le législateur et le grand public sur les conséquences délétères de l’anonymat total des donneurs de gamètes, dont le principe a été inscrit dans la loi française en 1994.

Bien que décrit dans cette campagne comme un « geste solidaire de ces donneurs de bonheur », ce don ne peut être comparé à d’autres, comme celui de sang, car il engage le donneur à être potentiellement père ou mère biologique d’un ou plusieurs enfants."

Le Père Bandelier va plus loin, dans un article paru dans Famille Chrétienne du 7 au 13 octobre 2006, où, s'appuyant sur Evangelium vitae de Saint Jean-Paul II, il considère le transfert de gamètes comme

Lire la suite de l'article