Archives par étiquette : nouvelle

Nouvelle audience du procès en appel d’Asia Bibi

Cour-supreme-lahoreL’avocat principal d’Asia Bibi a rencontré le 21 avril le président de la Cour suprême du Pakistan pour lui demander de bien vouloir rétablir la protection policière qui lui a été récemment retirée. Saqib Nisar lui a dit qu’il allait faire rétablir cette protection, et lui a demandé en outre de se tenir prêt pour une prochaine audience en appel du procès d’Asia Bibi, précisant qu’il la présiderait en personne.

Asia Bibi demande que le 27 avril soit une journée de prière et de jeûne en union avec elle. L’archevêque de Lahore, Mgr Sebastian Shaw, a déclaré :

« Notre espérance et notre cœur sont avec elle. Le 27 avril, nous nous unirons à la Journée spéciale de prière et de jeûne avec Asia Bibi, en invoquant Dieu pour sa liberté et sa paix. »

Lire la suite de l'article

Fausse nouvelle : l’étudiant dans le coma n’existe pas

Le 20 avril, Le Media et quelques autres relayaient le témoignage d'une pseudo-étudiante, affirmant que lors de l'évacuation de l'Université de Tolbiac, les forces de l'ordre avaient gravement blessé quelqu'un, tombé dans le coma.

Ce quelqu'un, personne ne l'a jamais retrouvé et pour cause… 

Leïla a avoué avoir menti. Le magazine en ligne Reporterre, qui a le premier relayé des témoignages, a confirmé que ces témoignages ne sont pas fiables. Politis avait relayé les témoignages de deux témoins et Marianne reprend le récit d'une reponsable de l'Unef affirmant qu'un étudiant est dans le coma, avant de se corriger pour écrire «gravement blessé», puis de finalement reprendre le démenti de la préfecture. La préfecture a démenti à deux reprises qu'un étudiant ait été gravement blessé.

Ne croyez pas les fausses nouvelles colportées par ces médias.

Lire la suite de l'article

Fausse nouvelle Beltrame/FN : le responsable est un journaliste qui a travaillé 40 ans à l’AFP

Un lecteur de Présent a écrit à L’Essor de la gendarmerie à propos de la fausse nouvelle, selon laquelle la famille Beltrame interdisait aux mairies FN de baptiser des rues de son nom. Voici la réponse de l’auteur :

Capture d’écran 2018-04-23 à 18.18.43« Je suis ce “con de journaleux” qui a relayé la fausse info. Et de plus, un vieux con puisque j’exerce ce métier depuis près de 45 ans. J’ai en effet écrit ma première dépêche en juillet 1973 à l’AFP où j’ai passé près de 40 années. Je suis ensuite entré, en septembre 2014, à L’Essor de la gendarmerie ou je travaille toujours. J’ose espérer que l’expression “con de journaleux” vous a malencontreusement échappé. Voilà pour la forme. Pour le fond, je vous livre bien volontiers des explications. J’ai reçu mardi – d’une source haut placée et qui m’a toujours donné des informations exactes – une information selon laquelle la famille Beltrame ne souhaitait pas que le nom du colonel Arnaud Beltrame puisse être donné à une rue d’une municipalité FN. J’ai donc relayée cette information sur notre site mercredi. Après un appel jeudi après-midi de la famille Beltrame, nous avons pris en compte, dans une nouvelle information diffusée peu avant 17 heures, cette mise au point. Dans l’espoir de vous lire dans d’autres termes. »

Le fait d'avoir travaillé près de 40 ans à l'AFP est-il une excuse ou une circonstance aggravante ?

Lire la suite de l'article

Echec de la fausse nouvelle sordide utilisant la dépouille d’Arnaud Beltrame pour diaboliser le FN

Capture d’écran 2018-04-20 à 08.11.44Mercredi soir, L’Essor, un journal indépendant spécialisé dans l’univers de la gendarmerie, avançait que les mairies Front national souhaitant baptiser une rue, une allée ou une salle de sports au nom du lieutenant-colonel Beltrame étaient priées par l’entourage du défunt de se rétracter.

La mère d’Arnaud Beltrame est stupéfaite :

« Mon fils appartient à tous les Français. C’est du grand n’importe quoi cette histoire ». « De toute manière, qui sait si dans deux ans ou cinq ans les mairies seront toujours tenues par le FN ? »

Damien Beltrame, le frère du lieutenant-colonel, ajoute :

« Son acte n’était pas politique, les hommages qui lui sont rendus ne doivent pas l’être non plus. »

Marine Le Pen a twitté :

La gendarmerie nationale a déclaré « n’avoir rien à voir avec cette affaire ». 

Commentaires (1)

L'institution militaire et policière française (je parle de l'institution et non des hommes) est totalement pourrie et inféodée au système ; cela ne m'étonne pas de la part du journal L'Essor qui a déjà pratiqué quelques manipulations de ce type.

Rédigé par : Hugues | 20 avr 2018 08:23:29
____________________________________

Lire la suite de l'article

Pas de nouvel impôt mais une nouvelle journée non payée

Capture d’écran 2018-04-16 à 07.43.56Admirez la contradiction d'Emmanuel Macron, interrogé hier par Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel :

«Il n'y aura pas de création d'un nouvel impôt, ni local ni national. Il n'y aura pas d'augmentation» de la fiscalité d'ici 2022. «Il faut recomposer dans le cadre d'un dialogue la fiscalité locale pour la répartir entre les communes les départements et les régions. Mais il n'y aura aucune augmentation.»

Interrogé ensuite sur le financement de la dépendance, il a qualifié l'instauration d'une deuxième journée de solidarité de «piste intéressante».

Une journée de travail supplémentaire sans augmentation de salaire, c'est comme un nouvel impôt…

Lire la suite de l'article

La nouvelle génération européenne de… 92 ans !

D'Yves Daoudal :

Capture d’écran 2018-04-11 à 14.09.45"Une bande de vieux européistes, avec à leur tête Valéry Giscard d’Estaing, 92 ans, lance aujourd’hui à Bruxelles une initiative intitulée « Re-imagine Europa ». (Bien sûr c’est en anglais et le site internet est uniquement en anglais. Un hommage au Brexit, sans doute…) Le titre du discours de VGE est : « Europa : the last chance for Europe ». De son vivant, sans aucun doute. Mais comment peut-on… imaginer lancer une nouvelle initiative avec comme tête d’affiche un politicien de 92 ans ?!!!

Bien entendu il s’agit d’une énième resucée de la propagande en faveur d’une « Europe plus intégrée ». Mais, concrètement, on apprend seulement que « Re-imagine Europa » va travailler sur deux questions clefs : « un système économique plus loyal et plus compétitif pour l’Europe », et « la démocratie dans une réalité post-factuelle ». Sic. En anglais dans le texte : « Democracy in a Post-Factual Reality ».

Ah si, attendez, il y a aussi deux vieux dans un coin qui radotent : « Nous sommes dans une nouvelle phase de l’intégration européenne – qui appartient à une nouvelle génération – plus active, plus inventive et plus unie – qui entre dans la vie active. »

Au fait, l’autre signataire de la bafouille, c’est Helmut Schmidt. Il est mort en 2015 (à 96 ans : même la photo est très vieille). Quelqu’un pourrait leur dire, à « Re-imagine Europa », que ça ne va pas faciliter la discussion ?

Le problème de ces ringards, morts ou pas encore morts, c’est que ceux qui inventent l’Europe de l’avenir sont ailleurs et ont, eux, un véritable

Lire la suite de l'article

Réaction de Me Triomphe à la nouvelle condamnation de Vincent Lambert

Au téléphone avec Armel Joubert des Ouches

« Je suis indigné à la fois comme avocat, à la fois comme juriste et enfin comme citoyen. Parce que Vincent Lambert n’est pas le légume accroché à des machines contrairement à ce qui se lit dans les médias. Vincent est un garçon qui est, certes, handicapé, certes cérébrolésé mais il n’a rien à faire dans un centre de soins palliatifs au CHU de Reims alors qu’il devrait être pris en charge dans une unité de soins spécialisés pour ces patients là ».

« Le scandale de cette affaire c’est que le Dr Sanchez a refusé de tenir compte de l’avis de 25 spécialistes qui prennent en charge ce type de patients ! Ils affirment qu’il ne peut pas relever d’une obstination déraisonnable ! »  « Ces spécialistes ont constaté eux-mêmes qu’en le faisant manger par la bouche, Vincent avait retrouvé un réflexe de déglutition qu’il n’avait plus depuis des années ». « Ils veulent le tuer de sang froid ! »

« Jamais nous ne laisserons tuer de sang froid un Vincent Lambert parce que arrêter son alimentation et son hydratation c’est le tuer de sang froid, quoi qu’en pensent les hypocrites ! Prenez un nourrisson, laissez-le sur un lit sans le nourrir et il mourra naturellement ! Nous ne laisserons pas faire ! Nous nous battrons jusqu’à l’extrémité de nos forces ».

Lire la suite de l'article

Laurence Trochu nouvelle présidente de Sens commun

Laurence-Trochu_zoom_colorboxLaurence Trochu, Conseiller départemental des Yvelines et Conseiller municipal de Guyancourt (78), a été nommée présidente de Sens Commun par le Bureau Politique.

Celle qui fut l'une des porte-parole de François Fillon et est actuellement membre du Bureau Politique LR aura notamment pour tâche de présenter des candidats pour les élections internes de LR en octobre 2018.

Commentaires (2)

Premier soutien de Pierre Bédier dans les Yvelines, detestée dans sa ville où elle a divisé même l'opposition de droite (4 personnes). Quelle tristesse de voir Sens Commun tomber comme cela…

Rédigé par : Jean | 9 avr 2018 15:05:06
____________________________________

Soutien de François Fillon ?
La droite qui n'arrivera jamais nulle part et qui a installé la gauche pour 50 ans en France.

Rédigé par : Xavier | 9 avr 2018 15:14:08
____________________________________

Lire la suite de l'article

Nouvelle condamnation à mort de Vincent Lambert

Vincent-Lambert-260Le CHU de Reims s'est de nouveau prononcé pour un arrêt des traitements de Vincent Lambert, à savoir un arrêt de son alimentation et de son hydratation.

Les amis de Vincent Lambert, réunis dans son comité de soutien, dénoncent une décision scandaleuse d’euthanasie prise par le docteur Sanchez du CHU de Reims consistant à suspendre son alimentation et son hydratation :

"Des médecins, chefs de services et spécialistes de la prise en charge des patients en EVC /EPR (patients en état végétatif et pauci-relationnel) avaient pourtant montré à l’hôpital de Reims que la situation de Vincent Lambert est positive, qu’il respire de manière autonome, que son état général est stable et qu’il ne relève pas d’une obstination déraisonnable. Vincent Lambert n’est ni sans conscience ni sans relation. On ne peut donc absolument pas dire de sa vie qu’elle est simplement végétative. Ces médecins qui n’ont pas pu rester silencieux et ont défendu Vincent sont l’honneur de la médecine. Prendre aujourd’hui la décision d’arrêter l’alimentation et l’hydratation de Vincent revient à le mettre à mort alors que plusieurs établissements sont prêts à le prendre en charge. Au delà de Vincent, cette grave décision aura des répercussions sur des centaines de patients dans le même état."

Vincent Lambert est vivant et il ne veut pas mourir :

Commentaires (1)

Comment peut-on expliquer ce refus répété de l'hôpital où se trouve Vincent Lambert de laisser ce patient être accueilli dans une autre structure?

Rédigé par : C.B. | 9 avr 2018 15:08:05
____________________________________

Lire la suite de l'article

Nouvelle victoire judiciaire pour l’Agrif

Communiqué :

"L’AGRIF était constituée partie civile dans l’affaire de la profanation du cimetière Saint-Roch de Castres.

La Cour d’appel de Toulouse vient de rendre sa décision ce jeudi 29 mars 2018. Si l’auteur des faits a été reconnu irresponsable pénalement à la suite de différentes expertises psychiatriques, il n’en a pas moins été reconnu auteur des faits et condamné à indemniser les victimes comme le prévoit la loi.

S’agissant de la qualification pénale,  la Cour d’appel a ainsi reconnu le caractère anti-chrétien des faits reprochés :

« La connotation religieuse des faits de profanation des tombeaux, sépultures, urnes cinéraires et autres monuments édifiés à la mémoire des morts dans le cimetière Saint Roch de CASTRES ressort d'actes spécifiques consistant au bris de nombreux symboles de la religion chrétienne (croix, statues de la Vierge Marie et des anges) alors que le carré juif n'a pas été touché et que ces actes étaient accompagnés par leur auteur d'invocations religieuses, invoquant avoir vu Dieu (…) et traversant une phase religieuse intense (…) depuis le 14 avril 2015, puisqu’il ne cessait d'invoquer le Seigneur, Dieu ou Allah, que le 15 avril il était revenu en invoquant la protection du seigneur contre le diable et que sa soeur l'avait calmé en lui lisant le Coran) ».

« S'agissant de la demande de l'AGRIF, la constitution de partie civile est recevable en application de l'article 2-1 du code de procédure pénale, s'agissant d'une association déclarée depuis plus de cinq ans, dont l'article 2 des statuts mentionne notamment qu'elle

Lire la suite de l'article