Archives par étiquette : nouvelle

Actuailes : Nouvelle année, nouvelle maquette

Image1.PNGLe numéro 73 d'Actuailes est sorti.​

Pour la rentrée, ​la maquettiste ​d'Actuailes et l'équipe de journalistes-bénévoles ​a voulu ce journal encore plus clair et plus agréable à lire. La maquette change, mais ​le journal gard​e​ toujours cette volonté de décrypter l’actualité​ des quinze derniers jours et, comme l’indiquent les ailes ​du titre, de réfléchir et prendre de la hauteur par rapport à cette actualité !

Retrouvez gratuitement les 24 pages de votre journal sur ​Actuailes.fr

Rejoignez les 5000 familles qui nous lisent en vous abonnant gratuitement en ligne. ​​

Dons avec reçu fiscal par l'intermédiaire d'âme et culture au lien suivant.

Lire la suite de l'article

Nouvelle proposition de loi pour obliger les médecins à tuer

le député Jean-Louis Touraine, vice-président de la commission des affaires sociales, soutenu par cinquante-trois de ses collègues, a déposé une proposition de loi

« visant à permettre au patient ‘en phase avancée ou terminale d’une maladie incurable’ de demander à un collège de trois médecins un geste actif pour mettre fin à sa vie ».

Une « aide médicalisée active à mourir » qui serait pratiquée « soit par le patient lui-même, en présence du médecin, soit par ce dernier ».

En 2015, lors des débats sur la future loi Claeys-Leonetti, Jean-Louis Touraine avait déjà déposé un amendement similaire.

Le député « ignore dans quel délai son texte pourra être examiné », et « s’il a une chance d’aboutir ».

Cette information intervient après la médiatisation du suicide d'Anne Bert, atteinte de la maladie de Charcot. Une médiatisation qui a provoqué tristesse et indignation chez les patients atteints, comme elle, de la sclérose latérale amyotrophique (SLA).

Avec cette proposition de loi, ces députés leur disent qu'ils sont de trop…

Lire la suite de l'article

Nouvelle baisse de la natalité en France

Lu dans Famille chrétienne :

"D’après une enquête de l’Insee parue le 30 août, 784 000 bébés sont nés en France en 2016, soit 15 000 de moins qu’en 2015 (- 1,9  %). C'est la deuxième année consécutive de diminution de la natalité. Cette tendance s’explique en partie par la baisse du nombre de femmes en âge de procréer. Début 2017, l’Insee annonçait que la fécondité atteignait 1,93 enfant par femme. L’étude indique par ailleurs que moins de 1 % des naissances ont lieu hors d’une structure de soins."

Lire la suite de l'article

Nouvelle formule pour le mensuel Transmettre

Couv194-213x300Voici la nouvelle formule du mensuel Transmettre !  Sa maquette, entièrement repensée, est plus aérée, plus agréable, mais sans brader l’essentiel. De nouvelles rubriques ont été créées. Retrouvez dans chaque numéro :

Dossier du mois
Lié au temps liturgique, un dossier pédagogique riche de contenu, de références et de pistes concrètes.

Un cahier central pour les enfants
Un livret à découper sur la vie d’un saint (cette année : les évangélisateurs de la France)
+ un carnet de prières ou une activité (calendrier de l’Avent, livret de Carême…).

Une rubrique de conseils éducatifs pour les parents.
Thème de l’année : les vertus.

Caté mode d’emploi
Une rubrique pour les catéchistes.

Les grandes prières
Pour mieux comprendre le Magnificat, le Je vous salue Marie…

Des conseils pratiques : A voir, à lire à faire…
Lectures, DVD, événements…

Exceptionnellement vous pouvez intégralement feuilleter ici le numéro 194.

Abonnez-vous (ou réabonnez-vous)  pour le recevoir.

Lire la suite de l'article

Une nouvelle technique pour « améliorer la qualité du troupeau » d’embryons

Lu sur Gènéthique :

"Des chercheurs de l’université d’Adélaïde (Australie-Méridionale) ont publié dans le journal Human Reproduction une étude concernant une nouvelle technique de dépistage préimplantatoire consistant à trier les embryons à un stade précoce selon le métabolisme de leurs cellules. Cette technique est actuellement en test sur des bovins.

Si « le dépistage préimplantatoire a lieu habituellement sous un microscope normal », cette nouvelle technique non invasive utilise l’imagerie hyperspectrale. Il s’agit de mesurer la lumière que les cellules embryonnaires produisent naturellement lors de leur activité. En l’analysant, les chercheurs peuvent désormais identifier les processus métaboliques et chimiques de l’embryon, et les trier sur des critères plus « objectifs » qu'auparavant. Selon le Dr. Mel Sutton-McDowall, auteur principal de l'étude, la technique permet de « prédire que les embryons qui ont des cellules avec un profil métabolique homogène (uniforme) sont les plus sains ». Elle parle d'une « discrimination au sein des embryons».

L'équipe de chercheurs espère voir cette technique appliquée autant pour la FIV humaine que pour le secteur de l'élevage ou de l'agriculture, pour « améliorer la qualité du troupeau » et « maximiser la production du secteur agricole». Le Dr. Sutton pense que « cette technique est extrêmement prometteuse » et « cette approche innovante » sera « commercialisée rapidement », puisqu'elle « améliore les chances des femmes » tout en réduisant les coûts."

Lire la suite de l'article

Loi de moralisation : nouvelle marche vers le gouvernement des juges

Le député Emmanuelle Ménard explique dans Minute pourquoi elle s’est opposée à l’article 1 de la loi de « moralisation ». Extrait :

Stories.virtuemart.product.2833_page_01nsp_106"Dans l’hémicycle, vous avez utilisé ces mots : « châtrer d’abord le langage, puis la pensée elle-même ».Vous n’exagérez pas un peu ?

Je suis attentive aux mots, à leur emploi. Or, que constate-t-on ? Que, systématiquement, on préfère des périphrases au simple constat, à la simple transcription de ce qui est. Les mots ne servent plus à dire, ils sont utilisés pour cacher. Sans parler de la novlangue en cours dans le monde politique qui est un peu le nouveau village Potemkine : plus besoin de cacher le réel derrière des palissades, il suffit de ne plus le nommer pour, à l’heure des médias triomphants, qu’il n’existe plus. Jusqu’au moment où la réalité se venge et vous saute à la gorge…

De même, vous estimez que cette loi, du moins cet article 1, mettra encore plus de distance entre les élus et les Français. Pourquoi donc ?

C’est justement cette occultation du réel qui participe de la distance toujours croissante entre ceux qui détiennent le pouvoir, ou même une parcelle de pouvoir, et le simple citoyen. Ne se retrouvant plus dans la description de ce qu’il vit, dans les mots employés pour dire ce qu’on lui dépeint comme son quotidien, il a le sentiment – malheureusement pas toujours faux… – que les élus vivent dans un autre monde que lui. Et, du coup, ne connaissent

Lire la suite de l'article

Général Georges Loustaunau-Lacau : nouvelle promotion de l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr

La 203e Promotion (2016-2019) de l'École Spéciale Militaire de Saint-Cyr porte le nom du général Georges Loustaunau-Lacau, né à Pau le 17 avril 1894 et mort à Paris, le 11 février 1955.

Biographie éloquente :

Unknown-20"Lors de la mobilisation en août 1914, sous-lieutenant, il est affecté comme officier de liaison au 332e régiment d'infanterie. Promu lieutenant en juillet 1915 puis capitaine en juin 1916, il reçoit la croix de chevalier de la Légion d'honneur en juillet 1917 en tant que « commandant d'une compagnie de mitrailleuses, d'une bravoure remarquable ». Blessé légèrement d'un éclat d'obus en février 1918, il est nommé en juin au centre d'instruction des officiers américains. Il est décoré de la croix de guerre avec palmes (3 palmes, 1 étoile).

Après la guerre, il rejoint l'École de guerre, où il est le condisciple de Charles de Gaulle. Il sort en tant que major de promotion. Il est promu chef de bataillon en décembre 1931. Il appartient ensuite aux états-majors de Weygand et de Lyautey avant de devenir officier détaché à celui du maréchal Pétain entre 1934 et 1938, succédant à de Gaulle au poste d’écrivain d’État-Major.

Il est l'initiateur à la fin de 1936 d'un service de renseignement anticommuniste dans l'armée, les réseaux Corvignolles. Son nom apparaît surtout lors de l’affaire de la Cagoule lorsque Corvignolles fut considéré semble-t-il faussement comme étant la « Cagoule militaire ». Cette image restera à jamais liée à son nom. En l'absence d'archives, toutes vraisemblablement détruites lors de la découverte du réseau Corvignolles

Lire la suite de l'article

A propos de la nouvelle attaque contre les frères Ratzinger

Benoit-et-moi a traduit plusieurs articles qui remettent en perspective certains faits à propos des 547 enfants du choeur de Ratisbonne abusés du temps du frère de Joseph Ratzinger. La nouveauté sans doute c'est que ces attaques contre Ratzinger viennent de l'intérieur de l'Eglise. Même émérite, il gêne encore :

"Avant tout, il convient de préciser que les faits dont il est question, en vertu du droit allemand, sont tombés en prescription depuis des décennies et que parmi les 49 responsables, les principaux sont morts depuis longtemps. Bref, nous parlons de faits qui ne pourront jamais être vérifiés dans un procès et dont certains responsables n'auront jamais leur mot à dire et ne pourront jamais se défendre pour des raisons évidentes.

Précisons ensuite que l'enquête porte sur des violences qui ont eu lieu à l'école Vorschule Etterzhausen, du temps où le directeur était Johan Meier, président de 1953 à 1992 et mort il y a 25 ans. En 2010, un certain Alexander Probst parla publiquement pour la première fois des violences subies entre 1960 et 1970 par cet homme mort depuis longtemps, et sur la base de sa plainte, le diocèse de Ratisbonne, à l'époque dirigé par Mgr Müller, ouvrit l'enquête, dont les résultats définitifs ont été exposés ces derniers jours.

Il en ressort l'image d'une institution typique «dans le temps», où étaient encore en vigueur les châtiments corporels, qui en Allemagne n'ont été interdits par la loi qu'en 1980. Les 547 sont ceux qui, entendus par la commission, ont

Lire la suite de l'article

Nouvelle agressions sexuelles en Allemagne

Lu sur Valeurs Actuelles :

"Les faits se sont déroulés ce week-end au cours d’une fête populaire près de Stuttgart (Allemagne). Alors que plusieurs altercations ont opposé les forces de l’ordre à des “jeunes”, certains d’entre eux sont également soupçonnés d’avoir commis des agressions sexuelles, d’après la police locale.

Ils ont lancé des bouteilles contre la police et d’autres spectateurs, a indiqué le chef de la police locale. Il y a eu “une agression, une escalade et une violence qui n’était pas prévisible”, la situation a été à certains moments “hors de contrôle” et les forces de l’ordre ont dû appeler des renforts pour “doubler” leurs effectifs, a-t-il ajouté.

Un demandeur d’asile irakien de 20 ans a ainsi “importuné sexuellement” vendredi soir une jeune femme tandis que dans la nuit de samedi à dimanche, trois Afghans âgés de 18 à 20 ans ont maintenu une jeune fille de 17 ans sur laquelle ils se sont livrés à des attouchements, a indiqué un responsable de la police locale, Roland Eisele, au cours d’une conférence de presse à Schorndorf, lieu des incidents. Les suspects ont été interpellés mais ils n’ont pas été placés en détention, dans l’attente des suites de l’enquête, a précisé Roland Eisele.

Un communiqué de la police fait état actuellement de trois agressions sexuelles. Mais le responsable de la police a appelé les victimes potentielles d’attouchements à se signaler à la police. “Beaucoup de gens d’origine étrangère étaient dans

Lire la suite de l'article

Suaire de Turin, une nouvelle étude démontre la présence de sang d’un homme torturé et tué

Shor-kx2E-U1100358584444292D-1024x576@LaStampa.itDes chercheurs italiens ont probablement résolu le mystère du suaire de Turin, signale La Stampa. Ils ont découvert que le tissu de l'artefact comprenait des nanoparticules de créatinine avec des éléments endommagés de ferrihydrite (ocre ferreuse), inhérente à la ferritine, une protéine qui permet le stockage du fer dans le corps. Selon le professeur Giulio Fanti de l'Université de Padoue, ce fait a montré que la «structure particulière, la taille et la répartition des nanoparticules ne pouvaient pas être dues à des artefacts apposés au fil des siècles sur le tissu du suaire». Le chef d'étude Elvio Carlino, professeur à l'Institut de Cristallographie de Bari, explique :

«À l'aide des microscopes électroniques et microscopes grand angle à rayons X, nous avons réalisé une analyse de microscopie atomique du suaire. Grâce à cela, nous avons pu examiner pour la première fois les propriétés nanométriques des fibres de bois provenant du suaire de Turin».

Selon Elvio Carlino, les nanoparticules attachées à la fibre de lin prouvent que la personne qui a été enveloppée dans le suaire souffrait beaucoup.

Lire la suite de l'article