Archives par étiquette : NotreDame

A la découverte des abbayes gastronomes avec la Divine Box : Notre-Dame du Val d’Igny

La Divine Box nous emmène vers l’abbaye des cisterciennes du Val d’Igny en Champagne, bien connue pour sa spécialité : les « bouchons », délicieux chocolats en forme de bouchons de champagne.

I"L’histoire de l’abbaye d’Igny commence en 1128, lorsque Bernard, jeune abbé de Clairvaux (le fameux « saint Bernard de Clairvaux » !) envoie douze moines pour fonder le monastère d’Igny à 30km de Reims. Le succès est immédiat, la communauté rayonne et compte jusqu’à 300 moines ! Mais le succès n’est que de courte durée, et une longue période de déclin de plusieurs siècles s’amorce ensuite, avec pour causes : donations et vocations en baisse, guerre de Cent-Ans (1337-1453) et Révolution… En 1791, les six derniers moines restants doivent partir. Heureusement, en 1876, les bâtiments de l’abbaye sont rachetés par l’évêque de Reims qui envoie 23 moines de l’abbaye Notre-Dame du Désert (abbaye toujours dynamique aujourd’hui et dont vous pouviez goûter le miel dans la Divine Box de mai !). Après dix longues années de travaux, en 1886, Notre-Dame d’Igny redevient une abbaye, qui accueille notamment une petite chocolaterie qui, à son apogée, fait travailler plus de 70 ouvriers ! Nouvelle crise lors de la première Guerre Mondiale : l’abbaye est d’abord pillée par les Allemands, puis transformée en hôpital de campagne puis tout simplement … détruite ! Les Allemands avaient pour ordre de faire sauter tous les bâtiments de belle apparence. Autant vous dire qu’ils n’y sont pas allés de main morte pour mettre à plat ce bijou

Lire la suite de l'article

Du 16 au 22 août : Retraite pour jeunes filles au monastère Notre-Dame de l’Annonciation

CaptureRetraite prêchée au Monastère Notre-Dame de l’Annonciation, pour jeunes filles de 17 à 29 ans, du 16 au 22 août 2017.

Conférences, offices en grégorien (forme extraordinaire), promenades, entretiens avec moines et moniales…

Inscriptions et renseignements : Abbaye Notre-Dame de l’Annonciation (Mère Rafqa) – 750 chemin des Ambrosis – 84330 Le Barroux (Téléphone : 04 90 65 29 29).

Lire la suite de l'article

A la découverte des abbayes gastronomes avec la Divine Box : Notre-Dame de Tournay

L’abbaye Notre-Dame de Tournay dans les Hautes-Pyrénées est bien connue pour ses incroyables pâtes de fruits, que la Divine Box d’avril et de juillet a livré. Divine Box vous raconte toute leur histoire… :

M"Tout démarre au XIe siècle. L’abbaye de Tournay n’existe pas encore, mais son ancêtre est bel et bien là : un monastère est érigé à Madiran (au nord des Hautes-Pyrénées) par les moines de l’abbaye de Marcilhac. Malheureusement au XVIIe siècle, le monastère est laissé à l’abandon …

Au début des années 1930, presque trois cents ans après l’abandon du monastère de Madiran, l’abbaye d’En-Calcat, dans le Tarn, décide de racheter les bâtiments en ruine. De l’ancien prieuré, il ne reste que l’église romane, ainsi qu’un bâtiment délabré, rapidement restauré pour accueillir la nouvelle communauté. Dès 1934, les premiers moines d’En-Calcat arrivent alors par petits groupes pour y restaurer les bâtiments et y instaurer une vie monastique stable. En 1939, le prieuré de Madiran devient autonome par rapport à En-Calcat, mais à cause de la Seconde Guerre mondiale, la communauté est dispersée. En 1941, les moines reviennent et arrivent à retrouver à Madiran la vie monastique qu’ils avaient auparavant. L’ouverture d’un Noviciat apporte un grand rayonnement au prieuré : les novices affluent rapidement et les bâtiments deviennent vite trop petits pour accueillir toute la communauté. Par ailleurs, Madiran est dans une région trop reculée et trop aride, parfois privée d’eau à l’époque et isolée des moyens de communications. Le transfert dans une autre abbaye est donc

Lire la suite de l'article

Session d’été de la Famille Missionnaire de Notre-Dame sur la Justice-Sainteté

Présentation par le père Bernard Domini :

Bien chers amis,

nous vous invitons à notre Session de Sens (Tract PDF) (Evènement Facebook) sur le thème de la Justice-Sainteté. Après la Session sur la Miséricorde (Vidéos et MP3 ici), il nous a paru très important, en ce temps de crise des valeurs non négociables, de centrer notre Session sur ce thème si important.

N’oublions pas que Jésus utilise le mot “Justice” en deux Béatitudes clés : la 4e, bienheureux ceux qui ont soif et faim de justice, et la 8e, bienheureux ceux qui sont persécutés pour la justice.

Notre Eglise, nous voulons le rappeler, est l’Eglise Une, Sainte, Catholique et Apostolique. La sainteté n’est pas une option parmi d’autres. Nous sommes, tous, appelés à la sainteté, mais pour prendre résolument le chemin de la sainteté, nous devons, c’est évident, accueillir la grâce rédemptrice, méritée par Jésus et recevoir le don de la Miséricorde de Dieu notre Père. La Justice  Sainteté n’est pas possible sans l’action de l’Esprit-Saint et sans le respect de l’intégralité de la Loi de Dieu. Jésus, nous le redirons au cours de cette Session, n’est pas venu abolir la Loi mais l’accomplir. Il continue donc à nous demander l’obéissance aux 10 commandements de Dieu dans l’esprit des Béatitudes. La Loi de Dieu n’est pas un fardeau, mais un don, un grand don, qui nous permet d’agir comme Jésus, Marie et Joseph.

Notre Session sera enrichie par des témoins

Lire la suite de l'article

Una Voce sera à la messe selon la forme extraordinaire à Notre-Dame de Paris le 7 juillet

Logo unavoce 2016_4_cm_RVB-couleur_fond-transparent_FINAL 3D'Una Voce France

"Una Voce se consacre depuis 53 ans à la défense et promotion de la messe traditionnelle.

Elle célèbre avec enthousiasme l'anniversaire du Motu proprio de S.S. Benoît XVI. Plusieurs de ses dirigeants participeront à la messe du 7 juillet, en particulier comme chefs de chœur grégorien.

Una Voce appelle ses adhérents, abonnés, donateurs, sympathisants, à se joindre physiquement ou par la prière à cet anniversaire.

Messe traditionnelle à Notre-Dame de Paris, 7 juillet 2017, 19:30"

Lire la suite de l'article

7 juillet 2017 : Messe traditionnelle à Notre-Dame de Paris

Cette messe solennelle sera célébrée par le chanoine Marc Guelfucci, curé de Saint-Eugène Sainte-Cécile, à l'occasion de l'anniversaire de la promulgation du Motu Proprio Summorum Pontificum le 7 juillet 2007 par Sa Sainteté le Pape Benoît XVI. Acte majeur du pontificat de Benoît XVI, le Motu Proprio Summorum Pontificum libéra la célébration de la messe traditionnelle (missel de 1962) dans l'Eglise latine, et reconnut que la réforme liturgique de 1969 n’avait jamais abrogé le missel précédent.

FLYER_BENOIT16_A5_WEB-2

Lire la suite de l'article

Camp Notre-Dame de Grâce 2017 : dernières places disponibles

Le camp Notre-Dame de Grâce est un camp sous tente, organisé par les séminaristes de la Fraternité Saint-Pierre, pour les garçons entre 8 et 12 ans. Il se déroule cet été du 12 au 26 juillet, dans l'Ouest de la France.

Au programme : messe quotidienne, Grand Jeu, tournois divers, Olympiades, catéchisme de vacances, veillées.

Pour plus d'informations et pour télécharger le dossier d'inscription, rendez-vous sur www.nd-grace.com , afin de profiter des dernières places disponibles.

Lire la suite de l'article

Attentat à Notre-Dame : Farid Ikken avait reçu en 2009 un prix décerné par l’Union Européenne pour un article pro-migrants

C'est tout de même énorme. Mutatis mutandis, imaginez la même chose pour Breivik…

Farid Ikken est l’étudiant algérien armé d’un couteau qui a agressé un policier sur le parvis de Notre-Dame, il a revendiqué être un « soldat du califat ». L'agresseur "était doux comme un agneau", assure son directeur de thèse, Arnaud Mercier, qui écrivait en 2016:

"(…) Ce que la société française ne tolère plus globalement concernant les juifs, les noirs, les femmes ou les homosexuels par exemple, ne saurait être toléré pour les musulmans (même sous prétexte d’attentats dits islamistes). L’idéal d’esprit de débat ne saurait tout justifier. Ce serait à l’honneur du service public de télévision de s’en convaincre.

Et qu’on ne vienne pas nous parler de censure. Voilà des années que M.Zemmour a les honneurs de tous les plateaux, de toutes les tribunes, qu’il publie des livres (qui se vendent bien, dit-on). Mais de deux choses l’une : ou bien des propos orduriers et haineux n’ont rien à faire sur un plateau de service public, ou s’ils ont droit de cité pour les musulmans, il faut alors inviter aussi, par esprit d’équité, les antisémites notoires, les racistes patentés, les homophobes avérés, les névrosés de tout poil. On peut même aller les chercher directement à l’asile si d’autres délirants manquaient encore à l’appel.

Service public regarde toi ! Service public réveille toi ! Même si le questionnement journalistique n’offre prise à aucun doute, la seule invitation pour tenir de tels propos nauséabonds incitants à la discorde nationale, au

Lire la suite de l'article