Archives par étiquette : NotreDame

3 activités avec la Famille Missionnaire de Notre-Dame

Logo_bleuFMND_1000Cet été, la Famille Missionnaire de Notre-Dame propose  :

Une session à Sens du 13 au 15 juillet 2018, sur le thème « Mémoire et identité », avec la participation d’Annie Laurent. Devant le relativisme et la déconstruction de l’identité de notre pays, la Famille Missionnaire de Notre Dame propose une session de formation pour approfondir l’identité de la France fille aînée de l’Eglise dans l’esprit du livre-testament du saint pape Jean-Paul II : Mémoire et identité. Enseignements, témoignages, participation à la liturgie.

Un pèlerinage pour les jeunes (17-35 ans) à San Giovanni Rotondo, sur les traces du saint Padre Pio du 4 au 16 août 2018. Mais aussi : Lorette, Monte Gargano (sanctuaire à St Michel)…dans un esprit de famille et de prière.

Une retraite de cinq jours en silence du 5 au 10 août 2018 à Saint Pierre de Colombier, sur le thème : « Soyez saints comme Je suis saint ». Retraite de discernement, pour réfléchir et connaître sa vocation, prendre une décision sous le regard de Dieu, prier auprès de Notre-Dame des Neiges, dans l’esprit des «Exercices spirituels» de Saint Ignace, et adaptées aux besoins de notre temps.

Lire la suite de l'article

Camp Notre-Dame de Grâce pour garçons de 8 à 12 ans durant deux semaines

Le camp Notre-Dame de Grâce, organisé et encadré par des prêtres et séminaristes de la Fraternité Saint-Pierre, accueille des jeunes garçons de 8 à 12 ans pour deux semaines sous tente. Au programme : tournois, olympiades, grand jeu, exploration, mais aussi messe quotidienne, catéchisme avec les abbés. Nous camperons cette année dans la région du Mans. Il reste des places disponibles ! Le camp recherche également encore quelques moniteurs (de plus de 17 ans) pour encadrer les enfants. Renseignements et inscriptions : camp.nd.grace[at]gmail.com ou www.nd-grace.com

Thumbnail-12

Lire la suite de l'article

1er juin à Saumur : messe d’action de grâce pour la 36ème édition du pèlerinage Notre-Dame de Chrétienté.

Vendredi 1er juin à 18h15 en l'église Saint Lambert des Levées (Saumur), l'abbé Gonzague Renoul de la Fraternité Saint Thomas Becket célébrera une messe d'action de grâce dans la forme extraordinaire au profit des Saumurois ayant participé à la 36ème édition du pèlerinage Notre-Dame de Chrétienté.

Lire la suite de l'article

L’abbaye Notre-Dame de Miséricorde de Rosans : des bénédictines en Provence

Ce mois-ci Divine Box vous emmène voyager dans les Hautes-Alpes, à la découverte de l’abbaye bénédictine de Rosans ! Histoire et anecdotes, on vous raconte tout sur cette (très belle) abbaye à l’occasion de la sortie de notre box des monastères du mois de juin !

  0

L’abbaye de Rosans se trouve en Provence, dans les Hautes-Alpes, dans une ancienne ferme du lieu-dit « Benoît » – Divine Box

50 ans en arrière 

Pour comprendre l’histoire de la jeune abbaye de Rosans, il faut remonter un poil dans le temps, il y a une cinquantaine d’années. En 1967, un groupe de bénédictines est en effet envoyé de l’abbaye de Saint-Louis du Temps (à Limon, dans l’Essonne) à Jouques, une charmante bourgade de Provence. Sur place, les soeurs fondent une nouvelle communauté au sein d’une vieille ferme, au milieu des vignes et des oliviers. Kss kss kss… (c’est le bruit des criquets !)

Un peu à l’étroit 

Dès leur installation, les bénédictines de Jouques lancent de grands travaux pour adapter l’environnement fermier à la vie monastique ! La communauté grandit alors vite, et le monastère est érigé en abbaye dès 1980. Chapeau ! Les soeurs sont alors bientôt cinquante sur place, un peu à l’étroit dans cette ancienne ferme… Il faut songer à fonder d’ici pas trop longtemps ! Qui voici – voilà Rosans !

Rosans nous voilà ! 

C’est donc en 1992 qu’un groupe de bénédictines de Jouques s’installe dans les Hautes-Alpes à Rosans :

Lire la suite de l'article

L’association Notre-Dame de Riaumont s’est portée partie civile auprès du juge d’instruction

Suite au droit de réponse d'Alain Toulza au journal Le Point sur Riaumont, publié en exclusivité sur Le Salon beige, Alain Toulza, Président de l’association Notre-Dame de Riaumont, ajoute :

Unknown-37"A l’attaque de journalistes du périodique Le Point.fr dont elle était d’évidence la cible principale, la communauté religieuse du Village de Riaumont a réagi avec rigueur, à travers des communiqués diffusés dans toute la presse – et que Le Salon beige en particulier a publiés – manifestant sa volonté de pleinement concourir à faire la lumière sur les faits graves évoqués dans le numéro du 2 mai dernier du périodique précité. Ces faits sont, par ailleurs, très anciens (ils se situent dans une fourchette entre 20 et 30 ans !). De son côté, l’association Notre-Dame de Riaumont a demandé au quotidien précité l’insertion d’un droit de réponse dont le contenu a également été publié par Le Salon beige dans sa livraison du 18 mai.

Mais cela ne suffit pas. A travers les amalgames, les sous-entendus, les allusions invérifiables, c’est la réputation de toute la communauté de Riaumont qui est mise en cause. C’est inacceptable : cette communauté éducative n’a pas à subir dans sa globalité les conséquences d’éventuelles fautes personnelles d’un ou deux des membres passagers qui, il y a au moins vingt ans, ont figuré dans sa liste, qu’elle découvre aujourd’hui et dont elle n’est évidemment pas solidaire si ces fautes sont avérées.

C’est pourquoi l’association Notre-Dame de Riaumont s’est portée, auprès du juge d’instruction du Tribunal de grande instance de

Lire la suite de l'article