Archives par étiquette : nomme

Mgr François Jacolin nommé évêque du diocèse de Luçon

J1Le Pape François a nommé ce mardi 29 mai, Mgr François Jacolin évêque du diocèse de Luçon, il était jusqu’à présent évêque du diocèse de Mende. Le diocèse de Luçon était vacant depuis la démission pour raison de santé de Mgr Alain Castet.

Lire la suite de l'article

Donald Trump nomme des faucons à la Maison Blanche…et veut quitter la Syrie

Analyse d'Antoine de Lacoste :

Les deux dernières nominations de Donald Trump à la Maison Blanche rappellent les pires heures de l’ère Bush et de la criminelle invasion de l’Irak.

La promotion de John Bolton comme conseiller à la sécurité nationale est à cet égard particulièrement symbolique. Il avait en effet milité, avec ses amis du courant néoconservateur, pour cette « invasion préventive ». Il était alors membre important du département d’Etat, l’équivalent de notre ministère des Affaires étrangères. Très proche du vice-président Cheney, chef de file de ces faucons qui parviendront à convaincre l’opinion américaine que l’Irak disposait d’armes de destructions massives.

Cette nomination est tout à fait surprenante car le candidat Trump, n’avait pas eu de mots assez durs contre la destruction de l’Irak : « La pire des pires décisions jamais prises », « Nous avons rendu un très mauvais service au Moyen-Orient et à l’humanité ».

Depuis, jamais John Bolton n’a émis le moindre regret sur ce mensonge d’Etat qui a directement engendré l’Etat islamique.

L’autre nomination n’est pas moins surprenante : il s’agit du patron de la CIA, John Pompeo, qui sera nommé Secrétaire d’Etat, dès que le Sénat aura ratifié la décision de Trump. Quand on sait que la CIA a livré de nombreuses armes aux islamistes syriens, dont certaines se sont retrouvées entre les mains de Daesh et d’Al Nosra…

Ces deux nominations semblent liées à l’accord nucléaire iranien que Trump veut dénoncer, malgré l’opposition très forte de ses alliés européens et, bien sûr, de la Russie. Trop de conseillers du

Lire la suite de l'article

Donald Trump nomme un pro-vie comme Secrétaire d’Etat

Mike_Pompeo_official_CIA_portraitLe président Trump a annoncé ce matin que Rex Tillerson a été limogé de son poste de Secrétaire d'Etat des Etats-Unis et sera remplacé par Mike Pompeo. Membre du Parti républicain, il a été élu à la Chambre des représentants des États-Unis de 2011 à 2017 pour le Kansas et était directeur de la Central Intelligence Agency (CIA) depuis 2017. Sa nomination doit encore être approuvée par le Sénat.

Protestant presbytérien, il enseigne à l’école du dimanche de sa paroisse du Kansas et il est membre du conseil diaconal de son église. Les associations pro-vie se réjouissent de sa nomination. Il déclarait récemment

"Je suis et serai toujours pro-vie et je défendrai la vie de la conception à la mort naturelle. Je continuerai à m'opposer à tout financement des contribuables pour l'avortement."

Il a coparrainé la loi qui prévoyait l'interdiction du financement fédéral à tout groupe pratiquant des avortements. Pompeo a coparrainé un projet de loi qui aurait inclus l'enfant à naître dans les protections du 14e amendement. Il a voté pour interdire l'information sur l'avortement dans les centres de santé scolaires. Il a voté pour interdire le financement fédéral pour Planned Parenthood et voté pour défrayer le Fonds des Nations Unies pour la population.

Sur la question de la famille, Pompeo a toujours soutenu le mariage et s'est opposé au programme LGBT. Il a soutenu la loi sur la défense du mariage et a été attaqué par l'establishment LGBT.

Lire la suite de l'article

Un « référent Égalité » sera nommé dans chaque établissement scolaire

Capture d’écran 2018-03-12 à 07.16.17Dans le dossier de presse du Comité interministériel aux "droits des femmes et à l'égalité entre les femmes et les hommes", on trouve un certain nombre de mesures de rééducation :

  • Éduquer à l’égalité dès le plus jeune âge
    • Agir auprès de la communauté éducative :
      • Un « référent Égalité » sera nommé dans chaque établissement scolaire.
      • L’ensemble de la communauté éducative sera formée à la déconstruction des préjugés et à la prévention du harcèlement et des violences sexistes et sexuelles
    • Agir auprès des parents
      • La « mallette des parents » intègrera des outils relatifs à l’éducation à la sexualité, les usages d’Internet et du numérique, la lutte contre le cyber-harcèlement et l’exposition précoce à la pornographie.
    • Agir auprès des élèves
      • Instaurer la parité dans les instances représentatives des élèves.
      • Promouvoir la mixité des filières et des métiers, en se fixant des objectifs chiffrés par filière et en utilisant le stage d’orientation de 3ème pour faire découvrir des filières peu mixtes.
  • Garantir l’égalité entre les filles et les garçons dans l’enseignement supérieur et la recherche
    • Objectif mixité : Avoir 40% de filles dans les filières scientifiques du supérieur d’ici 2020.
    • Lutter contre les violences sexuelles et sexistes à l’université : 
      • Créer un lieu d’écoute et d’accompagnement ouvert aux victimes et témoins de violences sexistes et sexuelles dans chaque université.
      • Lancer une campagne de sensibilisation sur les violences sexistes et sexuelles dans les universités, en collaboration avec les organisations étudiantes.
    • Mobiliser les établissements de l’enseignement supérieur en faveur de l’égalité :

Lire la suite de l'article

Un Russe nommé Poutine

Alors que l'élection présidentielle russe approche, Héléna Perroud, ancienne conseillère à l'Elysée sous la présidence de Jacques Chirac et directrice de l'Institut français de Saint-Pétersbourg entre 2005 et 2008, publie "Un Russe nommé Poutine" aux Éditions du Rocher. Elle a donné récemment un entretien à Sputnik, où elle livre une analyse toute en nuance, loin des visions caricaturales. Elle livre notamment un bref portait intéressant de quelques-uns des candidats à la présidence, en fin de video.

 

Lire la suite de l'article

Mgr Philippe Christory nommé évêque de Chartres

P-Christory-_DR__webLe Pape François a nommé ce vendredi 2 février, Mgr Philippe Christory évêque du diocèse de Chartres, il était jusqu’à présent curé de la paroisse de la Sainte-Trinité (Paris).

Ordonné prêtre le 27 juin 1992 pour l’archidiocèse de Paris, au titre de la Communauté de l’Emmanuel, Mgr Philippe Christory fut de 1992 à 1998, vicaire de la paroisse de la Sainte-Trinité ; aumônier de « Trinité Jeune » ainsi que du lycée Condorcet. Puis, il devint curé de la paroisse Saint-Nicolas des Champs, fonction qu’il occupa de 1998 à 2004. Entre 2001 et 2003, Mgr Christory fut également directeur spirituel du Séminaire de Paris et responsable de la Maison Saint-Martin de Tours (Séminaire de Paris).

En 2004, il fut mis à la disposition du diocèse de Fréjus-Toulon et devint curé in solidum de Sainte-Maxime et Cogolin, jusqu’en 2007.

Entre 2002 et 2011, Mgr Christory fut membre du Conseil international de la Communauté de l’Emmanuel. En 2007, il devint curé de la paroisse Saint-Laurent (à Paris) jusqu’en 2014 avant d’être nommé curé de la paroisse de la Sainte-Trinité, fonction qu’il occupa jusqu’à ce jour.

L’ordination épiscopale de Mgr Christory aura lieu le dimanche 15 avril en la cathédrale de Chartres.

Lire la suite de l'article

Donald Trump nommé personnalité pro-vie de l’année 2017 par Opération Rescue

Trump-NewmanOpération Rescue a annoncé que le lauréat du Prix de la personnalité pro-vie de l'année 2017 est le président. Donald J. Trump. Ce prix est décerné chaque année par Operation Rescue pour récompenser les personnes qui travaillent à faire avancer la cause de la protection des enfants non-nés.

"Il s'est avéré être le président le plus pro-vie que nous ayons eu dans l'histoire moderne et a soutenu sa rhétorique pro-vie avec des actions comme nul autre avant lui. Depuis que Trump a pris ses fonctions, il a accompli plus de choses pour l'agenda pro-vie que n'importe quel autre président.

  • Trump a nommé le juge conservateur et pro-vie Neil Gorsuch à la Cour suprême des États-Unis.
  • Il a refusé l'argent public à ceux qui commettent et encouragent les avortements dans le monde.
  • Le Département de la Justice de Trump a lancé une enquête officielle sur le trafic d'embryons par Planned Parenthood.
  • Il a activement soutenu la législation pro-vie, telle que la Loi sur la protection des enfants à naître, qui est actuellement tenue au Sénat des États-Unis.
  • Il soutient la législation visant à ne plus financer Planned Parenthood aux États-Unis, et supprimé un décret d'Obama qui forçait les États à financer Planned Parenthood.
  • Il a travaillé pour nommer dans son administration des gens pro-vie et les a mis dans des endroits où ils peuvent faire le plus de bien.
  • L'administration de Trump a pris des mesures actives au sein de la santé et des services sociaux et d'autres organismes pour

Lire la suite de l'article

Mgr Michel Aupetit nommé archevêque de Paris

MLe pape François nomme l'évêque de Nanterre, ancien auxiliaire de Paris, pour succéder au cardinal André Vingt-Trois.

Mgr Aupetit s'était rendu à une Manif Pour Tous. On se souvient aussi de ses propos sur l'objection de conscience.

L'an dernier il a également soutenu la Marche pour la vie.

Aux dernières nouvelles, La Vie regrette à demi-mot ce choix :

"l’arrivée de Mgr Aupetit renforce et perpétue une forme d’« anomalie » ecclésiale inaugurée par Lustiger : alors que l’usage veut qu’un évêque ne vienne pas de son diocèse, les trois derniers archevêques de la capitale auront été de « purs produits » du clergé parisien. Au risque de donner le sentiment d’une différence avec les autres diocèses de France ?"

En 2012, Mgr Aupetit avait aussi mis le lobby LGBT en fureur, après avoir déclaré à propos de la loi Taubira :

«une loi a pour vocation de s’appliquer à tous et donc d’être universelle. Il ne convient pas, qu’au nom d’un individualisme exacerbé, on crée une loi pour chaque catégorie de personnes. Sinon, pourquoi pas la polygamie? L’inceste? L’adoption d’un enfant par un frère et une sœur?». «l’homoparentalité est une inexactitude», «il y a toujours un père et une mère», «le recours à une procréation médicalement assistée serait une profonde injustice faite aux enfants».

Lire la suite de l'article

Saint Jean-Paul II : “Je vois l’Église affligée d’une plaie mortelle (…) elle se nomme l’islamisme”

Extrait d'une conférence donnée par Mgr Mauro Longhi sur Jean-Paul II traduite sur le site Benoit-et-moi

51732_jean-paul-ii-croix-portrait-hors-serie"Mgr Mauro Longhi, du presbytère de la Prélature de l'Opus Dei, très souvent en contact étroit avec le Pape polonais au cours de son long pontificat (…) De 1985 à 1995, le jeune économiste bocconien Mauro Longhi (qui sera ordonné prêtre en 1995) a accompagné et accueilli le Pape Wojtyla dans ses promenades à ski et en montagne (…) Parmi les nombreuses anecdotes racontées, cependant, l'épisode qui a le plus frappé le public de l'ermitage de Bienno, et qui s'inscrit dans le cadre de l'une des nombreuses promenades sur le Massif du Gran Sasso, est sans doute celui qui concerne l'Islam et l'Europe :

C'est alors que Wojtyla change de ton et de voix et, me faisant partager l'une de ses visions nocturnes, il me dit: "Rappelle-le à ceux que tu rencontreras dans l'Église du troisième millénaire. Je vois l'Église affligée d'une plaie mortelle. Plus profonde, plus douloureuse que celles de ce millénaire" – se référant à celles du communisme et du totalitarisme nazi -. "Elle se nomme l'islamisme. Ils envahiront l'Europe. J'ai vu les hordes venir de l'Occident vers l'Orient", et il me fait une par une la description des pays: du Maroc à la Libye en passant par l'Egypte, et ainsi de suite jusqu'à la partie orientale. Le Saint-Père ajoute: "Ils envahiront l'Europe, l'Europe sera une cave, vieilles reliques, pénombre, toiles d'araignée. Souvenirs familiaux. Vous, Eglise du troisième millénaire,

Lire la suite de l'article

Donald Trump a déjà nommé 59 juges fédéraux, très ancrés à droite

UnknownSelon Libération, Donald Trump est en train de transformer le système judiciaire des Etats-Unis en nommant des dizaines de juges très ancrés à droite. Cette transformation pourrait avoir des conséquences pendant des dizaines d’années. Carl Tobias, professeur de droit à l’université de Richmond, explique :

«La vitesse à laquelle Trump nomme des juges est peut-être l’aspect le plus réussi de sa présidence. En nombre de nominés, Trump a largement surpassé Obama, Bush et Clinton.» «Aucun élu républicain n’a voté contre un juge nommé par Trump, ni en commission ni en séance plénière»

Depuis le 20 janvier, il a nommé 59 juges fédéraux, dont une immense majorité pour des postes à vie. Au même stade de leur mandat, Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton en avaient respectivement nommé 22, 52 et 30. Si Trump a pu procéder à autant de nominations, c’est grâce au nombre inhabituellement élevé de postes vacants : près de 110 au moment de sa prise de fonction, en raison de l’obstructionnisme des Républicains, qui ont refusé d’entériner au Sénat les juges nommés par Obama dans les dernières années de sa présidence.

La nomination la plus notable reste celle du conservateur Neil Gorsuch, confirmé début avril comme neuvième juge à la Cour suprême. Au-delà de ce poste emblématique, les nominations de juges fédéraux par dizaines offrent encore davantage à Trump la possibilité d’imprimer durablement sa marque sur le système judiciaire. Parmi les nommés, on compte :

  • John Bush, 52 ans, confirmé en juillet par le Sénat, qui a comparé l’avortement à

Lire la suite de l'article

Donald Trump nomme une catholique pro-vie juge à la 7e cour d’appel fédérale (Chicago)

Unknown-9Amy Coney Barrett, professeur à la faculté de droit de l’université Notre-Dame (Indiana), mère de 7 enfants, a été nommée par Donald Trump juge à la 7e cour d’appel fédérale (Chicago).

« Alliance pour la Justice » a publié un tract contre cette nomination, vitupérant que « Barret mettra ses vues personnelles au-dessus de la loi », qu’elle est une grave menace pour les « droits reproductifs » puisqu’elle croit que « la vie commence à la conception » et qu’elle a critiqué l’obligation pour les employeurs d’inclure la contraception dans la couverture maladie des salariés.

Lors de l’audition de Amy Barret au Sénat, un sénateur, Dianne Feinstein, l’a carrément attaquée sur sa foi catholique.

« Quand on lit vos discours, on tire la conclusion que le dogme vit haut et fort en vous. Et c’est un sujet de préoccupation lorsqu’on en arrive aux questions importantes pour lesquelles se sont battues de très nombreuses personnes depuis des années ». 

Lire la suite de l'article