Archives par étiquette : nationale

Alexandre Benalla a été initié au sein de la Grande Loge Nationale Française

Alexandre Benalla n'est donc pas membre du GODF mais de ses frères maçons de la GLNF, ce qui explique qu'il ait été protégé par l'Elysée, ce repaire de franc-maçons. L'Eglise de la République protège en effet les siens et cela explique à la fois la faible sanction qui a fait suite à ses exactions et le peu d'empressement de l'Elysée à prendre des mesures.

"Alexandre Benalla a été initié au sein de la Loge «Les Chevaliers de l’Espérance» de la Grande Loge Nationale Française (GLNF). Ce franc-maçon porte le matricule 106161 de cette obédience depuis janvier 2017, selon des documents internes qui m’ont été transmis ce 24 juillet par de bonnes sources.

Son parrain notaire

Dans les fichiers de la GLNF, Alexandre Benalla est né le 8 septembre 1991 à Evreux, réside à Issy-les-Moulineaux, exerce la profession de Responsable Sécurité et son parrain est un notaire trentenaire de Saint-German-en-Laye (Yvelines), membre de la même loge. Il est toujours apprenti et n’aurait bien sûr pas été très assidu aux réunions rituelles de sa loge depuis l’élection d’Emmanuel Macron.

Dans son atelier Les Chevaliers de l’Espérance, il n’y a pas d’autre frère exerçant dans le domaine de la sécurité, ni policier ni gendarme. Ce sont plutôt des cadres supérieurs et des professions libérales du droit. S’y retrouvent un PDG, un directeur et un gérant de sociétés, deux directeurs commerciaux, un directeur export, un directeur et un agent immobilier, un expert-comptable et un expert en assurances, un banquier et un cadre bancaire,

Lire la suite de l'article

Les erreurs stratégiques de la droite nationale

Analyse de Ligne Droite sur la stratégie de la droite nationale :

Unknown-3"La « droite nationale » s’est fracassée le 3 mai 2017 avec la prestation de Marine Le Pen lors du débat télévisé qui l’opposait à Emmanuel Macron. Son insuccès n’est cependant pas dû exclusivement à cette contre-performance car la droite nationale s’est depuis longtemps fourvoyée en raison d’un programme et d’une stratégie passéistes.

Une erreur d’époque

Pourtant, la configuration politique dans laquelle elle abordait cette élection était exceptionnellement favorable. Après l’échec du quinquennat de Hollande, le Parti socialiste, à bout de souffle, s’était choisi un candidat inexistant. Le parti des Républicains, très divisé par la primaire, s’était doté quant à lui d’un candidat gravement affaibli par les affaires. Et surtout, l’écrasante majorité des Français rejetait la classe politique dans sa globalité, exaspérée qu’elle était par la situation catastrophique de notre pays. Dans ce contexte, il est clair que le FN n’a pas exploité la fenêtre historique qui s’ouvrait devant lui. L’insuccès de sa candidate est en effet la conséquence directe du discours de campagne qu’elle-même et son équipe ont tenu. Dans une attitude partisane sans doute trop monolithique, ils se sont trompés d’époque adoptant dans la plupart des domaines un discours passéiste.

Une mise en sourdine à contre-temps

D’abord, leur quête de respectabilité politique les a conduits à mettre en sourdine leur positionnement identitaire et anti-immigration, au moment même où l’opinion émettait des attentes fortes en la matière et à l’époque où le choc des civilisations devenait de plus

Lire la suite de l'article

Football : une unité nationale en trompe-l’œil

De Constance Prazel sur Liberté Politique, alors que la liesse d'hier soir a provoqué la mort de 2 personnes :

"[…] Le problème, c’est que l’enthousiasme de la Coupe du Monde est un fusil à un coup.

« On a gagné », mais on ne sait pas très bien ce que l’on a gagné. Aujourd’hui le cours de la vie reprend, avec les mêmes misères, les mêmes médiocrités, les problèmes non résolus, et la décharge d’adrénaline ne peut les masquer très longtemps. Les cloches sonnent faux, car il n’y a pas d’unité, et pas vraiment de communauté à célébrer. L’unanimisme est feint et faussé, car il n’est soutenu par aucun idéal, et l’enthousiasme débordant ne résout rien, car en dehors du foot, il n’a pas de relais social ni politique, chez des gens épuisés de vivre ensemble.

« On a gagné », mais qui a gagné ? Une équipe de 23 joueurs, qui aiment à se dire fiers d’être Français, mais sur le mode de la répétition, de l’incantation. C’est quoi, être Français, au juste ? A l’issue de la coupe du monde, on ne le sait toujours pas, et il ne faudrait surtout pas s’aviser de donner du contenu à tout cela : terrain bien trop glissant. Le mythe du Black-Blanc-Beur ne convainc plus personne ; plus personne ne se risque à le convoquer ouvertement, mais l’on n’a rien trouvé à mettre à la place.

Et puis l’on juge un arbre à ses fruits. Et quels sont-ils ? Hier soir, vandalisme, pillages, vols et destructions étaient au

Lire la suite de l'article

Education nationale : un guide sur la laïcité qui omet l’islam

Capture d’écran 2018-05-30 à 21.52.04Le ministère de l'Éducation nationale va envoyer aux chefs d'établissement et enseignants un guide de conduite à tenir sur les questions de laïcité. Ce guide de plus de 80 pages remplace le livret élaboré du temps de Najat Vallaud-Belkacem, qui en comptait 33. Il s'agit de donner des outils aux personnels de l'Éducation nationale pour que l'ensemble des établissements scolaires «reste à l'abri de toute manifestation de propagande».

Chaque fiche présente la situation, les principes juridiques, des exemples et des conseils d'action. Celle sur le port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse rappelle par exemple que pour le Conseil d'État, le port d'un sous-turban sikh par un élève peut être considéré comme une manifestation ostensible de son appartenance religieuse, tout comme le port d'un bandana par une jeune femme qui refuserait systématiquement de l'enlever. Et le port du voile islamique.

Le vade-mecum s'intéresse aussi au cas des agents de l'Éducation nationale qui refusent de serrer la main d'un collègue ou d'un usager sous prétexte qu'il s'agit d'une femme…

Concernant Noël, l'installation d'une crèche n'est pas possible, mais le sapin peut être installé à condition qu'il ne revête aucun caractère cultuel dans sa présentation ou dans sa décoration.

Et pour l'islam ? Silence.

Lire la suite de l'article

Le ministère de la Rééducation nationale impose le prof transsexuel aux élèves

De Jeanne Smits sur RITV :

Unknown-3"Les jeunes élèves de 6e et 4e du collège de la Grange du Bois, à Savigny-le-Temple, ont découvert mardi le « changement de genre » de leur professeur de français. Celui qui les avait quittés le vendredi précédent habillé en homme devait réapparaître à l’issue du week-end de la Pentecôte habillé en femme et tout le monde avait été averti : il allait falloir lui donner du « Madame » et « elle » est maintenant officiellement « professeure ». C’est la principale du collège qui a fait le tour des classes et désormais, l’affaire ayant causé quelques remous sur les réseaux sociaux, le soutien à cette « personne transgenre » ne se limitent pas à la direction de l’établissement et donc à l’Education nationale : Marlène Schiappa a ajouté son grain de sel en tweetant des menaces à l’encontre de ceux qui se rendraient coupables de « violences transphobes » à son encontre.

La direction du collège ne s’était pas contentée d’un avertissement oral. Vendredi soir, tous les élèves rapportaient à la maison dans leur sac à dos une lettre de la principale à l’intention des parents affirmant :

« Je suis intervenu aujourd’hui dans la classe de votre enfant pour l’informer qu’à partir de la semaine prochaine, son professeur de français, Monsieur ***, sera habillé en femme.

« En effet, Monsieur *** entame un processus de changement de genre pour devenir une femme. Il aimerait être appelé madame et non plus monsieur.

« Je compte sur votre plus grande compréhension pour accompagner votre enfant au mieux et lui

Lire la suite de l'article

L’Education nationale au service du lobby LGBT

A l'occasion de la journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, le ministre Blanquer a envoyé un long courrier homosexualiste aux personnels de l'Education nationale :

Untitled"[…] La liberté, c’est d’être soi-même en confiance. L’égalité, c’est le rejet de toutes les formes de discrimination. La fraternité, c’est le respect de l’autre. C’est en enseignant ces valeurs que l’Ecole fait reculer l’obscurantisme, l’intolérance et la haine.

Cette journée est l’occasion de rappeler que l’Éducation nationale a pour mission d’offrir un cadre protecteur et propice à la réussite de tous les élèves. Elle a également celle de faire partager à chacun le respect d’autrui comme l’égale dignité des êtres humains, et pour cela de prévenir toute forme de discrimination ou de violence, notamment celles fondées sur l’orientation sexuelle ou l’identité sexuelle.

Le ministère souhaite, à cette occasion, donner une forte impulsion à la lutte contre la haine anti-LGBT, afin notamment que soient apportés toute l’aide et le soutien nécessaires aux élèves et aux personnels qui sont victimes de paroles et d’actes homophobes et transphobes.

Dans cette perspective, je vous demande de mobiliser vos équipes pédagogiques et éducatives. Les enseignements, en particulier l’enseignement moral et civique, permettent une sensibilisation effective des élèves à ce sujet. Vous pouvez également solliciter le concours des associations agréées pour intervenir dans le cadre des actions éducatives, au sein de vos classes.

Un ensemble de ressources est disponible sur les pages Eduscol « Prévenir l’homophobie » et « Agir à l'école contre l'homophobie », notamment

Lire la suite de l'article

Egalité et diversité : les priorités de l’Education Nationale

Voici le courrier du Recteur de l'Académie de Versailles : en un temps où, il est vrai, tout va bien dans le pays en général, et dans l'école publique en particulier, on est heureux d'apprendre que l'Education Nationale s'occupe des seuls vrais problèmes qui subsistent : l'égalité et la diversité.

CaptureNous attendons le questionnaire…

Lire la suite de l'article

Depuis 1920, le deuxième dimanche de mai est la “fête nationale de Jeanne d’Arc et du patriotisme”

La patrie à défendre selon Sainte Jeanne d'Arc elle-même :

"Vive le Christ qui est Roi des Francs !"

Le sort de la patrie est entre nos mains :

"la force principale des mauvais c’est la lâcheté et la faiblesse des bons, et tout le nerf du règne de Satan réside dans la mollesse des chrétiens".

D5cf36d8601c3620a2f9b499b23770b7A nous catholiques, de relever l'étendard de Saint Jeanne d'Arc pour un amour vrai de la patrie, qui ne se paye pas de mots mais se mesure aux actes posés pour elle.

Avant l'action, relisons ce discours tellement d'actualité (!) que Pie X prononça pour la béatification de la Sainte Pucelle d'Orléans. Extraits : 

"Oui, nous sommes à une époque où beaucoup rougissent de se dire catholiques, beaucoup d’autres prennent en haine Dieu, la foi, la révélation, le culte et ses ministres, mêlent à tous leurs discours une impiété railleuse, nient tout et tournent tout en dérision et en sarcasmes, ne respectant même pas le sanctuaire de la conscience. Mais il est impossible que devant ces manifestations du surnaturel, quelle que soit leur volonté de fermer les yeux en face du soleil qui les éclaire, un rayon divin ne finisse pas par pénétrer jusqu’à leur conscience, et, serait-ce même par la voie du remords, les ramener à la foi.

Ce qui fait encore ma joie, c’est que la vaillance de ces héros doit ranimer les cœurs alanguis et timides, peureux dans la pratique des doctrines et des croyances chrétiennes, et les rendre

Lire la suite de l'article

Le ministre dévoile la stratégie nationale d’incitation à la débauche

Capture d’écran 2018-04-11 à 20.15.34A l’occasion de sa visite du Planning Familial à Lille, Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, a annoncé la feuille de route 2018-2020 de la stratégie nationale de santé sexuelle, qui vise à favoriser, à horizon 2030, le développement des politiques publiques en faveur de la santé sexuelle, allant de l’éducation à la sexualité à la santé reproductive, en passant par la prévention et le dépistage des infections sexuellement transmissibles et du VIH. Elle porte 26 mesures concrètes qui permettront en gros d'inciter les jeunes à la débauche sexuelle :

  • d’améliorer l’information et la formation dans le domaine de la santé sexuelle, notamment par l’organisation en région de campagnes annuelles de dépistage des IST,
  • d’améliorer l’offre générale en santé sexuelle ; il s’agira notamment de garantir sur le territoire l’accès aux différentes méthodes d'avortement tout en renforçant la confidentialité de cet acte, d’étendre les missions des Services Universitaires de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé (SUMPPS) aux consultations de contraception et de prévention des IST, de transformer la consultation longue « IST/contraception » mise en place chez le médecin généraliste et le gynécologue pour les jeunes filles entre 15 et 18 ans en une consultation globale « santé sexuelle » au bénéfice de tous les jeunes, filles comme garçons,
  • de renforcer l’offre de santé sexuelle destinée aux populations et territoires prioritaires ; des centres de santé sexuelle, d’approche communautaire, seront expérimentés dans des villes à forte prévalence VIH et IST ; en outre-mer, l’offre de santé sexuelle pour les jeunes sera renforcée,

Lire la suite de l'article

Le CRIF est contre le vivre-ensemble et la cohésion nationale

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) s'oppose à la participation du FN à la marche blanche à la mémoire de Mireille Knoll, une octogénaire juive rescapée de la Shoah, assassinée chez elle :

"Joint par l'Agence France-Presse, le président du Crif Francis Kalifat a rapporté que « beaucoup de personnalités, de diverses tendances politiques, ont annoncé leur venue » et dit espérer « qu'il y aura des membres du gouvernement, et peut-être plus ». Mais il a ajouté que « le Front national n'est pas souhaité » à cette marche."

Sous prétexte qu'un des agresseurs connaissait la religion de la victime, le caractère antisémite a été immédiatement retenu de peur de réitérer les erreurs du précédent Halimi, sexagénère assassinée en avril 2017 par un homme qui avait défenestré cette femme de confession juive, après l'avoir passée à tabac sur son balcon aux cris d'«allah akbar», entrecoupés d'insultes et de versets du Coran. Mais selon certains journalistes la piste du crime crapuleux n'est pas à exclure :

"L'hypothèse d'un crime crapuleux, qui aurait eu le vol comme mobile, est privilégiée ce mardi par les policiers (…) Deux hommes ont été mis en examen dans la nuit de lundi à mardi pour "homicide volontaire" à caractère antisémite et "vol aggravé" et placés en détention provisoire. L'un d'eux est un voisin de la victime qui avait l'habitude de lui rendre visite; l'autre est un ami de ce dernier, un jeune homme de 21 ans sans-domicile fixe

Lire la suite de l'article

Bordeaux, 3 avril : contre la répression judiciaire, tous devant l’Ecole Nationale de Magistrature

B_1_q_0_p_0

De Résistance républicaine et Riposte laïque :

"Alors que de plus de plus d'internautes, de patriotes, d'hommes politiques, d'écrivains, de cinéastes, se retrouvent devant les tribunaux, et parfois menacés de prison, ce gouvernement vient d'annoncer, par la voix du Premier ministre Edouard Philippe, la mise en place d'une nouvelle loi, encore plus répressive que la précédente, qui faisait pourtant partie des plus sévères du monde.

Le prétexte annoncé est de lutter contre le racisme. Celui du Coran, de Merah, des imams officiant dans des mosquées sous haute surveillance ( ou pas ) ? Vous n'y êtes pas. Il n'en est même pas question. Il s'agit de respecter à la lettre l'esprit du politiquement correct, des associations dites antiracistes et de ce régime. Quiconque osera s'attaquer à l'invasion migratoire sera accusé de racisme. Quiconque osera protester contre l'islamisation de notre pays, et dira la vérité sur la réalité de l'islam, se verra accusé d'inciter à la hain.

L'objectif de ce gouvernement est clair : faire pression sur les hébergeurs pour qu'ils éliminent d'eux-mêmes tous les textes qui seront signalés par de véritables cafards du net, recrutés par la Dilcrah, et payés avec l'argent de nos impôts. Les juges, dont certains se sont illustrés dans le scandale "Murs des cons" auront toute latitude de faire supprimer un article dans les 48 heures, voire de fermer un site.

Cerise sur le gâteau, 400 personnes vont être recrutées pour aller dans les écoles (qui n'ont sans doute pas d'autres priorités) et laver le cerveau

Lire la suite de l'article