Archives par étiquette : musulmans

Emmanuel Macron va-t-il promouvoir des Frères Musulmans ?

Hakim El Karoui, ami d’Emmanuel Macron, lui fait des propositions sur la réorganisation de l’islam de France. Sa note que Le Monde divulgue inquiète : la volonté de propulser au Conseil d’administration de l’Association musulmane pour l’islam de France des imâms et prédicateurs liés aux Frères Musulmans. Figurent comme personnes pressenties :

  • LAbecedaire-des-Institutions_hakim-el-karoui-copieTareq Oubrou, l’imâm de Bordeaux, qui défendait il y a quelques années ouvertement le califat et la lecture salafiste du Coran, admis son appartenance aux Frères Musulmans dans un livre d’entretien paru en 2013, au même moment où l’organisation armée des Frères en Egypte passait à l’action (80 églises attaquées, plusieurs monastères, milices armées au Caire etc.). Dans Le Prêtre et l’imâm , paru aux éditions Bayard en 2013, Tareq Oubrou affirme page 134 :« Le mouvement des Frères Musulmans prétend moderniser la religion, sans rien toucher à l’essentiel. Ce discours, peu audible, est en perte de vitesse. Je continue d’être membre de ce mouvement ».  Autres perles de l’imâm de Bordeaux : « Les Arabes n’avaient d’autres choix que d’attaquer pour survivre » Tareq Oubrou, imâm de Bordeaux, dans Un imâm en colère, éditions Bayard, 2012. « Si le Coran a appelé à la guerre, c’est pour imposer la paix » imâm Tareq Oubrou, France Culture, 20/11/2012. « L’Imâm Al Banna veut qu’on soit comme des salafistes » Tareq Oubrou, conférence en ligne à la gloire du fondateur des Frères Musulmans.
  • Mohamed Bajrafil. Très conciliant avec Tariq Ramadan, et tendre avec les « savants » du Conseil européen de

Lire la suite de l'article

Dans la plupart des nations où les musulmans dominent, la liberté religieuse est complètement écrasée

Le département d’État des États-Unis a publié le 29 mai, son Rapport sur la liberté religieuse dans le monde pour l’année 2017. Bill Donohue, président de la Catholic League, vient de faire dans un communiqué quelques commentaires sur les passages de ce rapport traitant de la situation de la liberté religieuse dans les pays musulmans. Christianophobie Hebdo a traduit :

Bill-donohue"Les résultats ne sont pas encourageants. Dans la plupart des nations où les musulmans dominent, la liberté religieuse est complètement écrasée ou n’existe qu’à peine. Sur les quinze nations du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, seules quatre – Égypte, Jordanie, Libye et Tunisie – ont quelques mesures de sauvegarde de la liberté religieuse. L’Iran présente la pire situation. Sur les cinq nations d’Asie centrale et du sud [sur la liste qui apparaît dans le document du département d’État], seul le Bangladesh peut être comparé aux quatre pays du Moyen-O-rient et d’Afrique du Nord, en offrant un semblant de liberté religieuse.

On s’attend à ce que des nations communistes comme la Corée du Nord, oppriment les croyants, mais que les dirigeants d’une religion mondiale fassent de même – au nom de Dieu ou de leur inspirateur spirituel –, c’est à tout le moins troublant. Heureusement, le rapport sur les deux autres religions monothéistes, le christianisme et le judaïsme, est plutôt bon. Quand des gens sont punis pour s’être convertis à une autre religion – jusqu’à subir la peine de mort –, c’est que nous avons affaire à des régimes diaboliques. Nous

Lire la suite de l'article

“Là où les musulmans sont majoritaires, le territoire devient terre d’islam”

Monseigneur Salim Sayegh, jordanien, évêque émérite du Patriarcat Latin de Jérusalem, vicaire patriarcal pour la Jordanie, est intervenu au Forum Jésus Le Messie du 26 mai 2018 à Paris. Après avoir rappelé la logique des conquêtes musulmanes jusqu’à aujourd’hui, il évoque la situation en Jordanie où le droit se réfère ouvertement à la charia pour tous les cas non traités par le code pénal. Les convertis passés de l’islam au christianisme perdent la garde de leurs enfants, ne peuvent pas se marier ni jouir des droits civils. Les enfants sont considérés musulmans. A l’école, l’éducation musulmane est obligatoire pour tous les enfants. Après la mort de l’apostat, c’est l’Etat qui devient son héritier. Les écoles officielles enseignent qu’un apostat doit être tué. Lorsque des enfants d’un parent chrétien passé à l’islam veulent revenir à la religion de leurs ancêtres (ou du parent resté chrétien!), ils sont considérés apostats par les tribunaux islamiques dans lesquels ils ont obligation d’enregistrer leur changement de religion. Ils sont considérés murtadin (apostats). Un chrétien n’a pas le droit d’être ministre. 

Lire la suite de l'article

Joseph Fadelle, converti de l’islam au Christ : “La plupart des musulmans ignorent le Coran”

Joseph Fadelle, irakien réfugié en France après avoir été persécuté en Irak pour s'être converti au catholicisme (prison, torture, victime de tirs par son propre frère!) exhorte à sensibiliser les musulmans aux danger du Coran, livre de haine dont Dieu ne saurait être l'auteur. Il témoigne lors du forum sur l'évangélisation des musulmans Jésus, le Messie :

Lire la suite de l'article

Entre 5,7 millions et 8,4 millions de musulmans en France

Selon le JDD dans un article sur le salafisme :

Thumbnail-8

ce chiffre varie selon les sources (5,7 millions en 2010 selon le Pew Research center et 8,4 millions selon une estimation de François Héran, dans son livre Avec l'immigration: Mesurer, débattre, agir, ed. La Découverte, 2017) et la définition de la population, et le décompte est impossible à faire de manière précise les statistiques ethniques et religieuses étant interdites en France.

Lire la suite de l'article

La superficialité du dialogue inter-religieux entre chrétiens et musulmans

A l'occasion de la réédition en format poche de son livre sur l'islam et le christianisme, le Père François Jourdan est interrogé dans le Figarovox. Extrait :

XVM543a6d64-4fc5-11e8-b041-a63c6aae21dd-140x200"Lors de la première édition de votre livre, vous pointiez du doigt la superficialité du dialogue inter-religieux entre chrétiens et musulmans depuis Vatican II. Jugez-vous que la situation est différente aujourd'hui?

Non, la situation n'a pas changé car elle est toujours bloquée par la peur mutuelle (inavouée) et le manque de liberté implicite qui empêche de travailler pour comprendre l'autre et se comprendre mieux soi-même. Par facilité, on se contente et on est installé, depuis environ 1980, dans des rencontres de salon, sympathiques à bon compte. L'essentiel se réduit alors à se donner bonne conscience, se dire qu'on est ouvert (à condition de se préserver!). Qui voudrait déranger cette situation passera pour «antimusulman», «islamophobe» et opposé au «dialogue». L'islamologie est en déclin dans l'Université française comme dans les églises. Ce n'est pas bon signe, et gravement imprudent avec une religion comme l'islam d'aujourd'hui qui est en crise pour longtemps et sur des bases propres qui posent problème.

Dans une tribune, de nombreuses personnalités médiatiques, intellectuelles et politiques ont demandé aux musulmans d'abroger les passages du Coran qui appellent à l'antisémitisme. Selon vous, le Coran appelle-t-il à la haine des juifs?

C'est très politiquement incorrect, mais le «Manifeste contre le nouvel antisémitisme» des 300 personnalités demande l'obsolescence des versets du Coran violents contre les juifs, les chrétiens et les incroyants. Cela devait arriver

Lire la suite de l'article

Des musulmans vont voir les prêtres catholiques pour être libérés des démons

Unknown-10La 13e session sur l’exorcisme tenue mi-avril au sein de l’Université pontificale Regina Apostolorum, à Rome, nous informe que des musulmans vont voir les prêtres catholiques pour être libérés des démons qui les infestent ou les possèdent.

Un prêtre indien actuellement à Dubaï a déclaré :

« Beaucoup de musulmans, même les plus éduqués, m’ont approché pour demander un exorcisme. Ils disent : ‟Père, quelqu’un a fait de la magie noire sur moi, peux-tu prier sur moi et enlever le diable ? !ˮ »

Le cardinal albanais Ernest Simoni a ajouté :

« Jésus est venu pour tout le monde (…) La grâce du Saint-Esprit nous rachètera tous ».

Lui-même a pratiqué des exorcismes pendant des décennies, y compris sur des musulmans. Des musulmans « qui restent musulmans après » a-t-il précisé !
 
Ce qui apparaît comme une contradiction chez ces hommes et ces femmes de l’islam venus chercher en dernier recours le secours catholique, témoigne de l’inefficacité de leurs propres rituels d’exorcisme musulmans (la cérémonie de la Roquya) et par conséquent, de la force intrinsèque du culte catholique.

Deux prêtres exorcistes coptes officient au Caire : 80 % des milliers de personnes qui viennent chaque semaine réclamer leur délivrance sont des adorateurs de Mahomet… En la cathédrale Saint Marc, le vendredi, le père Abuna Makary ne peut s’occuper que des premiers rangs. Aspergées d’une eau bénite qui électrise leurs corps, des musulmanes voilées demandent la Croix qui les délivrera… L'islam serait-il satanique ?…

Commentaires (1)

"Adorateurs de Mahomet" : non, Mahomet est le supposé prophète de l'islam, ce

Lire la suite de l'article

A l’Institut catholique de Vendée, un forum pour apprendre à dialoguer avec les musulmans

Le forum Jésus le Messie, accueilli à l'ICES vendredi et samedi, avait pour but de donner des outils à tous ceux qui souhaitent faire découvrir le Christ aux musulmans. Retour sur RCF :

Lire la suite de l'article

Ouverture d’une école musulmane proche des Frères Musulmans en Sarthe

Communiqué du FN de la Sarthe :

"L’association musulmane ASR, créée au Mans il y a un an, projetterait d’ouvrir prochainement une école musulmane hors-contrat au Mans ou à Allonnes. Elle chercherait des locaux à louer pour installer une école primaire, puisque selon elle, la disponibilité du cerveau est à son paroxysme entre 5 et 11 ans !

En France aujourd’hui, ce sont plus de 90 écoles musulmanes sous-contrat ou hors-contrat qui sont ouvertes. Elles n’étaient qu’une cinquantaine il y a seulement 3 ans. Ces écoles sont pour la plupart sous l’emprise idéologique, religieuse et financière de l’UOIF créée par Nicolas Sarkozy. L’UOIF n’est autre que le bras armé français des Frères Musulmans, c’est-à-dire du salafisme et du terrorisme islamique sunnite. De nombreux maires se retrouvent démunis car la loi ne leur permet pas de contrôler ce qui se passe à l’intérieur de l’établissement. Ces écoles sont souvent adossées à des mosquées d’obédience salafiste qui dispensent un apprentissage rigoriste du Coran.

L’association ASR qui présente l’islam comme la 1ère religion de France (sic) a lancé en début d’année une opération de collecte de fonds qui a récolté moins de 3.000 € sur les 250.000 € espérés. Il semble donc évident que ce financement participatif ne suffira pas à assurer les charges de l’école, et s’apparente à un leurre masquant d’autres sources de financement. Sur sa page Facebook, l’association passe des annonces réservées aux hommes ou aux femmes pour recruter des coiffeurs ou coiffeuses selon le sexe de ceux qui

Lire la suite de l'article

Macron reçoit les Frères Musulmans de Syria Charity à l’Elysée

Précisions de l'Observatoire de l'islamisation, suite à notre information d'hier :

"Syria Charity fait les tournées des mosquées fréristes et salafistes en France afin de lever des fonds. Son représentant en Champagne est le syrien Abdulhamid AL Khalifa, imâm de la mosquée de ‘L’Association de l’Institut Islamique et Culturel Rémois », qui gère une salle de prière (non déclarée comme telle) dans le quartier de la Croix-Rouge, fréquentée en son temps par Saïd Kouachi. Il s’entend très bien avec la grande mosquée UOIF de Reims (AMCIR) chez qui il peut installer sa communication pour « Syria Charity » comme nous l’avions remarqué lors de notre passage dans le cadre de notre enquête sur les Mosquées radicales (éditions DMM).

Abdulhamid AL Khalifa est aussi membre actif de l’association «Ligue Pour une Syrie libre – Section REIMS», qui comme l’explique l’humanitaire Pierre Le Corf en Syrie, est une organisation des rebelles islamistes. Syria Charity et la Ligue pour la Syrie Libre travaillent très étroitement ensemble comme l’illustrent à la fois la personnalité de Khalifa et l’enquête dans Alep Est libérée de Le Corf."

Commentaires (5)

Le correspondant de guerre britannique Robert Fisk confirme la même chose "le chef de la clinique de Douma nie la réalité d’une attaque au gaz." Et comme toujours, les Casques blancs de Douma financés par le Foreign Office, ont tous choisi de partir avec les islamistes en prenant les bus affrétés par le gouvernement et protégés par la Russie.
https://www.independent.co.uk/voices/syria-chemical-attack-gas-douma-robert-fisk-ghouta-damascus-a8307726.html

Macron pourrait peut-être

Lire la suite de l'article