Archives par étiquette : mosquée

Lancement d’une mosquée géante à Strasbourg

Le chantier de la mosquée Eyyûb Sultan de Strasbourg (mosquée islamiste turque de Millî Görüş) a été lancé hier. Il y avait quelque 300 personnalités dont le maire de Strasbourg, le préfet du Bas-Rhin, le vice-Premier ministre de Turquie, les ambassadeurs de Turquie et d’Arabie saoudite…

336014529

Commentaires (1)

Quelle horreur !
Le pire est-il encore à venir ?

Rédigé par : David | 16 oct 2017 17:29:03
____________________________________

Lire la suite de l'article

En procès, 5 ans après être montés sur le toit d’une mosquée

Clément Galant, porte-parole de Génération Identitaire, était le responsable français de l’opération « Defend Europe » cet été. Il était également présent sur le toit de la mosquée de Poitiers le 20 octobre 2012. Interrogé par Alexandre Rivet dans Présent, il revient sur cet événement, à quelques jours du procès de six militants.

Unknown-4"Pouvez-vous nous rappeler les circonstances et le déroulement de cet événement ?

Tout s’est passé dans la nuit du vendredi au samedi 20 octobre 2012. En ce qui me concerne, j’étais parti de Lyon avec quelques autres voitures, dans une direction inconnue. Seule une personne de Lyon la connaissait, et nous devions la suivre « aveuglément ». On ne savait pas qu’il s’agissait d’une mosquée, qu’il s’agissait de monter sur le toit et d’y rester plusieurs heures. On a retrouvé les autres militants peu avant d’arriver à Poitiers pour apprendre quelle action serait menée, nous étions 73 au total. Une fois sur place, nous avons installé notre échelle et nous sommes donc montés sur le toit du chantier de la mosquée pour déployer nos banderoles. Il devait être 5 ou 6 heures du matin, il n’y avait pas grand monde dans la rue à cette heure-là, et les premières personnes qui nous ont remarqués sont les quelques musulmans qui se rendaient dans leur salle de prière qui était – et est encore – juste en bas du chantier. Aujourd’hui, cette mosquée en est toujours au même point, c’est-à-dire que les travaux n’ont pas avancé.

Il n’y eut donc ni violence ni menaces ?

Non, jamais ! Nous sommes

Lire la suite de l'article

François Baroin signe l’ouverture d’une mosquée radicale à Troyes

L'Observatoire de l'islamisation constate que le maçon François Baroin, a signé l’arrêté municipal qui répond favorablement au projet de l’Association des Jeunes Musulmans pour la coexistence (AJMC), dont le référent religieux est Moussa Sanogo.

Moussa Sanogo est un réfugié politique né au Soudan en 1972. Maitrisant mal le français, il se targue d’être diplômé en « sciences islamiques » et jouit d’une grande considération chez les fidèles musulmans de l’Aube. Dans une de ses vidéos publiée après l’attaque de Charlie Hebdo, il rappelle le « châtiment  » prévu par le Coran pour ceux qui raillent le prophète…

L’AJMC  annonce sur sa page Facebook l’ouverture « d’un Institut du Saint Coran » à Troyes , placé sous l’égide de l’Instance Européenne du Saint Coran (page FB), logé dans l’école de l’UOIF à Château-Chinon nommée IESH (vidéo 1 et vidéo 2).  Cet institut troyen du Saint Coran sera supervisé directement par cheikh Bouhdifi, de nationalité marocaine, directeur de l’institut du Coran à l’IESH.

L’AJMC pilote également « L’Institut de Recherche et des Sciences Islamiques » qui programme le manuel « Les 40 hadith de Nawâwi » (voir sur sa page). Inquiétant quand on connait son contenu qui prescrit de « verser le sang des apostats » (hadith n°14) , et le hadith n° 8 :

 «Il m’a été ordonné de combattre les hommes jusqu’à ce qu’ils témoignent qu’il n’est d’autre divinité qu’Allah, et que Mohammed est Son Envoyé, qu’ils accomplissent la prière rituelle, qu’ils acquittent la Zekâa »

François Baroin, maire de Troyes, en janvier 2015 sur BFMTV proposait

Lire la suite de l'article

Quand le maire de Marseille inaugure une mosquée appartenant au mouvement tabligh, dont la finalité est la réislamisation des populations, je m’interroge

Bernard Ravet, ancien principal de collège est en retraite. Il a écrit un livre "Principal de collège ou imam de la République" dans lequel il témoigne de l'islamisation des écoles. Terrifiant :

Quels sont les signes qui laissent apercevoir une poussée de l'islamisme au collège ?

Le premier peut être de voir le nombre croissant de gamines arrivant avec un voile sur la tête qu'elles retirent avant de pénétrer dans l'établissement. C'est aussi, en période de ramadan, le nombre d'enfants qui ne mangent plus à la cantine. Et, d'une manière plus générale, tous ces enfants qui refusent de manger parce que la viande n'est pas abattue rituellement.

Y a-t-il des tensions entre enfants de confessions différentes ?

Lors d'un reportage de RFI au collège Versailles, les enfants disent qu'il n'y a pas de problème avec les enfants juifs car de toute façon, s'il y en a, ils se cachent. Quant aux enfants issus de familles de culture chrétienne, ils vont dans le privé. Du coup, il n'y a pas de problème de ce type.

À l'intérieur du collège, les enfants sont-ils influencés par des prosélytes ?

Mais ce n'est pas qu'au collège ! À Versailles, on l'a vécu avec un petit livre prônant la Charia et interdit en France qui circulait. Et quand on a demandé d'où il venait, on a appris que c'était de la mosquée du surveillant. Aujourd'hui, ce surveillant, qui avait une aura certaine sur les enfants, serait fiché S. […]

Concernant les professeurs, sont-ils eux

Lire la suite de l'article

Un sac déséquilibré tente d’étouffer une femme qui fumait devant une mosquée

Une femme de 37 ans a été violemment agressée par un homme de 72 ans, dimanche matin rue Baraban, à Lyon. L’homme a expliqué l’agression par le fait que sa victime fumait devant le hall d’entrée d’une mosquée.

Il l’aurait étranglée avec les lanières de son sac à main. La victime fumait une cigarette à l’abri du vent, lorsque l’homme lui a intimé l’ordre de ne pas fumer à cet endroit. « Je pensais que j’étais devant chez lui », a ensuite expliqué aux policiers la victime, qui dit en outre s’être excusée. L’homme s’est éloigné, mais il est revenu à la charge brusquement, en serrant le cou de sa victime avec les lanières de son sac à main. Repoussé, il aurait frappé la trentenaire avant d’être mis en fuite par un riverain. Retrouvé par la police dans un bus, l’homme comparaîtra en correctionnelle pour « violences avec arme » (le sac à main étant utilisé en tant qu’arme « par destination »). Ce délit est passible de trois ans de prison et 45000 euros d’amende.

Lire la suite de l'article

Mosquée salafiste à Evreux avec la complicité du maire LR

Lu sur l'Observatoire de l'islamisation :

"Rachid Ayouchede nationalité algérienne et sans profession, est le président de l’ « Union Cultuelle Musulmane d’Evreux », association qui porte le projet de construction de la « grande mosquée » d’Evreux. Imam, il se déclare ouvertement salafiste et s’habille ostensiblement comme un membre de cette mouvance, tout en disant respecter les principes de la république française.

Il organise fréquemment des rendez-vous avec les religieux salafistes des départements limitrophes sur le site de la future mosquée, notamment lors des dernières fêtes islamiques. La présence de ces personnes suscite l’inquiétude de certains fidèles. Depuis son arrivée à la tête de l’UCME,  Mme Zohra.H, par le passé ex vice-présidente de cette association et présidente de l’association de femmes « EL WAFFA » a pris la décision de quitter cette entité, reprochant à Ayouche sa condescendance envers les femmes. A terme, le bureau de l’UCME pourrait écarter son président, mais en attendant, le maire élu sous l’étiquette UMP-UDI, Guy Lefrand, avec le soutien de Bruno Lemaire, soutient ce projet de mosquée. Concernant  l’implication de la mairie, Mohamed Derrar, adjoint au maire d’Évreux en charge de la jeunesse, de l’animation des quartiers et des cultures urbaines, était présent à la journée de collecte de fond pour la construction, le 11 mars 2017. D’ailleurs, lors de ce « diner de Gala », les femmes devaient entrer par une porte séparée, et étaient regroupées dans une pièce séparée par un rideau."

Lire la suite de l'article

Marseille : le quartier de la Capelette au rythme de la mosquée

Eléonore Bez, candidate FN aux législatives dans la 6e circonscription des Bouches-du-Rhône, répond à Caroline Parmentier dans Présent :

"[…]  Je vais prendre l’exemple qui est le plus frappant : le quartier de la Capelette que j’ai connu enfant et qui était un quartier populaire, tranquille. Aujourd’hui ce quartier vit au rythme de la mosquée qui est une des plus grandes de la ville et qui risque d’être encore agrandie au vu de l’affluence. Chaque vendredi les rues sont bloquées par des « vigiles » de la mosquée qui empêchent le stationnement des riverains. Tous les commerces traditionnels ont été remplacés par des commerces communautaristes, des alimentations de nuit et des bars à « chichas » dont chacun sait que la plupart sont des « blanchisseries » pour laver l’argent des trafics des cités de la ville. Les habitants que j’ai rencontrés m’ont tous confié leur exaspération devant cette situation. La pratique de l’islam lorsqu’elle est respectueuse des lois de la République et de la laïcité est bien évidemment possible mais aujourd’hui elle apparaît trop souvent utilisée à des fins idéologiques, politiques à l’encontre de la laïcité républicaine. J’ai essentiellement axé ma campagne sur la lutte contre l’insécurité qui détruit la vie de nos quartiers, nous proposons de réarmer physiquement et moralement les effectifs de Police. Nous avons dans la circonscription une cité où les forces de l’ordre ne rentrent pas, c’est La Cayolle dans le IXe arrondissement et le commissariat de cet arrondissement est fermé le soir et le week-end ! […]"

Lire la suite de l'article

Le terroriste de Manchester fréquentait une église transformée en mosquée

1285221799bQuel terrible symbole de la dhimmitude de nos gouvernements et du grand remplacement qui s'opère sous nos yeux :

"Salman Abedi est né à Manchester en 1994, le deuxième plus jeune de quatre enfants. Ses parents étaient des réfugiés libyens qui sont venus au Royaume-Uni pour échapper au régime de Kadhafi. Sa mère, Samia Tabbal, 50 ans, et son père, Ramadan Abedi, un agent de sécurité, sont tous deux nés en Libye, mais semblent avoir émigré à Londres avant de déménager dans la région de Fallowfield, au sud de Manchester, où ils ont vécu pendant au moins dix ans.

Il a grandi dans la région de Whalley Range et a fréquenté Whalley Range High School avant de travailler apparemment à la mosquée Didsbury en 2013 (…) La mosquée Didsbury était à l’origine la « chapelle méthodiste Albert Park ». La chapelle a fermée en 1962 et plus tard est devenue un centre islamique"

Lire la suite de l'article

L’élection présidentielle est passée, la mosquée peut réouvrir

Capture d’écran 2017-05-12 à 14.23.51La mosquée de Montfermeil, fermée depuis avril dernier, a reçu un avis favorable de réouverture.

Elle avait été fermée par une décision de justice en avril, achevant un marathon judiciaire de cinq ans. Depuis 2012, l'association cultuelle des musulmans de Montfermeil est en conflit avec Xavier Lemoine (LR), vice-président du Parti chrétien-démocrate. Pour le maire, il y a «des problèmes de sécurité» avec cet ancien pavillon renconverti en mosquée qui reçoit jusqu'à 1000 fidèles.

L’association cultuelle qui gère le lieu a fait valoir aux autorités de nouveaux travaux de mise en conformité… Surtout, les musulmans allaient prier devant la préfecture, dans la rue.

Néanmoins, cette décision de la préfecture n’est pas pour autant le feu vert définitif à la réouverture. Il faut désormais attendre un examen par un bureau de contrôle puis l’avis d’une commission communale de sécurité qui devra vérifier le respect des prescriptions et enfin une validation par arrêté municipal.

Lire la suite de l'article

Fusillade dans une mosquée au Québec : les tireurs ont crié “Allah Akbar”

Slide_514246_7227972_compressedUne fusillade a éclaté hier soir au Centre culturel islamique de Québec à Sainte-Foy, faisant au moins 6 morts et huit blessés selon la police. Deux suspects ont été arrêtés pour l'instant. Le Service de police de la ville de Québec n'écarte pas qu'il y ait d'autres suspects. Plusieurs dizaines de personnes se trouvaient à l’intérieur du centre lorsque les terroristes cagoulés sont entrés à l'intérieur de l'édifice, un peu après 20 h, avant d'ouvrir le feu. Un témoin a raconté à Radio-Canada que les hommes ont crié «Allah Akbar» au moment de tirer vers la foule. Selon la chaîne canadienne TVA, l’un des suspects serait d’origine arabe, un autre d’origine québécoise. La police aurait saisi au moins un AK-47.

Lire la suite de l'article

Sortie de classe dans une mosquée tenue par l’UOIF

Alain Avello, secrétaire départemental du Front national de Loire-Atlantique et vice-président du groupe FN au conseil régional des Pays de la Loire, dénonce :

Unknown-31"En décembre dernier, des élèves de terminale ES du lycée Jules Verne de Nantes ont accompli, à l’initiative de leurs professeurs, une visite de la mosquée nantaise Assalam, apprenait-on récemment. Ces jeunes gens, après s’être préalablement déchaussés, se sont vus exposer par l’imam, en salle de prière, les préceptes de l’Islam.

Ah ! Les sorties scolaires !… Elles ont connu une véritable inflation, à mesure qu’en classe, on transmettait toujours moins de savoir, au point de conduire de pauvres élèves là où décidément ils auraient mieux fait de ne jamais se retrouver. Car en l’espèce, l’imam faisant momentanément fonction d’enseignant, c’est à la reconnaissance d’une religion qu’on les a contraints, quand l’École de la République, si elle ne doit méconnaître le fait religieux, ne saurait en proposer qu’une approche objective et distanciée.

Parvenus à ce point de confusion quant à des principes pourtant élémentaires, il n’est presque plus étonnant que les enseignants et les autorités de l’établissement nantais aient pu pousser l’inconséquence jusqu’à faire le choix d’une mosquée affiliée à l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), bien connue pourtant pour entretenir des liens avec des organisations islamistes radicales. […]"

Lire la suite de l'article

Chronique des chrétiens d’Orient : Au cœur de la Mosquée des Omeyyades d’Alep

Alexandre Goodarzy, responsable de la mission Syrie de SOS Chrétiens d'Orient, nous emmène au cœur de la célèbre Mosquée des Omeyyades d'Alep. Les terroristes en avait fait une de leurs bases. 

Lire la suite de l'article