Archives par étiquette : mosquée

Mosquée salafiste à Evreux avec la complicité du maire LR

Lu sur l'Observatoire de l'islamisation :

"Rachid Ayouchede nationalité algérienne et sans profession, est le président de l’ « Union Cultuelle Musulmane d’Evreux », association qui porte le projet de construction de la « grande mosquée » d’Evreux. Imam, il se déclare ouvertement salafiste et s’habille ostensiblement comme un membre de cette mouvance, tout en disant respecter les principes de la république française.

Il organise fréquemment des rendez-vous avec les religieux salafistes des départements limitrophes sur le site de la future mosquée, notamment lors des dernières fêtes islamiques. La présence de ces personnes suscite l’inquiétude de certains fidèles. Depuis son arrivée à la tête de l’UCME,  Mme Zohra.H, par le passé ex vice-présidente de cette association et présidente de l’association de femmes « EL WAFFA » a pris la décision de quitter cette entité, reprochant à Ayouche sa condescendance envers les femmes. A terme, le bureau de l’UCME pourrait écarter son président, mais en attendant, le maire élu sous l’étiquette UMP-UDI, Guy Lefrand, avec le soutien de Bruno Lemaire, soutient ce projet de mosquée. Concernant  l’implication de la mairie, Mohamed Derrar, adjoint au maire d’Évreux en charge de la jeunesse, de l’animation des quartiers et des cultures urbaines, était présent à la journée de collecte de fond pour la construction, le 11 mars 2017. D’ailleurs, lors de ce « diner de Gala », les femmes devaient entrer par une porte séparée, et étaient regroupées dans une pièce séparée par un rideau."

Lire la suite de l'article

Marseille : le quartier de la Capelette au rythme de la mosquée

Eléonore Bez, candidate FN aux législatives dans la 6e circonscription des Bouches-du-Rhône, répond à Caroline Parmentier dans Présent :

"[…]  Je vais prendre l’exemple qui est le plus frappant : le quartier de la Capelette que j’ai connu enfant et qui était un quartier populaire, tranquille. Aujourd’hui ce quartier vit au rythme de la mosquée qui est une des plus grandes de la ville et qui risque d’être encore agrandie au vu de l’affluence. Chaque vendredi les rues sont bloquées par des « vigiles » de la mosquée qui empêchent le stationnement des riverains. Tous les commerces traditionnels ont été remplacés par des commerces communautaristes, des alimentations de nuit et des bars à « chichas » dont chacun sait que la plupart sont des « blanchisseries » pour laver l’argent des trafics des cités de la ville. Les habitants que j’ai rencontrés m’ont tous confié leur exaspération devant cette situation. La pratique de l’islam lorsqu’elle est respectueuse des lois de la République et de la laïcité est bien évidemment possible mais aujourd’hui elle apparaît trop souvent utilisée à des fins idéologiques, politiques à l’encontre de la laïcité républicaine. J’ai essentiellement axé ma campagne sur la lutte contre l’insécurité qui détruit la vie de nos quartiers, nous proposons de réarmer physiquement et moralement les effectifs de Police. Nous avons dans la circonscription une cité où les forces de l’ordre ne rentrent pas, c’est La Cayolle dans le IXe arrondissement et le commissariat de cet arrondissement est fermé le soir et le week-end ! […]"

Lire la suite de l'article

Le terroriste de Manchester fréquentait une église transformée en mosquée

1285221799bQuel terrible symbole de la dhimmitude de nos gouvernements et du grand remplacement qui s'opère sous nos yeux :

"Salman Abedi est né à Manchester en 1994, le deuxième plus jeune de quatre enfants. Ses parents étaient des réfugiés libyens qui sont venus au Royaume-Uni pour échapper au régime de Kadhafi. Sa mère, Samia Tabbal, 50 ans, et son père, Ramadan Abedi, un agent de sécurité, sont tous deux nés en Libye, mais semblent avoir émigré à Londres avant de déménager dans la région de Fallowfield, au sud de Manchester, où ils ont vécu pendant au moins dix ans.

Il a grandi dans la région de Whalley Range et a fréquenté Whalley Range High School avant de travailler apparemment à la mosquée Didsbury en 2013 (…) La mosquée Didsbury était à l’origine la « chapelle méthodiste Albert Park ». La chapelle a fermée en 1962 et plus tard est devenue un centre islamique"

Lire la suite de l'article

L’élection présidentielle est passée, la mosquée peut réouvrir

Capture d’écran 2017-05-12 à 14.23.51La mosquée de Montfermeil, fermée depuis avril dernier, a reçu un avis favorable de réouverture.

Elle avait été fermée par une décision de justice en avril, achevant un marathon judiciaire de cinq ans. Depuis 2012, l'association cultuelle des musulmans de Montfermeil est en conflit avec Xavier Lemoine (LR), vice-président du Parti chrétien-démocrate. Pour le maire, il y a «des problèmes de sécurité» avec cet ancien pavillon renconverti en mosquée qui reçoit jusqu'à 1000 fidèles.

L’association cultuelle qui gère le lieu a fait valoir aux autorités de nouveaux travaux de mise en conformité… Surtout, les musulmans allaient prier devant la préfecture, dans la rue.

Néanmoins, cette décision de la préfecture n’est pas pour autant le feu vert définitif à la réouverture. Il faut désormais attendre un examen par un bureau de contrôle puis l’avis d’une commission communale de sécurité qui devra vérifier le respect des prescriptions et enfin une validation par arrêté municipal.

Lire la suite de l'article

Fusillade dans une mosquée au Québec : les tireurs ont crié “Allah Akbar”

Slide_514246_7227972_compressedUne fusillade a éclaté hier soir au Centre culturel islamique de Québec à Sainte-Foy, faisant au moins 6 morts et huit blessés selon la police. Deux suspects ont été arrêtés pour l'instant. Le Service de police de la ville de Québec n'écarte pas qu'il y ait d'autres suspects. Plusieurs dizaines de personnes se trouvaient à l’intérieur du centre lorsque les terroristes cagoulés sont entrés à l'intérieur de l'édifice, un peu après 20 h, avant d'ouvrir le feu. Un témoin a raconté à Radio-Canada que les hommes ont crié «Allah Akbar» au moment de tirer vers la foule. Selon la chaîne canadienne TVA, l’un des suspects serait d’origine arabe, un autre d’origine québécoise. La police aurait saisi au moins un AK-47.

Lire la suite de l'article

Sortie de classe dans une mosquée tenue par l’UOIF

Alain Avello, secrétaire départemental du Front national de Loire-Atlantique et vice-président du groupe FN au conseil régional des Pays de la Loire, dénonce :

Unknown-31"En décembre dernier, des élèves de terminale ES du lycée Jules Verne de Nantes ont accompli, à l’initiative de leurs professeurs, une visite de la mosquée nantaise Assalam, apprenait-on récemment. Ces jeunes gens, après s’être préalablement déchaussés, se sont vus exposer par l’imam, en salle de prière, les préceptes de l’Islam.

Ah ! Les sorties scolaires !… Elles ont connu une véritable inflation, à mesure qu’en classe, on transmettait toujours moins de savoir, au point de conduire de pauvres élèves là où décidément ils auraient mieux fait de ne jamais se retrouver. Car en l’espèce, l’imam faisant momentanément fonction d’enseignant, c’est à la reconnaissance d’une religion qu’on les a contraints, quand l’École de la République, si elle ne doit méconnaître le fait religieux, ne saurait en proposer qu’une approche objective et distanciée.

Parvenus à ce point de confusion quant à des principes pourtant élémentaires, il n’est presque plus étonnant que les enseignants et les autorités de l’établissement nantais aient pu pousser l’inconséquence jusqu’à faire le choix d’une mosquée affiliée à l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), bien connue pourtant pour entretenir des liens avec des organisations islamistes radicales. […]"

Lire la suite de l'article

Chronique des chrétiens d’Orient : Au cœur de la Mosquée des Omeyyades d’Alep

Alexandre Goodarzy, responsable de la mission Syrie de SOS Chrétiens d'Orient, nous emmène au cœur de la célèbre Mosquée des Omeyyades d'Alep. Les terroristes en avait fait une de leurs bases. 

Lire la suite de l'article

“J’ai entendu l’apologie de la pédophilie dans une grande mosquée de Bruxelles”

Joachim Véliocas de l'Observatoire de l'islamisation s'est entretenu avec Farah Kay , belge-marocaine qui a renié l'islam après avoir étudié les "sciences islamiques" dans les mosquées bruxelloises. La violence des textes, les appels à la haine et les justifications de la pédophilie l'ont définitivement vaccinée de l'hérésie islamique. Cette courageuse femme libre sort un livre : Papa, maman, Allah et moi aux éditions de la Boîte à Pandore (septembre 2016). Entretien du 9 novembre 2016.

"L'islam, c'est une foi criminelle" :

Lire la suite de l'article

Nice : le terroriste islamiste du 14 juillet fréquentait une mosquée UOIF

Ainsi que le révèle Philippe Vardon, Conseiller régional FN de PACA :

Nice-nord-03"Dans son édition de ce jour, Nice Matin consacre deux pages particulièrement intéressantes à l'attentat islamiste du 14 juillet. On y apprend ainsi que l'attentat était en réalité préparé depuis au moins un an, mais aussi que le terroriste « fréquentait parfois la mosquée de Las Planas ». Voilà qui tranche avec les discours entendus après l'attaque et la fameuse « radicalisation expresse ».

La mosquée de Las Planas (Nice Nord) est une mosquée membre de l'Union des Musulmans des Alpes-Maritimes, qui est la fédération locale de l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF). L'UOIF est l'émanation en France des Frères Musulmans islamistes, un mouvement interdit dans de nombreux pays, tels l’Égypte ou la Jordanie. Localement, c'est pourtant bien avec l'UMAM-UOIF que la municipalité de Christian Estrosi a noué des liens privilégiés, installant deux mosquées dans des locaux municipaux et subventionnant même directement avec l'argent des contribuables niçois l'association de jeunesse de l'organisation islamiste. Avec l'appui de Christian Estrosi, cette mouvance règne désormais sur la majorité des 19 mosquées de Nice.

Si l'on ne peut établir de causalité directe, on ne peut pas non plus traiter cette information – la fréquentation par le terroriste d'une mosquée directement liée à cette organisation politico-religieuse – de manière anodine. […]"

Lire la suite de l'article

150 000 euros pour la mosquée des Frères Musulmans à Sarcelles

Capture-d’écran-2016-09-13-à-18.50.43-768x479L'argent du contribuable n'a pas d'odeur : la municipalité PS de Sarcelles a déjà donné 150 000 € pour la partie culturelle du centre, qui doit accueillir bibliothèque et salles de cours, au sein même de la mosquée. Une merveille architecturale pour ces adeptes d'un islam enseigné par les Frères musulmans.

Lire la suite de l'article

Saumur : ils s’opposent à la nouvelle mosquée

Unknown-51Un recours devant le tribunal administratif a été déposé le 19 août par un collectif de saumurois. En cause : la vente par la mairie d’un terrain sur lequel la nouvelle mosquée doit être construite. Le recours demande l’annulation de la délibération du conseil du 30 juin dernier, car le prix de vente est très sous-estimé, et il s’agit d’une subvention dissimulée au profit de l’association culturelle des musulmans de Saumur qui envisage d’y construire une mosquée ce qui est une infraction à la loi du 9 décembre 1905 sur la laïcité.

Le terrain (nu) de 1 675 m2 est vendu 75 375 €, soit 45 € le m2. La Ville prendra par ailleurs à sa charge la démolition de l’ancien gymnase qui s’y trouve et la dépollution du site !

Or, le terrain avec ses constructions avait été estimé à 120 000 € environ par France Domaines, avant l’élection municipale de 2014.

Charles-Henri Jamin, directeur de campagne de Poisson pour la primaire, conseiller municipal de Saumur déclare :

"J'ai mené au conseil municipal du 30 juin l'opposition contre cette proposition du Maire de Saumur de vendre un terrain à des conditions qui ressemblent indéniablement à une "subvention déguisée".

Lire la suite de l'article