Archives par étiquette : mort

Un bébé laissé pour mort suite à un avortement rencontre sa mère 36 ans plus tard

Terrible

Nate-540-640x359"Melissa Ohden a maintenant 40 ans. Elle n’avait que 14 ans quand elle a découvert qu’elle avait survécu à un avortement raté. Sa mère biologique avait reçu une solution saline pour mettre fin à sa grossesse et le bébé, présumé mort, avait été jeté dans une poubelle médicale. Heureusement pour Melissa, une infirmière a entendu ses faibles cris et ses halètements et l’emmena aux soins intensifs. Melissa ne pesait alors qu’environ 1 kg. Sa mère biologique avait déjà quitté l’hôpital et ignorait que son bébé avait survécu.

« Je n’ai jamais rencontré la femme qui m’a emmenée à la salle des nouveau-nés mais elle est un ange, je lui dois la vie », a dit Melissa dans une interview exclusive à Mail Online.

Elle a été adoptée par Linda et Ron Ohden, qui avaient une autre enfant adoptée nommée Tammy. Melissa et sa sœur Tammy savaient qu’elles avaient été adoptées dès leur plus jeune âge.

« Tammy et moi nous disputions parfois comme toutes les sœurs le font habituellement », dit-elle. « C’est au cours d’une de ces disputes explosives, quand j’avais 14 ans, qu’elle m’a dit : ‘Au moins, mes parents me voulaient moi !’ J’ai couru voir mes parents adoptifs qui m’ont finalement dit la vérité dévastatrice – que j’avais survécu à un avortement raté. » « Il semble que mon monde a cessé de tourner cette nuit-là. Je me sentais en colère, effrayée, honteuse et même coupable d’être en vie », confie Melissa. « Je buvais

Lire la suite de l'article

Jean-Frédéric Poisson : “Défendre la vie humaine de la conception à la mort naturelle, c’est normal !”

Jean-Frederic-PoissonAvec le Parti de la France, le PCD de Jean-Frédéric Poisson est désormais le seul parti politique à défendre la vie humaine de la conception à la mort naturelle. Jean-Frédéric Poisson explique pourquoi sur Boulevard Voltaire:

Vous avez appelé les adhérents de votre parti à marcher pour la vie dimanche prochain. Est-ce la place d’un président de parti politique d’appeler à venir marcher pour la vie ?

C’est un problème tout à fait crucial qui n’est pas seulement un problème éthique. C’est aussi un problème politique. Derrière la défense du principe même de la dignité humaine se pose également la question de savoir comment on traite d’abord les plus faibles d’entre nous, qui sont des embryons humains. Deuxièmement, il est question de ce qu’on propose à toutes les femmes qui sont concernées par cette situation comme solution alternative éventuelle.
Ces deux questions sont des questions politiques. Il est donc légitime qu’un parti politique appelle ses sympathisants et ses adhérents à soutenir l’initiative de la Marche pour la vie.

Néanmoins, vous êtes le seul parti politique à l’avoir fait. Est-ce dû au fait que seul le PCD défend ces valeurs-là aujourd’hui ou y a-t-il une peur de s’engager sur ces sujets ? 

Il y a sans doute les deux. Que nous affichions clairement notre volonté de défendre la vie humaine de la conception à la mort naturelle, c’est normal puisque c’est dans nos statuts. Et nous sommes la seule formation politique à être dans cette situation.
Par ailleurs, le

Lire la suite de l'article

Dieu n’est pas mort

Le professeur de philosophie Radisson, citant de nombreux grands auteurs, demande à ses étudiants d’attester par écrit que Dieu est mort. L’un d’entre eux, Josh, s’y refuse. Son professeur le met alors au défi de prouver le contraire à lui et à ses camarades. Un défi qui ne sera pas sans conséquences…

Un film promu par SAJE.

Lire la suite de l'article

La mort programmée de la Famille en Occident et les remèdes à apporter

Discours sur la Famille tenu par Fabrice Sorlin avec Alexey Komov à la Chambre Publique de la Fédération de Russie, à l’occasion du colloque sur le thème « La préservation des valeurs familiales et des traditions morales chez les différents peuples de russie » :

IMG-20171122-WA0004"Aujourd’hui, j’aimerais vous parler de « la mort programmée de la Famille en Occident et des remèdes à apporter ». Pour cela, je diviserai mon propos en trois parties distinctes :

  • Dans la première partie nous parlerons de la définition de la famille naturelle et de sa place dans la Cité,
  • Dans la deuxième partie nous regarderons pour quelles raisons la famille est aujourd’hui si violemment attaquée dans l’Occident ;
  • Enfin, dans la troisième partie je proposerai des pistes de réflexions quant aux remèdes nécessaires pour une bonne politique familiale

Définition de la famille naturelle et place de la famille dans la Cité

Définir la famille pourrait être en soi un sujet à part entière. Son étymologie est riche et sa définition a évolué depuis l’Antiquité : la famille a ainsi désigné tout d’abord les personnes vivant sous un même toit puis par extension les personnes d’un même sang vivant sous un même toit. Mais concentrons-nous aujourd’hui sur la définition plus traditionnelle de la famille considérée comme : « La famille est la communauté fondée par l’union stable (c’est à dire le mariage) d’un homme et d’une femme, qui s’agrandit au fur et à mesure que se réalise leur projet de mettre au monde

Lire la suite de l'article

Coco : un Disney de propagande pour une vision païenne de la vie après la mort

Sur Réinformation.tv, Jeanne Smits analyse le dernier Disney; Extrait :

Unknown-41"Le dernier dessin animé des studios Disney-Pixar innove avec un film « sérieux » et des personnages « ethniques » réunis autour d’une arrière arrière-grand-mère qui est le pivot du film, Coco. Petit tour par le Mexique au moment de la fête des morts, El Dia de los Muertos, Coco est une réflexion sur les liens familiaux et l’au-delà. Terrain miné. Sans rêver d’un spectacle sur les fins dernières – après tout, c’est un film de divertissement pour un monde sécularisé – on se serait bien passé de cette propagande pour une vision païenne de la vie après la mort, débouchant sur un néant inéluctable. Sous la direction de John Lasseter, Pixar nous sert une mise à l’honneur des superstitions précolombiennes sur la mort, à peine mâtinées de christianisme. Vis-à-vis des enfants, première cible de cette superproduction, c’est une mauvaise action délibérée.

Disons-le d’emblée, comme à leur habitude, les studios Pixar – et le réalisateur Lee Unkrich (Toy Story, Le Monde de Nemo) ont réalisé un travail d’animation superbe, bien rythmé, talentueux – mais manquant singulièrement de la dose d’humour à laquelle il nous avait habitués. Miguel, petit gamin vivant avec ses parents, ses oncles, ses tantes, ses cousins, sa redoutable mais très aimante grand-mère et l’aïeule, Coco, est un héros grave, dévoré par une passion pour la musique latino dont sa famille ne veut pas entendre parler, et qui par un concours de circonstances va se trouver dans

Lire la suite de l'article

“Toute ma vie, j’ai été obsédé par l’absence de mon père, jusqu’à sa mort”

JPuisqu'il faut parler de la mort de Johnny Hallyday, décédé dans la nuit de mardi à mercredi, rappelons que son père l’a abandonné après sa naissance. Requiescat in pace.

Jean-Philippe Smet, le nom de Johnny, a été élevé par sa tante paternelle belge, qui vivait alors à Paris avec son mari et ses deux filles.

"Toute ma vie, j’ai été obsédé par l’absence de mon père, jusqu’à sa mort. Je ne l’ai pas connu, sinon dans des moments désagréables. Il était alcoolique, séducteur, ingérable et un grand artiste, comme me l’avait un jour confié Serge Reggiani, qui l’avait eu comme professeur de comédie à Bruxelles". "Ça ne m’a pas empêché de pleurer à ses funérailles". "Ce jour-là, j’étais le seul à avoir fait le déplacement. Pas une femme, pas un ami. La solitude absolue devant la mort. Je n’aimerais pas finir comme ça !".

Quand on pense que certains veulent fabriquer des enfants sans père.

Lire la suite de l'article

Le communisme est le plus grand système de mort de l’humanité

Bernard Antony, ancien conseiller régional, député européen pendant 15 ans, auteur de nombreux ouvrages, vient de publier « Le communisme 1917 – 2017 ». Il est interrogé par Armel Joubert des Ouches pour Réinformation.tv :

« 100 millions de morts, au moins ! Les chiffres ne sont pas de moi. C’est le travail irréfutable mené par les grands historiens tels Stéphane Courtois, Volton etc. Soljenitsyne parle quand à lui de 150 millions de morts ! »

Le dernier livre de Bernard Antony: “Le communisme 1917 2017” from Reinformation.tv on Vimeo.

Lire la suite de l'article

« Le purgatoire : le mal, la mort, la souffrance et l’espérance »

SNathalie Saracco sera ce soir sur Radio Notre-Dame, de 22h à minuit, pour évoquer la mort.

Il y a quelques années, après un crash violent en voiture, Natalie Saracco éprouva une expérience de mort imminente. Depuis sa vie a été transformée.

" J’ai failli mourir et ça a changé ma vie. Je suis dans l’urgence, je n’ai pas de temps à perdre. J’ai vraiment rencontré le Cœur du Christ qui souffrait parce que d‘un côté y a nos péchés et de l’autre notre froideur."

Lire la suite de l'article

Paris : Place de l’Europe de la culture de mort

ELa mairie de Paris a annoncé que la place de l’Europe, dans le VIIIe arrondissement, allait désormais porter en plus le nom de Simone Veil : “place de l’Europe-Simone Veil”.

Cette proposition sera soumise, du 20 au 22 novembre, au vote du Conseil de Paris.

Il est vrai que cette Union européenne promeut la culture de mort à l'image de Simone Veil.

Lire la suite de l'article

35 ans après, les assassins de Bachir Gemayel condamnés à mort

Lu sur L'Orient Le Jour :

Unknown-13"Le verdict est tombé. La Cour de justice, présidée par Jean Fahd, a condamné vendredi à mort Habib Chartouni, militant du Parti syrien national social (PSNS, pro-Assad), et Nabil Alam, ancien haut responsable du PSNS, tous deux inculpés pour l'organisation et l'exécution de l'assassinat de l'ancien président de la République Bachir Gemayel. Chartouni et Alam ont également été déchus de leurs droits civiques. Ils sont également obligés de verser des dommages et intérêts à tous ceux qui ont porté plainte contre eux et d'assumer la moitié des frais de la procédure judiciaire.

Bachir Gemayel avait été assassiné le 14 septembre 1982, vingt deux jours après son élection à la présidence de la République, dans une explosion qui a détruit les locaux de la permanence du parti Kataëb dans le quartier beyrouthin d'Achrafieh. L'attentat avait coûté la vie au fondateur des Forces libanaises et à 32 autres personnes.

Réagissant au verdict, la veuve de Bachir Gemayel, Solange, qui a assisté à la séance, a estimé que "la justice a rendu son prestige à l'État et aux institutions". "Ce verdict nous donne espoir que justice sera rendue à tous les martyrs de la cause et aux martyrs de la Révolution du cèdre", a-t-elle poursuivi.

Le fils de Bachir, le député Nadim Gemayel, et son cousin, le député et chef des Kataëb Samy Gemayel, étaient aussi présents au Palais de justice. Ce dernier a salué un "jour historique".

Unknown-14Nadim Gemayel et les compagnons de Bachir Gemayel au sein

Lire la suite de l'article

Cytotec: «Je suis passée à deux doigts de la mort». Le bébé, lui, y est passé

Témoignage :

« Ça a été l’expérience la plus traumatisante de ma vie. L’avortement en lui-même s’est bien passé mais son déroulement a été un cauchemar : j’ai eu des vomissements et j’ai cru que j’allais mourir tant la douleur était insoutenable. Je suppliais les infirmières de me donner quelque chose et je n’avais le droit qu’au Doliprane. Si j’avais pu choisir le curetage, croyez-moi, avec le recul, je n’aurais pas hésité une seule seconde… »

L'avortement s'est bien passé ? Un cauchemar…

Lire la suite de l'article