Archives par étiquette : mondiale

Une « guerre religieuse mondiale » se met en place et les chrétiens en constituent l’une des cibles

Ancien gouverneur du Kansas (2011-2018), Sam Brownback, homme politique chevronné converti du christianisme évangélique au catholicisme en 2002, a été choisi par Donald Trump, le 26 juillet 2017, pour les fonctions d’ambassadeur extraordinaire des États-Unis pour la liberté religieuse, choix ratifié par le Sénat en janvier 2018, et il a prêté serment le 1er février suivant. Il a participé, le 10 mai dernier, à un sommet qui s’est tenu à Washington D.C. sur la persécution mondiale des chrétiens et la manière de la contrer. Breitbart en a rendu compte le jour même dans un article. En voici l’essentiel, par Christianophobie Hebdo :

Unknown-24"Sam Brownback, le nouvel ambassadeur extraordinaire pour la liberté religieuse internationale, a rejoint des responsables religieux, des militants, des experts et des laïcs lors d’un sommet qui s’est tenu sur la colline du Capitole le jeudi [10 mai], destiné à exhorter les chrétiens des États-Unis à cesser d’ignorer la situation désespérée de leurs coreligionnaires brutalement persécutés à l’étranger. Brownback a déclaré qu’une « guerre religieuse mondiale » se mettait en place et que les chrétiens en constituaient l’une des cibles.

L’Institute on Religion and Democracy (IRD) accueillait, ce jeudi, une conférence intitulée : « Sommet sur la persécution mondiale des chrétiens : pourquoi les chrétiens se fichent-ils des chrétiens ? »Lors de ce sommet, les intervenants ont appelé les chrétiens d’Occident à s’occuper de leurs frères et de leurs sœurs persécutés, en faisant valoir que, jusqu’à présent, les chrétiens américains avaient oublié les disciples du Christ

Lire la suite de l'article

L’Association Médicale Mondiale menace l’objection de conscience et le respect de la vie

Capture d’écran 2018-04-25 à 19.38.13Fondée en 1947 en réaction aux expérimentations médicales nazies, l’Association médicale mondiale (AMM) est aujourd'hui sur le point d'adopter un texte remettant en cause ses propres principes. Un projet de « Déclaration sur l'avortement médicalement prescrit (IMG) » pourrait en effet affaiblir le positionnement éthique de cette association internationale au détriment de l'indépendance des médecins et de la protection des enfants à naître.

L'ECLJ a écrit à toutes les organisations nationales de médecins, membres de l'AMM, pour les inciter à amender ce texte à l'occasion de la session du Conseil de l'organisation qui a lieu cette semaine à Riga (Lettonie), puis de l'Assemblée générale prévue en octobre 2018 à Reykjavik (Islande). Les discussions ne sont malheureusement pas publiques. L'ECLJ a néanmoins pu consulter un projet de « Déclaration sur l'avortement médicalement prescrit (IMG)». Dans son état actuel, il est la source de deux inquiétudes :  

  • Il limite le droit à l'objection de conscience, en déclarant que les médecins pourraient être contraints d'effectuer eux-mêmes des avortements dans certaines circonstances. Ceci contredit la raison d'être de l'AMM, qui est «d'assister et d’agir pour le compte des médecins que l’on empêche d’exercer dans un contexte éthique»*.
  • Il supprime la phrase «l’AMM demande au médecin de préserver le respect de la vie humaine» ainsi que la référence à «l'enfant à naître». Pourtant, le texte fondateur de l'AMM – la Déclaration de Genève adoptée en 1948 – affirmait le devoir de tout médecin de «maintenir le plus grand

Lire la suite de l'article

Le Sanctuaire d’Ars organise une retraite mondiale pour les prêtres

Le Sanctuaire d'Ars organise du 24 au 29 Septembre 2018 une retraite mondiale pour les prêtres. Cette retraite sera prêchée par Enzo Bianchi. Fondateur de la communauté monastique de Bose, Il oeuvre beaucoup pour l'unité des Chrétiens. Ce moine, ami du Pape François, viendra prêcher à Ars sur le thème "le feu de l'Evangile". Au cours de cette retraite, de nombreuses questions seront abordées telles que « Comment être de bons pasteurs en cette époque de mutation considérable ? Comment assumer ce ministère aujourd'hui ? Comment accompagner les fidèles laïcs ? Comment se nourrir de la Parole et de l'Eucharistie ? »… Pendant ces six jours de réflexion et de prières, chaque prêtre pourra se ressourcer, trouver un soutien, une réponse…, la sérénité qui lui permettra de mieux aborder sa mission pastorale.

Pour soutenir le Sanctuaire d'Ars dans l'organisation de la Retraite Mondiale visant à accueillir plus de 1200 prêtres.

Lire la suite de l'article

Journée mondiale de la trisomie 21 : La Fondation Jérôme Lejeune à l’ONU

DYVPHZGWsAEm2QqLa République de Pologne, la République des Philippines, la République d’Argentine, la République de Lituanie, la République du Panama et l’Ordre Souverain de Malte à Genève, aux côtés de la Fondation Jérôme Lejeune, ont organisé aujourd'hui un événement exceptionnel à l’occasion de la 37ème session du Comité des Droits de l’Homme de l’ONU et de la Journée mondiale de la trisomie 21, sur le thème suivant :

« Personnes porteuses de trisomie 21 : Comment mieux combattre les discriminations et favoriser l’inclusion ? »

Maria Teresa T. Almojuela, représentante de la mission permanente des Philippines aux Nations-Unies :

"C'est le professeur Lejeune qui a découvert l'anomalie chromosomique responsable de la trisomie21"

Zbigniew Czech, Ambassadeur, Mission Permanente de la Pologne aux Nations-Unies :

"Cette journée mondiale de la trisomie21 est l'occasion de sensibiliser les gens sur les droits des personnes trisomiques". "Il est de notre devoir de favoriser l'inclusion des personnes porteuses de trisomie21 et de soutenir les familles qui élèvent des enfants porteurs de trisomie21". "Il reste encore beaucoup à faire pour l'inclusion des personnes porteuses de trisomie21… y compris ici à l'ONU !" "La Pologne continuera à protéger les droits de l'homme de tous, y compris ceux qui sont porteurs de handicap ! "

Jonas Ruškus, membre du Comité des droits des personnes handicapées aux Nations-Unies :

"Les personnes handicapées ont toute une histoire de discrimination. Souvent on ne leur donne pas accès au marché du travail, à l'école… Ces personnes sont marginalisés !" "Certains états investissent sur le dépistage prénatal du

Lire la suite de l'article

Déclaration mondiale des mères – Appel à signature

A  l’approche du 8 mars, Journée Internationale des Femmes, la plateforme Women of the World, dont Femina Europa est un des membres fondateurs, souhaite mettre en valeur les mères. Celles-ci sont le cœur et la sève qui font vivre la famille et la société et pourtant elles sont largement ignorées. Nous voulons qu’elles soient visibles et que leur travail soit reconnu et valorisé en politique, dans les institutions et dans les médias.

Voilà pourquoi Women of the World a écrit une DECLARATION MONDIALE DES MERES que nous  vous invitons chaleureusement à signer vous aussi. 

http://femina-europa.org/actu/ 2018/02/09/signez-la-declarati on-mondiale-des-meres/

Cette Déclaration sera présentée à la CSW 62 – Commission de la Condition de la Femme à l’ONU – à New York en mars prochain. (CSW 62 :  car 62ème session de la commission depuis sa création en 1946).

Lire la suite de l'article

11 février : Journée mondiale des malades à L’Ile-Bouchard

Sans titreLa Paroisse/Sanctuaire de L’Ile-Bouchard organise le dimanche 11 février 2018 une grande journée à destination des personnes malades ou dans l’épreuve et de leur entourage.

Le thème de la journée des malades 2018 à L’Ile- Bouchard est centré sur le sujet de la conférence : « Le sourire de Marie, source d’espérance et de réconfort dans la maladie ».

Cette conférence sera donnée par le Dr Béatrix Paillot, consacrée dans le célibat au sein de la Communauté de l’Emmanuel, et médecin gériatre. Elle exerce comme praticien hospitalier dans une consultation mémoire de proximité. Elle a également travaillé pendant plusieurs années au Centre de Mémoire de Ressource et de Recherche d'Ile de France à la Pitié-Salpêtrière. Formée en soins palliatifs et en neuropsychologie, elle accompagne des personnes atteintes de maladie d'Alzheimer et troubles apparentés depuis plus de quinze ans.  Elle propose aussi un cycle de 12 conférences aux Bernardins (École cathédrale, Paris) sur la maladie d'Alzheimer en abordant les questions cliniques, psychologiques et sociales pour mieux comprendre la maladie et ses répercussions. Elle donne également des éclairages et des pistes de réflexion sur les questions soulevées par cette pathologie en matière d'anthropologie, d'éthique et de spiritualité à la lumière de la foi chrétienne.

Les temps forts de la journée :

  • 11h15 Messe
  • Pique-nique tiré du sac, soupe chaude et café offerts par la paroisse
  • 14h15 Vidéo « Oh la belle Dame ! »
  • 15h Conférence du Dr Paillot : « Le sourire de Marie, source d’espérance et de réconfort dans la maladie »
  • 16h Chapelet
  • 16h45 Vêpres ou Préparation

Lire la suite de l'article

L’Institut Montaigne, cénacle de la gouvernance mondiale

Dans La Nef, Pierre-Dominique Cochard décrypte l'Institut Montaigne, Think Tank méconnu du grand public, exerçant une influence déterminante sur les débats et programmes, politiques, économiques et sociétaux. Extrait :

Unknown-28"[…] L’Institut Montaigne, « fabrique française de prêt-à-penser », a la tâche d’autant plus facile que ses responsables jouent du capitalisme de connivence. Son directeur, Laurent Bigorgne, est un intime du président Macron. Pour l’anecdote, son épouse a même hébergé la première adresse de La République en Marche. Son président, le comte Henri de La Croix de Castries, très proche de François Fillon, est en soi une énigme. L’ancien président du premier assureur mondial, AXA, de 2000 à 2016, descend d’une aristocratique lignée de militaires et d’administrateurs. Catholique engagé, son libéralisme sociétal le porte à être en janvier 2015 le premier sponsor d’une étude mondiale centrée sur « la culture inclusive pour les collaborateurs LGBT ».

Son mondialisme assumé le conduit jusqu’à la présidence du très exclusif et très secret Groupe de Bilderberg. Chaque année, début juin, dans le cadre fermé d’un hôtel 5 étoiles, 130 décideurs de la planète discourent sur « l’état du monde »… globalisé. Pas de couverture presse – les seuls journalistes conviés le sont à titre personnel. Les participants sont soumis à la règle dite de Chatam House, qui interdit toute diffusion extérieure des propos entendus et tenus. Cette culture du secret, analogue à la franc-maçonnerie, est pour le moins surprenante dans notre monde d’hyper-communication. Comment le catholique Castries, pratiquant de la religion révélée, s’en accommode-t-il ?

L’Institut Montaigne entretient des

Lire la suite de l'article

L’Association médicale mondiale va organiser de grandes conférences sur le suicide assisté par un médecin

Le suicide assisté par un médecin (SAM) et l’euthanasie sont actuellement autorisés dans un certain nombre de pays, notamment les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg, la Colombie et le Canada. Ces pratiques représentent 0,3 à 4,6 % de l’ensemble des décès dans les pays où elles sont légales.

En dépit de leur caractère légal, l’Association médicale mondiale (World Medical Association, WMA) encourage actuellement les médecins de s’abstenir de participer à des procédures d’euthanasie, même si la législation nationale les autorise ou les décriminalise sous certaines conditions.

La WMA est cependant en train de revoir sa position et a annoncé cet automne deux grandes conférences à Tokyo et dans la ville du Vatican pour débattre des dilemmes éthiques concernant les procédures de fin de vie. Un événement similaire a eu lieu à Rio de Janeiro au printemps et la WMA espère la tenue d’une autre conférence en Afrique.

La WMA a indiqué que même si sa ligne de conduite actuelle est que la SAM doit être condamnée par les professions médicales, les Associations médicales nationales sont quant à elles « désireuses de voir un changement à ce sujet ».

« Ces événements ont pour objectif d’aider la WMA à réfléchir à la question de savoir s’il est nécessaire de réviser sa ligne de conduite sur l’euthanasie et le suicide assisté par un médecin ou s’il faut la laisser telle quelle », a déclaré le Dr Ardis Hoven, présidente du Conseil de la WMA.

Lire la suite de l'article

25 mars : Journée mondiale de l’enfant à naître

Pour vivre la Journée Mondiale de l'Enfant à naître : Depuis l'an 2000, la Famille Missionnaire l'Evangile de la Vie encourage que des Messes et Veillées pour les intentions de l'enfant à naître, aient lieu.

Messe de l'Annonciation. Avec intentions de prières. Puis, prière pour la vie de Saint Jean Paul II (image disponible sur demande - libre participation aux frais). 

Lire la suite de l'article

Journée mondiale de la trisomie 21 : la nouvelle vidéo de la Fondation Lejeune

La Fondation Jérôme Lejeune lance en France la vidéo internationale « Not special needs, just human needs » /« Pas de besoins spéciaux, juste des besoins humains ».

Cette vidéo est le fruit d’une collaboration de la Fédération italienne CoorDown avec l’agence Publicis (Amérique du Nord) avec la participation de plusieurs associations dans le monde, parmi lesquelles la Fondation Jérôme Lejeune pour la France.

Recevoir une bonne éducation, obtenir un emploi, sortir avec des amis, faire du sport, exercer pleinement ses droits en tant que citoyen sont des aspects importants de la vie de chacun et des besoins que personne ne songerait à définir de « spéciaux ». Pourtant, ce sont les termes employés pour étiqueter les besoins des personnes trisomiques. Le terme «besoins spéciaux» est un euphémisme, une manière considérée comme politiquement correct de parler des personnes handicapées. Or les personnes trisomiques ont les mêmes besoins que tout le monde : étudier, travailler, avoir l’occasion de parler et d’être entendu. Les aider et les soutenir pour ces actions ne change pas la nature de ces besoins, cela ne les rend pas « spéciaux ».

Lire la suite de l'article

Macron, l’hologramme de la superclasse mondiale et suprême espoir des bobos

De Michel Geoffroy sur Polémia :

"Hier soir je voulais regarder la télévision. Horreur : sur trois chaînes généralistes d’information vers 21 heures, il y avait devinez qui ?… Emmanuel Macron ! Sur l’une il parlait de la banlieue avec des jeunes ; sur les autres il commentait le programme de François Fillon, gorge déployée. C’est simple : on trouve du Macron partout : sur nos télévisions, sur la première page des hebdomadaires, dans les journaux, à la radio, sur nos smartphones. Car il est la coqueluche de nos médias mainstream, dont tout le monde connaît l’objectivité et la sagesse. On en vient à souhaiter une journée sans Macron, comme il y a des jours sans auto : afin de limiter la pollution.

Le mot coqueluche correspond bien à la réalité, d’ailleurs : une maladie infantile qui se transmet très facilement, par voie aérienne, aux personnes fragiles. Par voie hertzienne donc, dans le cas du virus Macron.

La campagne du vide

La campagne de la coqueluche Macron compense, il est vrai, par son matraquage terroriste le vide abyssal de son programme. L’intéressé n’a-t-il pas affirmé dans le Journal du dimanche que « c’est une erreur de penser que le programme est le cœur » d’une campagne électorale, alors que, selon lui, la politique, c’est « mystique », c’est un « style », une « magie ».

Avec Macron la politique, comme à Disneyland, est en effet magique. Abracadabra !

Macron n’est ni de gauche ni de droite. Mais Abracadabra : toute la gauche, de Robert Hue à Pierre Bergé, se rallie à lui. L’immigration ? Abracadabra : pas

Lire la suite de l'article