Archives par étiquette : Moitié

Vélib’ : Près de la moitié des vélos sont volés

Unknown-7Le Vélib' à Paris en quelques chiffres :

  • 1800 stations 
  • près de 40 000 bornes mises à disposition des usagers
  • 20 000 vélos.
  • 300 000 abonnés
  • 52 000 vélos sont réparés chaque année
  • 8 000 vélos sont par ailleurs dérobés.
  • En 2013, les vols et les dégradations ont coûté près de 16 millions d'euros à la Ville.

Lire la suite de l'article

La moitié des adhérents du PS vivent directement d’un mandat ou d’une fonction politique

Selon François-Xavier Bellamy :

B"[…] nous vivons aujourd'hui dans des institutions démocratiques, qui sont censées permettre l'expression des contestations à l'intérieur du système politique qu'elles forment. Seule la contestation d'un pouvoir autoritaire devrait conduire à projeter un renversement du «système». Mais ici, au nom de quoi renverser des institutions qui reposent sur le suffrage universel – un président, une assemblée que nous avons élus? Cette question est symptomatique d'un malaise profond: malgré nos institutions, malgré même la liberté de la presse et la liberté éducative inscrits dans notre droit, nous avons le sentiment de ne pas être représentés – comme si tout était verrouillé et que nous n'avions plus qu'à subir un destin sur lequel le citoyen ordinaire n'aurait désormais aucune prise.

Pour ma part, il me semble que, si nous éprouvons ce sentiment, c'est le signe que nous devons travailler à nous réapproprier des institutions que nous avons trop longtemps laissé fonctionner en vase clos. Savez-vous que la moitié des adhérents du Parti socialiste vivent directement d'un mandat ou d'une fonction politique? Les partis sont ouverts après tout, et même si nous les avons abandonnés à une forme de professionnalisation de la vie publique, rien n'empêche aujourd'hui les citoyens d'y adhérer s'ils veulent se faire entendre. Nous devons espérer infiniment plus de la revitalisation des structures démocratiques que de leur effondrement dans la violence, qui ne serait que l'effet catastrophique de chacun de nos renoncements. […]"

Lire la suite de l'article

Les Tibétains convertis au catholicisme ne le sont pas à moitié

Excellente dépêche de l'AFP sur les chrétiens du Tibet :

"Adossé au massif himalayen, le village de Baihanluo n'est accessible qu'à pied ou à cheval, par un sentier muletier que l'on gravit en cherchant son souffle, les yeux rivés sur les sommets enneigés.

Son église en bois, au toit aux pans courbés, fut fondée à la fin du XIXe siècle par des envoyés de la Société des missions étrangères de Paris. Le pape Grégoire XVI (1831-1846) avait confié à ces prêtres français l'évangélisation du Thibet –comme on l'écrivait alors–, juste après l'ouverture manu militari de la Chine par la première guerre de l'Opium. Baroudeurs à l'ardeur apostolique incomparable, ces missionnaires ont vécu une épopée parfois sanglante, martyrisés par des lamas hostiles à l'arrivée du Christ au pays de Bouddha.

Mais, rudes à la tâche et prêts à tous les sacrifices, les Pères aventuriers ont creusé leur sillon évangélisateur, remontant les vallées du fleuve Salouen (appelé "Nu" en mandarin) et du Mékong, jusqu'au Haut plateau. Coupés du monde par l'hiver verrouillant les cols, ils ont établi des "missions perdues" sur des pentes où les lamaseries conservaient un fonctionnement féodal.

"C'était l'extrême western de la Chine. En chinois, la rivière Nu était surnommée la vallée de la mort. Un adage disait qu'il fallait vendre sa femme avant d'y partir, parce qu'on ne savait pas si on pourrait en revenir", explique à l'AFP Constantin de Slizewicz, auteur de l'ouvrage "Les peuples oubliés du Tibet".

Après l'arrivée au pouvoir des communistes en 1949, ces missionnaires étrangers,

Lire la suite de l'article

Moitié homme, moitié robot : le transhumanisme

Une espèce « nouvelle » arrive dans le monde ! Moitié homme, moitié robot ! Ray Kurzweil (qui prévoit de « ressusciter son père ») est un ingénieur informaticien et futurologue récemment embauché par Google. Il annonce que l’homme qui arrive « sur le marché » sera de moins en moins biologique car « bourré » de composants électroniques. D’autres annoncent déjà que « nous serons comme des Dieux » puisque nous serons capables de connaître les pensées de n’importe quelle personne située dans n’importe quel endroit du monde. Il y a clairement de quoi être terrifié par ce que nous préparent les « maitres magiciens » experts en informatique et biotechnologie. Ces déclarations sont dans la droite ligne du mouvement « transhumaniste », un mouvement qui souhaite « améliorer » l’homme grâce à la technologie et pourquoi pas, le rendre immortel… Un documentaire d’Armel Joubert des Ouches sur reinformation.tv.

Lire la suite de l'article