Archives par étiquette : Mohamed

La stèle municipale d’Abel Chennouf, le soldat tué par Mohamed Merah, a été dégradée

Capture d’écran 2017-12-07 à 22.03.00Son fils a été assassiné par un terroriste musulman. Albert Chennouf-Meyer, catholique, est de nouveau dévasté : la stèle municipale de son fils, parachutiste de 25 ans tué par Mohamed Merah le 15 mars 2012, a été dégradée. La photo accrochée sur la stèle dans le parc de la République à Manduel a été brisée.

"On m’a déjà menacé mais toucher la stèle de mon fils, pourquoi ?"

La mairie de Manduel vient de porter plainte pour dégradation de biens publics.

Lire la suite de l'article

Attaque à la voiture déjouée à Anvers : le suspect arrêté est Mohamed R., de nationalité française

Alors que Londres est en deuil, un véhicule conduit par un Français a tenté de foncer dans la foule, sur la principale artère commerçante d'Anvers. L'homme a été arrêté et la piste terroriste est sérieusement envisagée. Le conducteur, un «homme d'origine nord-africaine» portait une «tenue de camouflage». Il a été arrêté à l'issue d'une course-poursuite dans le centre de la ville. Le parquet fédéral belge précise :

«Différentes armes ont été découvertes dans le coffre, des armes blanches, un riot gun [fusil à pompe tirant des balles en caoutchouc] et un bidon contenant un produit encore indéterminé. Le service de déminage de la Défense est sur place afin d’examiner le véhicule».

L'identité du suspect est Mohamed R., né le 8 mai 1977, de nationalité française et domicilié en France.

Lire la suite de l'article

Mahomet ou Mohamed ?

Cette question, qui a l'air anodine et ressemble à un non-sujet, est pourtant importante, car elle dénote l'état d'esprit de celui qui emploie telle ou telle orthographe du nom du "prophète". Soutenue en cela par Tareq Oubrou lui-même (!), Annie Laurent dans la Petite Feuille Verte montre que l'orthographe traditionnellement utilisée en France et fixée depuis le XVIIIe siècle, Mahomet, est une francisation du nom du "prophète" qui a toujours été utilisée dans les écrits de langue française, et que cette orthographe ne constitue en rien une dépréciation du personnage. Cette graphie de Mahomet a permis la création et l'usage du terme "mahométan", qui signifie un adepte de l'islam et rien d'autre.

Ce qui semble le plus contestable est l'emploi par des journaux catholiques et même par des ecclésiastiques, du terme "Prophète" avec une majuscule, accolé au nom de Mahomet, car cela révèle une adhésion intellectuelle à une vérité qui n'est pas celle de l'Eglise : le dernier prophète n'est pas Mahomet mais Saint Jean-Baptiste. La dhimmitude intellectuelle existe.

Annie Laurent estime que la formule la plus correcte pour un catholique est soit « Mahomet », soit « le prophète de l’islam ».

Lire ici la note d'Annie Laurent.

Mahomet-450x255

Lire la suite de l'article

“Le FN baisse quand il parle de la Banque centrale européenne. Il augmente quand il parle de Mohamed Merah”

Selon Le Point, Florian Philippot pourrait avoir perdu la bataille face à Marion Maréchal-Le Pen :

"Si Marine Le Pen a recadré sa nièce sur l'IVG, sa ligne identitaire reprend le dessus sur celle, plus souverainiste, du numéro 2 du parti."

"L'immigration n'est pas un sujet qui indiffère le numéro 2 du FN, mais il considère que c'est en sortant de l'Union européenne que la France pourra mieux la contrôler. Contrairement à la députée du Vaucluse, il ne croit pas à la théorie du grand remplacement. Il laisse « les pompes aspirantes » à Jean-Marie Le Pen, dont il a obtenu l'exclusion du parti.

Certes, François Fillon sera la cible des attaques frontistes autant pour son programme de « casse sociale » que pour son « bilan sur l'immigration lorsqu'il était ministre ». D'ailleurs, pour l'historien spécialiste du FN Nicolas Lebourg, la force du FN est de faire « un pack » avec les sujets portés par Philippot et ceux de Marion Maréchal-Le Pen. Cependant, il constate qu'ils n'ont pas le même effet sur l'électorat. « J'ai repris tous les sondages depuis 2012. Le FN baisse quand il parle de la Banque centrale européenne. Il augmente quand il parle de Mohamed Merah. » Un constat qui donne des indications sur la suite de la campagne frontière."

Lire la suite de l'article

Mohamed : 3ème prénom donné en Ile de France

Le grand remplacement n'existe pas. Les Franciliens choisissent "Mohamed" comme 3ème prénom car c'est très joli.

O

Hier sur RTL, Eric Zemmour a expliqué dans le détail en quoi « le prénom, c’est la France », après la polémique soulevée par l’idée d’exiger des parents de franciser les prénoms de leurs enfants – idée faussement attribuée par Yves Calvi au Rendez-Vous de Béziers de Robert Ménard, puisque la proposition de figure pas dans le manifeste final, le seul qui fasse foi.

« Adjani se prénomme Isabelle, et non Djamila. Reggiani se prénomme Serge, et pas Sergio. Aznavour, c’est Charles. Valls, c’est Manuel. Platini, c’est Michel. Appeler ses enfants Sue Ellen ou Mohamed, c’est un signe manifeste d’autoségrégation qui permettra ensuite de se plaindre de la ségrégation que l’on subit. C’est refuser consciemment ou inconsciemment de faire partie du peuple français. C’est nier la République au nom des soi-disant valeurs républicaines. »

Or la législation républicaine, rappelle-t-il, a toujours imposé la francisation des prénoms, et cela dès l’an XI ! Le général de Gaulle puis Georges Pompidou, en 1972, l’ont confirmée, et « jamais ils n’auraient toléré qu’un ministre appelle sa fille Zorah ou qu’un président de la République appelle sa fille d’un prénom italien ». La législation ne fut abolie qu’en 1993, comme ultime acte de démission devant les pressions dues aux migrations.

Pourtant, martèle Eric Zemmour,

« que cela plaise ou non, la France est un pays de culture catholique, façonné par l’Eglise depuis plus de mille ans. Les autres cultures, les autres nations ne s’y

Lire la suite de l'article

Mohamed Merah n’est pas un terroriste selon Eric Woerth

Eric Woerth veut à tout prix sauver le soldat Sarkozy. Il lui a déjà emboîté le pas en reniant lui aussi lâchement son engagement sur la loi Taubira, il veut désormais défendre le mythe d'une France sûre et sans attentat terroriste durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy :

"Il n’y a pas eu d’attentats terroristes sous Sarkozy. Le niveau de sécurité sous Sarkozy n’a jamais été aussi élevé"

Et concernant Mohamed Merah, suite à une question de Florian Philippot, Eric Woerth répond :

"C’est pas un attentat, c’est le crime d’un furieux. C’est pas Daesh, c’est pas un réseau international.Il a été arrêté"

En mars 2012, Mohamed Merah avait perpétré plusieurs attentats à Toulouse et Montauban au nom de l’islam radical, tuant sept personnes (trois militaires ainsi qu’un professeur et trois enfants d’une école juive) avant d’être tué alors qu’il était retranché à son domicile.

Dans un tweet, Albert Chennouf-Meyer, père d'une des victimes, a protesté contre cette vision politicienne : 

"Votre stratégie à nier l'attentat de 2012 à Toulouse pour nettoyer votre bilan est absurde"

Lire la suite de l'article

L’affaire Mohamed Merah n’est pas terminée

Lu dans Le Point :

"Le père de Mohamed Merah aurait monnayé la remise aux services secrets français de deux vidéos d'une durée de 20 minutes chacune qu’il détenait depuis la mort de son fils. Celles-ci montreraient les dernières minutes de la vie du terroriste pendant lesquelles il expliquerait ses collaborations avec les services de renseignements français.

Albert Chennouf-Meyer, le père d’Abel Chennouf, une des victimes assassinées par Mohamed Merah, a déposé plainte pour destruction de preuves. Le parquet de Paris vient juste de décider de l'entendre sur l'ensemble de ces faits. Cela vient après qu’il a dénoncé la lenteur de traitement de sa plainte."

Lire la suite de l'article

Mohamed, 14 ans, adhérent au FN et hostile à l’avortement

Fils d'immigrés algériens, Mohamed vit à Gonesse, dans le Val-d'Oise. Il a 14 ans et adhère… au FN. Extraits de ses déclarations au Point :

"Nous subissons des pressions du maire. Des élus refusent de nous serrer la main. Nous sommes victimes de diffamation […] Mes amis comprennent de jour en jour que Marine Le Pen n'est pas raciste."

"Moi, le halal, ça me dérange. La France est une terre chrétienne. Il faut respecter ses valeurs".

"À mon sens, l'avortement, c'est comme tuer un être vivant." 

Lire la suite de l'article