Archives par étiquette : mission

Terres de Mission : Ordinations en France, bilan sans concession

Eglise universelle : Un roman historique à propos de la conjuration bretonne

Les éditions du Rocher viennent de publier un passionnant roman historique de Reynald Secher : Le miroir sans retour. L’auteur y décrit, d’une plume alerte, le destin hors du commun de Valentin Chévetel, médecin du marquis Armand de La Rouérie, qu’il espionna pendant des années pour le compte de la Convention avant de le livrer à la mort en 1793. Avouons que la réalité dépasse ici la fiction et que c’est faire oeuvre salutaire que de rappeler que derrière les déclarations généreuses des “grands ancêtres” se cachaient, mal, de tristes individus dévorés d’envie, surtout animés par l’esprit de lucre et le goût du pouvoir.

Eglise en France : le bilan des ordinations sacerdotales en France

Alors que s’achève la période annuelle des ordinations sacerdotales, aux environs du 29 juin, fête de saint Pierre et saint Paul monsieur l’abbé Barthe dresse le bilan de ces ordinations et fournit diverses informations chiffrées sur l’état du clergé en France. Il y a eu entre 67 et 82 ordinations ( selon les sources) au titre des diocèses et communautés assimilées. Dans le même temps 800 prêtres décèdent par an. 58 diocèses n’ont eu aucune ordination cette année. Il ne reste plus que 17 séminaires actifs en France. Les ordinations selon la forme extraordinaire du rite romain représentent 20 % de ces ordinations, etc. Un bilan sans concession.

Eglise en Marche : Chroniques chrétiennes sociales et sociétales

Joseph Thouvenel, vice-président de la CFTC, vient de publier le recueil

Lire la suite de l'article

Terres de Mission : La « Rébellion cachée » à travers la France

Le 8 juillet, Terre de missions recevait Daniel Rabourdin, le réalisateur du docu-film sur les guerres de Vendée : « La Rébellion cachée ». Il présente, en particulier, la tournée de projections privées et paroissiales qui reprend depuis quelques semaines : déjà plus de 130 projections en moins de deux ans ! Un succès qui ne se dément pas !

Puis Jeanne Smits, journaliste, présente la traduction qu’elle vient de faire pour les Presses de la Délivrance du livre d’Henry Sire : “The Dictator Pope” (Le Pape dictateur). Ce livre détruit la légende dorée d’un Pape réformateur aux prises avec des cardinaux conservateurs. En réalité, la plupart des réformes engagées par Benoît XVI, notamment en matière financière et en matière morale, marquent le pas et plusieurs prélats notoirement corrompus ont été récemment promus dans l’entourage immédiat du Pape François.

Lire la suite de l'article

Terres de Mission : La « Rébellion cachée » à travers la France

Le 8 juillet, Terre de missions recevait Daniel Rabourdin, le réalisateur du docu-film sur les guerres de Vendée : « La Rébellion cachée ». Il présente, en particulier, la tournée de projections privées et paroissiales qui reprend depuis quelques semaines : déjà plus de 130 projections en moins de deux ans ! Un succès qui ne se dément pas !

Puis Jeanne Smits, journaliste, présente la traduction qu’elle vient de faire pour les Presses de la Délivrance du livre d’Henry Sire : “The Dictator Pope” (Le Pape dictateur). Ce livre détruit la légende dorée d’un Pape réformateur aux prises avec des cardinaux conservateurs. En réalité, la plupart des réformes engagées par Benoît XVI, notamment en matière financière et en matière morale, marquent le pas et plusieurs prélats notoirement corrompus ont été récemment promus dans l’entourage immédiat du Pape François.

Lire la suite de l'article

Guerres de Vendée et pape François au menu de Terres de mission

Le 8 juillet, Terre de missions reçoit Daniel Rabourdin, réalisateur du docufilm sur les guerres de Vendée: "La Rébellion cachée". Il présente, en particulier, la tournée de projections privées et paroissiales qui reprend depuis quelques semaines: déjà plus de 130 projections en moins de deux ans!

Puis Jeanne Smits, journaliste, présente la traduction qu'elle vient de faire pour les Presses de la Délivrance du livre d'Henry Sire: "The Dictator Pope" (Le Pape dictateur). Ce livre détruit la légende dorée d'un Pape réformateur aux prises avec des cardinaux conservateurs. En réalité, la plupart des réformes engagées par Benoît XVI, notamment en matière financière et en matière morale, marquent le pas et plusieurs prélats notoirement corrompus ont été récemment promus dans l'entourage immédiat du Pape.

Diffusion dimanche midi sur TV Libertés.

Lire la suite de l'article

Terres de mission : « Superbook », le dessin animé avec la Bible en héroïne

Dans ce nouveau Terres de Mission, Guillaume de Thieulloy retrouve l’abbé Cyrille Debris qui a été le postulateur de la cause de béatification de l’Impératrice Zita d’Autriche. Il évoque la dynastie des Habsbourg, thème de sa thèse et de son doctorat.

Guillaume de Thieulloy retrouve aussi l’écrivain Philippe Bornet venu parler de Notre-Dame de Gadalupe.

Enfin, Hubert de Kerangat vient présenter un nouveau produit de SAJE distribution : « Superbook » . Derrière ce titre se cache un dessin animé américain ou la super-héroïne est… La Bible. Un DVD à placer sous le regard des enfants.

Lire la suite de l'article

Mission d’information parlementaire sur la révision des lois de bioéthique

Les députés Jean-Louis Touraine (LREM pro-PMA, pro-GPA, pro-euthanasie et franc-maçon) et Xavier Breton (LR pro-famille), aux positions divergentes, seront les copilotes d'une mission d'information sur la révision des lois de bioéthique. Député de l'Ain, membre de l'Entente parlementaire pour la Famille et président du groupe d'études sur les relations avec le Vatican, Xavier Breton sera le président de cette mission. Le député du Rhône (ex-PS) M. Touraine en sera le rapporteur.

La mission comptera au total 35 membres de tous bords et ses travaux devraient durer environ six mois. Deux commissions de l'Assemblée, celles des Affaires sociales et des Lois, ont déjà commencé mi-mai à travailler sur cette révision, en entamant un cycle d'auditions sur des sujets allant de la recherche génétique à la procréation.

Interrogé hier à Rome en conférence de presse, Emmanuel Macron a répondu avec son art du «en même temps» sur les questions de bioéthique. Il s’est montré attentif aux convictions de l’Église, notamment sur le «principe de vie» et la «filiation», tout en soulignant la nécessité, selon lui, de composer avec celles-ci, pour faire droit notamment à la «liberté de la femme» ou encore au «projet parental». «Sur ces sujets, on doit accepter que la société évolue», a-t-il déclaré. L'enfumeur a frappé en invoquant l'idéologie éculée du progrès.

Lire la suite de l'article

Terres de mission : Laurent Dandrieu dénonce l’irénisme de l’Eglise sur l’immigration

Le 25 mai a eu lieu une disputatio, courtoise mais serrée, en la cathédrale de Rouen sur l’immigration sous le titre : Peut-on accueillir tout le monde ? Les protagonistes étaient le père Jean-Marie Carrière, jésuite, ancien président de Jesuit Refugee Service et Laurent Dandrieu, auteur de : Eglise et immigration. Le grand malaise. Après avoir présenté les deux positions en présence, Laurent Dandrieu commente le sondage auprès des catholiques rendu public par la Conférence des Evêques de France le 7 juin sous le titre : Changer notre regard sur les migrants : Mieux comprendre pour mieux accompagner. Laurent Dandrieu commente enfin les pérégrinations surmédiatisées de l’Aquarius.

Lire la suite de l'article

Le Supérieur général de la FSSPX a pour mission d’œuvrer à une reconnaissance de la part du pape

L’abbé Niklaus Pfluger, premier assistant général de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X, c’est-à-dire qu’il seconde directement Mgr Bernard Fellay, vient d’accorder un entretien au journal américain Catholic Family News. Ses propos interviennent à quelques semaines de l’élection du nouveau supérieur de l’œuvre fondée par Mgr Lefebvre et dont les instances vont se réunir courant juillet à Écône à l’occasion du 4e chapitre général de son histoire. Dans ses réponses qui ont été traduites et publiées sur le site de la Maison Générale de la FSSPX, l’abbé Pfluger, prêtre suisse germanophone, rappelle la nécessité de travailler à la reconnaissance de la communauté de prêtres par le Saint-Siège :

Unknown-15« Nos Statuts donnent un principe de solution : le Supérieur général en son Conseil a pour mission d’œuvrer à une reconnaissance de la part du pape. Ce n’est rien d’autre que la procédure normale pour tout nouvel Institut religieux : il ne commence réellement d’exister que lorsqu’il est érigé canoniquement au sein d’un diocèse. Encore une fois, c’est la manière de faire propre à tout Institut religieux dans l’Eglise. Et c’est en vertu de ce principe que Mgr Lefebvre est allé à Rome, pour s’entretenir avec les papes Paul VI, Jean-Paul II, ainsi qu’avec des membres de la Curie. Garder le contact avec Rome : c’était là une nécessité impérieuse pour notre Fondateur à partir de la première injuste condamnation dont il fit l’objet, en même temps que son œuvre, et ce dans le but précis de faire lever cette sanction

Lire la suite de l'article

Le colonel Beltrame n’est pas une victime. Il est un soldat mort en héros dans l’exécution de sa mission.

Une polémique enfle autour d'un projet de plaque de rue de Montfermeil où devait être inscrit : "Parvis Colonel-Arnaud-Beltrame, officier de gendarmerie, 1973-2018, mort en héros, victime du terrorisme islamiste". La polémique levée une fois de plus par des élus d'extrême-gauche porte sur le qualificatif 'islamiste". Un non-événement en soi : l'extrême gauche ne représente qu'elle-même, c'est-à-dire, pas grand chose et en plus, le vote a été emporté clôturant ainsi tout débat. Et pourtant la discussion et les réactions ne sont pas terminées pour autant, preuve ce bon article du jour.

Mais il faudrait un jour reposer la sémantique dans ce qu'elle a de vraiment important comme me l'écrit ce lecteur :

"un militaire offre sa vie, la sacrifie en la donnant d'emblée le jour où il prend les armes de son pays pour le défendre. Il ne peut donc pas être une "victime" lorsque, allant au bout de la parole donnée dans le respect de son engagement, il meurt, tué par l'ennemi qu'il combat.

La victime est cette personne présente sur les lieux d'un attentat ou d'un acte de guerre et touchée dans sa chair. Le terroriste choisissant le lieu de son crime, ses victimes, présentes malgré elles, n'ont pas d'autre choix que de subir cette folie meurtrière. C'est bien l'aspect involontaire de cette exposition à la mort qui font d'elles des victimes. Le militaire, lui, n'est pas présent par hasard sur un champ de bataille ou sur les lieux d'un attentat terroriste. Ayant donné sa vie, il a

Lire la suite de l'article