Archives par étiquette : Miséricorde

L’abbaye Notre-Dame de Miséricorde de Rosans : des bénédictines en Provence

Ce mois-ci Divine Box vous emmène voyager dans les Hautes-Alpes, à la découverte de l’abbaye bénédictine de Rosans ! Histoire et anecdotes, on vous raconte tout sur cette (très belle) abbaye à l’occasion de la sortie de notre box des monastères du mois de juin !

  0

L’abbaye de Rosans se trouve en Provence, dans les Hautes-Alpes, dans une ancienne ferme du lieu-dit « Benoît » – Divine Box

50 ans en arrière 

Pour comprendre l’histoire de la jeune abbaye de Rosans, il faut remonter un poil dans le temps, il y a une cinquantaine d’années. En 1967, un groupe de bénédictines est en effet envoyé de l’abbaye de Saint-Louis du Temps (à Limon, dans l’Essonne) à Jouques, une charmante bourgade de Provence. Sur place, les soeurs fondent une nouvelle communauté au sein d’une vieille ferme, au milieu des vignes et des oliviers. Kss kss kss… (c’est le bruit des criquets !)

Un peu à l’étroit 

Dès leur installation, les bénédictines de Jouques lancent de grands travaux pour adapter l’environnement fermier à la vie monastique ! La communauté grandit alors vite, et le monastère est érigé en abbaye dès 1980. Chapeau ! Les soeurs sont alors bientôt cinquante sur place, un peu à l’étroit dans cette ancienne ferme… Il faut songer à fonder d’ici pas trop longtemps ! Qui voici – voilà Rosans !

Rosans nous voilà ! 

C’est donc en 1992 qu’un groupe de bénédictines de Jouques s’installe dans les Hautes-Alpes à Rosans :

Lire la suite de l'article

Annoncer l’évangile aux musulmans avec les Missionnaires de la miséricorde divine

Invités par la pastorale étudiante de Vendée, l'abbé Fabrice Loiseau et ses missionnaires témoignent de leur apostolat auprès des musulmans au micro de Thomas Cauchebrais pour RCF Vendée :

Lire la suite de l'article

Avortement et miséricorde

Du père Simon Noël :

"On reparle à nouveau de la position de l'Eglise face au douloureux problème de l'avortement. En Belgique ces derniers jours, avec l'étrange position adoptée par les autorités de l'université catholique (?) de Louvain, la question refait surface. Aussi je vous propose les réflexions d'un prêtre de la base, qui entend rester fidèle à l'enseignement de Jésus et de son Eglise, et qui dans son ministère pastoral a été amené plusieurs fois à rencontrer des femmes qui ont pratiqué l'interruption volontaire de grossesse.

On nous dit qu'à une Eglise du passé, marquée par la rigidité et le dogmatisme, doit succéder enfin une Eglise tolérante et pratiquant la miséricorde. Il y a en cela une grave erreur de perspective, qui consiste à mal situer ce qu'est la miséricorde dans la vue chrétienne des choses. 

L'enseignement de l'Eglise maintient les deux bouts de la corde: vérité et justice, d'une part, miséricorde et compréhension, d'autre part.

Qu'est-ce que l'avortement pour l'Eglise? Pour le concile Vatican II, l'avortement et l'infanticide sont des crimes abominables! L'encyclique Evangelium Vitae de saint Jean-Paul II enseigne que l'avortement est le meurtre délibéré d'un être innocent! Ainsi le souverain pontife, dans son magistère, a tranché une question soulevée depuis un certain temps, dans le sens que l'avortement est une violation réelle du cinquième commandement. Il s'agit bel et bien d'un meutre. Enfin, est-ce une coïncidence?, le pape François, le 27 mars dernier, au moment où la Belgique s'agitait autour de l'affaire Mercier, a écrit sur

Lire la suite de l'article

Ils veulent administrer les sacrements sur la base d’une acception erronée de la notion de miséricorde

Fils du philosophe catholique allemand Robert Spaemann, le docteur Christian Spaemann a réagi à la récente décision de la Conférence des évêques allemands d'élargir la possibilité de recevoir les sacrements aux fidèles se trouvant dans une situation irrégulière. Extrait de la traduction publiée sur L'Homme Nouveau :

Capture d’écran 2017-03-16 à 08.20.15"[…] Le communiqué des évêques allemands selon lequel « il faut faire appel au plus haut degré de conscience de toutes les personnes impliquées » pour pouvoir prendre une décision concernant la réception des sacrements dans des situations irrégulières, le discours des défenseurs de la nouvelle notion de miséricorde à l’égard des « situations complexes », et la déclaration selon laquelle il n’y aurait pas de « solution simple » semblent être des affirmations destinées à se protéger dans la nébulisation de situations simples en soi. Pourquoi serait-il compliqué pour les personnes concernées de déterminer s’il faut vivre dans la continence ou non ? De même, la question de savoir si un mariage sacramentel était valide ou non peut certainement être clarifiée avec un canoniste expérimenté sans qu’il soit nécessaire de trop solliciter la conscience. Dans l’une de ses dernières interviews, le sage Konrad Adenauer, interrogé à propos de son penchant pour la simplification, avait répondu qu’il fallait étudier les choses avec une profondeur telle qu’elles deviennent simples. Selon lui, si on se contente de rester à la surface des choses, elles ne sont pas simples, mais si on les approfondit, on voit alors la réalité, laquelle est toujours simple.

Ceux qui veulent assouplir la discipline

Lire la suite de l'article

Les chrétiens du Pakistan sont les champions de la miséricorde

Mgr Sebastian Francis Shaw, archevêque de Lahore, le plus grand diocèse du Pakistan (450 000 fidèles catholiques) déclare à l’AED :

20100928_001-200x300"[…] Le Pakistan est un pays majoritairement islamique, sa population est d’environ 190 millions de personnes et les chrétiens ne représentent que 2 % de cette population. Nous sommes une très petite minorité, mais en même temps, nous sommes une Église très vivante. La plupart des chrétiens sont très pauvres, mais nous sommes très riches dans la foi. Ils s’intéressent particulièrement à la Parole de Dieu, et il y a des laïcs engagés dans la catéchèse qui aident les jeunes et les couples à vivre la foi avec enthousiasme. Par exemple, cette année de la Miséricorde a été très spéciale. Les Chrétiens du Pakistan sont les champions de la miséricorde. Je me souviens qu’un jour, après la célébration de l’Eucharistie, un couple s’est approché de moi pour que je leur donne la bénédiction. Les époux m’ont dit que mon homélie sur la miséricorde et le pardon les avait beaucoup aidés, qu’ils avaient perdu un fils dans l’attentat du parc Gulsan Iqbal le dimanche de Pâque, et qu’ils pardonnaient au terroriste qui s’était fait exploser dans cet attentat suicide.

Comment jugez-vous cette année 2016 qui s’achève ?

Nous avons passé des moments très difficiles, comme lors de l’attaque terroriste de Gulsan Iqbal, mais les gens récupèrent. L’Année de la Miséricorde a été une grande bénédiction pour toute l’Église et surtout pour l’Église du Pakistan. Nous avons organisé plusieurs réunions de dialogue entre

Lire la suite de l'article

JMJ : avec les missionnaires de la Miséricorde à Cracovie

L'abbé Fabrice Loiseau, supérieur des missionnaires de la Miséricorde divine, me signale que le groupe Misericordia regroupe plus de 300 jeunes de Spes. Et se joignent aussi des groupes de la communauté St Thomas Becket, de Totus Tuus, des peres de l'abbaye de Lagrass… pour une présence toute la semaine à l'église Saint-Casimir, rue des réformés, à Cracovie.

Ce soir une messe selon la forme extraordinaire en le fête de saint Jacques a été célébrée à 18h00, suivie d'une veillée à 20h00 sur les martyrs du communisme avec le père Daniel Ange, l'abbé Loiseau et un témoin polonais.

Lire la suite de l'article

Institut de la Famille Missionnaire de Notre-Dame : La Miséricorde dans la Tradition de l’Église

Session à Sens : J-7

La miséricorde, pour l'édification de la paix et d'un monde nouveau

Message du père Bernard Domini :

Bien chers amis, bien chers jeunes amis, La Session sur la Miséricorde approche. Vous trouverez le programme sur notre site. En cette année jubilaire de la Miséricorde, nous désirons vous permettre de mieux comprendre ce qu’est la Miséricorde dans la Tradition de l’Église catholique. Nous aurons deux grands témoins :

  • Fouad, qui est devenu aveugle à la suite d’un attentat au Liban et qui a reçu la grâce de pardonner au responsable de l’attentat au pied de la statue de Notre-Dame des Neiges à Saint-Pierre-de-Colombier ;
  • Marc FROMAGER, directeur actuel d’AED France. Il nous donnera des témoignages poignants sur nos frères chrétiens persécutés actuellement dans le monde.

Nos Foyers-amis témoigneront sur la Miséricorde et donneront des enseignements importants qui révéleront que la vraie Miséricorde ne peut jamais être en contradiction avec la Vérité, la Justice, la Liberté.

Le Cardinal Joseph RATZINGER, dans l’homélie du 18 avril 2005 de la messe avant le Conclave, disait :

« La miséricorde du Christ n'est pas une grâce à bon marché, elle ne suppose pas la banalisation du mal. Le Christ porte dans son corps et sur son âme tout le poids du mal, toute sa force destructrice. Il brûle et transforme le mal dans la souffrance, dans le feu de son amour qui souffre. Le jour de la vengeance et de l'année de grâce coïncident avec le mystère pascal, dans le

Lire la suite de l'article