Archives par étiquette : ministre

Ministre des armées : un 14 juillet pour Macron, pas pour nos soldats

Dixit Florence Parly : "C'est un 14-Juillet qui permet d'acter que les engagements du président de la République ont été tenus"

 

Lire la suite de l'article

Le ministre autrichien des Affaires étrangères appelle Jean Raspail

pour lui souhaiter un bon anniversaire :

"Jean Raspail fêtait le 4 juillet son 93e anniversaire. Ce jour-là, il a eu la surprise de recevoir un coup de fil du… ministre autrichien des Affaires étrangères, Karin Kneissl, souhaitant un bon anniversaire à l’auteur du Camp des saints, le félicitant particulièrement pour sa préface à la réédition du roman, où il a créé le concept de « Big Other », l’Autre dominateur."

Lire la suite de l'article

Le mari du ministre de la santé candidat à sa succession à la tête de l’INSERM ?

Mercredi 13 juin, dans un texte intitulé "La France est de retour, mais les anciennes pratiques persistent au sein de l'Inserm", publié en anglais mais aussi en français, la revue scientifique médicale The Lancet dénonce "l'opacité" qui entoure, en France, la nomination du nouveau directeur de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Le mandat du sortant, Yves Lévy, a pris fin mardi et il pourrait être candidat à sa propre succession. Yves Lévy est le mari d'Agnès Buzyn, ministre français de la Santé.

Capture d’écran 2018-06-15 à 08.07.34

Le Lancet  elève le "potentiel conflit d'intérêts" qu'entraîne un "institut placé sous la tutelle conjointe des ministères de la Santé et de la Recherche". La question avait soulevé des critiques dès mai 2017, lors de la la nomination d'Agnès Buzyn au gouvernement et donc l'exécutif avait décrété que l'ensemble des questions relatives à l'Inserm ne passerait désormais plus par le ministère de la Santé et serait dévolu directement au Premier ministre. Mais le nouveau directeur de l'Inserm doit toujours être "choisi par décret, sur proposition conjointe des ministres de la Santé et de la Recherche et sur avis d'une commission d'examen".

Lire la suite de l'article

Le ministre italien de la famille persiste et signe : se battre pour la normalité est devenu un acte héroïque

Voilà la traduction par un lecteur du Salon beige de la réponse de Lorenzo Fontana, ministre italien de la famille, au journal italien Il Tempo à la polémique suscitée par sa déclaration sur la famille :

1527867867450.jpg--il_ministro_fontana___l_odio_delle_e_lite_non_mi_spaventa_"Cher Directeur, Je remercie Il Tempo, votre rédaction et tous ceux qui ont exprimé leur soutien au moment où il y a une forte tentative d'attaque non seulement contre moi, mais contre les valeurs dans lesquelles se reflète la majorité silencieuse et pacifique du pays.

Ce que nous avons vu rappelle amèrement les prédictions de Gilbert Keith Chesterton: «Les épées seront dégainées pour montrer que les feuilles sont vertes en été», une prophétie qui ne semble plus si lointaine. Et c'est ce qui est arrivé. Nous avons dit des choses que nous pensions normales, presque évidentes: que pour grandir un pays doit avoir des enfants, que la mère s'appelle maman (et non parent 1), que le père s'appelle papa (et non parent 2). Nous avons dit que les derniers et les seuls qui ont un mot à dire sur l'éducation, la croissance et le soin des enfants sont vraiment papa et maman, principe sacro-saint de la liberté.

La réaction – de certains milieux qui font du relativisme leur drapeau – a été très violente. Une série d'insultes, d'offenses et même de menaces personnelles (qui seront portées à l'attention des services compétents) a commencé. Les réseaux sociaux ont amplifié la portée de cette action, menée sciemment par certains. Nous vivons des moments étranges. La

Lire la suite de l'article

Nous ne pouvons pas compter sur le Président et son Ministre de l’Intérieur pour nous protéger

Le porte-parole du Front national et maire de Beaucaire, Julien Sanchez, écrit dans Valeurs Actuelles :

HTplfsFW_400x400"Le 12 mai, pendant que les bobos qui luttent contre les attentats avec des bougies s’extasiaient devant la chanson « Mercy » à l’Eurovision, un Français était à nouveau assassiné et 4 autres blessés par un soldat de l'Etat islamique. Khamzat Azimov, naturalisé en 2010, est un Tchétchène arrivé en France au début des années 2000. Surveillé depuis de longs mois par les services de renseignement français, il était fiché S depuis 2016 et a prêté un serment d’allégeance à l’Etat islamique avant de passer à l’acte. Un soldat repéré, surveillé, mais pas mis hors d’état de nuire, faute de volonté politique. Nos gouvernements prétendent combattre les islamistes en les bombardant en Irak ou au Mali… mais c’est d’abord chez nous qu’il faut les neutraliser !

Alors que des solutions pertinentes et de bons sens s'offrent à eux, nos dirigeants préfèrent, hélas, les rejeter.

Emmanuel Macron s'est ainsi opposé à la déchéance de nationalité pour les binationaux islamistes et à l'expulsion des étrangers fichés S. Et pourtant… et pourtant si Radouane Lakdim, l’assassin du colonel Arnaud Beltrame, ou Khamzat Azimov, avaient été déchus de leur nationalité dès qu'ils avaient été fichés S, ils auraient pu être expulsés et nous aurions évité 4 morts à Trèbes et un à Paris, pour ne citer que les attentats les plus récents.

Emmanuel Macron, comme ses prédécesseurs, refuse de réinstaurer la double peine automatique grâce à laquelle chaque étranger

Lire la suite de l'article

Le ministre de l’Intérieur annonce l’envoi de renforts aux frontières

Capture d’écran 2018-04-23 à 07.49.32Suite au coup de communication de Génération Identitaire, Gérard Collomb a annoncé dimanche soir :

«Des renforts de police et de gendarmerie importants seront mis en place dès ce soir, en provenance des départements voisins, afin de prêter leur concours, avec la retenue nécessaire, aux forces déjà en place et s'assurer du respect absolu du contrôle des frontières».

Les frontières que Schengen a supprimé ?

Dimanche, des militants No Borders (organisation financée par Soros) ont forcé un barrage de gendarmerie pour faire entrer des clandestins en France :

Dans un communiqué, le ministère de l'Intérieur précise qu'«à cette occasion des violences ont été commises vis-à-vis des forces de l'ordre» et qu'«un véhicule de la gendarmerie nationale a été dégradé.»

Depuis un an, le département français des Hautes-Alpes connaît une augmentation exponentielle d'arrivées de jeunes, majoritairement de Guinée et de Côte d'Ivoire. Selon les autorités françaises, 315 personnes en situation irrégulière ont été refoulées vers l'Italie en 2016 et 1900 en 2017.

Lire la suite de l'article

Le ministre dévoile la stratégie nationale d’incitation à la débauche

Capture d’écran 2018-04-11 à 20.15.34A l’occasion de sa visite du Planning Familial à Lille, Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, a annoncé la feuille de route 2018-2020 de la stratégie nationale de santé sexuelle, qui vise à favoriser, à horizon 2030, le développement des politiques publiques en faveur de la santé sexuelle, allant de l’éducation à la sexualité à la santé reproductive, en passant par la prévention et le dépistage des infections sexuellement transmissibles et du VIH. Elle porte 26 mesures concrètes qui permettront en gros d'inciter les jeunes à la débauche sexuelle :

  • d’améliorer l’information et la formation dans le domaine de la santé sexuelle, notamment par l’organisation en région de campagnes annuelles de dépistage des IST,
  • d’améliorer l’offre générale en santé sexuelle ; il s’agira notamment de garantir sur le territoire l’accès aux différentes méthodes d'avortement tout en renforçant la confidentialité de cet acte, d’étendre les missions des Services Universitaires de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé (SUMPPS) aux consultations de contraception et de prévention des IST, de transformer la consultation longue « IST/contraception » mise en place chez le médecin généraliste et le gynécologue pour les jeunes filles entre 15 et 18 ans en une consultation globale « santé sexuelle » au bénéfice de tous les jeunes, filles comme garçons,
  • de renforcer l’offre de santé sexuelle destinée aux populations et territoires prioritaires ; des centres de santé sexuelle, d’approche communautaire, seront expérimentés dans des villes à forte prévalence VIH et IST ; en outre-mer, l’offre de santé sexuelle pour les jeunes sera renforcée,

Lire la suite de l'article

Hongrie : Victoire du Premier Ministre sortant Viktor Orban qui rempile pour un 3e mandat

DaUSiI3W4AEf3plAvec 49% des voix, Viktor Orban rafle les 2/3 des sièges, une majorité lui permettant de modifier la Constitution. Sa campagne était axée sur la lutte contre l'immigration :

«Dites à tout le monde que la migration de masse menace notre sécurité quotidienne. La migration de masse augmente la menace de la terreur. Là où il y a migration de masse, des femmes sont violées.»

La droite nationale arrive en 2e position. Viktor Orban a promis de défendre son pays face à l'immigration et de faire passer des lois anti-Soros, ce milliardaire immigrationniste d'origine hongroise, qui finance la subversion.

Marine Le Pen a salué sa victoire :

Lire la suite de l'article

Un ministre serbe enlevé, séquestré et menacé par une unité albanaise

Djuric4Le ministre serbe chargé du Kosovo, Marko Djuric, a été attaqué hier par une unité de force spéciale albanaise du Kosovo alors qu’il participait à une réunion publique à Kosovska Mitrovica consacrée « au dialogue interne ».

Il est un peu plus de 17h30 lorsque la table ronde présidée par le ministre est interrompue par des explosions de grenades assourdissantes. Un commando albanais de cinquante hommes cagoulés et armés débarque. Alors que des civils serbes tentent de les retenir à l’extérieur, les ravisseurs forcent le passage à coups de gaz lacrymogènes et de matraques. Les élus serbes sont d’abord projetés à terre puis mis en joue par les hommes cagoulés avant d’être frappé à coup de crosse. Les journalistes sont frappés, les caméras jetés. Le ministre Djuric, lui aussi molesté, est délogé manu militari jusqu’au centre de Pristina. Sur toute l’artère piétonne de la ville, l’homme d’Etat serbe est « traîné, courbé en deux, devant les caméras et sous les insultes des habitants ».

Expulsé du Kosovo après avoir été séquestré, le ministre serbe est arrivé en fin de matinée à Belgrade où il a été hospitalisé et soigné.

« Ils m'ont jeté dans l'un des convoyeurs puis ils m'ont frappé. Ils ont essayé de m'effrayer, ils m’ont planté leurs mitrailleuses dans l’estomac. Un autre a sorti un couteau et m’a menacé. Pendant tout ce temps, certains prenaient des « selfies». Sur la route jusqu’à Pristina, ils criaient «Allahou Akbar». Après cela, ils m'ont conduit dans les rues de la

Lire la suite de l'article

Un ministre : « Le dernier attentat en France prouve qu’il y a un lien étroit entre immigration et terrorisme. »

976545C'est le ministre hongrois des Affaires étrangères qui déclare cela :

« La dernière attaque terroriste en France prouve qu’il existe un lien étroit entre immigration et terrorisme. La Hongrie estime que l’immigration n’est pas utile mais est un danger vital, c’est le devoir d’un gouvernement de protéger ses citoyens »

En France, nos ministres sont convaincus que cela n'a rien à voir… D'ailleurs, l'identité des terroristes le prouve :

DZKOhbDXcAAAlSw

Lire la suite de l'article