Archives par étiquette : migrants

Mgr Schick rappelle que « certains migrants » sont des terroristes

250px-Erzbischof_SchickMgr Ludwig Schick, archevêque de Bamberg en Allemagne, a condamné la violence des islamistes envers les chrétiens, affirmant que « la plus haute vigilance » était requise. Il a fait ces remarques après qu’un nouveau rapport publié par le gouvernement allemand a montré que 100 chrétiens, y compris un converti qui a été assassiné, ont été victimes de violences motivées par des motifs religieux l’année dernière.

L’Archevêque a fait une référence explicite aux migrants musulmans nouvellement arrivés, disant que certains demandeurs d’asile

« ne comprennent pas ou n’acceptent pas l’ordre et les coutumes de notre pays, d’ailleurs certains de ceux qui sont arrivés ne sont pas des réfugiés mais des terroristes. C’est un fait auquel nous devons répondre.  » « Vous ne pouvez pas arriver dans notre société si vous ne valorisez pas nos valeurs ». « Toutes les personnes sensées et bien intentionnées doivent s’opposer résolument à ceux qui, quelle que soit leur religion ou leur idéologie, manquent de respect pour leurs semblables. Ça ne marchera pas sans de telles limites!  »

Lire la suite de l'article

50 jihadistes tunisiens cachés parmi les migrants*

Ce n'est pas faute d'avoir été prévenus (ici, ici, ici et ici). Même le pape François a évoqué ce risque. C'est une révélation du Guardian qui ne surprendra donc que les naïfs :

"Le 29 novembre dernier, l’organisation internationale de police Interpol a envoyé une liste très précise aux agences européennes de renseignement, rapportant qu'une cinquantaine de combattants de Daech seraient arrivés sur le territoire européen par la mer, révèle le journal britannique The Guardian. (…) Ils seraient arrivés en Sicile via la route des migrants, entre juillet et octobre 2017, à bord de bateaux de fortune. L'un d'entre eux "a peut-être déjà traversé la frontière italo-française, pour atteindre le Gard", précise d'ailleurs Interpol (…)

Selon The Guardian, qui cite un officier antiterroriste européen, ces jihadistes auraient profité de la filière qui achemine les migrants économiques tunisiens sur la plage de Torre Salsa, à Agrigente, en Sicile, point de débarquement principal."

Et pendant ce temps-là, les auditeurs de France Info peuvent entendre à longueur de journée une jeune fille décidée à se battre pour le "droit" des étrangers et favorable à l'accueil de tous les "migrants"…

*le terme "migrant" désigne dans le novlangue des immigrés clandestins qui entrent illégalement en Europe et qui y resteront quelque soit leur véritable statut

Lire la suite de l'article

Robert Ménard : “Stopper au maximum l’arrivée de nouveaux migrants, favoriser leur intégration, expulser tous ceux qui sont en situation irrégulière”

Comme Philippe de Villiers l'a expliqué en évoquant le Grand remplacement sur BFM TV, Robert Ménard estime également qu'Emmanuel Macron devra relever le défi de l'immigration-invasion s'il veut satisfaire réellement les Français. Extraits de son interview :

On vous sent parfois comme indulgent à l’égard d’Emmanuel Macron

(…) Je ne suis pas de ceux qui pratiquent la politique du pire. Peut-être, aussi, que notre petite expérience du pouvoir à Béziers (…) me conduit à davantage prendre en compte le poids du réel, des contraintes. Mais, surtout, je juge sur pièces. Et, pour l’instant, c’est plus encore pour ce qui n’est pas fait par Emmanuel Macron que je serai critique. En clair, si j’approuve sa politique, par exemple, dans le domaine de l’école, je ne peux que constater son silence sur tout ce qui touche à la crise d’identité que vit notre pays. Or, cette question est au cœur de l’immense malaise de ceux que je rencontre tous les jours. Un pays qui doute de lui-même aura le plus grand mal à se ressaisir, à mettre en œuvre les mesures qui s’imposent pourtant. Comment demander toujours plus d’efforts à ceux qui n’ont presque rien quand on continue à ouvrir nos frontières à ceux-là mêmes qui viennent les concurrencer sur le marché du travail ou leur imposer des modes de vie étrangers à tout ce qu’ils sont ?

Le ministre de l’Intérieur fait preuve, pourtant, d’un certain courage face aux associations pro-migrants…

Si vous me demandez de choisir entre Gérard

Lire la suite de l'article

Mgr Negri : « L’accueil massif de migrants mènerait à l’écrasement et à l’élimination de notre société »

933897L’évêque émérite de Ferrare, Mgr Luigi Negri, déclare dans Il Giornale :

« Au cours des dernières années l’Eglise, nonobstant les extraordinaires pontificats de Saint Jean-Paul II et de Benoît XVI, a emprunté une pente qui l’amène à capituler face aux forces rampantes de l’anti-christianisme »

Sur la foi en Allah, il réaffirme que l’islam a « plus une vocation politique que religieuse ».

« L’Islam est plus qu’une foi c’est une loi, une statut, résumé par le terme charia ». 

Pour l’évêque 

« un autre aspect inquiétant est sa tendance à abattre les valeurs de la civilisation occidentale, la première desquelles étant la distinction imperméable entre le politique et le religieux […] ».

«L’intégration doit être raisonnable et on ne peut pas ouvrir les portes comme si c’était la fête, sans mettre en évidence les coûts économiques, humains et culturels de l’immigration, parce que cela serait faire preuve d’un aveuglement idéologique. Je suis catholique et même si je suis pour l’accueil de réfugiés, cet accueil ne peut se faire sans mesure parce qu’autrement il mènerait à l’écrasement et l’élimination de notre société […] ».

Lire la suite de l'article

Une étude démontre que la hausse des violences est liées à l’arrivée massive des “migrants”

En Allemagne :

Commandée par le Ministère de la famille et de la jeunesse, cette enquête a été menée par l’un des criminologues les plus réputés d’Allemagne, Christian Pfeiffer, qui s’est concentré sur la Basse-Saxe, une région démographiquement et socialement représentative de l’ensemble du pays (…)

Après les exactions de la Saint-Sylvestre à Cologne le 31 décembre 2015, lorsque des centaines de femmes avaient été agressées sexuellement par des demandeurs d’asile, le ton et l’approche du problème ont changé. Depuis, les responsables politiques – mais aussi les médias – estiment qu’il est important d’évoquer la nationalité des auteurs si cela contribue à élucider un problème.

La conclusion des enquêteurs est sans détour: tandis que les actes de violence avaient continuellement baissé depuis plus de dix ans (de moitié parmi les mineurs), ils ont augmenté de nouveau entre 2014 et 2016 de plus de 10% (612 cas élucidés sur 2091) avec l’arrivée massive de réfugiés.

«L’augmentation est due à 92% aux demandeurs d’asile», note leur rapport. Un acte de violence sur huit (12,5%) a été perpétré par des réfugiés, qui représentent pourtant moins de 1% de la population (…)"

A quand une étude similaire en France ?

Lire la suite de l'article

Tous les médias avaient diffusé la Fake News « pas de terroristes chez les migrants »

Lire la suite de l'article

Chaque nation a le droit de faire la distinction entre les réfugiés authentiques et les migrants économiques

20160517T1146-3439-CNS-CATHOLIC-PRAYER-BREAKFAST-800x500S'exprimant lors de la conférence Europa Christi en Pologne dimanche, le cardinal Sarah a noté que le pays refuse d'accepter la "logique" de la redistribution des migrants que "certaines personnes veulent imposer". Chaque nation a le droit de faire la distinction entre les réfugiés authentiques et les migrants économiques qui ne partagent pas la culture de cette nation, a déclaré le cardinal Robert Sarah.

Le cardinal Sarah a ajouté que si chaque migrant est un être humain qui doit être respecté, la situation devient plus complexe s'ils sont d'une autre culture ou d'une autre religion et mettent en péril le bien commun de la nation. Les dirigeants du monde ne peuvent pas remettre en question le «droit de chaque nation à distinguer entre un réfugié politique ou religieux» qui est obligé de fuir son pays et «le migrant économique qui veut changer de lieu de résidence» sans s'adapter à la nouvelle culture dans laquelle il habite.

"L'idéologie de l'individualisme libéral favorise un mélange conçu pour éroder les frontières naturelles des patries et des cultures, et conduit à un monde post-national et unidimensionnel où les seules choses qui comptent sont la consommation et la production".

Faisant écho au pape François, le cardinal a déclaré que les nations européennes doivent assumer une partie de la responsabilité si elles ont déstabilisé les pays d'où viennent les migrants, mais cela ne signifie pas pour autant se transformer par l'immigration de masse.

Le cardinal Sarah a également déploré la laïcisation de l'Europe, affirmant que le

Lire la suite de l'article

Rue de Solférino : Le PS pourrait quand même ouvrir son siège aux migrants

20171020170750076-1A l’issue d’un bureau national consacré notamment à l’examen de ses finances, le Parti socialiste a donc mis en vente son siège historique, rue de Solférino à Paris.

Dans une petite annonce parue dans le journal « Les Echos », le PS ouvre un appel à candidatures auprès des acquéreurs potentiels de son patrimoine immobilier,

« un ensemble de locaux à usage de bureau et d’habitation d’une surface de 3 389 m² répartis en trois bâtiments, dont deux édifiés sur sous-sol et cinq niveaux, et deux niveaux dans un troisième bâtiment ». 

Les investisseurs ont jusqu’au 6 novembre pour se déclarer et doivent se prévaloir d’une garantie d’apport immédiat de 5 millions d’euros pour obtenir l’enregistrement de leur candidature. Au cours actuel du marché immobilier dans le VIIe arrondissement de Paris, le siège du PS devrait être vendu entre 50 et 60 millions d’euros.

Toutefois, la direction socialiste se réserve le droit d’écarter l'offre la plus avantageuse économiquement si l’acquéreur ne répond pas aux valeurs du PS, a précisé le trésorier du parti en annonçant la vente de Solférino. 

Les valeurs du PS ce n'est pas notamment l'accueil des migrants ? Plutôt que de s'enrichir inégalitairement en vendant une propriété injustement privée, le PS devrait y accueillir les migrants…

Lire la suite de l'article

Accueillir ou non les migrants : agir avec prudence et discernement

Tiré du bulletin diocèse de Montauban :

"A la suite des propos du pape François à nouveau est revenue dans les medias cette question qui trouble beaucoup de personnes à commencer par les chrétiens. La réponse est complexe et n’est assurément pas dans une affirmation catégorique. De plus il faut comprendre qu’un engagement personnel est différent d’une décision  politique.

Une réalité  objective

Nous ne pouvons pas nier que de divers pays arrivent en Europe occidentale des centaines de milliers de personnes souvent conduites par des passeurs dans des conditions inhumaines et coûteuses. Un certain nombre n’y survivent pas mais comme ceux qui tentent l’aventure sont en général jeunes ils arrivent à vaincre les pires situations. Partant de là nous pouvons comprendre que s’en aller de son pays est un choix douloureux et il faut y être malheureux et sans espoir pour faire ce choix. C’est alors que nous devons nous interroger sur l’état de ces pays qui poussent leurs ressortissants à partir. Ces pays, pour diverses raisons, dont la corruption, l’insécurité, la carence des gouvernements, la famine, ne sont pas en mesure d’assurer la vie de leurs citoyens. A cela s’ajoutent les guerres permanentes, les enlèvements de population, la persécution religieuse. Or, l’Europe occidentale, aujourd’hui soumise à cette immigration déferlante, se trouve impuissante mais elle a, dans ce phénomène, une part de responsabilité. Depuis des décennies nous n’avons pas œuvré pour le bien de ces pays, nous n’avons pas aidé à leur sécurisation, à leur mise en valeur. Nos

Lire la suite de l'article