Archives par étiquette : messe

Bénédiction du Pape François à l’occasion de la messe d’intronisation de “Marie qui guérit les couples”

Communiqué de L’Institut pour la Famille en Europe :

C04553_8e83315abeb34763b6679f72a6c1a81d~mv2_d_4000_2248_s_2"Merci au Saint-Père le Pape François pour sa bénédiction spéciale !

Le 3 février 2018, en l’église Notre-Dame de Solesmes (Sarthe), a été inaugurée et bénie la statue de « Marie qui guérit les couples » par Monseigneur Luigi Ventura, Nonce Apostolique en France. Voici quelques extraits de l’homélie qu’il a prononcée au cours de la messe célébrée en présence de Dom Philippe Dupont, Abbé de Solesmes :

« Je suis très heureux d’être là en tant que représentant du Saint-Père, le Pape François, qui ainsi apporte sa bénédiction spéciale en ce jour où la statue de la Vierge « Marie qui guérit les couples » sera bénie à la fin de la messe. Il y a aussi Mgr Yves Le Saux, Évêque du Mans et Mgr Michel Aupetit, Archevêque de Paris, qui nous rejoignent par leurs prières et leur union spirituelle. (…)

Marie a été choisie pour être l’instrument afin de manifester l’amour de Dieu pour l’humanité. Il y a dans la vie humaine un lieu tout à fait particulier où l’amour de Dieu se manifeste et s’y concrétise. C’est dans l’amour d’un homme et d’une femme qui, dans le mariage, répondent au projet originel de la création pour faire une unité. Comme on le lit dans le livre de la Genèse. Dieu dit à Adam et Eve : « L’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu’un. » (Gn2.24). Cette même expression sera reprise par Jésus

Lire la suite de l'article

La plupart des évêques ont encore peur de ces prêtres qui ne célèbrent que la messe traditionnelle

L’abbé Philippe Laguérie, supérieur de l’Institut du Bon Pasteur, a été interrogé dans Présent samedi dernier. Extraits :

6121_abbe-laguerie2_650x370"Quelles sont vos relations avec Rome ? Que devient la Commission Ecclesia Dei ?

Nous relevons toujours à Rome de cette Commission, elle-même rattachée à la Congrégation pour la doctrine de la Foi. Si le décret d’érection est de soi définitif, les statuts approuvés pour cinq années doivent être finalisés en conformité avec le droit canonique. Nous y travaillons en bonne intelligence avec la Commission pontificale.

Qu’en est-il de vos relations avec les évêques français ? Vous disiez qu’ils se montraient aimables, que tout se passait bien quand vous étiez accueillis dans un diocèse, mais que vous aviez du mal à vous installer. Est-ce toujours le cas ? Desservez-vous de nouveaux lieux de culte ?

En France, nous desservons un certain nombre de chapelles : le célèbre Centre Saint-Paul à Paris (abbé de Tanoüarn), la chapelle du Bon Jésus à Marseille (abbé Héry) l’église de Rolleboise au diocèse de Versailles (abbé Aulagnier), Manou au diocèse de Chartres (abbé Cartier), Montmirail au diocèse du Mans (abbé Balthazard), Les Chapelles-Bourbon au diocèse de Meaux (abbé Touche), l’aumônerie des dominicaines de Saint-Cloud au diocèse de Nanterre (abbé Champagne).

Nos relations avec les évêques dans les diocèses desquels nous sommes déjà installés sont excellentes, comme le prouvent les érections canoniques qui se suivent. Mais, malgré des contacts variés et toujours empreints de respect, la plupart des évêques ont encore peur de ces prêtres qui ne célèbrent que la messe traditionnelle, et leur préfèrent des biritualistes

Lire la suite de l'article

28 janvier : messe pour la France à Toulouse

Le Groupe de Prière Toulousain “ Saint Louis de France” vous invite à une MESSE pour la France, le Dimanche 28 Janvier 2018 à 10h30, en l'église Notre-Dame de La Dalbade de Toulouse (rue de La Dalbade).

« France ! Qu’as-tu fait des promesses de ton baptême ? » Saint Jean-Paul II, au Bourget-Paris en 1980.

Lire la suite de l'article

RDC : L’armée et la police ont tiré à balles réelles sur des paroissiens pendant la messe

Le 31 décembre, une marche contre le maintien de Joseph Kabila à la tête de la République Démocratique du Congo a tourné à l’émeute. Bilan : une dizaine de morts et 120 arrestations. Depuis décembre 2016, le Congo traverse une crise majeure. Le père Apollinaire Cibaka Cikongo, professeur au séminaire du Christ Roi, à Malole, explique à l'Aide à l'Eglise en Détresse :

738_000_vi3poAED : Que s’est-il passé le 31 décembre dernier ?

L’armée et la police ont tiré à balles réelles sur des paroissiens pendant la messe, alors qu’ils allaient participer à une marche pacifique du Comité Laïc de Coordination, encadré par des professeurs d’universités catholiques. Ces chrétiens voulaient simplement l’application de l‘accord de la Saint-Sylvestre, conclu en décembre 2016, qui entérinait notamment la non-succession du Président de la République à lui-même pour un 3e mandat (comme écrit dans la Constitution).

AED: Une opposition au gouvernement est-elle possible sans bain de sang?

L’opposition médiatique n’existe pas et l’opposition politique reste très minoritaire à cause de la multiplication des partis. Presque 600 ! Ce qui crée une véritable cacophonie.

AED : L’Église est-elle la seule force d‘opposition?

Elle est l’institution la plus crédible du pays et se retrouve en ligne de mire, mais il le faut, car personne d’autre n’ose protester.

AED : Cette marche du 31 décembre va-t-elle faire bouger les lignes ?

Cette pression interne contre le pouvoir ne suffit pas. Il faut aussi des pressions externes. Joseph Kabila est arrivé au pouvoir grâce au parapluie de ses parrains occidentaux, de grandes puissances

Lire la suite de l'article

Messe annulée au Val-de-Grâce à cause du DAL

DST_8KgXkAA7armUne centaine de militants de l'association Droit au Logement (DAL) se sont rassemblés sur le parvis de l'église du Val-de-Grâce, à Paris, samedi 30 décembre, pour demander à Emmanuel Macron d’accueillir des sans-abri dans l’ancien hôpital militaire.

Le père Benoît Jullien de Pommerol, l'aumônier militaire de l'église du Val-de-grâce (Ve arrondissement de Paris), a annoncé à ses paroissiens, samedi 30 décembre, que la messe dominicale de la Saint-Sylvestre est annulée :

"Face aux risques d'occupation et de profanations de l'église, la décision a été prise de garder les portes closes demain. Ainsi, pour la première fois depuis des décennies, vous ne pourrez pas accéder à la célébration de la messe dominicale au Val-de-Grâce. C'est la mort dans l'âme que je vous annonce cette triste nouvelle en la fête de la Sainte Famille".

Lire la suite de l'article