Archives par étiquette : mère

A 2 ans, elle sauve la vie de sa mère enceinte

Incroyable :

"Myah, une adorable petite Britannique âgée de 2 ans à peine, était toute seule à la maison avec sa maman, Katie-Marie, 27 ans, quand cette dernière s'est soudain effondrée sur le sol de sa chambre à coucher. Alors enceinte, et à un stade avancé de sa grossesse, la jeune mère de famille venait de perdre connaissance.

La pauvre Myah, qui est encore un bébé, s'est donc brusquement retrouvée face à sa maman qui fermait les yeux et ne lui répondait plus. Une situation qui aurait pu rapidement tourner au drame ! Mais la petite fille, avec une présence d'esprit surprenante, n'a pas paniqué. Au contraire. Alors que certains adultes auraient eu du mal à gérer une telle situation, l'enfant a tout simplement donné l'alarme en utilisant FaceTime, une application qui permet de passer des appels en vidéo.

Elle a appelé sa mamie. La secouriste en couches-culottes se souvenait qu'elle avait vu sa mère utiliser cette application sur son téléphone. Alors elle a attrapé le portable de maman, a appuyé sur l'icône de l'application et a expliqué à sa grand-mère qu'il se passait quelque chose de bizarre avec sa mère. Un geste digne d'une vraie petite héroïne qui a permis que Katie-Marie soit amenée d'urgence à l'hôpital. Trois jours plus tard, la future maman, remise sur pied, avait le feu vert des médecins pour rentrer à la maison : "J'ai eu des évanouissements pendant ma grossesse. Mon taux de fer et de globules rouges est très bas. Les docteurs

Lire la suite de l'article

Grande journée d’action en faveur de la mère et l’enfant

Communiqué des AFC :

Capture d’écran 2018-05-25 à 18.41.20"Les Associations Familiales Catholiques (AFC) se mobilisent les 26 et 27 mai prochains, jour de la fête des mères, pour célébrer la mère et l'enfant en quêtant sur la voie publique et pour rappeler à celles qui se sentent oubliées qu'elles ne sont pas seules Cette quête organisée sous l'égide de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF) et des Unions Départementales des Associations Familiales (UDAF) collecte des sommes substantielles chaque année. Elles sont entièrement versées à des œuvres agissant sur le terrain en faveur des mères, des futures mères en détresse et de leurs enfants. En 2017, 167 000 € ont ainsi été récoltés. Agir pour qu'il y ait toujours une place pour une maman et son enfant est une contribution forte au service de la vie. Pour les AFC, quêter pour la mère et l'enfant est la manière la plus concrète de s'associer à la Journée Nationale pour la Vie, de s'engager en faveur de l'accueil et du respect de toute vie, de la conception à la mort naturelle, et de délivrer à la société un message d'espérance et de joie notamment grâce au dialogue qui s'instaure avec les passants et les donateurs ce jour-là."

Lire la suite de l'article

Appel à l’aide pour une mère enceinte

Capture d’écran 2018-04-21 à 12.47.41Choisir La Vie fait appel à la générosité pour Pauline à Lyon, qui est enceinte de son deuxième enfant.

Le père violent est parti la laissant seule pour tout assumer: travail, logement, garde de l'aîné… y compris une dette de 6000€ à rembourser.

Des personnes sur place essayent de l'aider car elle ne veut pas céder à la tentation de l'avortement.

Elle est tellement désespérée qu'elle ne voit pas d'autre issue pour le moment.

Si vous désirez aider Pauline à garder son bébé et sortir la tête de l'eau, vous pouvez envoyer votre don (déductible de l'impôt) à l'association "Choisir la Vie" soit par chèque au 70 bd Saint Germain 75005 Paris avec la mention "pour Pauline" soit par internet.

Lire la suite de l'article

La mère de Vincent Lambert écrit à Emmanuel Macron

Le premier condamné à mort en France s’appelle Vincent Lambert. Il est condamné à la peine du « bunker de la faim » et devrait mettre un mois à agoniser.

Sauf s’il est gracié par le président de la République.

Dans une tribune publiée par Le Figaro, Viviane Lambert s'adresse au président de la République pour obtenir la grâce de son fils :

Unknown-11"Mon fils a été condamné à mort. Il s'appelle Vincent Lambert, il est père d'une petite fille, il vit, et n'a commis aucun crime. Et pourtant, ce lundi 9 avril 2018, en France, un médecin m'a annoncé que dans dix jours commencerait la lente et longue agonie de mon enfant, qui va mourir de faim et de soif.

Ce même lundi, vous étiez au Collège des Bernardins, à Paris, pour parler du handicap et de la vulnérabilité. Vous avez évoqué l'exigence de l'effectivité. Et vous vous êtes engagé personnellement, avec ces mots: «Je pense, pour ma part, que nous pouvons construire une politique effective, une politique qui échappe au cynisme ordinaire pour graver dans le réel ce qui doit être le premier devoir du politique, je veux dire la dignité de l'homme.»

Permettez-moi de vous prendre au mot, Monsieur le Président: mon fils n'a pas mérité d'être affamé et déshydraté. Qui oserait, à cet égard, parler de «mourir dans la dignité»? Pourquoi lui infliger cette peine? […]"

Commentaires (1)

Toutes ces démarches (judiciaires, médiatiques etc.) sont très bien.

Mais il manque la principale :

Lire la suite de l'article

Marie Mère de l’Eglise, désormais fêtée le lundi de Pentecôte

Décret de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements sur la célébration de la bienheureuse Vierge Marie Mère de l’Eglise dans le Calendrier Romain Général :

DXXHb2XXUAANZmM"La joyeuse vénération dédiée à la Mère de Dieu dans l’Eglise contemporaine, à la lumière de la réflexion sur le mystère du Christ et sur sa propre nature, ne pouvait pas oublier cette figure de Femme (cf. Gal 4, 4), la Vierge Marie, qui est à la fois Mère du Christ et Mère de l’Eglise.

Ceci était déjà en quelque sorte présent dans la pensée de l’Eglise à partir des paroles prémonitoires de saint Augustin et de saint Léon le Grand. Le premier, en effet, dit que Marie est la mère des membres du Christ, parce qu’elle a coopéré par sa charité à la renaissance des fidèles dans l’Eglise; puis l’autre, quand il dit que la naissance de la Tête est aussi la naissance du Corps, indique que Marie est en même temps mère du Christ, Fils de Dieu, et mère des membres de son Corps mystique, c’est-à-dire de l’Eglise. Ces considérations dérivent de la maternité de Marie et de son intime union à l’œuvre du Rédempteur, qui a culminé à l’heure de la croix.

La Mère en effet, qui était près de la croix (Jn 19, 25), accepta il testament d’amour de son Fils et accueillit tous les hommes, personnifiés par le disciple bien-aimé, comme les enfants qui doivent renaître à la vie divine, devenant ainsi la tendre mère de l’Eglise que le

Lire la suite de l'article

Le MRJC rappellera-t-il les propos de Mère Teresa ?

Le MRJC organise un évènement pour la paix dans le diocèse d'Angers :

Qu'il n'oublie pas de citer durant ces 24 heures de la Paix, les propos de Mère Térésa:

"Le plus grand destructeur de la Paix aujourd'hui est le crime contre l'enfant à naître"

Lire la suite de l'article

Un bébé laissé pour mort suite à un avortement rencontre sa mère 36 ans plus tard

Terrible

Nate-540-640x359"Melissa Ohden a maintenant 40 ans. Elle n’avait que 14 ans quand elle a découvert qu’elle avait survécu à un avortement raté. Sa mère biologique avait reçu une solution saline pour mettre fin à sa grossesse et le bébé, présumé mort, avait été jeté dans une poubelle médicale. Heureusement pour Melissa, une infirmière a entendu ses faibles cris et ses halètements et l’emmena aux soins intensifs. Melissa ne pesait alors qu’environ 1 kg. Sa mère biologique avait déjà quitté l’hôpital et ignorait que son bébé avait survécu.

« Je n’ai jamais rencontré la femme qui m’a emmenée à la salle des nouveau-nés mais elle est un ange, je lui dois la vie », a dit Melissa dans une interview exclusive à Mail Online.

Elle a été adoptée par Linda et Ron Ohden, qui avaient une autre enfant adoptée nommée Tammy. Melissa et sa sœur Tammy savaient qu’elles avaient été adoptées dès leur plus jeune âge.

« Tammy et moi nous disputions parfois comme toutes les sœurs le font habituellement », dit-elle. « C’est au cours d’une de ces disputes explosives, quand j’avais 14 ans, qu’elle m’a dit : ‘Au moins, mes parents me voulaient moi !’ J’ai couru voir mes parents adoptifs qui m’ont finalement dit la vérité dévastatrice – que j’avais survécu à un avortement raté. » « Il semble que mon monde a cessé de tourner cette nuit-là. Je me sentais en colère, effrayée, honteuse et même coupable d’être en vie », confie Melissa. « Je buvais

Lire la suite de l'article

Une mère porteuse cherche à récupérer son propre enfant

Unknown-23Voilà une affaire ubuesque. Jessica Allen, une Américaine de 31 ans, avait décidé de devenir mère porteuse en Californie pour acheter une nouvelle maison avec son mari et leurs deux enfants. Moyennant 35 000 dollars (environ 30 000 euros), elle a porté l’embryon d’un couple chinois venu aux Etats-Unis faire une GPA.

Apprenant qu’elle portait deux bébés, Jessica a alors pensé que l’embryon transféré s’était divisé en deux, et qu’il s’agissait de jumeaux. Cependant, elle n’avait pas réalisé qu’elle était tombée naturellement enceinte de son époux, un phénomène rare : la superfétation.

A la naissance, les deux enfants lui ont été enlevés sans qu’elle ait pu les voir, pour être remis au couple d’intention. Le couple chinois, constatant une notable différence physique entre les deux enfants, a fait procéder à un test ADN. L’enfant au phénotype asiatique correspondait au couple chinois tandis que pour l’autre, l’ADN montrait que l’enfant était celui de la famille Allen.

Légalement parents des deux enfants, le couple chinois, ne souhaitant pas garder le fils du couple Allen, a décidé de le donner à l’adoption. Aussi, la famille Allen qui désirait récupérer l’enfant, a dû se lancer dans une bataille judiciaire : le couple asiatique a réclamé une compensation financière de 22000 dollars (19 000 euros)…

Lire la suite de l'article

Il est interdit d’aider une mère enceinte en difficulté

Lu sur Gènéthique :

"En Ontario au Canada, un projet de loi adopté mercredi crée des zones autour des huit cliniques abortives de la province (entre 50 et 150 mètres) où protester contre l’avortement, conseiller à une personne de ne pas avorter, intimider ou empêcher une femme d’accéder aux services de la clinique sera désormais interdit.

Cette interdiction s’appliquera également dans un rayon de 150 mètres autour des habitations des professionnels de santé fournissant ces services et du personnel de ces cliniques.

Quiconque contreviendrait à « ces zones de sécurité » encourt une amende pouvant aller jusqu’à 3307 euros (5000 dollars canadiens), six mois d’emprisonnement pour une première infraction et jusqu’à un an d’emprisonnement pour une deuxième infraction ou toute récidive.

La loi n’entrera pas immédiatement en vigueur : les zones doivent être fixées par réglementation."

A quand le goulag pour les opposants à l'avortement ?

Lire la suite de l'article

72% des Français estiment que l’Etat doit garantir aux enfants nés par PMA le droit d’avoir un père et une mère.

Capture d’écran 2017-09-22 à 14.38.59

72% des Français estiment que l'Etat doit garantir aux enfants nés par PMA le droit d'avoir un père et une mère. Malgré une très légère baisse par rapport à la précédente étude réalisée en juin, une immense majorité des Français sont donc opposés au principe de la PMA sans père.

Dans le détail :

  • 77% des électeurs d'Emmanuel Macron au 1er tour de la présidentielle sont favorable à ce que la PMA repose sur la filiation père-mère-enfant.
  • près de 7 Français sur 10 estiment qu'ouvrir des débats sur les questions de société (mères porteuses, PMA sans père, euthanasie) aurait pour conséquence de diviser les Français.
  • Enfin, le débat sur la PMA sans père est le dernier souci des Français. Les priorités sont la lutte contre le chômage (47%), le terrorisme (38%), l'insécurité et la délinquance (29%), le rétablissement des comptes publics (29%), la politique migratoire (24%) …
  • L'ouverture du débat sur la filiation n'est attendue que par 3% des Français. 

Lire la suite de l'article

Davis Rachline : “La Mère Patrie est désormais attaquée jusque dans sa chair par la barbarie ignoble et lâche de la vermine islamiste”

A l'occasion de la célébration des combats de Bazeilles, fête des Troupes de Marine, dans les arènes de Fréjus vendredi 31 août au soir, David Rachline, sénateur-maire de la ville, a prononcé un discours devant les autorités politiques et militaires, discours vivement applaudi par le public. En voici de larges extraits :

Rachline"Soldats de l’infanterie de Marine, Soldats de France,

Fréjus est cette année encore honorée de vous accueillir entre ses murs romains ! Vous les officiers, sous-officiers, les caporaux, les marsouins et les bigors ; vous qui héritez, 147 ans après, de la gloire éternelle d’une division mythique et héroïque. Vous les héritiers de la Division bleue, la division Marine, qui ardeur au cœur et courage à la baïonnette, a tenu à 1 contre 10 la ligne que la patrie lui avait demandé de tenir.

Je vois ici des soldats, des hommes solides, des frères d’armes qui du Mali à l’Afghanistan, du Kosovo aux rues de nos villes françaises, assurent et assument les missions qui sont les leurs. Protéger et servir, croche et tient ! Dans les déserts du Mali, dans les montagnes afghanes, au bord des routes kosovares ou en faction devant nos églises et nos monuments, vous démontrez au quotidien votre immense dignité et votre infaillible courage.

Vous avez appris à prendre exemple sur ceux qui sont passés avant vous dans cet uniforme sacré. Vous avez appris les exploits du fier commandant Arsène Lambert et de ses hommes qui défendront leurs positions à Bazeilles jusqu’aux dernières cartouches, jusqu’aux derniers

Lire la suite de l'article

Et dire qu’ils les éliminent dès le sein de leur mère

183720627-60ceca7d-d8fb-411f-8823-0d31dbc83f8fUn garçon de 17 ans atteint de syndrome de Down (trisomie 21) et champion de natation, a sauvé de la noyade une petite fille de 10 ans !

Applaudissements des baigneurs, compliments de la part de tous les présents sauf de la part de mère de la petite fille….qui s'en est allée sans rien dire!

Lire la suite de l'article