Archives par étiquette : menacée

La liberté de critiquer l’islam est menacée

Terres-De-Mission-364x245Programme de l'émission Terres de Missions du 14 janvier à 12h00 sur TV Libertés :

  • Terre de missions reçoit François Billot de Lochner, président de la Fondation de Service Politique, qui fait un point sur l'un des combats actuels majeurs de la Fondation: le combat contre la pornographie, qui l'a notamment amené à porter plainte contre le ministère de l'Education nationale pour incitation à la débauche.
  • L'abbé Paul Aulagnier parle ensuite de son dernier livre: "A la fin, mon coeur immaculé triomphera". Ce livre consiste en une lecture ligne à ligne, et même souvent mot à mot, des principales hymnes mariales du bréviaire romain traditionnel. Avec une attention toute particulière à la poésie de ces oeuvres magnifiques, de même qu'à leur admirable densité doctrinale.
  • Enfin, l'abbé Guy Pagès, dont la page Facebook vient, une nouvelle fois, d'être suspendue discute de la curieuse situation actuelle où, en Occident même, les pouvoirs publics et les grandes sociétés appliquent, d'une certaine façon, la charia, puisqu'ils condamnent toute critique de l'islam comme une sorte de racisme – condamnant ainsi les musulmans à demeurer enfermés dans leurs erreurs.

Lire la suite de l'article

“Vous pensez vraiment que si l’école va mal, si la famille est menacée, si l’islam radical est en pleine expansion, c’est la faute exclusive de Bruxelles ?”

Le député Emmanuelle Ménard explique à Boulevard Voltaire pourquoi elle a défendu le drapeau européen au sein de l'Assemblée nationale :

Unknown-30"Vous avez défendu le drapeau européen à la tribune de l’Assemblée nationale. Au point de troubler un certain nombre de vos amis…

Je me demande bien pourquoi. J’ai redit mon attachement viscéral à notre drapeau tricolore. J’ai redit ma foi dans notre patrie – expliquant que les nations étaient « la chair même de l’Europe ». J’ai réaffirmé le caractère judéo-chrétien de notre continent. Que voulez-vous de plus ? Que j’appelle à brûler la bannière européenne en place publique ? Une bannière, je l’ai également rappelé à la tribune, « bleue comme la robe de la Sainte Vierge », me faisant conspuer par Jean-Luc Mélenchon. Mais il y a toujours plus royaliste que le roi…

Mais le drapeau européen est aujourd’hui l’emblème, le symbole de Bruxelles et de toutes ses dérives…

Décidément, vous ne m’avez pas écoutée ! J’ai appelé à abolir « le règne des bureaucrates tatillons, des technocrates véritables colins froids, des commissaires non élus qui veulent régenter jusqu’aux détails de nos vies ». Cela ne vous suffit pas ? Mais c’est vrai que je crois en une Europe européenne. En une Europe qui pourrait demain – si nous savons la changer – être une terre de liberté où chaque nation serait respectée pour sa singularité, son génie propre. J’ai d’ailleurs ajouté que j’étais fière d’appartenir à une civilisation « qui a su attirer les talents, accueillir les réprouvés, répondre aux appels des déshérités ».

Alors pourquoi ce trouble

Lire la suite de l'article

Avortement : l’objection de conscience des médecins menacée ?

Images-2Une Italienne s’est vue refuser un avortement volontaire par vingt-trois hôpitaux différents en Italie. En Italie pas moins de 70 % des médecins se réclament de l'objection de conscience. Ce fait divers est l’occasion, pour les médias pro-avortement, d'exiger la reconnaissance de cet acte comme un droit fondamental et de supprimer par conséquent toute objection de conscience.

Parmi les raisons invoquées par les hôpitaux, le manque de place pour pratiquer cet avortement dans le délai de douze semaines prévu par la loi, ou pas assez de médecins prêts à pratiquer ce genre d’intervention. 

C’est en ayant recours à un syndicat italien, le CGIL, que la femme a obtenu gain de cause, parvenant à imposer l’opération à un hôpital qui le lui avait refusé auparavant.

Lire la suite de l'article

La crèche de Hénin-Beaumont menacée par les laïcards

Un communiste à l'origine de cette haine de nos racines chrétiennes et de nos traditions :

15284129_1778684939046882_6969161188507253172_n"La « tradition » n’est pas assez partagée au goût du tribunal. La municipalité d’Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais, a lancé une pétition ce mercredi, en faveur du maintien d’une crèche de Noël dans le hall de l’hôtel de ville.

La veille, le rapporteur public du tribunal administratif de Lille, saisi par un opposant (PCF), David Noël, avait recommandé d’interdire l’installation municipale de la scène chrétienne de la Nativité, au motif qu’elle ne répondait pas à une « tradition locale », ni ne s’accompagnait d’un « environnement festif ». Le tribunal doit rendre sa décision avant deux semaines.

Dans les faits, l’audience qui s’est tenue, mardi, au tribunal administratif de Lille, portait sur la présence d’une crèche, l’an dernier, à l’intérieur de l’hôtel de ville, alors qu’un marché de Noël se tenait devant le bâtiment municipal. « Cette année, la situation est différente. Pour des raisons de sécurité, nous avons dû déplacer le marché de Noël sur une autre place. La crèche est donc installée au milieu de ce marché de Noël et non plus dans la mairie », souligne Bruno Bilde, porte-parole (FN) de la mairie.

Cette « tradition » d’installer une crèche dans le hall de la mairie ne date que de 2015, rappelle la Voix du Nord. Or, dans un arrêt rendu le 9 novembre, le Conseil d’État n’autorise cette entorse au principe de laïcité des bâtiments publics, qu’à condition que « des circonstances particulières montrent que cette installation

Lire la suite de l'article

Une sénatrice menacée de mort après avoir dénoncer les dons défiscalisés à Tsahal

La sénatrice UDI-UC de l'Orne, Nathalie Goulet a reçu des menaces de mort après s'être étonnée de la possibilité offerte aux contribuables français qui font un don à l'armée israélienne, Tsahal, de bénéficier d'une réduction d'impôts de 60% (voir ici).

Sa question n'a toujours pas fait l'objet d'une réponse du ministre.

Lire la suite de l'article

Général Piquemal : “L’identité de la France est menacée”

Juste avant son arrestation :

Commentaires (26)

La France debout veut dire qu'elle s'est levée!
Notre général aurait mieux fait de dire:"Il faut que ceux qui aiment la France, se lèvent!"

Rédigé par : vendome | 7 fév 2016 09:28:58
____________________________________

Des gendarmes ? Oui, apparemment car pas de bandes sur le casque…

Bande jaune pour CRS, bande bleue pour policiers. Pas de bande pour les gendarmes.

Rédigé par : Nabulione | 7 fév 2016 10:02:42
____________________________________

"La France debout va se lever" ? un peu d humour involontaire quoi ! il est gentil et courageux le général , mais une France qui serait déjà debout et qui en plus se lèverait c'est vraiment très grand cependant avec la "chienlit" UMPS pour le tabasser avec sa gestapo en casque et bouclier et ses … "merdias" gluants de servilité la conscience du peuple risque de faire la grâce matinée encore longtemps !(et encore heureux que sa carrière est derrière lui et non devant sinon finies l'aura et la représentativité ! )

Rédigé par : salagouducro | 7 fév 2016 10:03:45
____________________________________

@vendome: Le général Piquemal a très bien dit ce qu'il avait à dire. Point barre.
Vous auriez mieux dit? C'est possible après tout, mais il est inutile de l'étaler ici et en ce moment.

Rédigé par : René Clémenti | 7 fév 2016 10:17:49
____________________________________

Même "chez nous", il y en a qui approuvent et défendent les flics du pouvoir : voir le quotidien "Présent" : L'ordre bourgeois avant tout

Lire la suite de l'article

Menacée de fermeture, une paroisse introduit la forme extraordinaire

Et ça marche :

I"Établie en 1868 au sud de Manhattan, au cœur de ce qui était alors le Pigalle new-yorkais, devenu depuis le « Garment district » (le quartier du tissu et de la mode), la paroisse des Saints Innocents a longtemps été considérée comme la paroisse des acteurs de par sa proximité avec les théâtres de Broadway. Devenue peu fréquentée le dimanche dans ce quartier d’affaires et de spectacles plus que d’habitation, elle a récemment été menacée de disparition à l’occasion d’un plan de restructuration diocésaine jusqu’à ce que le cardinal Dolan, archevêque de New York, ne reconnaisse le nouvel essor connu par la paroisse depuis qu’elle s’est ouverte à la forme extraordinaire du rite romain en 2009-2010. La fréquentation des messes dominicales y a en effet triplé depuis cette date. Du coup, non seulement l’archevêque a confirmé le statut des Saints Innocents mais lui a également assigné un nouveau curé alors qu’elle en était dépourvue depuis 2013. […]

Ainsi, outre la célébration de quatre messes du lundi au vendredi (une le matin et deux à l’heure du déjeuner dans la forme ordinaire et une dans la forme extraordinaire le soir) et de deux messes le samedi et le dimanche (forme extraordinaire à 13h le samedi et à 10h30 le dimanche), les Saints Innocents offrent désormais, outre le chapelet quotidien, l’adoration eucharistique tous les après-midi en semaine et les vêpres traditionnelles le dimanche. La forme extraordinaire est habituellement chantée, sauf les lundis et jeudis."

Le curé, l'abbé Villa, explique

Lire la suite de l'article

D’origine maghrébine, une collégienne est menacée pour son athéisme

Bienvenue en France : parce qu'elle était "visuellement musulmane" (ses grands-parents sont maghrébins mais ses parents se revendiquent français), une collégienne s'est fait harceler toute l'année par une camarade de classe musulmane, dont le père a même menacé de la brûler vive, lui reprochant son "athéisme".

"Il arborait fièrement une barbe d’islamiste, son épouse était vêtue d’un niqab", se souvient Nourredine [le père de la collégienne harcelée]. "Il est venu et m’a dit que si je ne retenais pas mon enfant, il allait la brûler vive et qu’après on allait s’occuper de moi."

"Le fait qu’elle se soit teint les cheveux en blond cuivré déplaisait à cette camarade qui l’insultait de sale française. Si elle laissait sa chemise ouverte elle lui disait c’est pour plaire aux garçons, et la traitait de tous les noms (sale pute, sale française)".

 

Commentaires (5)

Cela arrive plus souvent qu'on ne croit…
Mon neveu, métis franco-indien, a un teint café au lait… A l'école primaire, certains qui le prenaient pour un arabe, l'empêchaient de manger du porc, et un employé du personnel de cantine lui parlait arabe… Il a depuis changé d'école!

Rédigé par : Blandine | 29 mai 2015 16:19:39
____________________________________

Une fois de plus, que font les autorités légitimes et légales face à de tels débordements ?

D'une part l'éducation nationale est consternante de veulerie mais les forces de l'ordre visiblement ne sont guère plus dynamiques.

Que veut on finalement : l'installation d'une république islamique ?

Certes, nous conserverons le titre de république mais

Lire la suite de l'article

Paris : l’église Saint-Roch menacée

Lu sur La Tribune de l'art :

R"Combien de temps encore les églises parisiennes, un patrimoine historique parmi les plus précieux de notre pays, vont-elles subir les conséquences de l’ignorance, du mépris et de l’indifférence de la maire de la ville, Anne Hidalgo, qui ne fait sur ce plan que poursuivre la politique désastreuse et inconsciente de son prédécesseur ? Combien de temps faudra-t-il encore avant qu’un fidèle ou un simple passant soit blessé ou tué par l’impéritie de cette mairie qui laisse à l’abandon une grande partie de ces monuments ? Il y a huit ans, c’était une pierre qui se détachait de la façade de l’église Saint-Paul et s’écrasait sur le parvis, obligeant finalement la mairie à engager des travaux de restauration (qui n’ont d’ailleurs porté que sur cette seule façade ; voir la brève du 2/11/12). Il y a deux ans, c’était une sculpture qui chutait lourdement du porche de Saint-Augustin (voir l’article). Pas question alors de restaurer une église pourtant déjà largement en péril et couverte de filets (voir notre article et notre vidéo) : on se contentait d’installer un échafaudage pour empêcher d’autres morceaux de choir sur les visiteurs. Il y a quelques jours à peine, c’était au tour d’un morceau de la croix du clocher de Saint-Louis-en-l’Île de s’écraser sur le sol (voir Le Parisien), là encore manquant de tuer quelqu’un.

Et depuis vendredi dernier, la nef de l’église Saint-Roch est interdite, les vitraux, jamais entretenus, menaçant de s’effondrer. C’est grâce aux pigeons

Lire la suite de l'article