Archives par étiquette : médiatique

Le Monde pris en flagrant délit de manipulation médiatique (fake news)

Lu ici :

Screenshot_20180327-214341-e1522182926769"Le Journal Le Monde titrait, mardi 27 mars, sur son site internet : “Meurtre de Mireille Knoll : tous les partis, sauf le FN, appellent à la marche blanche contre l’antisémitisme”. Cette terminologie laisse clairement entendre que le FN n’appelle pas à marcher en souvenir de cette femme sauvagement abattue.

Pourtant la lecture de l’article laisse entendre un autre son de cloche : c’est la présence du Front national  qui “n’est pas souhaitée” à cette marche, selon les responsables du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France). La différence est de taille. Selon les mots du titre du Monde, on comprend que c’est le Front National qui ne souhaite pas s’associer à l’hommage à la victime, or, au regard des faits précis, qu’il faut chercher dans le coeur de l’article, c’est en fait l’association communautaire juive qui ne veut pas que le parti de Marine Le Pen participe à la commémoration."

Lire la suite de l'article

Des journalistes du Monde et de l’AFP chargés de la rééducation médiatique dans les collèges et les lycées

De Caroline Parmentier dans Présent :

Chard"Dans la droite ligne du projet de chasse aux « fake news » d’Emmanuel Macron, le ministre de la Culture Françoise Nyssen veut maintenant apprendre aux élèves à les repérer et à s’en détourner. Ce sont des journalistes du Monde et de l’AFP qui vont être chargés de cette formation dans les collèges et les lycées…

[…] Le ministre de la Culture qui double le budget, de trois millions à six millions, (quand il s’agit de lutter contre la « fachosphère », il y a de l’argent) a annoncé un plan en trois volets : « une amplification sans précédent de l’action des associations et de l’engagement des journalistes qui font cette sensibilisation dans les écoles. Un déploiement au sein des bibliothèques médiathèques. Et la création d’une plate-forme commune des sociétés de l’audiovisuel public pour le décryptage de l’information et l’éducation aux médias ». Françoise Nyssen a cité les ateliers Entre les lignes, composés de plus d’une centaine de journalistes du Monde et de l’AFP « qui forment les jeunes à se repérer dans l’offre médias, à susciter l’esprit critique, à lutter contre la désinformation, à devenir des citoyens éclairés ». On n’en doute pas une seconde ! […]

Commentaires (4)

Ce qui est effarant également sont les sommes allouées à ce genre d'actions, sommes qui pourraient être autrement utilisées, à moins que, supprimées, elles ne permettent de réduire l'impôt.

Rédigé par : Pierre | 7 mar 2018 12:03:37
____________________________________

Ils pourront commencer par cet exemple pratique concernant le 1er tour des dernières élections

Lire la suite de l'article

Il n’existe pas de neutralité médiatique

De Guillaume de Thieulloy dans Les 4 Vérités :

Images"Quand « l’affaire Wau­quiez » a éclaté, après les propos peu flatteurs sur ses confrères politi­ciens devant des étudiants lyon­nais, je pensais qu’il s’agissait d’une de ces tempêtes dans un verre d’eau dont la caste politi­co­-médiatique a le secret. Je m’étais aussi fait la réflexion que Laurent Wauquiez ne pou­vait qu’y gagner électoralement. Mais j’avoue que je ne pensais pas que les médias géreraient aussi mal cette « crisounette ». Désormais, l’affaire Wauquiez tourne au règlement de comptes contre les médias de propa­gande. Et, comme aux « 4 Vérités », cela fait des années que nous disons que le gauchisme médiatique est l’une des causes principales de notre déclin, cela n’est évidemment pas pour me déplaire. Non seulement, donc, Laurent Wauquiez n’a pratiquement rien retranché sur le fond de ses propos, mais il les a confirmés, et même amplifiés, d’une certaine manière, à chaque passage dans un média.

Plus intéressant encore, il a reçu le soutien inattendu de Jean­-Luc Mélenchon. Ce dernier, sur son blogue, a commenté cette «affaire ridi­cule » et la « lourde attaque du parti médiatique» subie par Laurent Wauquiez. En fin renard politique, le tribun de la France insoumise a ajouté que cette attaque n’interve­nait pas par hasard au moment où Emmanuel Macron dévissait dans les sondages et ne pouvait donc plus jouer son rôle d’unificateur de « toutes les droites » (car M. Mélenchon croit que M. Macron est de droite, au seul motif qu’il

Lire la suite de l'article

Le paysage audiovisuel ou médiatique français est dans le prêt-à-penser, dominé par l’idéologie gauchisante

Lundi, Gilles-William Goldnadel était l’invité de Jean-Marc Morandini. Florilège :

« Je suis malheureux du paysage audiovisuel ou médiatique français parce qu’il est dans le prêt-à-penser. (…) Il a été dominé pendant des années par l’idéologie gauchisante».

« Les chiffres sont incontestables, la majorité des gens dans nos prisons sont des musulmans. (…) Il n’y a aucun doute sur le fait que l’immigration (…) est vecteur d’insécurité».

« Qui a pratiqué le terrorisme en France ? Ce sont bien pour la plupart des gens d’origine immigrée, dont les parents sont des immigrés! Une partie du mal français, c’est effectivement l’immigration massive».

Lire la suite de l'article

Un sportif dénonce la diabolisation médiatique : c’est au Christ que je réponds et à Lui seul

Uns fois n'est pas coutume sur le Salon beige, parlons sport : actuellement, au cours de l'open d'Australie, un jeune et talentueux joueur de tennis américain est victime de l'épuration journalistique.

Capture

Le sportif, qui n'a pas peur de son ombre, a répondu sans complexe, lors d'une conférence de presse :

«Vous cherchez à placer les gens dans des petites cases afin que vous puissiez ordonner le monde selon des idées préconçues. Vous déshabillez l'individu pour le diaboliser collectivement. Après quelques "follows" et quelques "likes" sur Twitter, mon destin a été scellé dans vos esprits. Afin d'écrire une histoire sensationnaliste, vous avez pris des raccourcis pour me désigner comme l'homme que vous voulez désespérément que je sois. Vous préférez entretenir la machine à propagande plutôt que vérifier des informations (…).

Vous déshumanisez avec un stylo et du papier, vous dressez un voisin contre son voisin. Ce faisant, vous pouvez précipiter l'enfer que nous souhaitons tous éviter. Je crois fermement que la plus grande valeur doit être accordée à la vertu de chaque individu, indépendamment du sexe, de la race, de la religion ou de l'orientation sexuelle. Mon job est de poursuivre mon chemin en essayant de devenir le meilleur de moi-même et d'incarner l'amour que le Christ a pour moi, car c'est à lui que je réponds et à Lui seul

Jeu, set et match !

Lire la suite de l'article

Les antifas ont fait la publicité de la conférence de Le Gallou sur la tyrannique médiatique

Thumbnail-12

Barbara Mazières, vous êtes présidente du cercle Anjou Conférences, qui organise régulièrement des conférences à ANGERS sur des sujets historiques, culturels, sociaux. Vous êtes menacée par un groupe d’ANTIFA dont la demande d’interdiction de votre prochaine conférence a été curieusement relayée par la presse locale. Cela vous inquiète t il ?

Non, nous n’avons pas l’habitude de céder  aux provocations des groupuscules d’ultra gauche. La force doit rester au droit. Nous allons d’ailleurs probablement déposer plainte pour diffamation publique, mais ce n’est pas ma priorité. Ces groupuscules ne sont que les supplétifs d’un système qui semble prendre peur. En effet, je ne crois pas que les relais complaisants dont ont pu profiter ces groupes extrémistes dans la presse subventionnée soit le fruit du hasard. Je pense que nos actions dérangent certains politiques locaux. Il n’y a pas de hasard quand deux journalistes, de deux journaux différents, vous posent des questions similaires le même jour et produisent des articles quasi copié collé. Il n’y a pas de hasard, quand la presse crée elle-même un évènement qui s’apparente à une tentative d’intimidation. Cela sent la commande à plein nez ! Rien d’étonnant avec une presse servile qui ne survie que par les subventions. Nos impôts la financent. Il faudrait d’ailleurs que cela cesse. Il faut une presse libre et indépendante financièrement.

Ceci dit, ils ont réussi à nous faire de la publicité tout en illustrant à merveille le thème de notre prochaine conférence « La tyrannie médiatique » qui sera donnée le 24 novembre par Jean Yves Le

Lire la suite de l'article

Affaire Barbarin : le but n’est pas d’obtenir une vérité judiciaire ou une condamnation, mais d’organiser un cirque médiatique

De Régis de Castelnau à propos de l'affaire Barbarin, sur Causeur :

Capture d’écran 2017-09-21 à 06.58.54"Le lugubre cardinal Barbarin a fait l’objet en son temps d’un lynchage médiatico-politiqueen grand que certains ont voulu transformer en lynchage médiatico-politique et judiciaire. Tous les médias à la manœuvre, le Premier ministre de l’époque lui-même sommant l’ecclésiastique « de prendre ses responsabilités » ! Et le ministère de l’Intérieur a joué un rôle assez trouble là-dedans. Le problème, c’est que la France est normalement un État de droit, et que toutes les plaintes déposées, parfois trente ans plus tard, se sont heurtées à la probité du parquet de Lyon qui a appliqué les principes impératifs régissant le procès pénal, et font la différence entre un pays civilisé et la république bananière dont semblent rêver certains.

En prison les abbés !

Le classement sans suite avait beau être inévitable et parfaitement motivé, il a été immédiatement suivi par la clameur et une levée de boucliers. Quand il s’agit de taper sur les curés on ne va quand même pas s’embarrasser des règles de droit, sinon on ne va pas s’en sortir. En prison les abbés !

Alors, on va lancer une procédure à l’initiative des plaignants par le biais de la « citation directe en correctionnelle » pour qu’il y ait une audience pénale à grand spectacle. L’utilisation de cette procédure permet de contourner l’évidence de l’impossibilité des poursuites, et de saisir la juridiction pénale, contrainte d’audiencer l’affaire. Mais en application du droit de

Lire la suite de l'article

Scandale du silence médiatique :un professeur agressé en plein cours dans une école catholique

Cette info ne circule pas dans les médias aux ordres : 

"Une enseignante a été agressée en plein cours par un homme au visage dissimulé, hier, au lycée catholique Saint-Michel d'Annecy, rapporte France Bleu Pays de Savoie. La professeure de mathématique est sortie de l'hôpital, mais elle doit passer des examens complémentaires. L'établissement a porté plainte pour intrusion. L'agresseur n'a pas été identifié".

Lire la suite de l'article

Sarah Halimi, de confession juive, tuée aux cris d’“Allah akbar” : le scandale d’une dissimulation médiatique durant la campagne

Les faits se sont déroulés le 4 avril, en pleine campagne présidentielle. Sarah Halimi, Française de confession juive, âgée de 65 ans, mère de trois enfants et retraitée, a été torturée à son domicile aux cris d'“Allah akbar” puis défenestrée.

Selon les 17 signataires d'une tribune publiée dans Le Figaro jeudi 1er juin, le suspect de cet assassinat, Kobili Traoré, un homme de 27 ans d'origine malienne,

“a le profil de beaucoup d'islamistes radicaux violents : un passé de délinquant, un casier judiciaire très lourd avec des condamnations multiples dans des affaires de drogues, plusieurs séjours en prison”.

Dans cette tribune, les signataires, parmi lesquels figurent Alain Finkielkraut, Michel Onfray et Éric Ciotti, veulent dénoncer une “politique de l'autruche” des autorités et des médias qui sont accusés d'avoir fait l'impasse sur le caractère “antisémite” du meurtre de cette juive orthodoxe. Ils souhaitent “que toute la vérité soit dite sur la profondeur des fractures françaises”. Le procureur de Paris, François Molins “considéré qu'il fallait attendre le résultat de l'enquête avant de se prononcer sur la nature du crime”.

Capture d’écran 2017-06-02 à 21.45.15

Capture d’écran 2017-06-02 à 21.45.28

Lire la suite de l'article