Archives par étiquette : médiatique

Victoire historique de la gauche au Mexique ? Pur mensonge médiatique

Bernard Antony rappelle aux journalistes incultes :

"« Victoire historique de la gauche, après un siècle et plus de pouvoir de droite ! »

Et voilà les mots dits à peu près à l’identique, ce matin, sur différentes chaînes, les chaînes de ces journalistes unanimement unis pour affirmer solennellement leur détermination à traquer les propagateurs de ce qu’ils appellent à leur façon, dans leur jargon, et que nous désignons en bonne langue française selon notre titre : « pur mensonge ! » Car il faut vraiment le faire pour désigner comme « de droite » le pouvoir au Mexique, depuis 1910, du PRI : le Parti Révolutionnaire Institutionnel, totalement franc-maçon et férocement anticatholique.

JpgCe pouvoir supprima les libertés religieuses essentielles (enseignement, port des habits, processions, etc…) et entraîna ainsi d’abord l’opposition violemment réprimée de la majorité du peuple puis, de 1926 à 1929, le soulèvement de la Cristiada menée par les Cristeros, ces héroïques chouans mexicains. Rappelons simplement ici qu’après avoir remporté de grandes victoires sur les armées gouvernementales maçonniques, anticatholiques, puissamment financées et armées par le gouvernement yankee non moins maçonnique, les Cristeros commirent l’erreur de signer les accords de paix négociés par le Vatican et de déposer leurs armes. Désarmés, ne pouvant plus se défendre, par milliers ils furent alors arrêtés, torturés, assassinés par la soldatesque mexicano-marxiste soutenue, financée et encadrée par les capitalistes yankees avec d’ailleurs l’entier et massif soutien du Ku- Klux-Klan aussi diaboliquement anticatholique que raciste.

PS : le mercredi 18 juillet, sur Radio-Courtoisie, nous

Lire la suite de l'article

Police médiatique : Georges Orwell n’y avait même pas pensé, Macron va le faire

Extrait d'une tribune de Philippe Lemoine dans le Figarovox, à propos de la proposition de loi relative à la lutte contre la manipulation de l'information :

Unknown-5"Le concept même de “fake news”, ainsi que l'hystérie autour de ce phénomène, paraît quelque peu douteux. Ce n'est pas, évidemment, que l'on puisse nier que des rumeurs sans fondement et autres fausses informations circulent sur Internet et les réseaux sociaux, mais les médias ont tendance à n'affubler ce label infamant qu'aux fausses informations ou supposées telles qui vont à l'encontre de l'idéologie dominante. Ainsi, quand par exemple Les Inrocks nous expliquent que les immigrés sont plus diplômés que la population française, ce qui est démontrablement faux, on n'entend pas beaucoup les cognoscenti crier à la “fake news”.

Ayant dit cela, on ne peut évidemment qu'être d'accord avec l'idée qu'il faut dans la mesure du possible chercher à réduire la diffusion des informations fausses ou inexactes, du moment que ça s'applique à toutes et pas seulement à celles qui ont l'heur de déplaire aux grands prêtres de l'idéologie dominante. Mais encore faut-il s'assurer que le remède qu'on propose pour y parvenir ne soit pas pire que le mal et on peut hélas craindre que ce soit le problème avec le texte qui vient de sortir de la commission et qui doit être examiné dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale le 7 juin.

Le texte propose notamment de créer une nouvelle procédure qui, en période électorale, permet au juge des référés de faire cesser immédiatement la diffusion

Lire la suite de l'article

La diabolisation médiatique et politique est une arme psychologique utilisée par la gauche

Quand Carl Lang s'adresse aux militants du FN, pardon du RN :

22694477-25287529"Je souhaite aujourd’hui m’adresser plus particulièrement aux militants élus et sympathisants du front national historique. Hier, le 1er juin 2018, Marine le Pen a liquidé le Front national. Finalement cela s’est fait assez vite. Héritière du Front National en 2011, elle en a exclu Jean Marie le Pen, son père, fondateur et président d’honneur en août 2015 et donc annoncé en juin 2018 la mise à mort politique du Front National. Sept années ont suffi pour dilapider l’héritage politique et détruire le mouvement fondé par son père en 1972. Il est à noter que dans ce discours d’enterrement du Front national elle n’a pas cité une seule fois le nom de Jean Marie Le Pen. Pas un mot pour celui qui a fondé et présidé durant près de 40 le FN avant de le léguer à sa fille. À l’infâme trahison politique s’ajoutent l’ignominie personnelle et l’abjection morale.

Mais cette situation nouvelle a au moins le mérite de la clarté. La boucle de l’imposture, du parricide, des reniements et des allégeances honteuses est enfin bouclée. Marine Le Pen a réalisé ce dont rêvait toute la classe politique et médiatique depuis l’émergence électorale du FN en 1983 : dissoudre le Front National. Même dans leurs rêves les plus fous, les ennemis de la cause nationale ne pouvaient imaginer que le mouvement fondé par Jean Marie Le Pen en 1972 serait détruit par sa propre fille. C’est leur divine surprise. Et pour la famille nationale,

Lire la suite de l'article

Le Monde pris en flagrant délit de manipulation médiatique (fake news)

Lu ici :

Screenshot_20180327-214341-e1522182926769"Le Journal Le Monde titrait, mardi 27 mars, sur son site internet : “Meurtre de Mireille Knoll : tous les partis, sauf le FN, appellent à la marche blanche contre l’antisémitisme”. Cette terminologie laisse clairement entendre que le FN n’appelle pas à marcher en souvenir de cette femme sauvagement abattue.

Pourtant la lecture de l’article laisse entendre un autre son de cloche : c’est la présence du Front national  qui “n’est pas souhaitée” à cette marche, selon les responsables du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France). La différence est de taille. Selon les mots du titre du Monde, on comprend que c’est le Front National qui ne souhaite pas s’associer à l’hommage à la victime, or, au regard des faits précis, qu’il faut chercher dans le coeur de l’article, c’est en fait l’association communautaire juive qui ne veut pas que le parti de Marine Le Pen participe à la commémoration."

Lire la suite de l'article

Des journalistes du Monde et de l’AFP chargés de la rééducation médiatique dans les collèges et les lycées

De Caroline Parmentier dans Présent :

Chard"Dans la droite ligne du projet de chasse aux « fake news » d’Emmanuel Macron, le ministre de la Culture Françoise Nyssen veut maintenant apprendre aux élèves à les repérer et à s’en détourner. Ce sont des journalistes du Monde et de l’AFP qui vont être chargés de cette formation dans les collèges et les lycées…

[…] Le ministre de la Culture qui double le budget, de trois millions à six millions, (quand il s’agit de lutter contre la « fachosphère », il y a de l’argent) a annoncé un plan en trois volets : « une amplification sans précédent de l’action des associations et de l’engagement des journalistes qui font cette sensibilisation dans les écoles. Un déploiement au sein des bibliothèques médiathèques. Et la création d’une plate-forme commune des sociétés de l’audiovisuel public pour le décryptage de l’information et l’éducation aux médias ». Françoise Nyssen a cité les ateliers Entre les lignes, composés de plus d’une centaine de journalistes du Monde et de l’AFP « qui forment les jeunes à se repérer dans l’offre médias, à susciter l’esprit critique, à lutter contre la désinformation, à devenir des citoyens éclairés ». On n’en doute pas une seconde ! […]

Commentaires (4)

Ce qui est effarant également sont les sommes allouées à ce genre d'actions, sommes qui pourraient être autrement utilisées, à moins que, supprimées, elles ne permettent de réduire l'impôt.

Rédigé par : Pierre | 7 mar 2018 12:03:37
____________________________________

Ils pourront commencer par cet exemple pratique concernant le 1er tour des dernières élections

Lire la suite de l'article

Il n’existe pas de neutralité médiatique

De Guillaume de Thieulloy dans Les 4 Vérités :

Images"Quand « l’affaire Wau­quiez » a éclaté, après les propos peu flatteurs sur ses confrères politi­ciens devant des étudiants lyon­nais, je pensais qu’il s’agissait d’une de ces tempêtes dans un verre d’eau dont la caste politi­co­-médiatique a le secret. Je m’étais aussi fait la réflexion que Laurent Wauquiez ne pou­vait qu’y gagner électoralement. Mais j’avoue que je ne pensais pas que les médias géreraient aussi mal cette « crisounette ». Désormais, l’affaire Wauquiez tourne au règlement de comptes contre les médias de propa­gande. Et, comme aux « 4 Vérités », cela fait des années que nous disons que le gauchisme médiatique est l’une des causes principales de notre déclin, cela n’est évidemment pas pour me déplaire. Non seulement, donc, Laurent Wauquiez n’a pratiquement rien retranché sur le fond de ses propos, mais il les a confirmés, et même amplifiés, d’une certaine manière, à chaque passage dans un média.

Plus intéressant encore, il a reçu le soutien inattendu de Jean­-Luc Mélenchon. Ce dernier, sur son blogue, a commenté cette «affaire ridi­cule » et la « lourde attaque du parti médiatique» subie par Laurent Wauquiez. En fin renard politique, le tribun de la France insoumise a ajouté que cette attaque n’interve­nait pas par hasard au moment où Emmanuel Macron dévissait dans les sondages et ne pouvait donc plus jouer son rôle d’unificateur de « toutes les droites » (car M. Mélenchon croit que M. Macron est de droite, au seul motif qu’il

Lire la suite de l'article

Le paysage audiovisuel ou médiatique français est dans le prêt-à-penser, dominé par l’idéologie gauchisante

Lundi, Gilles-William Goldnadel était l’invité de Jean-Marc Morandini. Florilège :

« Je suis malheureux du paysage audiovisuel ou médiatique français parce qu’il est dans le prêt-à-penser. (…) Il a été dominé pendant des années par l’idéologie gauchisante».

« Les chiffres sont incontestables, la majorité des gens dans nos prisons sont des musulmans. (…) Il n’y a aucun doute sur le fait que l’immigration (…) est vecteur d’insécurité».

« Qui a pratiqué le terrorisme en France ? Ce sont bien pour la plupart des gens d’origine immigrée, dont les parents sont des immigrés! Une partie du mal français, c’est effectivement l’immigration massive».

Lire la suite de l'article

Un sportif dénonce la diabolisation médiatique : c’est au Christ que je réponds et à Lui seul

Uns fois n'est pas coutume sur le Salon beige, parlons sport : actuellement, au cours de l'open d'Australie, un jeune et talentueux joueur de tennis américain est victime de l'épuration journalistique.

Capture

Le sportif, qui n'a pas peur de son ombre, a répondu sans complexe, lors d'une conférence de presse :

«Vous cherchez à placer les gens dans des petites cases afin que vous puissiez ordonner le monde selon des idées préconçues. Vous déshabillez l'individu pour le diaboliser collectivement. Après quelques "follows" et quelques "likes" sur Twitter, mon destin a été scellé dans vos esprits. Afin d'écrire une histoire sensationnaliste, vous avez pris des raccourcis pour me désigner comme l'homme que vous voulez désespérément que je sois. Vous préférez entretenir la machine à propagande plutôt que vérifier des informations (…).

Vous déshumanisez avec un stylo et du papier, vous dressez un voisin contre son voisin. Ce faisant, vous pouvez précipiter l'enfer que nous souhaitons tous éviter. Je crois fermement que la plus grande valeur doit être accordée à la vertu de chaque individu, indépendamment du sexe, de la race, de la religion ou de l'orientation sexuelle. Mon job est de poursuivre mon chemin en essayant de devenir le meilleur de moi-même et d'incarner l'amour que le Christ a pour moi, car c'est à lui que je réponds et à Lui seul

Jeu, set et match !

Lire la suite de l'article