Archives par étiquette : Mediapart

“Plutôt blanches de peau” : la leçon de morale de Mediapart

Le gouvernement attend sans doute que la rédaction de Mediapart montre l'exemple :

DE9R-K0XgAA78C3

Lire la suite de l'article

L’affaire Mediapart se monte à plusieurs millions d’euros

MAlors que Mediapart publiait le 31 janvier un article intitulé

"L'affaire François Fillon se monte maintenant à un million d'euros"

Les députés ont voté mardi soir le redressement fiscal du site et de celui de Arrêt sur images.

En novembre, l'administration fiscale avait notifié aux sites d'Edwy Plenel et de Daniel Schneidermann des redressements de respectivement 4,2 millions d'euros et 540 000 euros pour non paiement de la TVA qui leur était applicable entre 2008 et 2013. Sur cette période, les deux «pure players», présents uniquement en ligne, devaient légalement s'acquitter d'un taux de TVA de 19,6 % correspondant à celui imposé aux services en ligne. Edwy Plenel demande alors un alignement sur le taux super-réduit de la presse papier. Le Parlement a voté l'alignement des taux en février 2014, autorisant Mediapart ou Arrêt sur images à appliquer, cette fois de façon tout à fait légale, le taux de 2,1 %. 

Cela a été retoqué par les sénateurs puis à nouveau par l'Assemblée mardi soir, par 40 voix contre 22.

Lire la suite de l'article

Le fisc réclame 4,2 millions d’euros à Mediapart

Est-ce pour leur apprendre à dénoncer les socialistes qui ne paient pas leurs impôts ou ceux qui fraudent sur leurs diplômes ?

Mediapart a indiqué avoir reçu en juillet une notification de redressement fiscal de 4,2 millions d’euros pour ses exercices de 2008 à 2013.

Lire la suite de l'article

La défense de Cambadélis ne conteste pas ce qu’affirme Médiapart

Voici ce qu'affirme Médiapart :

"En 1984, il n'a ni licence, ni maîtrise, ni, a fortiori, DEA", affirme le journaliste, ce qui pourrait "handicaper (…) son projet de faire carrière au PS. Il ajoute : "Il a alors un projet insensé : usurper un doctorat. Son idée n'est pas de fabriquer un faux diplôme de doctorat de troisième cycle. Non ! Son idée c'est d'obtenir son doctorat, et de soutenir sa thèse devant un jury régulièrement réuni."

Pour se défendre, Cambadélis publie les fac similés de ses diplômes (sur son site)

Mais

  • Il n'y a pas de diplôme de Licence (ni diplôme antérieur).
  • il y a une attestation le dispensant de la maîtrise, sans que soit donnée une raison.

Conclusion :Médiapart pourrait donc avoir raison.

Lire la suite de l'article

Mediapart a eu la peau d’Aquilino Morelle

Suite à l'enquête sur les liens entre le conseiller d'Hollande et les laboratoires pharmaceutiques, a démissionné.

A noter que, avant que Mediapart publie son enquête, Emmanuel Ratier en avait dressé un long portrait dans son bimensuel de mi-février.

Lire la suite de l'article

Mediapart, indépendant ?

Pas si sûr selon le FN :

"le Parlement a adopté la baisse de la TVA pour la presse en ligne de 20% à 2,10%, l’alignant sur la presse papier et la rendant de surcroît applicable rétrospectivement à partir du 1er février. Une loi en réalité faite sur mesure pour Mediapart, prise dans l’urgence et dans le seul dessein d’éviter au site d’informations dirigé par Edwy Plenel d’être frappé par des redressements fiscaux qui auraient vraisemblablement compromis son existence.

[…] De même, l’intervention de cette loi de copinage ne peut effacer le fait que Mediapart a produit de faux bilans et commis une fraude en refusant de verser un impôt dû. Par ailleurs, en agissant en contradiction flagrante avec le droit communautaire, cette loi expose la France à des sanctions financières que devront verser les contribuables. Le gouvernement qui n’a de cesse de se réfugier derrière ce même droit communautaire pour refuser de sauver des entreprises et des emplois menacés par les politiques ultralibérales, n’hésite pas à le violer pour aider quelques plumitifs gauchistes !"

Lire la suite de l'article