Archives par étiquette : masse

Conversions en masse au Népal

Unknown-20Les conversions et les renonciations à l'hindouisme se produisent dans le district de Surkhet, dans l'ouest du Népal. Les dalits sont marginalisés en raison de leur appartenance à la caste. Et ils sont fatigués de subir de graves discriminations et de menaces. On estime qu'environ 50 000 dalits dans le district de Surkhet, victimes de graves discriminations, ont décidé de quitter l'hindouisme et d'embrasser le christianisme. La décision a été prise lors de la réunion avec un grand nombre de représentants. Lal Babu BK, l'un des participants a déclaré:

«Nous étions plus de 200. Nous nous sommes réunis pour nous convertir au christianisme pour nous sauver. Nous avons tous pratiqué la foi hindoue depuis des générations puisqu'elle était obligatoire, mais aujourd'hui le pays est sécularisé et l'hindouisme ne peut pas nous sauver. Ceux qui nous humilient sont des hindous comme nous. Nous ne pouvons même pas toucher les castes inférieures, ne pouvons pas entrer dans leurs maisons, nous ne pouvons pas toucher l'eau potable ni avoir accès aux lieux publics. Alors, quelle est cette croyance? Est-ce que nous sommes certains dans cette foi? Nous avons conclu que «non» et avons décidé de nous convertir au christianisme. »

« Nous sommes en danger partout et nous sommes discriminés à tout moment, alors nous demandons la grâce de Jésus parce que nous avons vu qu'il n'y a pas de discrimination dans le christianisme. Nous croyons que Jésus peut nous protéger ". "La décision est prise même si nous n'avons pas encore contacté le

Lire la suite de l'article

Y a-t-il un vaccin contre l’immigration de masse ?

Question impertinente posée dans Minute :

Capture d’écran 2017-07-11 à 21.56.26"La petite phrase lancée au Sénat le 5 juillet par David Rachline, qui s’opposait au projet du ministre de la Santé, Agnès Buzyn, de presque quadrupler le nombre des vaccins obligatoires, a provoqué une polémique : « Vous êtes- vous demandé pourquoi les maladies disparues de notre sol depuis longtemps refaisaient surface ? Il faut avoir le courage de dire que l’immigration massive dans ce domaine est la meilleure piste de réponse », a dit le maire FN de Fréjus. Les profs de morale et les grandes consciences autoproclamées ont préféré nier l’évidence au nom des bons sentiments. « Contrairement à ce qu’affirme David Rachline, les experts attribuent la responsabilité du retour des maladies disparues, comme la rougeole (concernée par la réforme annoncée), à une couverture vaccinale insuffisante », dans un pays « champion du monde de la méfiance envers les vaccins », écrit par exemple un journaliste du site internet Huffington Post.

Hasard : la Seine-Saint-Denis est la plus touchée…

Or, les deux propositions ne s’excluent pas. Les pouvoirs publics en sont aujourd’hui réduits à recourir à la vaccination pour contrer des maladies – la rougeole, la syphilis, la coqueluche, la tuberculose, les hépatites, le sida, la gale – qui ont bel et bien été réintroduites en Europe (ou y connaissent un nouvel essor) à la faveur des grandes vagues de migration, d'origine africaine en particulier.

La tuberculose, par exemple, responsable de plus de 84 000 décès en France en 1913, a été

Lire la suite de l'article

Des musulmans se convertissent en masse au christianisme

Lu sur Islam et Vérité :

"En 1980, les citoyens de Géorgie étaient musulmans. Aujourd’hui, 75% des 400 000 musulmans se sont convertis. Ils sont devenus chrétiens. L’exemple de la Géorgie illustre ce qui pourrait se passer en Europe avec les « réfugiés ». La Georgie fut l’un des premiers pays à adopter le christianisme en tant que religion officielle, en 301, quelques décennies après l’Arménie. Après quelques attentats et conversions forcées à coup de décapitation – déjà – l’Adjarie devint très majoritairement musulmane. En 1991, la chute du communisme permit à la Géorgie de retrouver son indépendance, et à l’Adjarie de faire sécession. En 1982, des milliers d’habitants de la région, jusque là musulmans, furent baptisés. Le jour de Pâques, des centaines de conversions étaient célébrées. Le 13 mai 1991, 5000 musulmans et athées devinrent orthodoxes – en une seule journée. […]

A Berlin, des centaines de réfugiés iraniens et afghans ont changé de foi religieuse à l’église évangélique de la Trinité. Beaucoup affirment que cela représente leur vœu impossible à réaliser dans leurs pays d’origine. Silas, un jeune iranien de 25 ans, récemment converti et vivant à Berlin, explique à Charisma News pourquoi il a changé de religion :

“Quand j’ai commencé à lire la bible, ça m’a transformé. … Au début, je ne voulais pas être chrétien, je voulais juste comprendre. Mais plus je trouvais de réponses, plus je réalisais que je trouvais Dieu. C’est là que j’ai compris que l’Islam est un énorme mensonge.”

Les Pasteurs allemand font remarquer que les convertis chrétiens ont certes plus de chances d’obtenir le droit de rester

Lire la suite de l'article

Les conversions en masse dans plusieurs pays musulmans sont uniques dans l’histoire de l’islam

Les Missionnaires de la Miséricorde, accueillis par Mgr Rey dans le diocèse de Fréjus-Toulon, ont fêté leur dixième anniversaire en septembre dernier. Leur croissance les a obligés à acheter une maison en centre-ville. Leur fondateur et supérieur, l’abbé Loiseau, est interrogé dans La Nef. Extrait :

"[…] Notre communauté est encore modeste : cinq prêtres, onze séminaristes et un frère. Nous souhaitons, dans un premier temps, conforter nos lieux d’apostolat et développer une assistance variée dans nos paroisses. Les après-midi missionnaires avec les paroissiens sont un objectif important : il s'agit de missions de rue et de porte-à-porte avec des laïcs. Vous savez que notre souci est de développer la mission particulièrement auprès des musulmans. Cela demande une formation régulière sur l'islam et la création de liens d'amitié, c’est un investissement important pour nous. La création de groupes alpha (dîners missionnaires) est aussi une priorité. Vous voyez les projets sont nombreux… […]

Je pense que la liturgie dans sa forme extraordinaire est un moyen privilégié aujourd’hui pour redonner la dimension sacrificielle et contemplative à la messe. On a trop oublié le caractère sacrificiel de la messe. Comme le disait Mgr Gamber, on a trop voulu privilégier la dimension anthropologique plutôt que la dimension théocentrique. L'homme moderne ne sera pas forcément touché par des enseignements, il a besoin du sacré pour s'élever vers Dieu. De plus, la forme extraordinaire s'inscrit dans la perspective de l'herméneutique de la continuité. En effet, le maintien de la messe traditionnelle rappelle qu’il ne

Lire la suite de l'article

La manipulation de masse par l’image

Les médias nous ont-ils tout dit sur cette fameuse photo qui a été utilisée pour susciter une forte émotion des peuples européens hostiles à l'accueil d'immigrés clandestins . Certains sites internet commencent à publier d'autres plans de cette photo qui, s'ils n'enlèvent rien au drame humain que constitue la mort d'un enfant, nous laissent perplexes, une fois encore, sur la "déontologie" des journalistes et l'indépendance des médias :

Sans parler de l'indifférence manifeste du deuxième policier, ce plan montre que des pêcheurs locaux en arrière plan à quelques dizaines de mètres ne semblent pas avoir interrompu leur activité ludique malgré le drame qui se joue

Aylan 1
Ces deux autres photos semblent laisser penser que le corps a été déplacé pour offrir un meilleur plan au photographe :

Aylan 2

"Il faut savoir que l’auteur de cette photo choc, largement instrumentalisée par la bien-pensance au service du mondialisme, n’est autre que Nilüfer Demir qui travaille pour Doğan Medya Grubu, une holding qui possède notamment la chaîne CNN Türk. Sous le contrôle du gouvernement turc, le groupe est réputé pour censurer les manifestations de l’opposition kurde et tout ce qui peut nuire au régime islamiste en place à Ankara. A 6 h du matin, la photographe était sur la plage, au bon endroit et au bon moment… Un coup de chance ?"

Lire la suite de l'article

Du christianisme de masse au petit troupeau : pourquoi nous ne devons pas en avoir peur

RatzingerEn 1958, celui qui était encore l'abbé Ratzinger rédigeait un texte passionnant consacré à la déchristianisation de l'Europe. Le site Benoît-et-moi vient de le traduire dans son intégralité : il mérite d'être lu. Au lieu d'encourager l'Eglise à chercher à tout prix à maintenir les apparences en distribuant les sacrements au plus grand nombre, au risque d'amplifier sa paganisation interne, le futur Benoît XVI annonçait au contraire qu'elle devrait renoncer à coïncider avec le monde et se réduire au petit troupeau, pour pouvoir annoncer clairement la bonne nouvelle aux nouveaux païens, qui se croient encore chrétiens. Extrait :

"Ce n’est que si [l'Eglise] cesse d’être une évidence à bon marché, si elle entreprend de se présenter à nouveau elle-même comme ce qu’elle est que son message pourra parvenir jusqu’aux oreilles des nouveaux païens qui, jusqu’ici, peuvent encore se complaire dans l’illusion de n’être pas du tout des païens.
Pareil renoncement à des positions extérieures entraînera aussi, il est vrai, la perte d’avantages précieux qui résultent indubitablement de l’actuelle imbrication de l’Eglise et de la sphère publique. Il s’agit là d’un processus qui se produira, avec ou sans la collaboration de l’Eglise, et auquel elle doit donc se préparer. D’une manière générale, il faut, dans la nécessaire progression de cette démondanisation de l’Eglise, distinguer précisément trois plans : le plan des sacrements, celui de l’annonce de la foi et celui de la relation personnelle entre croyants et incroyants.

Le niveau des sacrements, jadis protégé par la discipline de l’arcane, est

Lire la suite de l'article

C’est la France qui a ouvert la voie aux manifestations de masse en faveur de la famille

Charles Beigbeder tire des leçons de la véritable marée humaine qui a déferlé à Rome pour manifester son attachement à la famille traditionnelle composée d'un homme et d'une femme malgré l'occultation des médias français :

O-MANIF-POUR-TOUS-facebook"(…) D'abord, c'est la France qui a ouvert la voie aux manifestations de masse en faveur de la famille et ce sont les célèbres drapeaux bleus et roses, frappés du logo de La Manif pour Tous, que l'on retrouve désormais partout à l'occasion des grandes manifestations étrangères (…) À Rome, le mouvement a tout bonnement repris le nom de Manif pour tous, lui accolant simplement le suffixe Italia. Derrière le caractère apparemment spontané d'une telle onde de choc, il faut y voir tout le travail déployé par La Manif pour tous française pour tisser des liens à l'étranger et soutenir les différentes actions engagées. Ludovine de La Rochère estime à juste titre que la mobilisation italienne est «historique, […] un peu comme en 2012 en France lors du lancement du mouvement social contre la loi Taubira» (…)

Deux cardinaux de renom, l'un autrichien, l'autre italien, reconnaissaient d'ailleurs le rôle particulier joué par la France dans l'émergence d'une prise de conscience internationale: «Vu depuis nos différents pays, ce qui nous touche, c'est que le mouvement français […] se fait entendre, au plan européen et au plan international. Son expression, populaire et citoyenne, devrait inspirer l'ensemble des peuples occidentaux et permettre à la Convention européenne des droits de l'homme de choisir un dispositif capable de

Lire la suite de l'article

Jean-Marie Le Méné : “Avortement et immigration de masse : la géopolitique est une affaire de démographie”

Extrait d'un interview de Jean-Marie Le Méné, sur Boulevard Voltaire, au sujet de la suppression du délai de réflexion avant d'avorter – un amendement voté par l'Assemblée nationale :

« L’avortement est un droit, mais il y a un acharnement militant pour le banaliser », a regretté Hervé Mariton, député UMP. L’IVG, aujourd’hui, est devenue un acte banal ?

Le fait de procurer la mort d’un enfant avant sa naissance, avec la complicité de la médecine, n’a jamais été et ne sera jamais un droit en dépit des pétitions de principe et des déclarations incantatoires. En effet, par définition, il s’agit d’un acte injuste. La justice consistant à « rendre à chacun ce qui lui est dû », nul ne peut prétendre que la mort soit due à qui que ce soit, fût-ce un enfant non désiré.

Se plaindre d’un acharnement militant pour banaliser l’avortement, en répétant que l’avortement est un droit, c’est se plaindre des conséquences dont on chérit les causes. Les législations sur l’avortement n’ont pas été produites par des enfants de chœur. Elles produisent mécaniquement leurs effets dont le premier est le vieillissement de la population, remplacée peu à peu par une population d’origine étrangère à la démographie plus dynamique. Avortement de masse, immigration de masse. La géopolitique est une affaire de démographie, les politiques l’ont oublié.

Après la suppression de la « situation de détresse » dans la loi début 2014, et les deux nouveaux amendements présentés ce mois-ci, quelle prochaine étape peut-on craindre ?

Il est encore possible d’étendre les délais pour

Lire la suite de l'article

L’islamisation de la France est d’abord un phénomène de masse, un problème quantitatif

Sur Boulevard Voltaire, Yves-Marie Laulan (ancien président du Comité économique de l’OTAN chargé d’évaluer les ressources consacrées à la sécurité et à la défense des différents pays de l’Alliance Atlantique, il dirige aujourd’hui l’Institut de géopolitique des populations) écrit ce qui suit (extraits) :

"L’islamisation de notre pays est donc avant tout, qu’on le veuille ou non, un phénomène démographique, les conversions à l’islam étant statistiquement en nombre infime. Cette réalité démographique, que l’on peut déplorer ou célébrer, s’inscrit dans les statistiques de la population française. Mais il faut quand même savoir que pendant 30 à 40 ans, cette réalité a été soigneusement occultée, tronquée, dissimulée par les deux institutions administratives chargées de suivre l’évolution de la population de notre pays, à savoir l’INSEE et surtout l’INED.

Pourquoi les statisticiens et les démographes travaillant au sein de ces deux administrations ont-ils agi ainsi ? L’on peut se perdre en conjectures sur les motivations de ces agents de l’État. Mais, en fin de compte, il faut se résigner, faute de mieux, à y voir la conséquence d’un certain gauchisme intellectuel pervers.

Or, si la quasi-totalité des musulmans sont loin d’être des extrémistes , leur nombre grandissant ne peut qu’à la longue constituer un terreau, un milieu d’accueil propice dans lequel l’extrémisme islamique peut s’implanter aisément du fait même de leur masse. On ne le dira jamais assez : l’islamisation de la France, et son sous-produit l’islamisme, sont d’abord et avant tout un phénomène de masse, un problème quantitatif. C’est une question de

Lire la suite de l'article

La “surveillance de masse” est-elle utile contre le terrorisme ?

Un article intéressant du blogueur H16 proposé par Nouvelles de France, soulève l'intéressante question de la "surveillance de masse". Cette question est omniprésente depuis les attentats de début janvier, et une majorité de Français y seraient paraît-il favorable. L'auteur montre pourtant que la surveillance de masse ne servirait pas à grand chose dans le domaine de la lutte anti-terroriste, mais permettrait en revanche de diminuer encore un peu plus les libertés individuelles. Il insère dans son article la vidéo ci-dessous, où Jérémie Zimmerman, cofondateur de la Quadrature du Net, s'exprime sur  de façon très claire devant une Commission du Sénat consacrée à la question.


J. Zimmermann (1) : audition "Internet et… par Mediapart 

Commentaires (5)

Répétons le sans nous lasser :
le 6/01/2015 il y avait tous les moyens légaux juridiques, renseignements, policiers, gendarmes pour mettre hors d'état de nuire les 3 assassins islamistes (archi-connus des services de police spécialisés)

Ce qui a manqué manque et manquera : c'est la Volonté de le faire !!

Ils s'acharnent sur Dieudonné et laissent filer les assassins …

Rédigé par : nemo | 2 fév 2015 15:34:31
____________________________________

Amusante est la réaction scandalisée de la commission… Ça en dit long sur leur capacité à analyser froidement une situation…

Une personne qui part avec un a priori sans être capable de se remettre en cause… ne sert qu'à faire avancer sa cause, en dépit ou contre l'avis étayé de faits irréfutables…

On n'est pas sorti du bourbier en clair…

Mais bon, on n'apprend rien non plus… Il serait pour le moins curieux que le salut de la France

Lire la suite de l'article