Archives par étiquette : martyrs

Il faut venir à Montmartre qui est le mont des martyrs, ne serait-ce que par hommage aux martyrs de notre temps

Charlotte d'Ornella a interrogé dans Valeurs Actuelles Marc Fromager, le directeur de l’Aide à l’Eglise en Détresse. Extraits :

Affiche-LR"Sur initiative de votre association, la basilique de Montmartre sera illuminée jeudi soir en rouge… Pourquoi cette couleur et pourquoi cet évènement ?

Le rouge, c'est la couleur du sang. Dans de trop nombreux pays, la liberté religieuse est limitée voire absente. Cela se traduit par des discriminations, voire des persécutions qui font malheureusement des victimes. Certains perdent leur vie. Cette initiative se veut un mémorial en leur honneur et surtout un appel à plus de liberté religieuse. […]

Toutes les religions sont touchées par la persécution à divers endroits du globe… Y’a-t-il une communauté plus touchée que les autres ?

Les chrétiens demeurent les principales victimes de l'absence de liberté religieuse dans le monde et ce pour différentes raisons, à commencer par leur nombre: avec plus de deux milliards de chrétiens répartis dans l'ensemble des pays, la probabilité qu'ils soient concernés est supérieure. Religion non-violente, il est assez commode de s'en prendre aux chrétiens qui servent souvent de bouc-émissaires. Enfin, l'attraction qu'opère les christianisme dans le monde et la multiplication des conversions  qui en résulte finit parfois par créer des tensions, qui se traduisent par des restrictions en matière de liberté religieuse. Par exemple, on estime qu'en moyenne, 15.000 chinois se convertissent au christianisme chaque jour ! Dans ce contexte, on comprend mieux – sans l'excuser – l'inquiétude du Parti communiste chinois et la raison pour laquelle il conserve une

Lire la suite de l'article

L’Eglise copte, « Eglise des martyrs »

Photo_2017-04-14_12-15-30L’Eglise copte est l’une des plus anciennes au monde. Descendant traditionnellement de Saint Marc, avec près de 18 millions de fidèles d’après les registres de baptême, elle est l’une des plus nombreuses d’Orient. Elle est également appelée « Eglise des martyrs » à cause des persécutions qu’elle subit depuis le IVème siècle. L’Eglise copte se compose d’une branche orthodoxe très majoritaire, d’une branche catholique ainsi que d’une branche évangélique.

Leur nom venant directement de la racine grecque du nom « Egypte », les coptes sont souvent considérés comme les habitants originels de l’Egypte. Aujourd’hui, bien que minoritaires, ils représentent une part non négligeable de la population, pesant dans le débat public, notamment par la voix du patriarche Copte Orthodoxe, Sa Sainteté le Pape Théodore II.

Photo_2017-04-14_12-16-08En effet, si les persécutions ont malheureusement ponctué l’histoire copte, c’est à partir du XXe siècle et l’apparition de la fraternité islamiste des frères musulmans qu’une idéologie ouvertement hostile aux chrétiens va être propagée dans la société égyptienne.

Photo_2017-04-14_12-16-27Ces dernières années marquent un regain de violences envers les chrétiens d’Egypte, frappés la nuit du 31 décembre 2011 par un attentat dans une église faisant 21 morts et 79 blessés. Leur engagement contre Mohamed Morsi en 2013 leur vaut les foudres des frères musulmans : plus cinquante églises ont alors été incendiées. En 2015, 21 coptes sont décapités par l’Etat islamique en Libye qui déclare la guerre aux chrétiens d’Egypte. Le 11 décembre dernier, une bombe explosait en l’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul située au sein du patriarcat, faisant 25

Lire la suite de l'article

Pour France info, les martyrs japonais du XVIIe sont comparables aux djihadistes d’aujourd’hui

Sans complexe, France Info fait un rapprochement entre les missionnaires morts martyrs pour leur foi et les fous d'Allah qui foncent dans la foule avec leur camion ou trucident les spectateurs d'un concert :

"Les Jésuites du film ne posent pas de bombes ; le verbe est leur seule arme. Mais en connaissant le sort de leurs frères, torturés, mort au nom de Dieu en terre japonaise, leurs successeurs ne savaient-ils pas qu’ils s’envoyaient à la mort et qu’ainsi leur sacrifice ferait office de martyr ? Les kamikazes islamistes d’aujourd’hui, ressemblent fort, dans leur objectif, aux "bombes humaines" jésuites du XVIIe siècle, leur dénominateur commun étant la mort pour propager leur croyance."

Lire la suite de l'article

Albanie : béatification de martyrs du communisme

RV20869_ArticoloTrente-huit catholiques tués en Albanie durant la dictature communiste d'Enver Hoxha (1908-1985) ont été béatifiés samedi lors d'une messe célébrée devant 20000 fidèles en la cathédrale de Shkodra, dans le nord-ouest du pays. Le cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour la cause des saints, a déclaré :

«Le génocide religieux de la dictature communiste a pris leur vie mais il ne pourra jamais tué leur dignité, leur foi, leur esprit et leur sens du pardon, leur croyance, leur résistance, leur fraternité et miséricorde».

Des milliers de fidèles s'étaient massés depuis l'aube devant l'entrée de la cathédrale où les photos des 38 martyrs étaient exposées sur une croix géante. Parmi les béatifiés figurent notamment deux religieux allemands et un italien, Giovanni Faustini, fusillé en mars 1946 à 47 ans. Au total, sept évêques, 111 prêtres et 10 séminaristes et huit religieuses sont morts en détention ou ont été exécutés entre 1945 et 1985, accusés d'avoir cachés des armes pour renverser le régime, ou d'être des espions.

Lire la suite de l'article

14 août, fête des martyrs d’Otrante

OLe 14 août, fête des martyrs d'Otrante (1480)

À Otrante dans les Pouilles, en 1480, environ huit cents martyrs, qui furent emmenés hors les murs par les Turcs, quand ceux-ci s’emparèrent de la ville, et sommés de renier leur foi. Encouragés par l’un d’eux, Antoine Primaldo, un tisserand âgé, à persévérer dans la foi du Christ, ils préférèrent se laisser égorger, et reçurent la couronne du martyre.

Martyrologe romain

Lire leur histoire dans l'excellente lettre des moines de S. Joseph de Clairval (Flavigny).

Photo: ossuaire et chapelle  des saints martyrs d'Otrante.

Lire la suite de l'article

« Le sang des martyrs est semence de chrétiens » (Tertullien)

Mgr Bernard Ginoux s’adresse aux Catholiques du diocèse de Montauban : 

« Le sang des martyrs est semence de chrétiens » (Tertullien)

Ce mardi matin, dans une banlieue de Rouen, la barbarie islamiste a frappé cruellement des innocents qui participaient à la messe. C’étaient des « croyants » et c’est « au nom de Dieu »que ce prêtre âgé a été égorgé et qu’une autre personne a frôlé la mort. Un tel acte rejoint l’horreur des attentats récents dans notre pays et ailleurs. Il rejoint aussi ce que vivent nos frères chrétiens d’Orient depuis longtemps. Le prétendu « Etat Islamique » veut terroriser les foules et, par la promesse d’une récompense éternelle, pousse des jeunes à tuer sauvagement. Il n’y a là ni Etat, ni politique, il y a la haine d’une civilisation, de ce qui n’est pas purement islamiste. Il y a la volonté de détruire les ennemis d’Allah tels que cette vision radicale les définit. Evidemment la foi chrétienne en fait partie et les islamistes, sûrs de leurs croyances, veulent tuer les infidèles que sont les chrétiens. Mais –nous le voyons- cette volonté aberrante entraîne aussi le meurtre de personnes de religion, de confession, de culture non-chrétiennes.

Face à ces gestes inhumains nous crions notre souffrance. Les mots s’enchaînent ou se serrent dans notre gorge et c’est normal mais ils finissent par être vides. Nous sommes envahis de déclarations et d’incantations répétées à chaque attentat : « nous ne cèderons pas » « nous dénonçons l’horreur, la lâcheté, etc…. » Bien sûr nous comprenons ces paroles mais

Lire la suite de l'article

Rome : la fontaine de Trévi, rouge du sang des martyrs chrétiens

ACN-20160422-39706-1024x752Le 29 avril 2016, à 20 heures, la Fontaine de Trevi à Rome se teintera de rouge pour rappeler le sang versé par tant de martyrs chrétiens qui, aujourd’hui, sont encore plus nombreux qu’aux premiers siècles de l’Église. (Pape François, 4 mars 2014). Par cette initiative, l’AED entend attirer l’attention sur la tragédie de la persécution des chrétiens. Comme l’expliquent le président, Alfredo Mantovano, et le directeur de la section italienne de l’AED, Alessandro Monteduro,

« la violation systématique du droit à la liberté religieuse, en particulier à l’encontre des chrétiens, doit devenir un sujet central du débat public pour éviter le risque d’indifférence et par conséquent de persistance d’une agonie insupportable ».

L’évènement se clôturera par la Prière du Pape Pie XII pour l’Église persécutée. 

 

Lire la suite de l'article

À nos frères, persécutés à cause de la foi, que l’Enfant-Jésus donne consolation et force. Ce sont nos martyrs d’aujourd’hui

Message Urbi et Orbi du pape :

"Christ est né pour nous, exultons en ce jour de notre salut !

Ouvrons nos cœurs pour recevoir la grâce de ce jour, qu’il est lui-même : Jésus est le “ jour ” lumineux qui est apparu à l’horizon de l’humanité. Jour de miséricorde, dans lequel Dieu le Père a révélé à l’humanité son immense tendresse. Jour de lumière qui dissipe les ténèbres de la peur et de l’angoisse. Jour de paix, où il devient possible de se rencontrer, de dialoguer, et surtout de se réconcilier. Jour de joie : une « grande joie » pour les petits et les humbles, et pour tout le peuple (cf. Lc 2, 10).

En ce jour, de la Vierge Marie, est né Jésus, le Sauveur. La crèche nous fait voir le « signe » que Dieu nous a donné : « un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire » (Lc 2, 12). Comme les bergers de Bethléem, nous aussi allons voir ce signe, cet événement qui se renouvelle dans l’Église chaque année. Noël est un événement qui se renouvelle dans chaque famille, dans chaque paroisse, dans chaque communauté qui accueille l’amour de Dieu incarné en Jésus Christ. Comme Marie, l’Église montre à tous le « signe » de Dieu : l’Enfant qu’elle a porté dans son sein et a enfanté, mais qui est le Fils du Très-Haut, parce que « il vient de l’Esprit Saint » (Mt 1, 20). C’est pourquoi il est le Sauveur, parce qu’il est l’Agneau de Dieu qui prend sur lui le péché du monde

Lire la suite de l'article