Archives par étiquette : mars

ZAD : Cette année, le 30 mars tombe le 14 mai

Le 18 avril, le gouvernement s'est montré très ferme.

Suite à l'abandon du projet d'aéroport à Notre Dame des Landes, Edouard Philippe laissait "jusqu'au 30 mars aux zadistes pour partir".

Après les violences à l'encontre des gendarmes sur la ZAD, le gouvernement se montre à nouveau très ferme :

"les occupants illégaux ont désormais jusqu’au 14 mai pour partir".

Il se murmure que les zadistes vont passer un bel été à Notre-Dame des Landes…

Lire la suite de l'article

Que retenir de la marche blanche organisée le 28 mars à Paris en mémoire de Mireille Knoll ?

Jean-Yves Camus, directeur de l’Observatoire des radicalités politiques de la Fondation Jean-Jaurès, revient sur la marche blanche du 28 mars organisée en hommage à Mireille Knoll et sur les incidents qui ont émaillé le cortège avec la venue de Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen. Extrait :

Images"[…] Que le CRIF et les autres organisations communautaires ont, contre les deux mouvements qu’ils n’ont pas souhaité associer à la marche, des griefs compréhensibles mais qui, pour l’essentiel, portent sur le conflit israélo-palestinien et Israël. Or le rassemblement était organisé, dans un esprit d’union nationale, pour dépasser l’écueil des mobilisations antérieures, essentiellement fondées sur la présence de la communauté juive. La présence de plusieurs membres du gouvernement comme des dirigeants de La République en marche, du Parti socialiste, des Républicains et de l’UDI conférait à cette marche une dimension qui devait continuer la concorde ayant suivi l’assassinat du Colonel Beltrame. On peut regretter qu’il n’en ait rien été. On peut aussi déplorer qu’un groupe activiste ultra-minoritaire ait pu imposer sa loi, physiquement, sans que ni les organisateurs ni même la police n’arrivent à le stopper d’entraver la venue d’élus qui, quels que soient les désaccords majeurs qu’on peut avoir avec eux, sont des représentants de la Nation. En clair, et ce n’est qu’une opinion strictement personnelle : il aurait été préférable que cet hommage reste ouvert à tous. Les organisations communautaires juives peuvent par ailleurs continuer à n’inviter, dans les événements qu’ils organisent dans des lieux privés, que ceux qu’ils souhaitent y voir."

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 31 mars…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

    • le 31 mars: saints du jour français ou en France.
      • Bse Jeanne de Toulouse, carmélite tertiaire au XIVe s.

    À Toulouse, au XIVe siècle, la bienheureuse Jeanne, qui mena une vie de recluse près de l’église des Carmes de la ville.

    dimanche 01 avril 2018

    le 31 mars 1146 : saint Bernard prêche la deuxième croisade.

Alors que le royaume de Jérusalem est menacé, le pape Eugène III demande à Saint Bernard de Clairvaux de prêcher la deuxième croisade. L'abbé de Clairvaux, prêche à Vézelay pour une deuxième croisade devant le Roi de France et sa cour, puis à Spire, devant l'empereur Conrad III. Louis VII se croise et décide d'emmener son épouse, Aliénor, en Terre Sainte ; l'empereur se croise aussi.

  • le 31 mars 1282 : déclenchement des Vêpres siciliennes.

Les Aragonais du roi Pierre III, les Siciliens et les Napolitains se soulèvent contre les Français de Charles 1erd'Anjou. La révolte éclate à Palerme et dans toute l'île contre la domination angevine, 8 000 Français sont massacrés. La tuerie, qui débute à l'heure des vêpres du lundi de Pâques, deviendra célèbre sous le nom de "Vêpres siciliennes". Les assassinats contre les Français se poursuivront dans toute la Sicile jusqu'au 28 avril. Charles 1erd'Anjou quitte l'île mais garde son titre de roi de Naples. Voir les chroniques du 6 janvier, du 26 février et

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 30 mars…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 30 mars: saints du jour français ou en France.
    • Sts Antoine Daveluy, évêque et martyr, St Pierre Aumaître, prêtre et martyr († 1866)

À Su-Ryong en Corée, l'an 1866, les saints martyrs Antoine Daveluy, évêque des MEP, Pierre Aumaître, Martin-Luc Huin, prêtres des MEP , et leur compagnons Joseph Chang Chu-gi, catéchistes, et Luc Hwang Sok-tu, qui furent décapités pour la foi au Christ. Saint Thomas Son Cha-son, fut étranglé dans la prison de Kang Tijou.

  • le 30 mars 1191 : élection du pape Célestin III.

Il condamne le divorce de Philippe-Auguste, fait prêcher des croisades, et approuve la création de l'Ordre Teutonique dont le rôle le plus important est de défendre les pèlerins en Terre Sainte

  • le 30 mars 1707 : décès du marquis de Vauban, maréchal de France.

     

 

 

Sébastien Le Prestre de Vauban, est né en 1633 à Saint-Léger-de-Foucheret ; il meurt à 74 ans, à Paris. Architecte, ingénieur, urbaniste, hydraulicien, architecte militaire ministre de Louis XIV et essayiste, il est le grand maître français de la poliorcétique, l'art d'assiéger une forteresse. Un proverbe datant de l'époque affirme : « Ville attaquée par Vauban, ville prise ; ville défendue par Vauban, ville imprenable.»

Il a au court de sa vie doté le Royaume de France de défenses contre les envahisseurs, en construisant des citadelles réputées inviolables : plus de 180 forteresses, créant ainsi une «une ceinture de fer» appelée le «système Vauban». Il conçoit ou améliore de nombreuses

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 28 mars…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 28 mars: saints du jour français ou en France.
    • St Gontran, roi de Bourgogne († 592)

Petit-fils de Clovis et de sainte Clotilde. Il est, à 16 ans, roi d'Orléans, de Bourgogne, du Berry. Il connut cette époque féroce et cruelle où la reine Frédégonde fit assassiner sa sœur, son beau-frère, son mari et l'évêque Prétextat.

Clotaire II fit périr Brunehaut, reine d'Austrasie, en l'attachant à un cheval au galop. Gontran lui-même fit bien quelques écarts dans la fidélité conjugale, répudia sa femme, crime qu'il ajoutait à bien d'autres.

Et puis, il se convertit, pleura ses péchés pendant le reste de sa vie, racheta ses fautes par ses grandes libéralités envers les pauvres, qui le surnommèrent « le bon roi Gontran ». Il essaya toujours de réconcilier ses frères et fit fonder de nombreux monastères.

Vers la fin de sa vie, il entra au monastère Saint-Marcel de Chalon sur Saône. Peu après sa mort, il fut proclamé saint par son peuple.

  • St Étienne Harding, abbé en Bourgogne († 1134)

 

À Cîteaux en Bourgogne, l'an 1134, saint Étienne Harding, abbé. Venu de Molesme en ce monastère avec d'autres moines, il en devint l'abbé, institua les frères convers, accueillit le futur saint Bernard avec huit compagnons et fonda douze monastères, qu'il unit par le lien de la Charte de Charité, pour qu'il n'y ait aucune discorde,

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 27 mars…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 27 mars: saints du jour français ou en France.
    • St Robert de Salzbourg, évêque († v. 718)

Rupert (ou Robert), issu du sang royal de France, s'exerça, dès sa jeunesse, à la pratique du jeûne, des veilles et de plusieurs autres sortes de mortifications : il était aussi un modèle de chasteté, de tempérance et de charité envers les pauvres.

Son nom devint si célèbre qu'on venait le consulter de toutes parts. Il éclaircissait les doutes qu'on lui proposait, consolait les affligés, et guérissait les maladies des corps et des âmes. Un mérite si distingué le fit élever sur le siège épiscopal de Worms (ville de Rhénanie-Palatinat, Allemagne) : mais les habitants de ce diocèse, dont la plupart étaient encore idolâtres, ne purent souffrir un pasteur dont l'éminente sainteté condamnait leurs désordres ; ils l'accablèrent d'outrages, et le chassèrent de la manière la plus indigne.

Théodon, duc de Bavière l'invita à venir dans son pays. Rupert arriva à Ratisbonne en 697, et y fut reçu par le duc et par sa cour avec la plus grande distinction. Ayant trouvé partout des cœurs dociles, il ralluma le flambeau de la foi, éteint par les superstitions et par les hérésies qui s'étaient élevées depuis la mort de saint Séverin. 

Il convertit Ragrintrude, sœur de Théodon, et cette conversion fut suivie de celle du duc et de toute

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 26 mars…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 26 mars: saints du jour français ou en France.
    • St Bercaire, abbé de Hautvilliers († 685)

Originaire d'Aquitaine, Bercaire s'initia à la vie monastique à Luxeuil. Puis il devint le premier abbé du monastère de Hautvilliers (Marne), fondé par l'évêque de Reims, saint Nivard († v. 670). Lui-même fonda deux monastères dans la forêt du Der, Pellemontier pour les moniales et Montier-en-Der pour les moines.

Il accomplit ensuite des pèlerinages en Terre sainte et à Rome avant de se retirer à Montier-en-Der. C'est là qu'il fut poignardé, de nuit, par un jeune moine qu'il avait réprimandé. Il mourut aux premières heures du jour de Pâques, en pardonnant à son assassin. C'est pourquoi il est vénéré comme un martyr.

  • le 26 mars 752 : élection du pape Etienne II.

En lutte contre Lombards qui veulent dominer la péninsule italienne, et qui lui ont pris Ravenne. Ne recevant pas la protection de l'empereur Constantin V, Etienne II se tourne vers la Fille Aînée de l'Eglise et son Roi Pépin le Bref et vient en France où le Roi le reçoit magnifiquement en 754. Le Roi s'engage à intervenir. Le pape sacre de nouveau Pépin le 28 juillet ainsi que ses fils Carloman et Charles.

En 755, les Français interviennent et contraignent les Lombards à rendre au Pape les territoires qu'ils lui ont pris. C'est la fameuse « 

Lire la suite de l'article

25 mars au 15 avril : exposition de Soizick Oarda à l’abbaye Saint-Pierre de Mondaye (14)

Après avoir continué à peindre tout en élevant ses 9 enfants, Soizick Oarda présente sa première exposition de ses oeuvres et nous partage sa foi et son émerveillemnt devant la beauté de la Création et du mystère Divin. Elle peint comme interprète d'une contemplation vécue mais également comme une mère fidèle à sa vocation de transmission aux petits. A noter un hommage particulier au bienheureux Mgr Ghika martyre roumain du totalitarisme communiste, mort en 1954. L'exposition temporaire est accueillie par les prémontrés de l'abbaye St Martin, à Juaye-Mondaye (Calvados).

Affiche-S-Oarda

Lire la suite de l'article

« Amis pèlerins, bonjour ! Nous sommes le 25 mars et je vois encore des pèlerins non-inscrits ! »

Les inscriptions pour le prochain pèlerinage Notre-Dame de Chrétienté sont ouvertes sur cette page :

Affiche2018_300_s"Chers amis pèlerins, il existe plus de dix manières d’être pèlerins, mais toutes requièrent votre générosité, votre aide, votre enthousiasme : inscrivez-vous dès aujourd’hui, dès le 25 mars ! Entre les Rameaux et l’Annonciation, combien de protecteurs puissants vous y engagent !

25 mars, Annonciation (quoique reportée cette année) : les Anges gardiens vous attendent, si vous ne pouvez pas être physiquement présents, la prière vous donnera des ailes pour vous unir aux plus de 2500 anges gardiens (pèlerins des Antilles, prisonniers, religieuses, maisons de retraite, paroisses, etc.) qui nous portent sur tous les continents, avec le livret du pèlerin et la possibilité d’organiser la « radio des âmes » dont parlait Carl Leisner.

25 mars, Conception de Notre Seigneur : les chapitres enfants, « paratonnerres du pèlerinage », comme le rappelait l’abbé Coiffet, sont impatients de retrouver vos enfants, de 6 à 12 ans, pour une marche adaptée à leur âge, bien encadrée, et toute dédiée à eux pour leur permettre d’offrir à Dieu, eux aussi, leur marche de trois jours ! Ce sont nos meilleurs apôtres pour attirer leurs amis ou camarades, et donner ainsi à de plus en plus de gens l’occasion de vivre ce formidable élan de chrétienté !

25 mars, les Rameaux : les Pastoureaux font revivre cette jeunesse ardente et conquérante qui se presse et se bouscule autour de Notre-Seigneur. Un parcours un peu raccourci pour les adolescents

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 25 mars…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 25 mars: saints du jour français ou en France.
    • St Humbert, o.s.b., moine bénédictin à Laon puis à l'abbaye de Maroilles ( 680)

Moine de l'abbaye de Laon, dans l'Aisne. Sa noble famille pensait qu'il ferait ainsi une bonne carrière dans l'Eglise en devenant un jour évêque. A la mort de ses parents, il revint dans ses domaines, à Mézières sur Oise, pour y régler quelques questions d'héritage. Il y trouva de nombreux esclaves de l'un et l'autre sexe, des lits moelleux et une table excellente, des distractions et des chasses à courre, tant de choses qui lui retirèrent le goût de la vie monastique. Il y passa de nombreuses années, jusqu'au jour où saint Amand l'emmena en pèlerinage à Rome. Il en revint totalement changé. L'abbaye de Laon lui étant fermée, il entra dans celle de Maroilles dont la pauvreté fut bien contente de trouver sa fortune. Et c'est là qu'il passa ses dernières années dans la pauvreté, la pénitence et la prière.

C'est au cours de son 2e voyage à Rome que Saint Humbert, fondateur de l'abbaye de Maroilles (en 652), revint avec des reliques et une statuette de 'Madame Marie' qui deviendra à Maroilles Notre Dame des Affligés, patronne de l'église abbatiale. Saint Humbert mériterait d'être plus fréquenté. Solide moine, à la personnalité bien trempée, formé à l'école épiscopale de

Lire la suite de l'article

25 mars : Marche pour la vie en Argentine

31596Une proposition de loi sur l'avortement devrait commencer à être débattue le 20 mars en commission, puis environ deux mois plus tard dans l’hémicycle, où les positions des 257 députés restent très incertaines.

Une première manifestation contre l'avortement avait eu lieu le 7 mars. Nous avions vu que le président argentin est prêt à signer la loi si par malheur elle était votée.

Une marche pour la vie est organisée demain. Il sera possible de la suivre ici.

30936

Lire la suite de l'article