Archives par étiquette : mariage

Il est nécessaire d’abroger la loi Taubira dénaturant le mariage

Analyse de Ligne droite :

Images-8"L’institution du mariage, telle qu’elle existe dans notre civilisation depuis plus de quatre mille ans, consiste en l’union d’un homme et d’une femme pour donner naissance à des enfants et former une famille. Avec la loi sur le « mariage pour tous », la gauche n’a donc pas accordé le mariage aux homosexuels, elle a transformé le mariage traditionnel en pacs. Ligne droite estime dès lors nécessaire d’abroger la loi Taubira (sans effet rétroactif) et de s’opposer à la GPA ainsi qu’à la PMA pour les couples homosexuels.

Déconstruire les valeurs en gommant toutes les différences

Dans le cadre de leur entreprise de déconstruction des valeurs, les tenants du système poursuivent, depuis plusieurs années maintenant, un objectif nouveau, celui de l’indifférenciation. Il ne s’agit plus seulement de lutter contre les inégalités ni de chercher à établir une société sans classes, il faut aussi gommer toutes les différences. S’il est question de race, on en nie l’existence. S’il s’agit de sexe, on exige la parité intégrale en tout lieu et en toute circonstance, allant même jusqu’à envisager que l’on puisse choisir « son genre ».

Dans cette entreprise d’effacement des différences, ce sont toutefois les homosexuels qui s’affirment actuellement les plus militants. Naguère encore, nombre d’entre eux revendiquaient une place à part dans la société et certains, cultivant une démarche d’esthète, ont d’ailleurs enrichi par leur talent l’art ou la littérature de notre pays. Aujourd’hui, ils semblent au contraire s’être curieusement ralliés au conformisme du mariage et de

Lire la suite de l'article

Après le « mariage » homosexuel, la franc-maçonnerie veut la PMA

Lu ici :

" Le 21 février, le temple maçonnique du Grand Orient de France accueillera une conférence « publique » sur le thème « Du mariage pour tous à la PMA ».L’un des deux intervenants sera Erwann Binet, cet ancien député socialiste qui fut rapporteur du projet de loi Taubira légalisant le mariage entre personnes de même sexe (…) Cette réunion maçonnique confirme que la stratégie du saucissonnage est toujours en vigueur parmi les forces occultes."

Godf-mariage-homo-pma

Lire la suite de l'article

Bonne nouvelle : Les parodies de mariage en forte baisse en France

6a00d83451619c69e201b8d2288f97970c-250wiLes chiffres parlent d'eux-mêmes. François Hollande a fait voter une loi pour satisfaire une frange ultra-minoritaire de la population française mais dont les conséquences dramatiques sur la déconstruction de la famille et de la société ne seront reconnus que dans plusieurs années :

"Selon le bilan démographique 2017 publié par l’Insee, le nombre de mariage entre personnes de même sexe ne cesse de baisser depuis l’année 2014. Sur les 228 000 mariages célébrés en France l’année dernière, 7000 sont des mariages entre personnes de même sexe. On en comptait plus de 10 000 trois ans plus tôt.

Depuis 2014, le nombre de mariages entre personnes de sexe différent a baissé de 4% alors que le nombre de mariages entre personnes de même sexe a baissé de 33%. On constate par ailleurs une augmentation de 13% du nombres de PACS conclu sur la même période."

Lire la suite de l'article

Des évêques s’associent à la Profession des vérités immuables sur le mariage sacramentel

A la suite de l'’archevêque d'Astana, plus haute autorité catholique du Kazakhstan, qui a publié un long texte dénonçant les interprétations d'Amoris Laetitia (publié ici sur le Salon beige), d'autres évêques s'associent à cette déclaration. A lire dans l'Homme nouveau :

"Après Janis Pujats, cardinal de Lettonie, Luigi Negri, archevêque émérite de Ferrare, et l’éminent archevêque Carlo Maria Viganò, secrétaire général et ancien nonce apostolique aux États-Unis, Andreas Laun, évêque auxiliaire de Salzbourg, récemment nommé évêque auxiliaire émérite, a lui aussi adhéré à la « Profession des vérités immuables sur le mariage sacramentel » émise par les évêques du Kazakhstan.

Andreas Laun n’est pas un inconnu. Cet ancien professeur de théologie morale à la Haute école de philosophie et de théologie de Heiligenkreuz près de Vienne a entretenu des liens étroits avec les pontificats de Jean-Paul II et de Benoît XVI. Considéré comme le « lion de Salzbourg », il est renommé bien au-delà des régions germanophones pour son engagement courageux en faveur de la doctrine catholique sur le mariage et la sexualité. Bien loin d’être un théoricien pur et dur, il s’est toujours profilé en pasteur dévoué sur un plan personnel. Sa douceur et sa compréhension envers les personnes en « situation irrégulière » donnent tort aux représentants des « sages » de la morale catholique qui le qualifient de pharisien rigide. La Commission pour le mariage et la famille de l’archidiocèse de Salzbourg, qu’il a constituée et dirigée, a toujours été un modèle à suivre en matière de mise en pratique de la doctrine catholique sur la

Lire la suite de l'article

Profession des vérités immuables sur le mariage sacramentel

De Mgr Athanasius Schneider, évêque auxiliaire d’Astana :

Unknown-16Après la publication de l’exhortation apostolique Amoris laetitiae (2016), divers évêques ont émané, au niveau local, régional et national, des normes d’application sur la discipline sacramentelle des fidèles, dits « divorcés-remariés » qui, bien que le conjoint auquel ils sont unis par un lien valide du mariage sacramentel vive encore, ont toutefois entamé une cohabitation stable à la manière des époux avec une personne autre que leur conjoint légitime.

Ces normes prévoient entre autres que, dans des cas individuels, les personnes dites « divorcées-remariées » puissent recevoir le sacrement de Pénitence ainsi que la Sainte Communion bien qu’ils continuent de vivre habituellement et intentionnellement à la manière des époux avec une personne autre que leur conjoint légitime. De telles normes pastorales ont reçu l’approbation de plusieurs autorités hiérarchiques. Quelques-unes de ces normes ont même reçu l’approbation de l’autorité suprême de l’Église.

La diffusion de telles normes pastorales approuvées ecclésiastiquement, a causé une confusion notable et toujours plus grande tant chez les fidèles que dans le clergé. Confusion qui touche tellement au cœur de la vie de l’Église par des manifestations comme le mariage sacramentel, la famille, église domestique, et le sacrement de la Très-Sainte-Eucharistie.

D’après la doctrine de l’Église, une église domestique n’est constituée que par le seul lien matrimonial sacramentel (cf. Concile Vatican II, Lumen gentium 11). L’admission des fidèles dits « divorcés-remariés » à la Sainte-Communion, qui est l’expression la plus haute de l’unité du Christ-Époux avec Son Église, signifie dans la pratique l’approbation ou légitimation du

Lire la suite de l'article

La dénaturation du mariage, abolie 6 mois après son entrée en vigueur

C'est donc possible :

"Six mois seulement après la légalisation du mariage homosexuel, les Bermudes ont décidé de l'abolir. La chambre basse du territoire d'outre-mer britannique a voté une loi en ce sens vendredi dernier."

Lire la suite de l'article

L’histoire et la société ne cessent de malmener le mariage par des contrefaçons, et désormais par d’affreux contresens

Extraits de l'homélie de Dom Hervé Courau, abbé de Triors, en cette fête de la Toussaint :

Unknown-29"L’apocalypse est à l’honneur en cette fin d’année liturgique. Au terme de la grandiose vision inaugurale (Ap. 4 & 5), la 1ère lecture nous a montré les douze tribus du peuple élu, bien rangées et au complet devant le mystérieux « trône » de Dieu, puis au-delà, la foule innombrable de la Toussaint (Ap. 7). Le livre se poursuit avec des visions grandioses, en lesquelles cataclysmes et menaces précèdent d’une façon radicalement contrastée les douces noces de l’Agneau. À chaque messe les fidèles y sont invités : Bienheureux les invités au repas du Seigneur, les invités au repas des noces de l’Agneau, dit plus précisément le texte sacré (Ap. 19,9). Car il s’agit de noces, et ici-bas nous en sommes les novices.

Oui, nous voilà invités à entrer dans la famille de Dieu, dit S. Paul de son côté (Éph. 2,19s), nous ne sommes pas des hôtes de passage, des météores venus d’on ne sait où et errant on ne sait vers quoi. S. Paul parle des mêmes réalités que l’Apocalypse : nous sommes invités aux noces de l’Agneau, avec l’immense foule de l’Apocalypse. D’ailleurs, cet appel rehausse notre sens des noces humaines elles-mêmes, si hautes et si simples à la fois : la présence de Jésus à Cana en soulignait déjà la noblesse (Jn. 2,1ss). Pourtant l’histoire et la société ne cessent de malmener le mariage par des contrefaçons, et désormais par

Lire la suite de l'article

Un évêque irlandais assimilie union homosexuelle et mariage

Lu dans La Croix :

"Tous les trois ans, l’Église catholique organise une grande rencontre internationale des familles. C’est l’Irlande, pays où l’identité catholique est encore forte mais menacée par une sécularisation rampante, qui a été choisie pour accueillir la prochaine, en août 2018 à Dublin. Alors que les évêques irlandais ont lancé les préparatifs dans leurs diocèses, l’un d’eux a eu une prise de position assez rare à ce niveau de la hiérarchie catholique du pays.

À la tête du diocèse de Limerick, dans le Sud-Ouest de l’Irlande, Mgr Brendan Leahy a affirmé que les couples homosexuels doivent être les bienvenus à cette rencontre mondiale et que ce serait une occasion manquée si l’Église ne rassemblait pas les familles dans toute leur variété.

« Mon espoir pour la rencontre de l’an prochain, c’est qu’elle soit pour toutes les familles : les familles traditionnelles, monoparentales, les personnes engagées dans une deuxième union, divorcées remariées, les croyants comme les non croyants, les personnes d’autres religions, ceux qui sont en phase avec l’Église et ceux qui ne sont pas d’accord avec elle », a-t-il développé, vendredi 13 octobre, en marge du lancement des préparatifs dans son diocèse, selon le quotidien irlandais The Independent.

« Nous vivons à une époque de changement et la famille aussi change », a-t-il dit, tout en soulignant l’importance d’une telle rencontre en Irlande où « la famille a un sens très fort ».

Les Irlandais ont voté massivement en faveur du mariage homosexuel, lors d’un référendum organisé le 22 mai 2015 (le « oui » l’avait emporté

Lire la suite de l'article

Bavière : Merkel a affaibli son allié CSU au profit de l’AfD en faisant voter la dénaturation du mariage

Lire la suite de l'article