Archives par étiquette : marché

Le vice-ministre de la Justice de Pologne à la Marche pour la vie avec son fils porteur de la trisomie 21

Lire la suite de l'article

13e Marche pour la vie à Varsovie : «chaque vie est inestimable»

Varsoviemarchevie100618-750x420Ce dimanche 10 juin à Varsovie s’est déroulée la 13ème Marche pour Vie et la Famille rassemblant des milliers de personnes.

L’événement est tellement populaire qu’il se déroule sur un mois dans plus de 150 villes réunissant des dizaines de milliers de personnes, ce même dimanche il y avait des marches dans 65 autres villes de Pologne. Ceci malgré le fait que la législation polonaise compte parmi les plus restrictives d’Europe en matière d’avortement.

Les organisateurs ont lu une chaleureuse lettre de soutien du cardinal archevêque de Varsovie Mgr Kazimierz Nycz à tous les participants et celui-ci a rappelé que «chaque vie est inestimable». Il a attiré l’attention du public sur le fait que chaque vie humaine a une valeur absolue et doit donc être protégée par la loi, dès la conception à la mort naturelle ».

A Varsovie, la marche a commencé à midi en face à la place de l’église de Saint Alexandre les Trois Croix et s’est terminée dans la place des Prêtres où se trouve le monument du Cardinal Stefan Wyszyński (l’église des religieuse de la visitation). Les jeunes de l’orchestre « Pipes and Drums de Czestochowa » ont animé joyeusement le parcours faisant résonner cornemuses et tambours. Les marcheurs ont fait la part belle aux femmes enceintes et aux familles venues avec leurs enfants dans une ambiance joyeuse et festive avec beaucoup de drapeaux, affiches et banderoles. Toutes les catégories sociales étaient représentées y compris des religieuses et prêtres en habits.

Le gouvernement attend au

Lire la suite de l'article

Des “fake news” à la “fake law”, notre marche inexorable vers le totalitarisme !

3874223600Ou : il serait peut-être temps qu'on se réveille, non ?

Il semble que notre vraie droite en reconstruction soit atteinte d’une cécité, ou d’une envie irrépressible de faire la sieste au moment où une des pires « lois », si tant est qu’on puisse donner ce nom aux oukases pseudo-démocratiques ourdis par l’oligarchie en sa version macronienne, soit sur le point d’être générée par cette boite d’enregistrement maléfique qu’est devenu le Parlement « français ».

Pour ceux qui s’intéressent d’un peu près au sujet, il apparait pourtant clairement que la « loi » sur les « fake news » est en soi une désinformation à part entière, et un outil de manipulation des masses. Les circonstances la rendaient inévitable : l’oligarchie se rend bien compte que depuis quelques années, elle perd régulièrement des « parts de cerveau » dans l’opinion publique, sensée être en même temps le peuple souverain.

À vrai dire, si la Russie inquiète l’Occupant (les attendus de cette loi et les dispositifs opérationnels qui l’accompagneront, sont presque exclusivement tournés vers ce pays), ce n’est pas tant parce qu’elle serait activement hostile vis-à-vis de la France, mais pour une raison fondamentale de philosophie politique et de vision du monde. La Russie est en effet porteuse d’un modèle alternatif au Grand Tout mondialiste dans lequel cet Occupant veut nous faire disparaitre, qui rejoint pour partie celui que notre droite catholique et française toujours, en son aile marchante renaissante, s’efforce d’exprimer dans une approche renouvelée. C’est donc bien la remise en cause de la « totale démocratie » libérale-libertaire

Lire la suite de l'article

Le halal, un marché à 5,5 milliards d’euros

16532523L'Obs a enquêté sur le financement de l'islam en France, notamment via le halal. En France, seules trois mosquées – celles de Paris, d'Evry et de Lyon – sont habilitées à vendre des cartes de sacrificateur (environ 800) à des employés d'abattoir spécialement formés. En 2016, la grande mosquée de Paris disait en avoir distribué pour 48 000 euros, celle d'Evry pour 300 000 euros. Le nombre de cartes attribuées par mosquée étant à peu près identique, l'écart constaté dans le gain réalisé est difficilement explicable…

Lire la suite de l'article

Forum et marche pour la vie à Rome

Le Forum romain pour la vie – Rome Life Forums’est tenu les 17 et 18 mai à l’Université pontificale Angelicum sur le thème de la conscience : les interventions du cardinal Raymond Burke, de Mgr Athanasius Schneider et de Stéphane Mercier ont particulièrement retenu l’attention de l’auditoire.

Mgr Schneider a développé l’idée selon laquelle l’Eglise ne se réduit pas au pontife romain, mais qu’elle est une réalité « plus vaste » que lui. A ce titre, un pape a « le même devoir qui incombe à tous les fidèles : celui de renoncer à Satan et de confesser la foi », a déclaré le prélat. Pour l’évêque auxiliaire d’Astana, la conduite à tenir si un pape ne confessait plus pleinement la foi, est celle-ci : « il faudrait l’aider, mais non pas porter des attaques à son encontre ». « Répondre à un pasteur qui soutient une hérésie », a conclu le prélat, doit se faire « avec respect, en opposant l’enseignement constant et inchangé de l’Eglise ».

Au second jour du Forum, le cardinal Raymond Burke a rappelé que les catholiques devaient résolument se mettre « sous la bannière de la Royauté sociale du Christ » afin de contrer les ennemis de l’Eglise qui tentent de « l’infiltrer et de corrompre l’Epouse du Christ par l’apostasie ».

« La conscience ne consiste pas dans la somme des pensées et des désirs que ressent un individu, mais elle s’enracine dans la Vérité qui seule peut purifier nos aspirations et

Lire la suite de l'article

Du 3 au 10 août, venez rejoindre la Marche des Sept Saints

Le Tro Breiz, un pèlerinage breton

Le Tro Breiz est un pèlerinage qui relie les villes des SeptSaints fondateurs de Bretagne : Saint Samson, Saint Malo,Saint Brieuc, Saint Tugdual, Saint Pol Aurélien, Saint Corentin,Saint Patern. Contrairement aux autres pèlerinages, le TroBreiz n’est pas linéaire mais circulaire, c’est-à-dire qu’il revient à son point de départ. On raconte que «celui quin’aura pas réalisé le Tro Breiz de son vivant devra le réaliser après sa mort, mais cette fois, en avançant de la longueur de son cercueil, seulement une fois tous les sept ans»!

Comment s’organise la Marche ?

Nous parcourrons une vingtaine de kilomètres par jour en reliant Saint Pol de Léon à Tréguier, deuxième étape de notre Tro Breiz. Nous serons accompagnés par les prêtres de l’Institut du Christ- Roi Souverain Prêtre. La Sainte Messe sera quotidiennement célébrée dans la forme extraordinaire du rite romain et nous recevrons des enseignements quotidiens assurés par les prêtres.

A qui s’adresse la Marche ?

Tous les jeunes hommes et jeunes femmes entre 20 et 30ans, étudiants ou jeunes professionnels célibataires. La marche s'adresse à tous les jeunes, quel que soit leur état de vie et avancement dans la foi, qu'ils soient familiers ou non avec la messe traditionnelle.

Quel tarif ?

120 euros repas du matin, midi et soir compris. En supplément, un polo du Tro Breiz pourra être commandé.

Informations complémentaires

Il faudra prévoir une tente, duvet et tapis de sol. Il est utile d'apporter un petit sac à dos pour la journéeavec

Lire la suite de l'article

Vraiment ne marche pas

Capture d’écran 2018-05-09 à 19.27.31"Vraiment", le nouvel hebdomadaire lancé en mars par Julien Mendez et Julie Morel, deux anciens conseillers d'Emmanuel Macron à Bercy et un ancien journaliste à franceinfo, Jules Lavie, a annoncé mercredi 9 mai qu'il cessait sa parution, ses ventes n'ayant pas atteint le niveau espéré.

Son huitième numéro, en kiosques ce mercredi, est le dernier à paraître. Dans un communiqué, le cofondateur Julien Mendez, président de Polaris News, l'éditeur de Vraiment, et directeur de la publication du magazine, indique :

"Malgré les bons retours de nos lecteurs sur la qualité du magazine, le format d'un hebdomadaire imprimé n'a pas rencontré son public. Dès lors, notre responsabilité est d'acter l'impossibilité de mener à bien notre projet sous sa forme actuelle et de préparer une nouvelle formule".

Lire la suite de l'article

800 000 manifestants à la Marche pour la vie au Pérou

DceMxcEWsAARA9XHier, 800 000 Péruviens ont participé à Lima à une grande marche contre l'avortement, un événement organisé depuis six ans par le cardinal péruvien Juan Luis Cipriani. Le président du Congrès Luis Galarreta, des religieux catholiques et évangéliques, des politiques, des familles, des militants pro-vie ainsi que des membres d'établissements scolaires privés liés à l'Eglise ont participé à cette marche, en musique et au son des tambours sous des banderoles proclamant "Unis pour la vie".

L'édition 2017 de cette marche annuelle avait été suspendue en signe de solidarité avec les centaines de victimes des inondations au Pérou.

le cardinal et archevêque de Lima, Mgr Juan Luis Cipriani, a précisé :

"Ce n'est pas une célébration organisée contre quelqu'un, c'est une célébration pour la vie".

"Si vous n'êtes pas d'accord avec la vie, supprimez la vôtre", a répondu le cardinal péruvien aux activistes pro-choix lors de son émission radiophonique du samedi avant de participer à la marche.

Cette marche est la plus grande manifestation au Pérou. Retrouvez ici le fil twitter de cette marche.

WzgP7bTt

DceviiwXUAAStyA

Au Pérou, l'avortement est légal en cas de malformation grave du foetus ou lorsque la vie de la mère est en danger.

Lire la suite de l'article

22 avril : heure sainte pour la vie à Bruxelles avant la Marche pour la vie

Heure-Sainte-pour-la-vieEglise Saint-Joseph : après la messe de 10h00 et avant le  repas tiré du sac 13h00-14h00 : Heure Sainte avec chapelet médité (mystère joyeux) pour réparer les péchés contre le respect de la vie et pour implorer la puissance divine de débarasser la Belgique des législations contraires au respect de la vie : de sa conception naturelle à sa fin naturelle

14h15 : déplacement de ceux qui veulent rejoindre le départ de la Marche Pour la Vie au Mont des Arts (15h00)

Lire la suite de l'article

Que retenir de la marche blanche organisée le 28 mars à Paris en mémoire de Mireille Knoll ?

Jean-Yves Camus, directeur de l’Observatoire des radicalités politiques de la Fondation Jean-Jaurès, revient sur la marche blanche du 28 mars organisée en hommage à Mireille Knoll et sur les incidents qui ont émaillé le cortège avec la venue de Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen. Extrait :

Images"[…] Que le CRIF et les autres organisations communautaires ont, contre les deux mouvements qu’ils n’ont pas souhaité associer à la marche, des griefs compréhensibles mais qui, pour l’essentiel, portent sur le conflit israélo-palestinien et Israël. Or le rassemblement était organisé, dans un esprit d’union nationale, pour dépasser l’écueil des mobilisations antérieures, essentiellement fondées sur la présence de la communauté juive. La présence de plusieurs membres du gouvernement comme des dirigeants de La République en marche, du Parti socialiste, des Républicains et de l’UDI conférait à cette marche une dimension qui devait continuer la concorde ayant suivi l’assassinat du Colonel Beltrame. On peut regretter qu’il n’en ait rien été. On peut aussi déplorer qu’un groupe activiste ultra-minoritaire ait pu imposer sa loi, physiquement, sans que ni les organisateurs ni même la police n’arrivent à le stopper d’entraver la venue d’élus qui, quels que soient les désaccords majeurs qu’on peut avoir avec eux, sont des représentants de la Nation. En clair, et ce n’est qu’une opinion strictement personnelle : il aurait été préférable que cet hommage reste ouvert à tous. Les organisations communautaires juives peuvent par ailleurs continuer à n’inviter, dans les événements qu’ils organisent dans des lieux privés, que ceux qu’ils souhaitent y voir."

Lire la suite de l'article