Archives par étiquette : marché

En Marche vers la sortie : un 7ème directeur sur le départ en 15 mois au ministère de la culture

Ca valse à la culture

"La valse des directeurs se poursuit au ministère de la Culture. Cette fois, c'est au tour du directeur adjoint du cabinet Pierre-Emmanuel Lecerf de prendre la poudre d'escampette. Comme le révèle La Correspondance de la Presse. En poste depuis seulement sept mois, l'énarque quittera le ministère de la Culture en septembre pour rejoindre l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Il sera remplacé par Philippe Lonné, sous-directeur à la direction du Budget à Bercy.

Ce départ intervient après celui de la quasi-totalité des directeurs du ministère. Ils avaient, pour la plupart, gagné des cieux plus favorables. Pierre-Emmanuel Lecerf, remplaçait déjà Laurence Tison-Vuillaume, elle-même promue directrice de cabinet après le départ de Marc Schwartz. L'hémorragie se poursuit. En un peu plus d'un an d'exercice, le cabinet de Françoise Nyssen a vu sept hauts fonctionnaires plier bagage. Une belle performance quand on sait que le nombre de conseillers du ministère est passé de 20 à 10 sous François Hollande".

Lire la suite de l'article

Affaire Benalla-Macron : ces armes non déclarées retrouvées au siège d’En Marche

Valeurs Actuelles poursuit

"Affaire d'État.

D'après les premiers éléments réunis par les juges, et consultés par Le Monde, Vincent Crase portait une arme le 1er mai, après avoir dit l'inverse aux enquêteurs. Ce pistolet, comme deux autres retrouvés au siège du parti présidentiel, ne sont pas déclarés.

Nouvelle vague de révélations dans l'affaire Benalla. Ce mercredi 1er août, Le Monde publie plusieurs des éléments réunis par les juges en charge de l'enquête judiciaire ouverte le 22 juillet. On y apprend notamment l'existence d'armes non déclarées au siège du parti En Marche!.

Vincent Crase armé sans autorisation

Ainsi, après avoir nié, le 20 juillet au début de sa garde à vue, avoir porté une arme lors de la manifestation du 1er mai, l'ex-employé du parti présidentiel s'est ravisé. L'homme a expliqué avoir menti, précisant être père de famille et être « en train d’acheter une maison ». « Cette affaire, si je perds mon travail, va me mettre dans une situation précaire. », aurait-il dit aux enquêteurs. Et d'ajouter : « Cette arme n’est pas à mon nom, elle appartient à LRM [La République en marche], elle est réservée pour la défense du site LRM ».

Le Monde ajoute que deux autres pistolets, des Glocks, ont également été découverts dans une armoire forte au siège d'En Marche! et « ne sont pas déclarés », selon les mots du quotidien. Vincent Crase aurait formulé une demande auprès de la préfecture, mais le dossier n'était pas complet.

Lire la suite de l'article

La dictature en marche : des dizaines de comptes Twitter suspendus cette nuit, dont le mien (Add.)

Si vous êtes dans le même cas, faites-vous connaître dans les commentaires de ce post.

  • Karim Ouchikh, avocat, président du SIEL, Conseiller Régional Île-de-Fr, Conseiller municipal de Gonesse.
  • Jean Lahire, rédacteur au Salon beige.
  • Les r

 

Le JDD tente une explication. Bizarrement, il ne recense que des réactions à droite. La gauche et la Macronie ont-elles été épargnées par cette purge objective de Twitter?

Lire la suite de l'article

28 août – 1er septembre : marche dans les Pyrénées

5 jours dans les Pyrénées pour s'enraciner dans sa vocation d'Homme: Ascensions, amitié, rafting, formation…

RDV: Cauterets, le 28/08 à 16h30. Fin: Lourdes, le 01/09 à 13h30.

Activité accompagnée par des chanoines de Lagrasse. Places limitées.

Renseignements et inscriptions: fondes.surleroc@lagrasse.org.

Pub' Fondés sur le Roc!

Lire la suite de l'article

La Marche des Fiertés… paternelles

De la CFTC Metallurgie des Yvelines :

"Le titre, c'est pour les moteurs de recherche.

Car notre fierté de pères, c'est d'être serviteurs de nos familles. Qui sont nos familles ? Paraphrase une phrase bien connue : "qui est ma mère, qui sont mes frères". Nos familles, ce sont toutes ces communautés de vie où s'éveillent les talents, où s'apprennent les responsabilités en vue du bien commun, où s'expérimentent et s'exercent les vertus cardinales, les "habitus". Nos familles, elles sont biologiques, professionnelles, associatives, syndicale, paroissiale….

Mais le rôle du père, à l'image de ce Joseph qui, sur une intuition angélique, se lève, prend femme et enfant, et part vers un lieu plus sûr, au prix d'un déracinement. Le père découvre et donne une espérance, il donne une perspective de vie, il veille et éveille. Beau sujet pour les responsables en entreprise ! Cette marche des pères, qu'elle ait eu lieu à Cotignac, Vézelay, au Mont Saint Michel, Montligeon ou ailleurs, a permis à des milliers de pères de se rencontrer et de partager, entre hommes, ces questions, des éléments de réponse. Ils ont été accompagnés -coachés – dans leur discernement de pères de famille, mais aussi de manageurs, de chefs d'entreprise, de syndicalistes. Le thème de cette année était le retour dans la patrie de ce Joseph avec sa petite famille, après quelques années d'exil. Où est notre patrie? Vraie question ! Nos racines familiales, notre pays : ce sont des réponses possibles et, potentiellement, vraies pour certaines situations particulières.

Lire la suite de l'article

Erik Tegnér : Faire émerger demain un «En Marche de droite»

Erik Tegnér était responsable des “Jeunes avec Calmels”, groupe qu'il a quitté début mai, estimant que LR devrait échanger avec les autres formations de droite, y compris avec des personnalités du FN. Aujourd’hui, il se porte candidat à la présidence des Jeunes Républicains, élection qui aura lieu les 14 et 15 octobre. Extrait de son entretien dans Valeurs Actuelles :

CLiL_3_B_400x400"Je veux porter un message de rupture. Transformer cette élection en référendum «pour ou contre le dialogue entre les droites» car il faut absolument faire sauter les verrous intellectuels qui nous empêchent d’imaginer une véritable alternative à Emmanuel Macron. Le bloc de droite avoisine les 40% mais nous avons une incapacité à faire émerger un socle idéologique clair et unifié en raison des divisions. J’appelle à mon niveau à une révolution conservatrice pour faire émerger demain un «En Marche de droite» capable de battre Emmanuel Macron et d’appliquer au pouvoir une réelle politique de droite. Parallèlement, je souhaite que la droite renoue avec la jeunesse, en faisant du mouvement des Jeunes Républicains une véritable force de frappe, à l’image des «Jusos» en Allemagne ou des jeunes du «Fidesz» en Hongrie.

Pourquoi parlez-vous de «verrou» ? 

Nos aînés n’osent pas et refusent ce dialogue entre les droites alors qu’une large partie de la base le souhaite. Selon un sondage Kantar Sofres-OnePoint de mars 2018, 43% des sympathisants LR plaident pour une alliance avec le Rassemblement national. On voit également qu’il y a des initiatives en ce sens : l’appel d’Angers

Lire la suite de l'article

Le vice-ministre de la Justice de Pologne à la Marche pour la vie avec son fils porteur de la trisomie 21

Lire la suite de l'article

13e Marche pour la vie à Varsovie : «chaque vie est inestimable»

Varsoviemarchevie100618-750x420Ce dimanche 10 juin à Varsovie s’est déroulée la 13ème Marche pour Vie et la Famille rassemblant des milliers de personnes.

L’événement est tellement populaire qu’il se déroule sur un mois dans plus de 150 villes réunissant des dizaines de milliers de personnes, ce même dimanche il y avait des marches dans 65 autres villes de Pologne. Ceci malgré le fait que la législation polonaise compte parmi les plus restrictives d’Europe en matière d’avortement.

Les organisateurs ont lu une chaleureuse lettre de soutien du cardinal archevêque de Varsovie Mgr Kazimierz Nycz à tous les participants et celui-ci a rappelé que «chaque vie est inestimable». Il a attiré l’attention du public sur le fait que chaque vie humaine a une valeur absolue et doit donc être protégée par la loi, dès la conception à la mort naturelle ».

A Varsovie, la marche a commencé à midi en face à la place de l’église de Saint Alexandre les Trois Croix et s’est terminée dans la place des Prêtres où se trouve le monument du Cardinal Stefan Wyszyński (l’église des religieuse de la visitation). Les jeunes de l’orchestre « Pipes and Drums de Czestochowa » ont animé joyeusement le parcours faisant résonner cornemuses et tambours. Les marcheurs ont fait la part belle aux femmes enceintes et aux familles venues avec leurs enfants dans une ambiance joyeuse et festive avec beaucoup de drapeaux, affiches et banderoles. Toutes les catégories sociales étaient représentées y compris des religieuses et prêtres en habits.

Le gouvernement attend au

Lire la suite de l'article

Des “fake news” à la “fake law”, notre marche inexorable vers le totalitarisme !

3874223600Ou : il serait peut-être temps qu'on se réveille, non ?

Il semble que notre vraie droite en reconstruction soit atteinte d’une cécité, ou d’une envie irrépressible de faire la sieste au moment où une des pires « lois », si tant est qu’on puisse donner ce nom aux oukases pseudo-démocratiques ourdis par l’oligarchie en sa version macronienne, soit sur le point d’être générée par cette boite d’enregistrement maléfique qu’est devenu le Parlement « français ».

Pour ceux qui s’intéressent d’un peu près au sujet, il apparait pourtant clairement que la « loi » sur les « fake news » est en soi une désinformation à part entière, et un outil de manipulation des masses. Les circonstances la rendaient inévitable : l’oligarchie se rend bien compte que depuis quelques années, elle perd régulièrement des « parts de cerveau » dans l’opinion publique, sensée être en même temps le peuple souverain.

À vrai dire, si la Russie inquiète l’Occupant (les attendus de cette loi et les dispositifs opérationnels qui l’accompagneront, sont presque exclusivement tournés vers ce pays), ce n’est pas tant parce qu’elle serait activement hostile vis-à-vis de la France, mais pour une raison fondamentale de philosophie politique et de vision du monde. La Russie est en effet porteuse d’un modèle alternatif au Grand Tout mondialiste dans lequel cet Occupant veut nous faire disparaitre, qui rejoint pour partie celui que notre droite catholique et française toujours, en son aile marchante renaissante, s’efforce d’exprimer dans une approche renouvelée. C’est donc bien la remise en cause de la « totale démocratie » libérale-libertaire

Lire la suite de l'article

Le halal, un marché à 5,5 milliards d’euros

16532523L'Obs a enquêté sur le financement de l'islam en France, notamment via le halal. En France, seules trois mosquées – celles de Paris, d'Evry et de Lyon – sont habilitées à vendre des cartes de sacrificateur (environ 800) à des employés d'abattoir spécialement formés. En 2016, la grande mosquée de Paris disait en avoir distribué pour 48 000 euros, celle d'Evry pour 300 000 euros. Le nombre de cartes attribuées par mosquée étant à peu près identique, l'écart constaté dans le gain réalisé est difficilement explicable…

Lire la suite de l'article