Archives par étiquette : malgré

L’ONU sait que la plus grande partie du territoire syrien est sûre, mais malgré cela, elle ne souhaite pas le retour des déplacés

Unknown-8A la veille des élections législatives, le président libanais Michel Aoun a accordé un entretien à la BBC Arabic dans lequel il a évoqué le quasi-million de réfugiés syriens au Liban inscrits auprès de l'ONU :

"nous ne faisons pas pression sur les déplacés pour qu'ils quittent le Liban. Mais en même temps, nous n'acceptons pas qu'on mette des obstacles devant ceux qui désirent rentrer et qu'on fasse pression sur eux pour qu'ils restent chez nous. Nous nous interrogeons sur les intentions de ceux qui sont derrière le maintien des déplacés (syriens) au Liban. L'ONU sait très bien que la plus grande partie du territoire syrien est désormais sûre, mais malgré cela, elle ne souhaite pas le retour des déplacés".

Le Liban accueille près d'un million de réfugiés syriens enregistrés auprès de l'ONU. Le pays a officiellement rejeté le communiqué relatif de la conférence internationale d'aide aux réfugiés syriens, tenue à Bruxelles les 24 et 25 avril, et qui estimait qu'une solution politique en Syrie devait précéder leur retour dans leur pays. M. Aoun avait affirmé que le Liban réclamait "un retour sécurisé des déplacés, notamment dans les régions stables" tenues par le régime syrien, alors que la communauté internationale estime un tel retour prématuré.

Lire la suite de l'article

Malgré la neige les Sentinelles veillent à Montpellier

Malgré la neige et la bourrasque peu habituelles à Montpellier, des braves Sentinelles ont tenu à interpeller le gouvernement en marche et les passants le mardi 6 février soir devant la Préfecture afin de dénoncer les projets de la PMA Sans Père dans les cartons de la loi bioéthique soi disant débattue.

MPL 06 02 2018

Il est des principes non négociables et garantir à un enfant le droit d'avoir un père et une mère tant au niveau de la conception que de l'éducation en fait partie. Ce type d'action digne et symbolique sera reconduit régulièrement. Ne Rien Lâcher reste plus que jamais d'actualité.

Lire la suite de l'article

Malgré une baisse en Europe, les catholiques ont augmenté de 12 millions dans le monde

Lu sur I.Media :

"A l’occasion de la Journée missionnaire mondiale, qui aura lieu le 22 octobre prochain, l’agence Fides a présenté le 20 octobre 2017 au Vatican son état statistique de l’Eglise dans le monde pour l’année écoulée. Le nombre de catholiques a augmenté de 12,5 millions, malgré une baisse en Europe et un tassement du nombre de religieux."

Lire la suite de l'article

Repentance à tout prix : et si le 17 octobre 1961, malgré la reconnaissance officielle d’Hollande, il s’agissait d’un « massacre » sans cadavres?

Intéressant : 

"Comme chaque année à la date anniversaire de la manifestation du 17 octobre 1961 à Paris, communistes et socialistes, amis du FLN et militants « anticolonialistes » (sic), vont commémorer un « massacre » qui aurait été perpétré par la police française. Ils se réuniront ensuite sur le Pont Saint-Michel d’où, toujours selon  eux, des dizaines, voire des centaines d’Algériens auraient été précipités dans la Seine.

Le seul problème, mais il est de taille, est que ce « massacre » n’a pas eu lieu… Quant aux noyades, à l’exception de celles pratiquées par le FLN sur les membres du MNA ou sur les Harkis, elles n’ont pas davantage existé…car nous sommes en réalité en présence d’un montage.

Démonstration :

1) Le 18 octobre 1961 au matin, le bilan de la manifestation de la veille parvient à Maurice Legay, directeur général de la police parisienne. Il est de 3 morts. Nous voilà donc loin des dizaines, voire des centaines de morts et de noyés avancés par certains.

2) Or, deux de ces trois morts, à savoir Abdelkader Déroués et Lamara Achenoune n’ont aucun lien avec la « répression » du 17 octobre puisqu’ils ont été tués, non pas à coups de matraque, mais par balle, non pas dans le centre de Paris, mais à Puteaux, donc loin de la manifestation. De plus, le second a été préalablement étranglé…

3) Un mort, un seul, a tout de même été relevé dans le périmètre de la manifestation et il ne s’agit pas d’un Algérien, mais d’un Français « de souche » nommé

Lire la suite de l'article

Malgré une baisse, le Canard est en bonne santé

De Marc Baudriller :

Capture d’écran 2017-09-08 à 08.28.50"Moins de 2 millions d'euros de bénéfice en 2016 (1,92 million précisément), soit 334.000 euros de moins que l'an dernier: Le Canard enchaîné fléchit mais sa situation reste fort enviable par une large majorité de la presse de France. L'hebdomadaire satirique, farouchement indépendant de tout actionnaire, a en effet reversé cette somme à son confortable trésor de guerre. La trésorerie du titre qui affiche 22,7 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2016 pèse aujourd'hui 125,3 millions d'euros. Ainsi, Le Canard pourrait vivre pendant plus de cinq ans sans la moindre ressource, en offrant ses exemplaires au public. Un exploit évidemment unique en France.

A l'origine de ce relatif creux de vague, la diffusion payée du Canard, qui n'accepte aucun revenu de la publicité et vit donc exclusivement de ses ventes, enregistre une baisse de 8,6% en 2016, à 358.347 exemplaires, indique le Palmipède. Les Dossiers du Canard chutent eux de 10,5% à 59.274 exemplaires de moyenne. Mais ce coup de fatigue pourrait être de courte durée car les ventes rebondissent de 24% sur les sept premiers mois de l'année, " grâce à la campagne présidentielle et aux fillonneries ", indique l'hebdomadaire.

L'avenir dépend largement d'Emmanuel Macron et de ses ministres. Vendu essentiellement au numéro (près de 270.000 exemplaires à ajouter aux 72.300 abonnements), Le Canard résiste vaillamment jusqu'ici à la raréfaction des marchands de journaux dans l'Hexagone mais se pose la question d'une diffusion via le numérique pour une partie de ses exemplaires, comme l'indique

Lire la suite de l'article

Malgré Macron, les Sentinelles toujours debout

Même à Montpellier où des "Sentinelles" ont rappelé le 10 mai 2017 soir devant la Préfecture que l'esclavage qui avait été aboli en 1948 reste une triste réalité contemporaine avec la Gestation Pour Autrui (GPA), pratiquée, tolérée ou facilitée avec la circulaire Taubira de 2013. La repentance a des limites et la cohérence serait d'abolir la GPA sous toute ses formes.

MPL 2 10 05 17 (1)

MPL 2 10 05 17 (2)

Lire la suite de l'article

Normandie : malgré l’égorgement d’un prêtre la justice reste irresponsable

Images-8Le parquet antiterroriste a fait appel de la décision d’un juge des libertés et de la détention de laisser en liberté, sous contrôle judiciaire, deux frères originaires du Calvados, mis en examen et placé sous contrôle judiciaire en décembre 2015 pour un séjour en Syrie qui se serait déroulé en 2014. Les deux frères n’avaient pas respecté les modalités de ce contrôle. Mercredi dernier, les policiers du Raid et de la DGSI, sont donc allés les interpeller. Ramenés devant le juge d’instruction, celui-ci demande leur placement en détention, car ils sont « signalés comme dangereux et proche de la mouvance radicale », et il précise que les deux frères avaient organisé une soirée d’hommage à un jihadiste français mort en Irak.

Une détention qui ne se justifie pas selon juge des libertés et de la détention. Ce magistrat a décidé de renouveler le placement sous contrôle judiciaire. Le parquet a fait appel.

Rappelons qu'Adel Kermiche, l’un des auteurs de l'égorgement du père Hamel à Saint-Étienne-du-Rouvray, était lui aussi assigné à résidence avec bracelet électronique.

La mise en examen du juge des libertés pour complicité de terrorisme, c'est pour bientôt ?

Lire la suite de l'article

Malgré l’annulation, les motards sont venus à Porcaro pour la Madone

Porcaro est le village des motards, où ils viennent assister aux cérémonies religieuses ou se retrouver entre passionnés. Porcaro a connu un balai incessant de motards. Tous viennent pour la 38e Madone des motards, bien que la manifestation ait été annulée par la préfecture du Morbihan pour des raisons de sécurité. Cela ne fait pas reculer les motards :

« À peine la moto sur sa béquille, le casque tout juste ôté, j’apprends, comme mes potes, que toutes les cérémonies de la Madone sont annulées et surtout la bénédiction ».

« Nous n’allons pas repartir et faire bénir sur nos machines ».

« Moi, cela fait trente ans que je viens et cette interdiction ne changera rien. Je repartirais après la bénédiction du prêtre ».

"C'est nul, cette interdiction de dernière minute est incompréhensible. À travers cette décision tous les motards sont visés croyants ou non croyants. Il y avait autant de danger au Festival Interceltique de Lorient. Autant tout interdire ! ».

L'abbé signale :

« Je peux les comprendre. Mais hélas, je confirme qu’il n’y aura pas un lieu commun pour la bénédiction. Avec mes amis prêtres, nous irons à la rencontre des motards sur leurs lieux de regroupement et d’hébergement ».

La traditionnelle procession aux flambeaux a été remplacée par une veillée dans l'église.

« Pour nous, motards, la solidarité n’est pas un vain mot. La Madone c’est notre pèlerinage », glisse Françoise, de Paris.

Lire la suite de l'article

Malgré l’horreur, la France doit poursuivre son action contre DAECH

Communiqué de l'Oeuvre d'Orient :

"Après le deuil national faisant suite à l’attentat terroriste commis à Nice le 14 juillet dernier, les attentats qui ont frappé l’Allemagne et aujourd’hui la tuerie de l’église St Etienne du Rouvray, L'Œuvre d'Orient tient à manifester toute sa compassion et sa solidarité avec les familles tellement éprouvées.

Malgré la douleur et l’horreur de ces crimes, il est nécessaire de rappeler que la neutralisation de l’organisation appelée DAECH n’a jamais été aussi urgente.

Nous redisons notre incompréhension que la frontière turco-syrienne ne soit pas réellement fermée.

Nous redisons notre incompréhension que DAECH dispose encore de moyens de communication (réseaux téléphoniques et internet)

Nous redisons notre incompréhension que la plaine de Ninive (Irak), c’est-à-dire la rive gauche du Tigre, ne soit toujours pas libérée poussant les populations chassées – chrétiennes et yézidies – au découragement.

Nous nous inquiétons  que certaines voix commencent à mettre en doute l’intérêt de l’action de la France en Syrie et en Irak. La neutralisation du pseudo Etat- Islamique ne règlerait pas tout mais affaiblirait considérablement la menace terroriste dans notre pays.

Face à cette situation, nous appelons tous les responsables religieux, tous les croyants et non-croyants, à être des agents propagateurs de Paix et d’Unité."

Lire la suite de l'article

Malgré tout ce qu’il a obtenu, le lobby LGBT pourrait-il se détourner d’Hollande ?

Le lobby LGBT n'est jamais content. L’ouverture sous condition du don du sang aux personnes homosexuelles et l’abrogation de la circulaire anti-PMA ne semblent pas suffire à regagner ce micro-électorat hystérique. La vice-présidente de SOS Homophobie, Virginie Combes, est sceptique :

« Je dois avouer que je me suis interrogée sur le timing de ces annonces ».

Pour Alexandre Eyries, chercheur en communication politique à l’université de Nice : 

« Hollande est dans une logique de promesses pré-électorales. La communauté LGBT a plutôt tendance à voter à gauche, et là elle risque de faire pencher la balance à droite, alors il lâche du lest. »

Pas sûr que l’opération fonctionne. Toutefois, on ne voit pas ce micro-lobby appeler à voter à droite (que les candidats dits de droite ne se fassent pas d'illusion…). Alexandre Eyries poursuit :

« Sa communication a été désastreuse envers les personnes lesbiennes, gay, bi, transgenre, pendant toute la durée de son mandat. Le risque est fort qu’elles se sentent flouées une nouvelle fois. Ce que fait François Hollande, c’est de la drague maladroite, en écrasant les pieds de la personne avec qui il danse ».

Virginie Combes n'est pas satisfaite :

« Son bilan n’est pas totalement positif. Il doit aller plus loin sur la formation des fonctionnaires contre l’homophobie et l’extension de la PMA, comme promis. » « Le quinquennat n’est pas fini, nous avons toujours quelques revendications »

Marie-Josèphe Devillers, coprésidente de la Coordination lesbienne en France, ajoute :

« L’accès à la PMA pour les couples de lesbiennes relève encore d’une vision que nous jugeons trop restrictive

Lire la suite de l'article

Patrick Balkany investi par les Républicains malgré ses quatre mises en examen

C'est sans doute cela les "valeurs républicaines" :

"La commission nationale d'investiture du parti a décidé mardi des tête de liste pour les prochaines élections législatives, qui auront lieu dans la foulée de la présidentielle de mai 2017. Comme il est de coutume, les candidats sortant qui souhaitaient se représenter ont tous été réinvestis par le parti. Une règle dont a bénéficié Patrick Balkany malgré ses quatre mises en examen pour fraude fiscale, corruption passive, blanchiment de fraude fiscale et déclarations mensongères."

Encore plus fort :

"Patrick Balkany devra en revanche bientôt faire un choix. Avec la loi sur le cumul des mandats, l'édile devra choisir entre sa fonction de maire, et celle de député. Une décision qui devrait être facile: les époux Balkany ont déjà tout prévu. C'est Isabelle Balkany qui devrait reprendre Levallois en main en cas de démission.

Un espoir subsiste toutefois pour Patrick Balkany, qui règne sur Levallois depuis 15 ans. S'il était élu, son ami Nicolas Sarkozy a promis qu'il mettrait fin au non-cumul des mandats. De quoi rassurer le député sur son avenir politique dans les Hauts-de-Seine."

Lire la suite de l'article

GPA : malgré de belles déclamations contre l’esclavagisme reproductif, l’hypocrisie politicienne l’a emporté

Le député LR Yannick Moreau dénonce :

"Mardi 21 juin, j’ai voté en faveur des deux propositions de loi de mes collègues Valérie Boyer et Philippe Gosselin dont l’objet était de renforcer les sanctions contre le recours aux « mères porteuses » qui contourne notre droit actuel dépassé par l’évolution des techniques et de constitutionnaliser le principe « d'indisponibilité du corps humain ».

Ces deux propositions de Lois, dont je suis cosignataire, avaient été présentées en Commission des Lois puis en séance publique jeudi dernier. J’étais présent lors de ces deux sessions et suis intervenu pour les défendre.

Malgré de belles déclamations contre l’esclavagisme reproductif, l’hypocrisie politicienne l’a emporté. Après avoir déserté les débats, les socialistes ont fui leurs responsabilités en abandonnant les femmes exploitées.

Alors qu'en théorie, la loi française interdit le recours aux mères porteuses, en pratique le gouvernement et la jurisprudence reconnaissent les effets de GPA conclues à l'étranger, alors même que le Conseil Constitutionnel les caractérise comme des "fraudes à la loi" manifestes. Les arguties et les diversions ne sont pas à la hauteur de notre responsabilité de législateur.

La France doit lutter par tous les moyens contre la GPA, promouvoir la dignité et le respect de toutes les femmes. Nous ne pouvons pas transiger avec le principe d'indisponibilité du corps humain, principe cardinal de la protection de la dignité humaine.

Manuel VALLS n’a pas tenu ses engagements d'octobre 2014 sur la promotion d'une initiative internationale de lutte contre la GPA. Le Premier ministre n’a pas, sur le territoire

Lire la suite de l'article