Archives par étiquette : maire

Un maire de Sicile : «Nous sommes envahis, submergés»

Dans les montagnes des Nébrodes, au nord de la Sicile, la crise migratoire inquiète la population et ses édiles. «Nous sommes envahis, submergés», s’est écrié Vincenzo Lionetto Civa, maire de Castell’Umberto, petite ville de 3 200 habitants, à la tête d’une fronde de 45 édiles siciliens. C’est l’affectation d’un hôtel vacant de la localité à l’hébergement de migrants qui a mis le feu aux poudres. Ce 17 juillet, le maire s’est opposé à l’installation d’un groupe électrogène pour alimenter les migrants en électricité, mettant en avant des problèmes de sécurité.

Lire la suite de l'article

Le maire PS de Carpentras condamné pour violences conjugales

Communiqué de Hervé de Lépinau, représentant du groupe FN/RBM au conseil municipal de Carpentras et à la COVE :

Unknown-5« Le maire de Carpentras et président de la COVE a vu sa peine pour des faits de violences conjugales considérablement alourdie en appel. La Cour a ajouté aux 8 mois de prison avec sursis une peine complémentaire de privation des droits civils, civiques et de famille pendant 5 ans. La juridiction a semble-t-il considéré que la gravité des faits de violences commis par l’édile dans un cadre privé au préjudice de sa compagne sont incompatibles avec l’exercice de mandats publics qui requièrent de l’élu probité et honorabilité.

Francis Adolphe a annoncé qu’il va former un pourvoi contre cet arrêt : c’est son droit. Il n’en demeure pas moins que le caractère factuel de sa responsabilité pénale est acquis, la Cour de Cassation n’étant que le juge du droit. La décence exige à présent qu’il démissionne de ses mandats, lesquels sont incompatibles avec l’indignité de son comportement. Nous attendons une réaction des membres de sa majorité municipale mais aussi de la COVE, et en particulier des femmes qui siègent dans ces assemblées. Qu’en pense également la Secrétaire d’Etat Brune Poirson qu’il a activement soutenue pendant la campagne des législatives, sans que celle-ci ne trouve quoique ce soit à redire ? Mais encore le président de l’association Rhéso, spécialisée dans l’accueil des femmes battues, soutien inconditionnel du maire et de la candidate d’EnMarche ? Face à cet évènement grave qui affecte

Lire la suite de l'article

Un agriculteur poignardé par “un fiché S” : le maire s’étonne du silence

Dans un courrier adressé au ministre de l'Intérieur, le maire de Laroque-Timbaut dans le Lot-et-Garonne s'étonne du peu de retentissement de l'agression d'un agriculteur par un individu fiché S et assigné à résidence, pour laquelle le parquet n'a pas retenu de qualification terroriste. L'élu LR s'étonne du peu de mobilisation des services de l'Etat autour de cette agression qui choque le monde agricole.

«S'ils avaient été journalistes, on en parlerait pendant des mois en hurlant à l'atteinte à la liberté d'expression… S'ils étaient politiques, on en parlerait pendant des mois en hurlant à l'atteinte à la démocratie. Là, ce ne sont que des agriculteurs, et personne n'en parle…».

Le 18 juin dernier un peu avant 21 heures, deux agriculteurs moissonnaient un champ. Kader passe en scooter le long de la route qui borde le champ, suivi d'un de ses amis en voiture. Les deux individus s'arrêtent, et Kader se dirige vers le tracteur qu'il stoppe en se postant devant. S'ensuit une altercation verbale qui va dégénérer et dont l'origine n'est pas établie. L'agresseur retourne vers les véhicules, s'empare d'un couteau de type Opinel avec une lame de 30 cm, et porte des coups contre l'agriculteur le plus âgé. Celui-ci reçoit une entaille à l'épaule, qui lui sectionne le triceps, selon le rapport d'enquête. L'avocat indique :

«Mon client a reçu des coups qui visaient à le tuer ; s'il n'avait pas été aussi robuste, il ne serait peu-être plus là». «Les faits sont extrêmement graves, tout comme le

Lire la suite de l'article

Jacques Bompard restera maire d’Orange

Selon Minute :

Unknown-10"Jacques Bompard restera-t-il député ? La réponse est non et c’est une question de semaines. A la tête de la ville d’Orange depuis 1995, il n’a pas envie, mais alors pas du tout, de quitter sa mairie… Dans une courte vidéo postée sur le site de« La Provence », il affirme : « Je me suis engagé auprès des Orangeois à rester auprès d’eux, donc je reste auprès d’eux. »

Pour conserver son fauteuil de maire, tout en laissant son siège de député à sa suppléante, Marie-France Lohro, Jacques Bompard a trouvé une faille dans la loi sur le non-cumul des mandats. Il l’explique d’ailleurs très clairement à « La Provence ». Selon la loi, c’est le dernier mandat qui prévaut sur les autres. Elu député le 18 juin, Jacques Bompard sera donc démissionné automatiquement de son poste de maire le 18 juillet prochain, ce qui le laissera conseiller municipal de base, sans responsabilité ni indemnité. Dans ce cas, un conseil municipal devra être convoqué pour élire un nouveau maire. Et le tour de passe-passe est là. Lors de ce conseil municipal, Jacques Bompard pourra alors être réélu maire. Résultat : son mandat le plus ancien sera celui de… député ! Et comme le prévoit la loi, sa suppléante pourra donc siéger à l’Assemblée, sans nouvelle élection.

Encore une fois, ce n’est pas nous qui le disons, mais Jacques Bompard lui-même, dans cette fameuse vidéo. Légal ? Sans aucun doute. Moral vis-à-vis des électeurs ? Beaucoup moins

Lire la suite de l'article

Le Havre, dont Édouard Philippe est le maire, devrait accueillir la première école confessionnelle musulmane de Normandie

Lu dans Valeurs Actuelles :

4199 IMAM Aami Hassen"À la recherche d’un terrain où construire l’établissement, la communauté musulmane du département a multiplié les contacts avec les élus du Havre, pour finalement obtenir de s’installer en lieu et place du presbytère de l’église Saint-Jean-Baptiste, rue Théophile-Gautier. La croix ornant l’édifice a d’ores et déjà été retirée et les travaux viennent tout juste de démarrer.

Pour les financer, l’association en charge du projet peut compter sur l’appel aux dons des fidèles lancé par Aami Hassen (photo). Cet imam, dont la mosquée, à Aubervilliers, est connue pour être fréquentée par des groupes salafistes, a également créé la controverse pour ses positions à l’égard des mariages forcés. Menacé d’expulsion en 2013 par Manuel Valls pour avoir tenu des propos homophobes, il prêche toujours à Aubervilliers. Soutenu par la Mairie du Havre, son projet éducatif est d’offrir « le meilleur bagage, à travers une éducation complète alliant les apprentissages définis par le socle commun de compétences à ceux de l’islam »."

Qu'en dit Edouard Philippe, notre nouveau Premier ministre ?

Lire la suite de l'article

Législatives : Bruno Le Maire prêt à rejoindre Macron

Unknown-19Le président n'est pas encore élu que déjà, les gauchistes égarés depuis trop longtemps à droite songent à rejoindre la gauche macroniste. L'ancien candidat à la primaire de la droite et du centre pourrait se présenter aux législatives sous l'étiquette LR-Majorité présidentielle. Le député de l'Eure hésiterait à s'allier avec la majorité présidentielle d'Emmanuel Macron pour le scrutin législatif.

"Je ferai des choix politiques dans les jours à venir, et le test de ces choix, ce sera le vote de ma circonscription". "Est-ce que ce sera sous l'étiquette LR-Majorité présidentielle ou LR tout court? Nous verrons."

"Trahison de quoi? De mes idées ? il y a des nuances, oui. Des incompatibilités, non". "Trahison de ma famille politique? Quelle famille politique? Ceux qui travaillent avec Sens commun, la droite libérale, les Européens ou les souverainistes? Trahison de mes électeurs? Non. Parce que c'est eux qui décideront".

Nous prendrons un malin plaisir à appeler à voter contre lui.

Lire la suite de l'article

Le maire LR de Wissous votera Marine Le Pen

Lu ici :

"Il ne votera pas Emmanuel Macron au deuxième tour de la présidentielle. Ce mardi, Richard Trinquier s’est exprimé à propos du scrutin sur sa page Facebook. Le maire (LR) de Wissous (7600 habitants) a précisé :

« Je ne m’abstiendrai pas non plus, je ne voterai pas blanc non plus, je voterai pour la France. »

Lire la suite de l'article

Le grand bal des hypocrites : Bruno Le Maire votera François Fillon

L'imposture Emmanuel Macron devenant chaque jour plus évidente, les poules rentrent au bercail :

"Alors qu'il était l'un des premiers début mars à avoir quitté l'équipe de campagne du candidat Les Républicains après sa mise en examen, l'ancien rival de l'ex-Premier ministre se souvient soudain de son engagement de voter François Fillon quoi qu'il arrive. "J’ai pris un engagement au cours de la primaire: voter pour le vainqueur. Je tiendrai cet engagement le 23 avril", déclare Bruno Le Maire, ce samedi 8 avril, dans une interview accordée à Paris-Normandie, relayée notamment par Le Monde au lendemain des messages de soutien de Nicolas Sarkozy et Alain Juppé. Le retournement de veste est total. Dans la bouche de Bruno Le Maire, François Fillon est passé du candidat qui a perdu toute crédibilité à celui qui est le "mieux à même de redresser la France". "Dans la situation de grande confusion politique où nous sommes, je pense que les Français, plus que jamais, ont besoin de responsables politiques qui font ce qu’ils ont promis de faire", explique celui qui demande que le programme de son candidat "ne soit surtout pas être édulcoré". Car, désormais, il se dit convaincu que François Fillon peut se qualifier au second tour."

Lire la suite de l'article

Anne Hidalgo rencontre le maire de Séoul pour parler…

Le maire de Paris se vante dans un tweet :

Paris, c'est aussi son camp de migrants :

Capture d’écran 2017-03-30 à 08.01.45

Ses émeutiers (hier, les Chinois place de l'Hôtel de Ville) :

Sa salle de shoot (et ses riverains excédés) :

6751854_46c30b9c-05b0-11e7-b918-9fb5af5a8912-1_1000x625

Lire la suite de l'article

Le maire de Chalon interdit un salon communautariste

Gilles Platret explique :

Le-flyer-de-l-organisation-1490352765"Une association chalonnaise, nouvellement créée, a sollicité auprès du service municipal de la Vie associative la mise à disposition gracieuse d'une salle pour organiser un "salon artisanal". Cette demande ne présentant, telle qu'elle avait été formulée, aucune difficulté particulière, la Ville de Chalon l'a acceptée.

Or, nous venons d'apprendre que des prospectus circulaient pour faire la promotion de cet événement, non pas en tant que simple "salon artisanal", mais comme "1er salon de la femme orientale et de l'artisanat" ! L'argument porté sur ce prospectus réduit la femme « orientale » (une contorsion linguistique pour désigner clairement la femme musulmane) dans son rôle "de maîtresse de maison, de femme au foyer et de femme responsable de l'éducation de ses enfants dans la transmission d'un savoir faire traditionnel".

Qui plus est, la première journée de cette manifestation est annoncée comme exclusivement réservée aux femmes, aux filles et aux garçons de moins de 10 ans !

En ne parlant que "d'artisanat" à notre service de la Vie associative et en nous cachant qu'elle organisait en réalité un événement communautariste, cette association a délibérément menti à la collectivité.  Qui plus est, elle foule aux pieds la mixité et promeut une vision de la femme qui l'installe dans un enfermement domestique inacceptable dans la République française.

Dans ces conditions, j'interdis immédiatement l'organisation de ce salon en retirant la salle concernée à cette association. Pour prendre les devants et éviter que se reproduisent de tels incidents sur le territoire

Lire la suite de l'article

Le maire de la ville de Charvieu-Chavagneux (38) a suspendu les cours d’arabe et de turc

Monsieur Gérard Dezempte, Maire de Charvieu-Chavagneux en Isère (38) a suspendu les Enseignements de Langues et Cultures d'Origine (ELCO). En effet, il a été décidé de suspendre les cours de turc et d'arabe qui se déroulaient dans l'une des écoles de la commune.

Voici la lettre réponse adressée à Madame l'Inspectrice d'Académie.

ELCO 1 ELCO 2
ELCO 3

Lire la suite de l'article