Archives par étiquette : l’islam.

L’islam est multiple, mais il y a aussi une forme d’unité idéologique de l’islam

Odon Lafontaine, spécialiste de l'islam (lire Le Grand secret de l'islam), a été longuement interrogé par Franck Abed. Extrait :

6a00d83451619c69e201b8d17ef98d970c"En Europe, beaucoup ont tendance à parler de l’islam comme si celui-ci n’était formé que d’un bloc, alors qu’en réalité il est multiple (chiisme et sunnisme, dont les différentes écoles juridiques de ce dernier, nouveaux courants réformistes, traditionnalistes, salafistes, « islam des lumières », soufisme etc.). D’où vient cette simplification outrancière ? De fait, ne participe-t-elle pas à une méconnaissance de l’islam ou des islams ? Concrètement, comment appréhender ou combattre un phénomène méconnu voire inconnu ?

C’est là un des sujets traités au fond dans mon dernier livre, La Laïcité, mère porteuse de l’islam ? (3). J’y renvoie les lecteurs pour des explications complètes.

Très grossièrement on pourrait penser que les flux d’immigration musulmane ayant été à peu près homogènes jusqu’à présent, cela a pu nourrir cette idée chez certains Occidentaux d’un islam unifié. Forcément, les Français n’ont vu principalement de l’islam que celui des Maghrébins malékites de leurs colonies d’Afrique du Nord, les Allemands celui des Turcs hanafites et les Anglais celui des Indo-Pakistanais, Egyptiens et Irakiens, hanafites également. Les vagues plus récentes d’immigration montrent cependant combien l’islam est beaucoup plus divers que cela.

On pourrait aussi identifier certains facteurs identitaires et historiques chez les Européens qui leur ont fait voir l’islam comme un bloc unifié. L’identité européenne s’est en partie construite par son opposition aux musulmans et à l’islam : l’opposition doctrinale et totale entre islam et christianisme

Lire la suite de l'article

Frédéric Saint-Clair : La droite face à l’Islam

Analyste en stratégie et en communication politique, ancien chargé de mission du 1er ministre Dominique de Villepin, Fréderic Saint-Clair se fonde sur la "perspective civilisationnelle" de Samuel Huntington pour affirmer que seule une droite conservatrice (qui reste à construire) peut répondre à l’Islam et au problème culturel qui en découle. L’ouvrage, brillant, ne laissera pas le lecteur indifférent. L’ouvrage, pas plus que l’entretien.

Lire la suite de l'article

La Mecque que décrit l’islam est une imposture aujourd’hui démontrée

Dan Gibson, historien canadien spécialiste des Nabatéens, affirme d'après ses recherches que les musulmans prieraient en fait dans la mauvaise direction. Selon lui, la ville des origines de l'islam ne serait pas La Mecque mais Pétra, en Jordanie.

Il a détaillé ses recherches dans ses livres ("Quranic Geography," , Independent Scholar's Press, 2011 et "Early Islamic Qiblas: A survey of mosques built between 1AH/622 C.E. and 263 AH/876 C.E"., Independent Scholar's Press, 2017). Il propose avec le documentaire "La Ville Sacrée" une présentation de certains arguments en faveur de sa thèse : archéologie, photographie satellite, manuscrits anciens…

Lire la suite de l'article

A travers la presse, les réalités de l’islam

De La Petite feuille verte :

Capture d’écran 2018-06-25 à 19.57.19"Les événements de ces derniers mois ont hélas placé dans une actualité quasi-permanente les questions que pose à notre société la présence d’un islam conquérant. Ils ont provoqué de multiples réactions auxquelles la presse -et c’est un fait nouveau- a enfin donné l’écho qu’elles méritent. Aussi nous a-t-il paru intéressant de consacrer une Petite Feuille Verte à en recenser certains éléments significatifs. Vous verrez en la lisant que d’autres que nous, spécialistes reconnus de l’islam, développent des thèmes qui recoupent et rejoignent l’œuvre d’information pédagogique que mène Clarifier. Vous y puiserez des arguments convaincants pour vous et votre entourage, exprimés en termes différents mais en pleine cohérence avec ce que nous nous efforçons de faire.

Lorsque l’opportunité s’en présentera, nous renouvellerons cet « A travers la presse ».

La multiplication des attentats commis au cri de « Allah akbar » comme de ceux qui ont été déjoués, la lassitude suscitée par la ritournelle obligée du « pas d’amalgame », le choc provoqué dans l’opinion par le sacrifice du Colonel Beltrame semblent avoir levé une partie du couvercle, imposé par la « bien-pensance», qui empêchait d’aborder en vérité les questions que pose l’Islam à notre société.

La tribune « Non au séparatisme islamique » de plus d’une centaine d’intellectuels, publiée dans « Le Figaro » du 20 mars  dénonçant « un apartheid d’un nouveau genre proposé à la France » par « le totalitarisme islamiste », et celle signée par 300 personnalités dans « Le Parisien » du 22 avril pour

Lire la suite de l'article

Allahicité : Le Ministère de l’Intérieur lance les assises territoriales de l’islam de France

Juste après avoir annoncé l'arrestation de 10 individus soupçonnés de vouloir s'en prendre à des musulmans sans être passés à l'action (ce qui nous permet de dire que le gouvernement doit donc pouvoir interpeller les fichés S…), le ministère de l'Intérieur a reçu le CFCM "pour faire le point sur l’avancement des chantiers de l’islam de France".

Gérard Collomb a décidé du lancement d’assises territoriales de l’islam de France, en vue de permettre une grande concertation associant les acteurs de terrain dans chaque département, que les préfets ont la charge d’organiser d’ici au 15 septembre. Seront abordés les thèmes de la représentation institutionnelle de l’islam de France, de la gouvernance des mosquées, du financement et de la formation des imams. Leur composition devra permettre de représenter toute la diversité des musulmans français, un doux rêve, étant donné que les musulmans algériens, marocains, turcs, …, sont en concurrence permanente.

Capture d’écran 2018-06-25 à 22.07.19

Lire la suite de l'article

Scandale financier : les porteurs de valises font leur retour pour inonder l’islam en France

Enquête de Valeurs Actuelles sur l'opacité totale autour des financements étrangers des moquées installées en France : 

"Blois, Nice, Bordeaux, Evry, Givors, Asnières,Thonon-les-Bains, Marseille, Le Kremlin-Bicêtre, Mantes-la-Jolie… Une quinzaine de mosquées sont concernées par des soupçons autour des dons qu’elles récoltent. Le numéro de L’Obs du 31 mai rapporte dans son enquête deux problèmes majeurs. Premièrement, une part des dons récoltés par l’Islam auprès de ses fidèles est détournée, ou alors disparaît tout simplement.

Deuxièmement, la religion reçoit des sommes faramineuses de la part de particuliers étrangers, des flux d’argents impossibles à tracer. Et les mosquées se gardent bien de déclarer leurs comptes.

La religion musulmane récolte beaucoup d’argent auprès de ses fidèlesL’Obs estime que le montant global des dons oscille entre 300 et 400 millions d’euros. Les exemples de potentiels détournements de fonds se multiplient, et les pouvoirs publics sont bien silencieux sur ces affaires. Peu d’enquêtes, peu de poursuites, peu d’échos médiatiques. " (suite).

Lire la suite de l'article

Education nationale : un guide sur la laïcité qui omet l’islam

Capture d’écran 2018-05-30 à 21.52.04Le ministère de l'Éducation nationale va envoyer aux chefs d'établissement et enseignants un guide de conduite à tenir sur les questions de laïcité. Ce guide de plus de 80 pages remplace le livret élaboré du temps de Najat Vallaud-Belkacem, qui en comptait 33. Il s'agit de donner des outils aux personnels de l'Éducation nationale pour que l'ensemble des établissements scolaires «reste à l'abri de toute manifestation de propagande».

Chaque fiche présente la situation, les principes juridiques, des exemples et des conseils d'action. Celle sur le port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse rappelle par exemple que pour le Conseil d'État, le port d'un sous-turban sikh par un élève peut être considéré comme une manifestation ostensible de son appartenance religieuse, tout comme le port d'un bandana par une jeune femme qui refuserait systématiquement de l'enlever. Et le port du voile islamique.

Le vade-mecum s'intéresse aussi au cas des agents de l'Éducation nationale qui refusent de serrer la main d'un collègue ou d'un usager sous prétexte qu'il s'agit d'une femme…

Concernant Noël, l'installation d'une crèche n'est pas possible, mais le sapin peut être installé à condition qu'il ne revête aucun caractère cultuel dans sa présentation ou dans sa décoration.

Et pour l'islam ? Silence.

Lire la suite de l'article

Joseph Fadelle, converti de l’islam au Christ : “La plupart des musulmans ignorent le Coran”

Joseph Fadelle, irakien réfugié en France après avoir été persécuté en Irak pour s'être converti au catholicisme (prison, torture, victime de tirs par son propre frère!) exhorte à sensibiliser les musulmans aux danger du Coran, livre de haine dont Dieu ne saurait être l'auteur. Il témoigne lors du forum sur l'évangélisation des musulmans Jésus, le Messie :

Lire la suite de l'article

Manifeste contre les nouveaux collabos de l’islam

Manifeste en ligne ici :

Images-11"Le 21 avril 2018, des collabos français de l’islam ont cru bon de signer un « manifeste contre le nouvel antisémitisme », prétendant dénoncer une dérive de l’islam. Pourtant, ces mêmes personnalités, depuis des décennies, pour leur immense majorité, ont contribué massivement à islamiser la France tout en diabolisant les patriotes qui s’y opposaient.

Philippe Val, sous l’égide duquel ce manifeste est rédigé, voulait même interdire en 1996 le seul parti qui luttait activement contre l’islamisation de la France, à savoir le FN.

Nicolas Sarkozy, seul Président de la République ayant signé ce manifeste, avait intégré comme Ministre de l’Intérieur l’UOIF (donc les Frères musulmans) dans le CFCM, et avec BHL (autre signataire) il faisait émerger les islamistes en Libye en virant Kadhafi.

Manuel Valls, un des 3 ex-Premiers Ministres à avoir signé ce manifeste, inaugurait à la chaîne des mosquées quand il était ministre de l’intérieur, y compris des mosquées financées par l’étranger et / ou par le contribuable français, et/ou sur lesquelles des messages de conquête était inscrits en arabe.

Nombre de dirigeants, membres, et soutiens actifs du CRIF ont signé également ce manifeste, alors que le CRIF fait alliance avec l’islam en général et le CFCM en particulier depuis des années pour faire avancer leur cause commune du communautarisme, de la culpabilisation de la France et de la défense de lois liberticides (notamment contre la liberté d’expression).

Ignoraient-ils que l’antisémitisme est consubstantiel à l’islam depuis 1400 ans ? Avaient-ils besoin que des Français juifs soient tués par

Lire la suite de l'article

L’islam est une religion vouée au service d’un projet politique universel : soumettre le monde entier à Allah et à sa Loi

Extrait du numéro 56 de la Petite Feuille Verte :

Hassan5-450x255"Contrairement à une idée répandue, selon laquelle l’islam serait indistinctement « religion et régime politique » (dîn wa-dawla), R. Brague montre que cette formule, adoptée par le mouvement islamiste des Frères musulmans, fondé en Egypte en 1928, ne se réfère qu’à une situation éphémère : les dix années (622-632) durant lesquelles une seule et même personnalité, Mahomet, a détenu à la fois les pouvoirs temporel et religieux. Autrement dit, « le principat et le pontificat », selon la formule d’Abdelwahab Meddeb (1946-2014). Même si ce précédent nourrit la nostalgie des djihadistes actuels, ceux-ci ne peuvent se référer à aucun texte sacré de l’islam (Coran, Sunna, Sîra) pour imposer une forme particulière de régime (monarchie, république, dictature, démocratie), le califat lui-même, institué par les successeurs de Mahomet, n’ayant été qu’une sorte de décalque des empires orientaux et européens.

En revanche, l’islam est une religion vouée au service d’un projet politique universel : soumettre le monde entier à Allah et à sa Loi.

  • N’obéis pas à celui dont Nous avons rendu le cœur insouciant envers notre Rappel « de la vraie religion » (Coran 18, 28) ;
  • L’islam domine et ne saurait être dominé (sentence de Mahomet, contenue dans la Sunna).

De là résulte la confessionnalité qui caractérise l’organisation de l’Etat, quelle qu’en soit la forme, dans tout pays où les musulmans sont majoritaires, à l’exception du Liban. […] L’islam est un messianisme temporel et non pas spirituel. Cette conception résulte de l’absence de salut : le Coran occulte le péché originel

Lire la suite de l'article