Archives par étiquette : l’immigration

Les enseignants doivent s’adapter aux banlieues de l’immigration

CaptureC'est l'idée des députés Aurore Bergé (La République en Marche) et Béatrice Descamps (UDI, Agir et Indépendants), dans les conclusions de leur mission "sur les relations école-parents". Les deux élues ont été désignées en octobre par la commission des Affaires culturelles et de l'Education pour mettre à jour les préconisations d'une précédente mission d'information, menée en 2014.

Evidemment elles ne parlent pas de multiculturalisme ni de banlieues de l'immigration. Tout est dans l'euphémisme. Aurore Bergé et Béatrice Descamps expliquent que

"les enseignants sont, plus qu'auparavant, issus des classes les plus favorisées de la population française". "Lorsqu'ils sont affectés dans des quartiers difficiles, ils n'en sont le plus souvent pas originaires, ils n'en connaissent pas les spécificités et vivent de moins en moins là où ils enseignent.

Les deux députés recommandent ainsi la mise en place d'une formation spécifique pour tout enseignant qui prend ses fonctions dans un nouvel établissement.

"Il serait certainement utile aux enseignants qui arrivent en poste de connaître la sociologie du quartier dans lequel s'implante l'établissement…"

Sic. Devront-ils aussi lire le coran ? On ne sait pas, mais ils devront apprendre le langage des banlieues. Les deux députés recommandent que les enseignants évitent de recourir à un vocabulaire "involontairement opaque". Et surtout : éviter dans les bulletins scolaires les remarques "désobligeantes voire stigmatisantes sur le long terme pour l'élève et son orientation".

Malheureusement, les deux députés ont dérapé (pour écrire comme Le Monde). En effet, elles proposent que les enseignants organisent des

Lire la suite de l'article

Les Aztèques ont été victimes de l’immigration

Article intéressant de Pauline Mille sur RITV :

Images-5"La salmonellose qui fait l’actualité chez Lactalis frappait déjà au seizième siècle au Mexique : des millions d’Aztèques en sont morts, l’analyse ADN des squelettes l’établit. Voilà une nouvelle qui liquide la légende noire élaborée par les ennemis de l’Espagne et de l’Eglise, qui parlaient de génocide des Indiens, longtemps reprise par des historiens peu scrupuleux. […]

Une terrible épidémie serait survenue entre 1545 et 1550, soit vingt-cinq ans après que le conquérant espagnol Fernando Cortès eut touché la côte mexicaine en un endroit qu’il nomma Vera Cruz. Elle a frappé les témoins de l’époque. Il en subsiste quelques rares traces. Selon l’anthropologue française Danièle Dehouve, spécialiste du Mexique et directrice de recherche au CNRS, quelques textes d’époque « décrivent les symptômes du mal. Il existe aussi quelques images de la fin du XVIe siècle montrant des morts ayant des petits points sur le corps, ce qui correspond aux symptômes de la fièvre typhoïde. Nous avons aussi le codex Telleriano-Remensis, un manuscrit d’époque montrant des morts, ou des malades, avec des choses qui leur sortent de la bouche et du nez ». Mais ces indications ne suffisaient pas à porter un diagnostic. Aujourd’hui, l’affaire est tranchée, selon Danièle Dehouve, grâce à l’analyse ADN : « l’ADN est une preuve beaucoup plus sérieuse ».

La revue Nature Ecology and Evolution vient en effet de publier que la pandémie de 1545 -1550 serait une gigantesque salmonellose : une salmonelle aurait provoqué une fièvre typhoïde qui

Lire la suite de l'article

“L’opinion publique est soumise à un véritable matraquage sur le problème de l’immigration, (…) il y a une volonté de formater les esprits”

Dans un entretien accordé à Atlantico, Jean-Paul Gourévitch met en garde contre une sous-information des Français au sujet de l'immigration :

"(…) L’opinion publique est soumise à un véritable matraquage sur le problème de l’immigration. Dans la mise en scène des témoignages, dans le choix des invités, dans les images sensationnelles et compassionnelles présentées, il y a une volonté de formater les esprits. Un exemple : certes l’accueil des migrants doit être « digne », mais avons-nous aujourd’hui, même en comptant sur la générosité des associations, les capacités d’accueil pour héberger « dignement » les quelques 100.000 demandeurs d’asile de l’année 2017 sans compter les migrants irréguliers qui ne sont pas passés par la case demandeurs d’asile ?  Sauf à admettre qu’on donne la priorité aux migrants et non pas aux SDF,  et aux Français qui vivent sans toit ou dans des logements précaires. Ce que personne n’ose dire. 

Dans les medias, on occulte la distinction entre les réfugiés politiques et les migrants économiques pour ne pas « faire de tri ». On valorise leur « formation » mais on oublie les études sur l’insertion professionnelle de ces migrants qui est très limitée. Si un pays n’a pas la capacité de donner du travail à ceux qu'il accepte, il  renforce le nombre de chômeurs, leur précarisation et le coût d'une opération supportée par l'Etat et les contribuables. 

La désinformation est également permanente sur les statistiques des migrations, sur leurs coûts et leurs bénéfices, sur la lenteur des

Lire la suite de l'article

Vidéo sur l’immigration du gouvernement polonais

Traduction :

Le gouvernement PiS s’est retiré de la décision nuisible du gouvernement PO-PSL de faire venir des immigrants du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord en Pologne. Nous avons été les premiers à dire que tous les immigrants ne sont pas des réfugiés, mais seulement quelques-uns fuient la guerre et la terreur. Deux ans après l’opposition du gouvernement polonais à l’admission des immigrants illégaux, les dirigeants européens commencent à comprendre l’absurde politique de réinstallation forcée des réfugiés.

Lire la suite de l'article

L’immigration, cause de l’échec des négociations pour former un gouvernement en Allemagne

Unknown-4Sans majorité pour gouverner, la chancelière allemande a déploré l'échec des tractations pour former un nouveau gouvernement, plongeant le pays dans la crise. Les libéraux du FDP ont constaté l'échec des discussions pour parvenir à un accord entre la CDU/CSU, les Verts et eux-mêmes. Mal réélue le 24 septembre avec seulement 32,9%, soit le plus mauvais résultat de la CDU depuis 1949, Angela Merkel a désormais peu d'options devant elle. Il ne reste qu'une seule solution probable: l'organisation à moyen terme de nouvelles élections.

Les partis n'ont pas réussi à s'entendre sur deux sujets hautement symboliques: l'immigration et l'énergie. L'intransigeance des conservateurs sur l'immigration, décidés à prolonger la suspension du regroupement familial, et le refus des écologistes d'accepter leur position minoritaire sur ce sujet ont cristallisé les débats. Un même bras de fer s'est déroulé sur la question de la production d'énergie fossile et la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Sur ces deux points, c'est le bilan d'Angela Merkel, chancelière du tournant énergétique en 2011 et chancelière des réfugiés en 2015, qui s'est trouvé au centre des crispations. Elle est tenue pour responsable de la percée des populistes de l'AfD, qui ont obtenu 12,6% aux élections de septembre. 

Lire la suite de l'article

Terrorisme : Donald trump veut restreindre l’immigration

Le président des États-Unis ne s’embarrasse pas du politique correct qui nous ronge en Europe :

0""Je viens juste d’ordonner à la Sécurité intérieure de renforcer notre programme de vérification déjà extrême. Etre politiquement correct, c’est bien mais pas pour ça !". Donald Trump a posté ce tweet, ce mercredi matin à 2h26 (heure française), peu après l’attentat islamiste à New-York, près du site du World Trade Center. Sayfullo Saipov, un jeune Ousbek, au volant d’une camionnette, a tué huit personnes et en a blessé 11 avant d’être blessé lui-même par la police. Des témoins l’ont entendu crier Allah Akbar. Le tueur était arrivé aux Etats-Unis en 2010. Il bénéficiait d’une carte verte. Il était chauffeur chez Uber. Autre tweet du président américain : "Nous ne devons pas permettre à l’Etat islamique de revenir ou d’entrer dans notre pays après l’avoir vaincu au Moyen-Orient et ailleurs. Assez !". En France, c’est une politique inverse qui est suivie par Emmanuel Macron. En ressort une grande naïveté, qui ne peut qu’inquiéter. En dépit des attentats islamistes qui frappent le pays – Laura et Mauranne, assassinées à Marseille, étant les dernières victimes – l’état d’urgence a été levé ce 1 er novembre. Le dispositif arrêté par la nouvelle loi sur la sécurité intérieure, publiée mardi, maintient certaines protections. Elles resteront néanmoins en deçà de celles que permettait l’état d’urgence. Il était en en vigueur depuis les attentats de novembre 2015. Lors de son discours à la Sorbonne, fin septembre,

Lire la suite de l'article

Victoire de la droite en Autriche sur le thème de l’immigration

Images-3Le jeune leader conservateur Sebastian Kurz, 31 ans, a remporté les élections autrichiennes dimanche, mettant fin à dix années de grande coalition avec les sociaux-démocrates du chancelier Christian Kern. Son parti chrétien-démocrate (ÖVP) est crédité de 31,7% des suffrages, devant le SPÖ de M. Kern à 27% des voix.

Le FPÖ de Heinz-Christian Strache se classerait troisième avec 25,9% des suffrages, et apparaît en position de possible faiseur de roi. Si Sebastian Kurz n'a exclu aucune option, une coalition avec le FPÖ est considérée comme l'hypothèse la plus probable. Une union des droites… 

Une alliance entre Sebastian Kurz et Heinz-Christian Strache pourrait infléchir la ligne jusqu'à présent très europhile du pays, le FPÖ prônant notamment un rapprochement avec le groupe de Visegrad, comprenant des pays comme la Pologne et la Hongrie qui multiplient les bras de fer avec Bruxelles.

Sebastian Kurz, ministre des Affaires étrangères depuis 2013, avait été à l'automne 2015 un des premiers ténors européens à critiquer la politique d'accueil de la chancelière allemande Angela Merkel, et se targue d'avoir obtenu la fermeture de la route des Balkans. Il a depuis encore régulièrement durci sa ligne, réclamant une réduction des aides sociales pour les étrangers.

Si M. Kurz parvient à former une coalition, il deviendrait le plus jeune dirigeant d'Europe, devant le Premier ministre irlandais Leo Varadkar (38 ans) et le président français Emmanuel Macron (39 ans).

Lire la suite de l'article

L’immigration extra-européenne aura été le principal fait générateur de l’apparition d’un islam de combat

Lu dans L'Incorrect, à propos du procès du clan Merah :

DLZBAJdXkAAyJgp"[…] On aura beau gloser, s’agiter et chercher à masquer la réalité, le discriminant commun des terroristes islamistes est qu’ils sont ultra majoritairement issus de familles de culture musulmane, qu’ils soient de nationalité française, binationaux ou étrangers en situation irrégulière. L’immigration extra-européenne aura donc été le principal fait générateur de l’apparition d’un islam de combat sur notre sol. Et que faisons-nous collectivement, en France et sur le continent européen, pour réduire le phénomène ? Nul n’a prétendu qu’il serait aisé de répondre à ces défis majeurs. Toutefois, peut-être devrions nous commencer par prendre quelques mesures de bon sens, de celles qui auraient pu permettre d’éviter le double assassinat de deux jeunes filles dans la gare Saint-Charles de Marseille par exemple.

Ahmed H. ? Bachir H. ? Salahdine H. ? Yanis H. ? Autant d’identités derrière lesquelles s’abritait ce délinquant d’habitude (arrêté en situation irrégulière en 2005 en possession de stupéfiants, appréhendé pour port d’arme prohibé en 2014…), qui a égorgé Laura et Mauranne au nom d’Allah. Le vendredi 29 septembre, soit deux jours avant la commission de ses meurtres, ce « vagabond » était une nouvelle fois interpellé à Lyon pour des faits de vol à l’étalage, avant d’être placé en garde à vue puis relâché dans la nature comme il se doit. Par la suite, celui qui s’était présenté comme un ancien « amateur de drogues dures » n’aura pas été placé en Centre de rétention administrative

Lire la suite de l'article