Archives par étiquette : l’île

Un film sur le père Damien, missionnaire sur l’île de Molokai à Hawaï

Sans titreLe DVD sur l’apôtre des lépreux, le père DAMIEN DE MOLOKAÏ, est maintenant présent dans les bacs des librairies religieuses. Il est également disponible sur la bout boutique en ligne .
de SAJE DISTRIBUTION. 

Damien de Molokai (Molokai : the Story of Father Damien) de Paul Cox (1999) BELG

1873 à Hawaï. Avec l'arrivée de plus d'immigrants d'Asie, des cas de lèpre ont commencé à apparaître autour des îles hawaïennes à la fin du 19ème siècle. Consciente de sa propagation, une colonie pour l'isolement et le soin des lépreux a été établie sur la péninsule isolée de Kalaupapa, au nord de l'île de Molokai.Le gouvernement hawaïen, avec l'appui des églises catholiques et autres, a envoyé presque tous les lépreux à la colonie. L'évêque catholique qui est responsable des lieux ressent le besoin d'y envoyer des prêtres pour administrer les derniers sacrements aux gens peu de temps avant leur mort. Le Père Damien est volontaire pour être envoyé sur l'île et y refonder une paroisse… Avec : David Wenham (Père Damien), Kate Ceberano (la princesse héritière Lili'uokalani), Jan Decleir (Mgr Köckerman), Chris Haywood (Clayton Strawn), Derek Jacobi (Père Leonor Fouesnel), Keanu Kapuni-Szasz (Malulani), Alice Krige (Mère Marianne Cope), Kris Kristofferson (Rudolph Meyer), Leo McKern (Mgr Maigret), Sam Neill (le Premier ministre Walter M. Gibson), Peter O’Toole (William Williamson), Dirk Roofthooft (Père Louis Lambert Conrardy), Tom Wilkinson (Joseph Dutton), Aden Young (Dr. Kalewis), Kate Agnew (Soeur Leopoldina), Michael W. Perry (Dr. Trousseau). Scénario : John Briley d’après le livre biographique de Hilde Eynikel. Directeur de la photographie : Nino gaetano Martnetti. Musique : Paul Grabowsky.

« Seigneur, tu es mort à 33

Lire la suite de l'article

25 août 2017 : Pèlerinage annuel à l’île Madame sur la plus grande nécropole de prêtres

DSC05390En la fête de St Louis, s'est tenu le pèlerinage annuel vers la plus grande nécropole de prêtres : à l'ïle Madame.

Ce pèlerinage était présidé par Mgr Gérard Colomb, évêque du lieu (diocèse de la Rochelle) et co-présidé par Mgr Gérald-Cyprien Lacroix, Archevêque de Québec, Primat du Canada.

Mgr Lacroix a rappelé les liens généalogiques entre le Québec et les populations de l'Aunis et de la Saintonge (dont Samuel de Champlain, fondateur de Québec) mais aussi les liens spirituels avec la transmission par des missionnaires français qui ont par la suite été canonisés (tels que Saint François de Montmorency-Laval).

Mgr Colomb a également cité la présence parmi ses invités d'une délégation (une cinquantaine de membres) de l'Institut de la Maison de Bourbon.

DSC05394Après la messe et un pique-nique, une procession de plusieurs centaines de pèlerins ont récité le chapelet médité sur le martyr de ces prêtres entre la côte et l'Ile Madame par un chemin de galets (1,2 km), à sec à marias basse. Chaque pèlerin ramasse un galet en chemin pour constituer une immense croix sur le cimetière des prêtres.

829 prêtres de toute la France furent emprisonnés dans des bateaux négriers d’abord à Rochefort, puis au large de l’île d’Aix enfin sur l’île Madame. 547 d’entre eux n’y ont pas survécu, 254 sont enterrés sur l’île Madame, 226 sur l’île d’Aix, et 67 à Rochefort. 64 dont Jean Baptiste Souzy, nommé par l’évêque de La Rochelle, vicaire-général, pour soutenir ses compagnons, ont été béatifiés par le Pape

Lire la suite de l'article

9 août : dédicaces de Thierry Bouclier à l’Île d’Yeu

Thierry Bouclier, l’auteur de la récente République amnésique dédicacera ses ouvrages le 9 août, à l’île d’Yeu, en Vendée, à l’occasion de la biennale « Une île des auteurs », organisée sur cette petite île paradisiaque de la pointe sud de la Bretagne.

Venez rencontrer l’auteur de cet ouvrage essentiel qui démonte magistralement les pseudo valeurs républicaines par lesquelles s’imposent artificiellement ces manipulateurs qui nous gouvernent.

Thierry Bouclier est également l’auteur d’une remarquable biographie de l’abbé Denis Coiffet.

Lire la suite de l'article

Le projet d’accord entre la France et l’Ile Maurice sur Tromelin retiré de l’ordre du jour

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

"Le projet de loi visant à autoriser l’accord entre la France et l’Ile Maurice sur Tromelin a été retiré de l’ordre du jour de l’Assemblée nationale.

L’accord a été signé en catimini en juin 2010 (Sarkozy). Le projet de loi destiné à l’approuver a été voté sans débat par le Sénat en 2012. Mais il fut retiré de l’ordre du jour de l’Assemblée en 2013, un député ayant découvert de quoi il s’agissait et l’ayant dénoncé sur la place publique.

Le texte a été réintroduit subrepticement mais quelques députés vigilants ont de nouveau fait du bruit, et on l’a donc de nouveau retiré, tout en promettant qu’on le remettrait sur les rails à la prochaine législature…

Tromelin est une île d’un kilomètre carré, revendiquée par l’Ile Maurice. En 2010, on a conclu avec Maurice un accord de « cogestion » économique, scientifique et environnementale. Première étape vers un largage pur et simple. Or Tromelin, ce n’est pas seulement un bout de terre. C’est tout ce qu’il y a autour : 280.000 km2 de domaine maritime exclusivement français.

Mais qui donc tient tant à abandonner un tel domaine ?"

Lire la suite de l'article

Fête de la musique avec les Gavroches sur l’île de la Cité à Paris

Les Gavroches donnent pour la troisième année un concert patriotique, dans une ambiance de ginguette et bal populaire ! Ils vous attendent ce soir pour 20h00 sur l'ïle de la Cité, juste à côté de l'hôtel-Dieu. Pour Les Gavroches,

"la fête de la musique est peut-être le seul évènement en France où l'on ne casse pas les initiatives personnelles et collectives par des obligations administratives. Et ça marche. Personne n'a besoin de l'État-Providence pour accorder sa guitare. Là où l'art officiel s'adresse aux neurones, l'art populaire parle à la sensibilité."

Lire la suite de l'article

Reconstruisez le confessionnal de l’Île Bouchard

Victime de plusieurs cambriolages, l'église Saint Gilles a besoin de vous.

"Le 18 septembre 2015, le confessionnal de l’église saint-Gilles de L’Ile-Bouchard, sanctuaire marial, a été victime d’un incendie criminel.

Nous sommes passés à 5 minutes de la catastrophe – l’église entière partant en fumée -, puisque la tribune de l’orgue, sur la gauche du confessionnal a commencé à prendre feu, de là l’orgue, puis la voûte…

Que faire ?
Nous ne voulons pas fermer notre église, et nous ne pouvons pas y assurer une présence permanente ; alors la solution est la vidéo-surveillance.
D’autant que nous avons la nécessité de refaire la vidéo interne de l’église saint-Gilles.
Le Sanctuaire n’a pas les moyens de réaliser ce projet sur ses fonds propres. Seul votre financement participatif nous permettra de le réaliser.

Aussi nous lançons un "credofunding", une recherche de fonds participatifs sur ce site chrétien.
Votre don, quelque soit votre montant, participera à protéger Notre-Dame de la Prière.

Il vous donnera droit à un reçu fiscal qui sera délivré par l'Association Diocésaine de Tours".


Une vidéo-protection & une vidéo-liturgie à… par Sanctuaire-Ile-Bouchard 

Lire la suite de l'article

20 août : 1 500 personnes attendues au pèlerinage diocésain à l’île Madame

Organisé par le diocèse de La Rochelle, ce pèlerinage présidé par Mgr Bernard Housset aura pour thème : « Tenir, prier, espérer ». L’invité d’honneur sera Mgr Nasser Gemayel, évêque des catholiques maronites de France et premier éparque Notre-Dame du Liban de Paris des Maronites.

Cette année, ce pèlerinage sera consacré aux Églises en difficulté ou persécutées. Comme chaque année, il sera également dédié aux prêtres martyrs des pontons de Rochefort.

Durant la Terreur (1794), 829 prêtres de toute la France ont été emprisonnés dans des bateaux négriers au large de l’île d’Aix puis à l’île Madame. En mauvais état, ces voiliers à destination du bagne n’ont jamais pu partir en mer. Ils ont servi de prison à ces prêtres qui y ont été torturés et humiliés. 547 d’entre eux n’ont pas survécu à leurs conditions de détention. 254 ont été enterrés sur l’île Madame, 226 sur l’île d’Aix, et 67 à Rochefort.

Le régime reprochait à ces prêtres dits « réfractaires » – en raison de leur fidélité totale à l’Église catholique unie au pape – leur refus de se soumettre à la Constitution civile du clergé qui faisait d’eux des sortes de fonctionnaires publics ecclésiastiques nommés par les citoyens.

Lire la suite de l'article