Archives par étiquette : L’idéologie

Vincent Lambert: faire monter nos prières vers le Ciel, afin de faire barrage à l’idéologie mortifère

De l'abbé Christian Bouchacourt, Supérieur du District de France de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X :

20180412_105238"Le CHU de Reims, pour la quatrième fois, s’est prononcé pour un arrêt des traitements de Vincent Lambert, à savoir arrêt de son alimentation et de son hydratation. Dans une semaine, le malade ne sera plus alimenté et donc condamné à mort.

Nous ne pouvons rester passifs devant une telle décision létale qui, si elle est exécutée, sera suivie, demain, de l’euthanasie de milliers d’autres Vincent Lambert.

Aussi je vous invite à réciter le chapelet en famille ou dans vos prieurés, à offrir des communions et des sacrifices afin que le corps médical renonce à cette condamnation. Ayons foi en l’efficacité du chapelet !

Que Notre-Dame, « forte comme une armée rangée en bataille », sauve Vincent Lambert, soutienne sa famille et éclaire les médecins.

Soyons généreux pour faire monter nos prières vers le Ciel, afin de faire barrage à l’idéologie mortifère que certains essaient d’imposer dans notre pays.

Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat."

Lire la suite de l'article

Me Triomphe : Du prétendu antiracisme à l’idéologie totalitaire

Mardi 13 mars, Me Jérôme Triomphe, avocat au barreau de Paris, était l’invité de l’association « Mémoire du futur » à Rennes. Devant plus de 150 personnes, il a donné une conférence sur le thème « Du prétendu antiracisme à l’idéologie totalitaire ». S’il existe une sorte d’urgence à évoquer ce thème, c’est en raison de l’actualité et notamment la condamnation, en décembre dernier, des Identitaires qui, à Poitiers, avaient occupé le chantier d’une mosquée avant d’étendre leur banderole au sommet d’un bâtiment. Damien Rieu était porte-parole de Génération Identitaires. Directeur de la communication à la mairie de Beaucaire, il a été, comme cinq autres militants, condamné à un an de prison avec sursis et 40 000 euros d’amende.

Lire la suite de l'article

Le paysage audiovisuel ou médiatique français est dans le prêt-à-penser, dominé par l’idéologie gauchisante

Lundi, Gilles-William Goldnadel était l’invité de Jean-Marc Morandini. Florilège :

« Je suis malheureux du paysage audiovisuel ou médiatique français parce qu’il est dans le prêt-à-penser. (…) Il a été dominé pendant des années par l’idéologie gauchisante».

« Les chiffres sont incontestables, la majorité des gens dans nos prisons sont des musulmans. (…) Il n’y a aucun doute sur le fait que l’immigration (…) est vecteur d’insécurité».

« Qui a pratiqué le terrorisme en France ? Ce sont bien pour la plupart des gens d’origine immigrée, dont les parents sont des immigrés! Une partie du mal français, c’est effectivement l’immigration massive».

Lire la suite de l'article

L’Église orthodoxe de Bulgarie dénonce l’idéologie du « genre »

L’Église orthodoxe de Bulgarie demande au parlement bulgare de ne pas ratifier la « Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention de la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique ». Tout en soulignant qu’il s’oppose tant aux violences à l’égard des femmes qu’aux discriminations touchant celles-ci, le Saint-Synode de l’Église bulgare se dresse contre l’idéologie du « genre » contenue dans la Convention d’Istanbul et qui a été atténuée dans la traduction bulgare du texte incriminé. Voici l’appel du Saint-Synode :

Capture d’écran 2018-01-24 à 20.03.45« Chers compatriotes, chers enfants de Dieu de notre sainte Église orthodoxe de Bulgarie, chers représentants du pouvoir civil,

La raison de notre appel est la « Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique ». Ladite convention soulève des inquiétudes sur l’avenir de la civilisation européenne chrétienne, du fait qu’elle contient une nouvelle conception de l’homme, l’homme comme auto-suffisant, l’homme sans Dieu, qui suit ses désirs et ses passions à un point telle qu’il puisse déterminer même son sexe.

Ce concept ouvre la porte à la déchéance morale qui conduit inévitablement à la destruction psycho-physique de l’homme, à une « seconde mort » qui est une mort spirituelle. Cela est diamétralement opposé à notre foi, au centre de laquelle se trouve le Dieu-homme Christ, et qui nous enseigne que le sens de la vie du chrétien consiste dans le salut et l’amour envers Dieu et le

Lire la suite de l'article

L’idéologie est du côté des promoteurs de l’avortement, qui ont peur des arguments

Stéphane Mercier est ce professeur de philosophie de l’université catholique de Louvain, qui a été lynché par les médias belges pour avoir développé un argumentaire philosophique montrant toute l’horreur de l’avortement. Il vient de publier une version augmentée de son cours La Philosophie pour la vie, Contre un prétendu « droit de choisir » l’avortement. Il est interrogé par Roxane Gramond dans Présent. Extrait :

Mercier"La question de l’avortement est un sujet de société de toute première importance ; l’université, qui m’a retiré ma charge d’enseignement parce que j’avais osé parler clairement sur cette question sans me conformer à l’idéologie du politiquement correct, a publiquement désavoué ma position. Il était donc normal de permettre à tout un chacun de se faire une opinion en exposant tout aussi publiquement la nature des arguments sur lesquels je fonde le refus absolu de l’avortement. Un éditeur courageux, Quentin Moreau, s’est présenté à point nommé pour rendre cette publication possible, et il a fait un travail remarquable en éditant une version augmentée de ma leçon La Philosophie pour la vie.

Concernant ce qui s’est passé en début d’année à l’université de Louvain, vous attendiez-vous à une telle réaction de la part des médias et de la direction de l’université ?

A vrai dire non ; je savais bien que cela ne plairait pas à tout le monde, mais on ne mène pas une réflexion philosophique avec pour seule ambition de faire l’unanimité. La réaction émotive, inintelligente et idéologique des autorités universitaires m’a néanmoins surpris : à mes arguments strictement

Lire la suite de l'article

L’idéologie du genre dans l’entreprise avec le soutien de la Commission européenne

Monika Ladmanová (chargée du "gender equality") est membre du cabinet du Commissaire Européen Vĕra Jourová, elle-même chargée, entre autre, des sujets LGBT à la Commission en liaison avec Frans Timmermans, le Vice-Président de la Commission pro-LGBT. Vĕra Jourová suit la plupart des dossiers qui concernent la Famille au Parlement Européen…

Monika Ladmanová va intervenir dans un colloque à Luxembourg, consacrée à la fameuse théorie qui n'existe pas :

Capture

Lire la suite de l'article

Le pape dénonce l’idéologie du genre

Le pape François est intervenu devant les participants à la XXIIIe Assemblée générale de l’Académie pontificale pour la vie, reçus au Vatican le 5 octobre 2017. Il a appelé à « recomposer la fracture entre les générations » et à une « vraie compassion ». Evoquant le thème de la rencontre – « Accompagner la vie. Nouvelles responsabilités à l’ère technologique » – le pape a souligné que

« la puissance des biotechnologies, qui aujourd’hui déjà permet des manipulations de la vie impensables jusqu’à hier, pose des questions redoutables ». « Il est par conséquent urgent d’intensifier l’étude et la confrontation sur les effets de cette évolution de la société dans le sens technologique pour articuler une synthèse anthropologique qui soit à la hauteur de ce défi majeur. »

Dans une culture « centrée obsessionnellement sur la souveraineté de l’homme », avec une « egolâtrie », un « culte du moi, sur l’autel duquel on sacrifie tout », l’homme court le risque de devenir « incapable de tourner les yeux vers les autres et le monde » : la diffusion de cette attitude a « de très graves conséquences pour toutes les affections et les liens de la vie ». Il ne s’agit pas, « de nier et de réduire la légitimité de l’aspiration individuelle à la qualité de la vie et l’importance des ressources économiques et des moyens techniques qui peuvent la favoriser ». Mais l’attitude qui tend à traiter la vie comme « une ressource à exploiter ou à éliminer en fonction du pouvoir et du profit, ne peut être passée sous silence ».

« Des hommes, des femmes et des enfants de

Lire la suite de l'article

Un Bus Orange tourne dans Paris pour dénoncer l’idéologie du genre

Le bus de CitizenGo a commencé à tourner ce matin, pour toute la semaine :

DLNo5VzXUAErbuy

DLNqkELW4AIGm50

DLNeC1TW0AEEZb0

Il a commencé à rouler dans Paris : Porte Maillot, Grand Palais, Arc de Triomphe Trocadéro, le siège de l'AFP :

Les jours prochains, le bus circulera en banlieue.

Lire la suite de l'article

Le sang coule en raison de l’idéologie du vivre-ensemble

Après l’attentat de Marseille, le sénateur FN Stéphane Ravier réagit au micro de Boulevard Voltaire.

Commentaires (4)

de plus, la concomitance est frappante entre ces corps ensanglantés et le refus de la filiation et des liens charnels par la promotion de la pma ou gpa. toutes ces destructions vont ensemble. tout résulte du refus, de la disparition du Christ-Amour.

Rédigé par : ODE | 2 oct 2017 08:42:16
____________________________________

ODE à raison, sans l'Amour du Christ en clef de voûte, le "vivre ensemble" devient une utopie funeste qui se mue en "mourir ensemble".
Il ne saurait y avoir de fraternité par simple "coagulation horizontale", en prétendant court-circuiter la primauté d'une Paternité "verticale" qui seule peut la fonder.

Rédigé par : Exupéry | 2 oct 2017 13:52:31
____________________________________

Le sang coule surtout par l'acceuil de mahometans, difficile de comparer avec les mineurs polonais, que les imbéciles gauchistes prenaient comme exemple d'intégration réussie alors qu'ayant la même religion l'intégration s'est faite en une génération.
Tout comme le rappelait Mohamed VI il est impossible d'intégrer les musulmans en occident.

Rédigé par : Stephe | 2 oct 2017 13:54:32
____________________________________

remercions Le Pen de n'avoir pas dit" 1+1=2", sans quoi les matheux chercheraient la parade!
au prétexte de craindre de donner raison au FN, on préfère s'enfoncer dans le déni et faire l'autruche, et, pire, combattre ceux qui sont conscients!

Rédigé par : incongru | 2 oct 2017 16:21:15
____________________________________

Lire la suite de l'article

Human Dimension Implimentation Meeting : l’ECLJ dénonce l’idéologie du genre

337516_1Le Centre européen pour le droit et la justice (ECLJ) a participé au Human Dimension Implimentation Meeting 2017 qui a eu lieu à Varsovie au centre de conférence situé au Stade national du 11 au 22 septembre 2017. Organisé chaque année par le Bureau des institutions démocratiques et des droits de l’homme (BIDDH) de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE), cet événement est la plus grande conférence traitant des droits de l’homme et de la démocratie en Europe. Elle constitue une plateforme pour de nombreux acteurs concernés par ces questions, dont les représentants des gouvernements des 57 Etats participants à l’OSCE, les Partenaires de l’OSCE pour la coopération, les structures de l’OSCE, les organisations internationales, les représentants de la société civile, tous pouvant s’exprimer durant les séances. Cette conférence leur permet d’évaluer la mise en œuvre des engagements pris par les Etats dans le cadre de l’OSCE, mettre en évidence les violations de ceux-ci, faire des recommandations dans le but d’améliorer cette mise en œuvre, discuter des défis ou encore partager les bonnes pratiques.

Deux séances de travail réunissent quotidiennement tous les acteurs susmentionnés pour traiter un thème particulier. L’ECLJ a pris part aux quatre séances de travail des 14 et 15 septembre 2017 sur les thèmes de la « liberté de pensée, de conscience, de religion ou de croyance » et « Tolérance et non-discrimination » au cours desquelles il est intervenu oralement à deux reprises.

Liberté de pensée, de conscience, de religion ou de

Lire la suite de l'article

Les désastres de l’idéologie du genre sur les enfants

Voilà une affaire qui mériterait de mettre les idélogoues du gender dans les poubelles de l'Histoire :

"En Australie, les enfants souffrant de dysphorie du genre sont autorisés à effectuer une transition sexuelle par traitement hormonal et chirurgie. Les enfants et familles peuvent même être soutenus financièrement dans leur démarche, par le département de l’éducation. L’histoire de cet enfant de 4 ans qui débutait sa transition sexuelle, il y a un an, avait d’ailleurs fait grand bruit.

À l’âge de 12 ans, le jeune australien Patrick Mitchell a supplié sa mère de l’autoriser à prendre des oestrogènes, après que les médecins aient « diagnostiqué » une dysphorie du genre, c’est à dire un décalage entre son sexe biologique et son identité de genre.

« Je regardais n’importe quelle fille, et je me disais que je pourrais tuer pour être comme elle. »

C’est ainsi qu’avec l’accord de sa maman, Patrick a commencé à laisser pousser ses cheveux, a pris des hormones féminines, et a commencé à s’habiller comme une fille. Ses seins ont commencé à pousser, mais 2 ans plus tard, Patrick a changé d’avis.

C’est au début de l’année 2017, quand les enseignants ont commencé à s’adresser à lui en tant que fille, que Patrick a commencé à se questionner. Il déclare aux journalistes.

« J’ai commencé à me rendre compte que j’étais vraiment à l’aise dans mon corps. Chaque jour, je me sentais mieux. »

Il a donc confié à sa mère son désir de

Lire la suite de l'article

Le véritable débat est de savoir s’il ne serait pas temps, pour l’Église, de sortir de l’idéologie du tout-migratoire

Sur Boulevard Voltaire, Laurent Dandrieu répond au père Stalla-Bourdillon

"Une Église qui prône la « culture de la rencontre » se doit, plus que toute autre institution, d’être ouverte au débat. Une Église disposée à aller vers les périphéries ne peut pas manquer de s’intéresser à cette périphérie particulière que sont ses propres fidèles, que certains aspects de son discours actuel met mal à l’aise. Aussi ne pouvait-on que se réjouir de voir le blog du père Laurent Stalla-Bourdillon, directeur du Service pastoral d’études politiques et aumônier des parlementaires, se pencher sur cette question éminemment politique de la position de l’Église sur l’immigration, et répondre aux nombreuses objections qui ont été soulevées ici ou là à l’encontre du récent message publié par le pape François à l’occasion de la prochaine Journée mondiale du migrant et du réfugié. Et c’est pourquoi, aussi, on ne pouvait qu’être déçu que ce billet, au lieu de répondre à des objections réelles, concentre ses attaques sur des objections fantasmées, ou peut-être glanées sur les réseaux sociaux, dont on sait qu’ils ne sont pas précisément le lieu idéal pour un débat intellectuel serein et approfondi.

Contrairement à ce qu’affirme le père Stalla-Bourdillon, personne – en tout cas, personne de sérieux – ne réclame du pape qu’il se fasse le « défenseur de la supériorité culturelle de l’Europe chrétienne » ; personne de sérieux ne désire que l’Église s’engage dans « une logique de domination territoriale », personne ne souhaite que le pape abdique la dimension universelle de

Lire la suite de l'article