Archives par étiquette : Libération

Désinformation de Libération sur la pilule au profit de labos

Capture d’écran 2018-06-14 à 18.36.35L'OBS démontre qu'une tribune publiée dans Libération pour la pilule et contre les méthodes naturelles a été écrite par… 2 gynécologues ayant des intérêts avec les labos :

'Le Dr Elia, présenté comme simple gynéco dans “Libération”, a travaillé pour plusieurs labos qui fabriquent des traitements hormonaux de substitution et des pilules de dernière génération. Quant à Anne de Kervasdoué, elle a carrément dirigé Effik, un labo qui fabrique aussi des traitements hormonaux de substitution et des pilules de dernière génération."

Le Dr Elia expose ses conflits d’intérêts dans les tréfonds de son site perso où sont dispensés des conseils santé :

Le Dr DAVID ELIA  assure, ou a assuré par le passé, des actions d'expertise, d'assistance et de conseil pour la plupart des laboratoires pharmaceutiques impliqués dans le domaine gynécologique : Aventis, Arkopharma, Besins International, CCD, Codepharma, Ethicon, Fournier, GlaxoSmithKline, Innothera, Janssen Cilag, Lilly, Novo Nordisk, Organon, Orion, Parke Davis, Proteika Nestlé, Procter & Gamble, Pierre Fabre Santé, Roussel Uclaff, Sanofi Pasteur, Schering SA, Servier, Solvay Pharma, Theramex, Wyeth, Zambon. 

Lire la suite de l'article

Dévoilement d’une plaque à la mémoire d’Augustin Jordan, Commandeur de la Légion d’Honneur, Compagnon de la Libération

DefaultLe dévoilement de la plaque aura lieu demain jeudi 14 Juin au 3 place d’Iena à Paris.

Augustin Jordan est né à Paris, le 10 décembre 1910. Après des études secondaires au collège Stanislas, il est licencié ès-lettres et en droit, puis diplômé de l'Ecole libre des Sciences politiques ainsi qu'en droit public et en économie politique. Il fait son service militaire dans la cavalerie (1931-1932) au 4e Dragons Portés à Verdun puis devient le collaborateur de Louis Joxe au Centre d'Etudes de politique étrangère et de Pierre Brossolette à l'Europe Nouvelle de 1934 à 1937. En décembre 1937, il devient à Casablanca Secrétaire général du Comité central des Industriels.

En 1939, il est mobilisé à Marrakech comme maréchal des Logis au 2e Régiment de Spahis Marocains qui prend position dans les Ardennes de novembre 1939 à janvier 1940. Augustin Jordan suit un cours d'aspirant à Saumur et promu aspirant est envoyé à Marrakech. Le 18 juin 1940, il entend l'Appel du général de Gaulle au cercle des officiers et il obtient d'être rapidement démobilisé. Après l'obtention d'un visa espagnol, il rejoint, via Gibraltar, les Forces françaises libres à Londres le 19 septembre 1940, après un voyage de trois semaines.

Jusqu'en février 1941, il travaille d'abord aux services civils de Carlton Gardens (QG des FFL), où, avec Joseph Hackinet Pierre-Olivier Lapie notamment, il œuvre au développement des premiers comités de la France libre qui sont apparus un peu partout dans le monde, dès l'été 1940, en soutien à l'action du général de Gaulle.Il souhaite

Lire la suite de l'article

L’Europe de l’Est se souvient de sa “libération” par l’Armée Rouge…

Encore une insanité d'Alexis Corbière :

Lire la suite de l'article

La colonisation du Nouveau Monde aurait-elle été une libération ?

Et non une oppression de la tyrannie et de la superstition catholique !

Child-sacrifice-10.adapt.590.1"Des archéologues ont trouvé au Pérou les "preuves du plus grand sacrifice collectif d'enfants d'Amérique, et probablement de l'histoire mondiale", avec la découverte des restes de plus de 140 enfants, a annoncé jeudi 26 avril la revue National Geographic. La découverte a été réalisée près d'une falaise donnant sur l'océan Pacifique, dans la région de La Libertad (nord), où était présente la civilisation précolombienne des Chimu. Les fouilles ont commencé en 2011 et permis dans un premier temps de trouver les restes de 42 enfants et 76 lamas, dans un temple vieux de 3.500 ans

"Quand les fouilles ont terminé en 2016, on avait découvert sur le site les restes de plus de 140 enfants et 200 jeunes lamas", selon le rapport publié par la revue, précisant que les analyses ont permis de dater les objets trouvés entre les années 1400 et 1450.

"Même si des sacrifices humains ont été signalés chez les Aztèques, les Mayas et les Incas dans les chroniques espagnoles de l'ère coloniale et documentés dans les fouilles scientifiques modernes, la découverte d'un sacrifice d'enfants à grande échelle dans la civilisation précolombienne Chimu, qui est peu connue, est une trouvaille sans précédent non seulement en Amérique, mais dans le monde entier", selon National Geographic.

Les recherches ont été menées par une équipe internationale dirigée par le Péruvien Gabriel Prieto, de l'Université nationale de Trujillo, et John Verano, de

Lire la suite de l'article

Libération ne veut pas que des anti-PMA s’expriment dans les débats bioéthiques

Capture d’écran 2018-04-20 à 08.43.28Selon les militants LGBT qui servent de journalistes à Libération, il n'est pas permis d'être pro-vie et orateur dans un débat sur la bioéthique :

"Parmi les orateurs attendus aux Etats généraux de la bioéthique, vendredi, se trouve Blanche Streb, directrice de la formation et de la recherche à Alliance Vita, le lobby ultraconservateur qui a garni les premiers rangs de la Manif pour tous."

Lire la suite de l'article

Quand un réfugié syrien commet une agression antisémite, Libération critique l’AfD

Deux hommes portant la kippa ont été agressés et insultés mardi soir, dans le quartier de Prenzlauer Berg, au cœur de la capitale allemande.

Le 18 avril, Libération s'inquiète de cette attaque antisémite en Allemagne… et fait le lien avec l'AfD.

Le 19 avril, on apprend que l'agresseur est " un réfugié syrien ayant vécu dans un centre pour migrants près de Berlin."

Alors, padamalgam ?

Commentaires (3)

Je me souviens d'un "reportage" diffusé il y a quelques mois au journal de 20h de France2 :
des émeutes antisémites à Berlin illustrées d'images montrant des drapeaux israéliens brûlés par des manifestants taxés d'extrêêêêêmeux droâte.
Or, ces émeutiers étaient aisément identifiables sur les images… par leurs drapeaux turcs !

Rédigé par : David | 19 avr 2018 17:41:38
____________________________________

Conclusion dans l'article du Point en lien: "Ces derniers mois, du fait de l'essor de l'extrême droite et des inquiétudes dues à l'afflux de réfugiés arabes, un débat monte dans le pays sur la résurgence en Allemagne de la haine à l'égard des Juifs, notamment dans les cours d'école."

Rédigé par : C.B. | 19 avr 2018 18:17:47
____________________________________

Libération, c'est pas le média plein de journaleux qui soutenaient et promouvaient la PEDOPHILIE ?

Rédigé par : jejomau | 19 avr 2018 18:40:06
____________________________________

Lire la suite de l'article

Des officiers répondent à Libération et au JDD

Valeurs Actuelles publie la réplique d'officiers de l'armée françaises à la désinformation pratiquée par Libération et le JDD :

"La semaine passée étaient publiés coup sur coup deux articles à charge sur l'armée française, et plus particulièrement sur ses officiers et futurs officiers. Outre le timing malheureux de leurs parutions, alors que la France redécouvrait avec émoi les sacrifices que peuvent consentir ces mêmes officiers, ces articles témoignent d'un important décalage d'opinion entre certains médias et la population française concernant la Grande Muette. Les opérations Sentinelle, Barkhane (au Sahel) et Chammal  (au Levant) sont autant de missions confiées aux armées qui leur permettent aujourd'hui de bénéficier de 88% d'opinion favorable au sein de la population française. Et ce malgré le traitement médiatique qu'elles subissent parfois.

Dans un dossier au titre outrageusement racoleur  ("Les filles sont le diable"), le journal Libération enquêtait sur les outrages sexistes subis par certaines jeunes filles dans le lycée militaire de Saint-Cyr. Ce dossier, truffé de raccourcis et d'approximations, ne se formalise pas de ses propres contradictions, n'hésitant pas à parler de "minorité", tout en dénonçant un sexisme "érigé en système"… Ou à préciser que les élèves de corniche ne sont pas militaires tout en représentant trois généraux en illustration de l'article ! Libération, pourtant d'ordinaire si prompt  à se dresser contre les amalgames, ne recule pas devant ceux qui permettent de placer dans le même panier sexisme, intégrisme catholique, accusations de favoritisme et vote à l'extrême-droite, mais également étudiants

Lire la suite de l'article

Libération en mode panique

Avec cet éditorial de Laurent Joffrin à propos d'un livre écrit par une journaliste de La Vie :

Le-vieux-monde-est-de-retour"La journaliste Pascale Tournier s’intéresse aux conservateurs «nouvelle génération». Jeunes et branchés, omniprésents dans les médias, ils sont passés maîtres dans l’art de détourner les totems de la gauche à leur profit.

Alain Finkielkraut et Natacha Polony, Eric Zemmour et Elisabeth Lévy ont eu des enfants. Une progéniture nombreuse et remuante biberonnée au nationalisme et au christianisme, qui forme désormais la jeune garde de la vieille droite, quand ce n’est pas de l’extrême droite. Comme d’autres lisaient Marx ou Freud, ils ont regardé On n’est pas couché, éblouis par les performances de Zemmour, appris par cœur la Défaite de la pensée d’Alain Finkielkraut, médité les œuvres de Houellebecq, annoté fébrilement les chroniques de Philippe Muray, podcasté religieusement les revues de presse de Natacha Polony sur Europe 1, exulté à l’écoute des philippiques d’Elisabeth Lévy sur LCI, psalmodié les sentences de Régis Debray, voué aux gémonies la «pensée unique», enfoncé tous les soirs des épingles dans une poupée à l’effigie de Christiane Taubira, agité des gousses d’ail devant le spectre du «grand remplacement» cher à Renaud Camus et admiré son audace antisémite quand il a expliqué qu’il y avait trop de juifs à Radio France.

Il y a vingt ans, dans un livre prophétique, Daniel Lindenberg, brillant historien des idées aujourd’hui disparu, avait diagnostiqué l’émergence d’une nouvelle pensée réactionnaire en France. Tout en se plaignant à grands cris d’avoir été «catalogués», les intéressés avaient ensuite confirmé, en tout point, les anticipations de l’auteur du Rappel

Lire la suite de l'article

Article à charge contre le lycée militaire de Saint-Cyr-L’Ecole : Libération a omis quelques détails…

Capture d’écran 2018-03-23 à 14.32.03Libération a publié un article à charge contre le lycée militaire de Saint-Cyr-L'Ecole, et y cible notamment les catholiques qui seraient coupables de violences misogynes à l'encontre des filles pour qu'elles renoncent à la carrière militaire. Les spécialistes du Padamalgam décrivent ainsi les coupables :

"Tous les mercredis, ils vont à la messe au lycée et tous les dimanches à Versailles, ville voisine à environ 5 kilomètres de Saint-Cyr-l’Ecole, dans une église où elle est dite en latin. En 2013, une majorité de tradis ont rejoint la Manif pour tous et des autocollants du mouvement fleurissaient dans l’établissement."

Cet article est diffusé à grand renforts de reprise par l'ensemble de la presse mainstream… le jour même où un terroriste islamiste tue en France. Le réel est capricieux.

Un élève de la classe de lettres du Lycée militaire de Saint-Cyr, qui n'a visiblement pas été interrogé par Libération, contrairement à Mathilde et Marie (les pseudos de L. et M.), nous apporte quelques précisions utiles:

  • ces 2 jeunes femmes à l’origine de l’article s’appuient sur des faits anciens (2013-15) pour justifier leur situation actuelle : ces deux élèves, marginalisées depuis l’année dernière par l’ensemble de la 1ère Compagnie (classe préparatoire), et non seulement par les  « pseudo- tradis », ont été à de nombreuses reprises rappelées à l’ordre par l’encadrement militaire (insubordination, tenues non règlementaire, prise de position politique). 
  • le jeune homme qui annonce avoir changé d’orientation et quitté le lycée a également oublié de préciser que c’est au regard de

Lire la suite de l'article

Que dirait-on si un évêque demandait la libération d’un prêtre poursuivi pour viols ?

Kamel-Kabtane_image-gaucheKamel Kabtane, le recteur de la grande mosquée de Lyon, demande la libération de Tariq Ramadan, mis en examen pour viol et viol sur personne vulnérable.

Dans un communiqué co-signé par Azzedine Gaci, le recteur de la mosquée Othmane à Villeurbanne, Kamel Kabtane estime que le maintien en détention provisoire de Tariq Ramadan est incompatible avec son état de santé. L'islamologue suisse souffrirait, en effet, d'une sclérose en plaques.

Nos journalistes, qui sont des personnes douées de cohérence, vont bien évidemment crier au scandale et demander la démission immédiate de ces deux recteurs musulmans…

Lire la suite de l'article

La libération sexuelle c’est l’aliénation de la femme

Normalienne et agrégée de philosophie, Marianne Durano a publié un essai intitulé Mon corps ne vous appartient pas. Elle raconte que, comme les filles de son époque, elle reçu une éducation sexuelle lambda, on l’a emmenée voir un gynéco dès la puberté, elle a perdu sa virginité relativement tôt, a pris la pilule pendant huit ans, fait des dépistages du Sida, pris des pilules du lendemain… Puis elle s'est mariée et a eu des enfants. Elle est interrogée par Adélaïde Pouchol dans l'Homme Nouveau :

Durano"C’est seulement après mon accouchement que j’ai pu rationaliser, que j’ai relu toute ma grossesse, mon accouchement et tout mon parcours de contraception artificielle, mon parcours de jeune fille de notre temps, à l’aune de cette domination technique.

Ce terme de domination fait écho à celui d’aliénation qui revient souvent dans votre livre. Pourquoi ce terme – très marqué politiquement – et quel sens lui donnez-vous ?

Une domination, par définition, est vécue comme telle et implique que nous connaissions l’ennemi. L’aliénation, en revanche, décrit un processus qui peut être impersonnel (on peut être aliéné par une personne autant que par un système) et dont nous ne sommes pas conscients. Le mot vient d’alienus, d’où l’idée que nous devenons comme étranger à nous-même. Dans le rapport au médecin la femme se sent étrangère à elle-même, au corps qui la constitue mais qu’elle regarde comme un objet. J’emploie aussi ce mot car, lorsque je parle par exemple d’aliénation médicale,

Lire la suite de l'article

Journalistes interchangeables : 2 reportages dans Le Figaro et Libération signés du même journaliste

Ce mardi 23 janvier, dans leurs éditions papier, Le Figaro et Libération publient tous deux un reportage réalisé à Notre-Dame-des-Landes. Les deux articles sont signés du même nom : Guillaume Frouin, un journaliste basé à Nantes. Marianne a joué au jeux des sept différences :

"Le ton est donné d'emblée dans Le Figaro, qui titre "Sur la 'route des chicanes', les zadistes font toujours la loi", tandis que Libé opte pour un plus compatissant "A Notre-Dame-des-Lanes, les derniers instants des 'chicanes'". Le reporter a ensuite choisi la même scène d'ouverture : les zadistes retirant les obstacles disposés sur la fameuse "route des chicanes". Mais dans Le Figaro, on insiste sur le fait que ce désencombrement s'opère "en tenant la presse à l'écart". Information qu'on ne trouve qu'en bout de deuxième paragraphe dans l'article de Libé, qui préfère commencer par la description d'une ambiance zélée où l'on "s’attelle à retirer les obstacles" entravant depuis cinq ans la circulation des véhicules sur la D281.

Capture d’écran 2018-01-23 à 11.28.40

Très vite, le quotidien de droite fait une remarque qui ne manquera pas de remonter certains de ses lecteurs : "L'Etat de droit à Notre-Dame-des-Landes, réclamé par le gouvernement depuis des mois et plus encore depuis sa décision d'abandonner le projet aéroportuaire, n'est pas encore restauré…" Nulle trace de cette observation dans Libération, qui insiste au contraire sur les risques d'une "intervention policière" musclée de l'Etat dans le cas où la D281 ne

Lire la suite de l'article