Archives par étiquette : l’hémicycle

Jean-Yves Le Gallou : Renvoyez Bompard en haut à droite de l’hémicycle !

Appel de Jean-Yves Le Gallou :

Images"Durant tout le quinquennat Hollande, ils ont été trois à porter la défense des identités nationales et identitaires à l’Assemblée nationale.

Marion Maréchal qui fait un break que tout le monde espère court !

Gilbert Collard, formidable bretteur, qui livre une joute difficile contre la torera Marie Sara qui porte les habits de lumière d’En Marche.

Et Jacques Bompard. Au cours de cinq ans écoulés, Jacques Bompard a livré beaucoup de combats à l’Assemblée : contre l’immigration, contre la loi Taubira, contre les dérives sociétales. Pour l’identité française et européenne. Pour la défense de la vie. Pour la défense des Chrétiens d’Orient.

Ces combats il les a livrés dans l’hémicycle. Mais aussi en accueillant à l’assemblée, des militants, des associations leur permettant ainsi de faire entendre leur message.

Jacques Bompard est un homme rugueux… c’est plutôt une qualité. Ses rapports ont parfois été difficiles avec le Front National et les Républicains. Et pourtant tous les électeurs FN et républicains du nord Vaucluse devraient se mobiliser pour lui permettre de retrouver son siège.

Il n’y aura pas beaucoup de voix dissidentes dans la prochaine Assemblée nationale. Celle de Jacques Bompard est indispensable."

Lire la suite de l'article

“Vive la différence entre les hommes et les femmes portée par la Manif pour Tous” dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale

C'est ainsi que Jacques Bompard a terminé son discours aujourd'hui sur l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes.

Capture d’écran 2017-02-02 à 18.20.08

Lire la suite de l'article

Double succès de la mobilisation contre la GPA : dans la rue et dans l’hémicycle

Capture d’écran 2016-06-16 à 22.51.58Près de 5000 personnes ont répondu à l’appel de La Manif Pour Tous et de ses partenaires (AFC, Agence européenne des adoptés, Professionnels de l’Enfance, Maires pour l’Enfance, European Center of Law and Justice, Comité protestant évangélique pour la dignité humaine) à Paris ce soir.

Plus tôt dans la journée, les tentatives de la majorité de s’opposer aux propositions de loi qui permettent (enfin !) de lutter de manière efficace contre le scandale des mères porteuses ont échouées : les motions de rejet et de renvoi en commission ont été rejetés grâce à la mobilisation de nombreux parlementaires de droite (UDI, LR, FN et non inscrits) mais aussi aussi d’un parlementaire du groupe socialiste (Anne-Yvonne Le Dain).

Après l’heure des déclarations, place aux actes ! C’est le message adressé au Premier Ministre par les parlementaires et le mouvement social qui a retrouvé ce soir le chemin des pavés à paris et en régions pour défendre les droits de la femme et de l’enfant. « Pratique intolérable de commercialisation des êtres humains et de marchandisation du corps des femmes », c’est par ces mots que Manuel Valls dénonçait avec force le scandale de la GPA (Gestation Par Autrui) il y a 18 mois, à la veille d’une mobilisation de La Manif Pour Tous. Mais depuis ce 3 octobre 2014, on attend que le Premier Ministre et son gouvernement passent à l’acte. 

Grâce à la mobilisation de Valérie Boyer et Philippe Gosselin, largement soutenus par les parlementaires de l’opposition, les deux propositions

Lire la suite de l'article

Choisir la vie : “L’idéologie pro-mort a envahi l’hémicycle !”

Le communiqué de l'association, qui entend poursuivre son travail, malgré l'extension du délit d'entrave à l'avortement :

"Malgré la mobilisation de 40 000 personnes ce dimanche 19 janvier  à Paris exigeant du gouvernement le retrait immédiat des amendements conduisant à l’extension de l’avortement, le courage et la détermination de quelques députés s’y opposant , les dispositions relatives à la suppression de la condition de détresse pour le recours à l’IVG et l’extension du délit d’entrave à l’IVG viennent d’être votées à l’assemblée nationale.

Une fois de plus, l’idéologie pro-mort a envahi l’hémicycle !

La suppression de la condition de détresse vient ériger l’avortement, jusque-là encore dérogatoire au principe du droit à la vie (article 16 du Code Civil) en un droit désormais conditionné à la seule volonté de la femme, à sa liberté de disposer de son corps. Et la liberté de l’enfant conçu à naître ?

L’extension du délit d’entrave à l’avortement vient menacer la liberté d’expression de toutes les associations, sites, antennes d’écoute qui apportent une vraie écoute et une aide aux femmes enceintes en difficultés en leur présentant l’avortement dans sa réalité et ses conséquences physiques et psychologiques.

Désormais passibles de 30 000€ d’amende et de 2 ans d’emprisonnement, ces associations, sites, antennes d’écoute seront purement et simplement bâillonnés !

La France, avec ces nouvelles dispositions,  qui compte chaque année 223 000 avortements, s’achemine encore davantage vers l’avortement eugénique, la traque de l’enfant handicapé, le mensonge aux femmes sur la réalité de l’avortement qu’elle banalise.

Choisir la Vie dénonce

Lire la suite de l'article