Archives par étiquette : LGBT

L’Education nationale au service du lobby LGBT

A l'occasion de la journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, le ministre Blanquer a envoyé un long courrier homosexualiste aux personnels de l'Education nationale :

Untitled"[…] La liberté, c’est d’être soi-même en confiance. L’égalité, c’est le rejet de toutes les formes de discrimination. La fraternité, c’est le respect de l’autre. C’est en enseignant ces valeurs que l’Ecole fait reculer l’obscurantisme, l’intolérance et la haine.

Cette journée est l’occasion de rappeler que l’Éducation nationale a pour mission d’offrir un cadre protecteur et propice à la réussite de tous les élèves. Elle a également celle de faire partager à chacun le respect d’autrui comme l’égale dignité des êtres humains, et pour cela de prévenir toute forme de discrimination ou de violence, notamment celles fondées sur l’orientation sexuelle ou l’identité sexuelle.

Le ministère souhaite, à cette occasion, donner une forte impulsion à la lutte contre la haine anti-LGBT, afin notamment que soient apportés toute l’aide et le soutien nécessaires aux élèves et aux personnels qui sont victimes de paroles et d’actes homophobes et transphobes.

Dans cette perspective, je vous demande de mobiliser vos équipes pédagogiques et éducatives. Les enseignements, en particulier l’enseignement moral et civique, permettent une sensibilisation effective des élèves à ce sujet. Vous pouvez également solliciter le concours des associations agréées pour intervenir dans le cadre des actions éducatives, au sein de vos classes.

Un ensemble de ressources est disponible sur les pages Eduscol « Prévenir l’homophobie » et « Agir à l'école contre l'homophobie », notamment

Lire la suite de l'article

“Homophobie” : l’arme de sidération pour faire taire les opposants à l’agenda LGBT

Selon l'association militant LGBT "SOS Homophobie", le nombre d’actes homophobes a augmenté en France en 2017 avec 1650 témoignages contre 1575 témoignages en 2016, rapport repris sans recul par les médias. Or, quand ce lobby parle d'homophobie, on imagine des violences physiques insupportables. Sauf que ce n'est pas le cas.

Ainsi, dans le rapport, page 104-105, le discours de l'Eglise catholique est considéré comme homophobe, tout comme celui des associations qui réclament le respect des droits de l'enfant comme Alliance Vita et les AFC, nommément citées :

Capture d’écran 2018-05-17 à 07.03.28 Capture d’écran 2018-05-17 à 07.03.37 Capture d’écran 2018-05-17 à 07.04.17
Enfin, la secte LGBT refuse que ses membres puissent la quitter et fait donc tout pour empêcher une personne ayant des tendances homosexuelles de se corriger :

Capture d’écran 2018-05-17 à 07.05.36Evidemment, La Manif Pour Tous est homophobe :

Capture d’écran 2018-05-17 à 07.10.12 Capture d’écran 2018-05-17 à 07.11.09Et au cas où vous n'auriez pas compris, la fin du rapport se termine par une publicité militante en faveur de la PMA :

Capture d’écran 2018-05-17 à 07.12.37Si c'est cela l'homophobie, alors oui nous sommes homophobes et nous sommes fiers de militer pour le respect des droits de l'enfant et de la famille naturelle.

Lire la suite de l'article

Le juge qui veut faire mourir Alfie Evans est membre du lobby LGBT

Unknown-7Jeanne Smits indique que la cour d’appel de Londres a rejeté les recours de Tom Evans et de Kate James en affirmant que rien ne permet de dire que le juge de Manchester, Justice Anthony Paul Hayden avait eu en tous points raison d’empêcher les parents d’Alfie Evans d’essayer de le faire soigner à Rome ou à Münich. Alfie, dont le cerveau a subi des dommages « irréversibles » selon les médecins et les juges, ne doit plus recevoir autre chose que des « soins palliatifs » par ce qu’il est dans son intérêt « bien compris » de mourir ! Ce juge Hayden qui a noté dans son jugement du 20 février dernier que Tom Evans s’est « entiché » (ou « obnubilé » : besotted) de son petit garçon…

Le juge Anthony Paul Hayden fait partie d’une association judiciaire pro-LGBT, et il est également le coauteur d’un manuel juridique sur les enfants des couples de même sexe. En tant que membre du BLAGG (Bar Lesbian and Gay Group : groupe lesbien et gay du barreau), Anthony Paul Hayden fait partie de ces juristes qui soutiennent les « lesbiennes, hommes gays, bisexuels et personnes transgenres à tous les niveaux » des professions judiciaires.

Dans le livre qu’il a cosigné avec quatre autres auteurs, le juge Anthony Paul Hayden s’intéresse à tous les aspects de l’homoparentalité, avec des conseils spécifiques, notamment pour ceux qui veulent avoir recours à une mère porteuse (la GPA) rémunérée, pratique interdite au Royaume-Uni où la gestation

Lire la suite de l'article

Le maire d’Angers visite une association LGBT sans s’en vanter

Christophe_Béchu _2014Le maire d'Angers, Christophe Béchu (ex-LR), a visité et apporté son soutien au Refuge hier, association LGBT dont certains bénévoles sont accusés d'abus sur mineurs

Sur son compte Twitter, où il raconte ses journées, il omet de mentionner cete visite. Est-ce pour éviter de choquer ses adjoints Maxence Henry (PCD) et Roch Brancour (Sens Commun) ?

Commentaires (1)

Les maires LR sont étranges… Comme celui de Saint-Etienne qui fait verser un grosse subvention à l'association "Face à Face" lors de son Conseil Municipal de lundi et en rajoute une couche avec les CRE créés au départ avec les socialistes et dont le réseau CoFraCir indique noir sur blanc dans ses statuts qu'il vise le Droit de vote pour les étrangers:

http://www.activradio.com/saint-etienne-la-ville-veut-donner-la-parole-aux-residents-etrangers/

Laurent Wauquiez cautionne tout ceci ?

PS : à noter que le journal local n'a pas fait paraitre l'info et que le lien ci-dessus a déjà disparu…

sont marrants, non ?

Rédigé par : jejomau | 25 avr 2018 14:43:44
____________________________________

Lire la suite de l'article

Pseudo-débats sur la PMA : comment procèdent les associations LGBT

Lu sur le site de La Manif Pour Tous :

B9715380345Z.1_20180413201609_000+G7FB3FF84.1-0"Le 12 avril dernier, était organisée à Amiens une table-ronde « La filiation en questions : quelles conséquences pour la société » avec trois intervenantes : le Dr Pauline Segard-Tiberghien, gynécologue, médecin de la procréation ; Aude Mirkovic, maître de conférences en droit privé, spécialiste du droit de la famille ; et Ludovine de La Rochère, présidente de La Manif Pour Tous. 180 personnes assistaient au débat.

Alors que le responsable régional de La Manif introduisait la soirée, des représentants d’associations LGBT se sont précipités sur l’estrade et lui ont coupé la parole. Un micro leur a été malgré tout tendu par Ludovine de La Rochère pour qu’ils puissent s’exprimer.

Alors même qu’une vingtaine d’activistes LGBT étaient entrés librement et qu’un micro leur a été tendu, ils se sont alors plaints de n’avoir pas été invités à débattre pour défendre leur point de vue. Critiquant la table-ronde, ils ont invité Ludovine de La Rochère à venir débattre avec eux le 18 avril au cours d’une soirée qu’ils organisent sur la PMA sans père par leurs associations LGBT, parmi lesquelles SOS Homophobie, Les Bavardes, etc.

A leur stupéfaction visible, la présidente de La Manif Pour Tous les a remerciés et a accepté aussitôt leur invitation. Finalement, les uns après les autres, les activistes pro-PMA sans père ont quitté la salle, emportant leurs banderoles et tracts. Manifestement, le débat ne les intéressait pas… pas plus que le quotidien régional, « Le Courrier picard », lequel a fait le

Lire la suite de l'article

Oui, le lobby LGBT a menti, comme d’habitude

En 1998, lors des débats sur le Pacs, Elisabeth Guigou, alors ministre, avait déclaré qu'il n'était pas question qu'elle reconnaisse le mariage et l'adoption pour les homosexuels. 10 après le Pacs, elle reconnaissait avoir menti pour arracher la décision des indécis.

De même, Jean-Luc Roméro avait avoué avoir menti à propos du Pacs, qui ne devait pas aboutir à la dénaturation du mariage, qui ne devait pas aboutir à la fabrication d'enfants pour les LGBT, par PMA ni par GPA… Ce même Roméro milite pour l'euthanasie qui ne concerne, bien entendu, que les cas exceptionnels, comme on le voit en Belgique ou aux Pays-Bas, où il ne suffit plus d'être dans des souffrances atroces pour demander la mort, mais qu'un mineur peut être euthanasié, comme un dépressif, un malade mental.

Aujourd'hui c'est Libération qui avoue avec fierté les mensonges LGBT :

Images-9"[G]lobalement, la Manif pour tous avait raison. […] Elle avait peur que l’ouverture du mariage aux couples du même sexe entraîne la possibilité pour eux d’adopter et oui, c’est aussi exactement ce qui s’est passé. Malgré les nombreuses difficultés encore rencontrées au quotidien par les couples engagés dans cette démarche, la loi autorise depuis cinq ans les gays et les lesbiennes à adopter des enfants.

Elle avait peur que la «loi Taubira», comme elle l’a appelée, entraîne l’autorisation de la PMA pour les lesbiennes et les célibataires et oui, c’est le chemin que prend la France. Incomplète, la loi de 2013 a en effet permis aux

Lire la suite de l'article

Le nombre de personnes LGBT qui ont pu adopter en France ou à l’étranger serait inférieur à dix

Unknown-28C'est ce qu'assure Nicolas Faget, porte-parole de l'Association des parents gays et lesbiens (APGL).

Il faut d'abord décrocher l'agrément, étape qui dure en moyenne neuf mois. Puis il faut passer passer devant un "conseil de famille", instance composée d'élus du conseil départemental, de membres d'associations de pupilles de l'État et de familles adoptantes ainsi que de professionnels de la protection de l'enfance. Jean-Marie Müller, qui préside le conseil de famille de Meurthe-et-Moselle, explique :

"On n'a rien contre les couples de mêmes sexe, mais tant qu'on aura des couples jeunes, stables, avec un père et une mère, on les privilégie".

Et oui, un enfant a droit à un père et une mère. 

Ceux qui veulent adopter à l'étranger doivent composer avec un nombre restreint de pays : seuls le Brésil, la Colombie, l'Afrique du Sud, le Portugal, l'État de Mexico et quelques États des États-Unis acceptent l'adoption par des LGBT.

Depuis 2013 et la loi Taubira, le nombre d'enfants adoptés à l'étranger a chuté de 50 %, tombant à 685 l'an passé, selon les chiffres du ministère des Affaires étrangères. 

C'est pourquoi ils militent aujourd'hui pour la légalisation du marché de la procréation, PMA et GPA.

Lire la suite de l'article

A l’Assemblée, la secte LGBT tente d’interdire les incitations à la chasteté

Voici des extraits du rapport du Groupe d’études discriminations LGBTQI, qui s'est tenu hier 18 avril à l'Assemblée nationale, avec les auditions de :

  • Jean PASTEUR ; Mathilde BROUZES (Amnesty International)
  • Clément MOLIZON (SOS Homophobie)

Dans une première partie dédiée à l'homophobie, Clément MOLIZON a dénoncé la dernière action d'Alliance Vita :

L’agence VITA fait un showroom clandestin pour acheter ou louer les enfants : attaque contre la PMA et la GPA. […]

La 2e partie concerne une future proposition de loi visant à interdire les « thérapies de conversion » pour les homosexuels. Ces derniers sont dans la secte LGBT, il n'ont pas le droit d'en sortir. Présentation du rapport :

[…] Il nous semblait important d’échanger sur cette proposition de loi transpartisane pour tous les députés qui ont à coeur de lutter contre l’homophobie. Le phénomène des thérapies de conversion existent mais ne sont pas connus. C’est la modification de l’orientation sexuelle une personne pour en faire un hétérosexuel. L’homosexualité n’est pas une maladie; elle a été retirée de la liste en 1982 (seulement!). Ces pratiques n’ont donc aucun fondement médical. Mais elles ont des conséquences psychiques graves : des suicides, des comportements dépressifs. Le parlement européen a adopté un article légiférant sur la restriction de ces pratiques. Seule Malte porte cette interdiction. La France, pays des droits de l’Homme s’honorerait à le porter.

L’article 1 porte sur l’interdiction des thérapies de conversion. L’article 2 définit ces actes. Administration forcée d’hormones, autrefois la lobotomie et l’électrochoc. Il y

Lire la suite de l'article

Loi “Asile et immigration” : un amendement pour les demandeurs d’asile LGBT

ImagesLa commission des lois de l'Assemblée nationale a voté à la quasi-unanimité une mesure visant à protéger les demandeurs d'asile LGBT s'ils sont menacés en raison de leur orientation sexuelle dans leur pays d'origine…

Tous les immigrés en provenance de pays musulmans ont donc trouvé un argument pour demander l'asile politique en France. Le changement proposé vise à exclure les pays qui pénalisent l'homosexualité de la liste officielle des "pays d'origine sûrs", autrement dit ceux "où l’homosexualité peut encore faire l’objet de mauvais traitements ou de sanctions pénales".

Cet amendement a été déposé par Elise Fajgeles et Matthieu Orphelin, députés LREM. Si l'amendement est adopté par le Sénat, les immigrés provenant de pays qui pénalisent les relations homosexuelles pourront faire appel auprès de la Cour nationale du droit d'asile si leur demande d'asile est rejetée par l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) et ce, sans risque d'expulsion. 

Lire la suite de l'article

Harcelée par le lobby LGBT, Marlène Schiappa obligée de mentir

6a00d83451619c69e201bb09fcf31c970d-800wiLa photo de Marlène Schiappa tenant le livre d'Aude Markovic sur la PMA-GPA, à côté de l'auteur, n'a pas fait plaisir aux terroristes de la pensée. Alors pour se défendre, la Secrétaire d'Etat est obligée de faire croire qu'elle était harcelée de groupies qui la soutenait :

Capture d’écran 2018-03-22 à 21.39.05 Capture d’écran 2018-03-22 à 21.39.23
Aude Mirkovic a dénoncé la duplicité de Marlène Schiappa :

 

Lire la suite de l'article

Plainte de l’association LGBT Mousse contre les AFC

Unknown-34L'association LGBT Mousse porte plainte avec constitution de partie civile pour injure à raison de l’orientation sexuelle contre l’Association Familiale Catholique (AFC) de Clermont-Ferrand, qui a publié sur le compte @AFC_Clermont suite à la relaxe de Christine Boutin :

« Merci la @Courdecassation de défendre un peu la liberté d'expression et de nous autoriser à dire, comme la Bible, que "l'#homosexualité est une abomination" ».

Le lobby totalitaire, qui s'attaque sans cesse à la liberté d'expression et de pensée porte plainte devant le Doyen des juges d’instruction du Tribunal de grande instance de Paris pour injure à raison de l’orientation sexuelle.

Après avoir perdu contre Christine Boutin, le lobby ne démord pas de pouvoir censurer la Bible.

Lire la suite de l'article