Archives par étiquette : leur

11 généraux dénoncent les menaces contre leur devoir de lanceurs d’alerte

Dans Boulevard Voltaire. Outre l'humiliation du général Pierre de Villiers, les généraux Soubelet, Desportes et Piquemal ont été sanctionnés pour avoir osé s'exprimer. Et plusieurs autres généraux en 2e section ont été directement menacés de sanction par courrier officiel. Extraits :

"[…] On le constate, avec la démission du général Pierre de Villiers, qui illustre à merveille la propension de l’autorité politique à ne pas vouloir écouter ces serviteurs dévoués de l’État et de la nation pourtant animés d’un sens du devoir, de la loyauté et de l’honneur incontestable, c’est finalement l’expression des militaires et en particulier des généraux qui est aujourd’hui menacée et que le politique tente d’étouffer. Car ce qui gêne ce dernier, c’est que le citoyen puisse être informé sur ses insuffisances et surtout sur les risques qu’elles font peser sur la nation.

Mais l’expression des généraux – qu’ils soient en 1re ou en 2e section – est devenue aujourd’hui indispensable. Ils savent de quoi ils parlent. Alors, pourquoi les chefs militaires ne pourraient-ils pas s’exprimer sur des sujets liés à la défense, à la sécurité de la nation, aux intérêts de la France dans le monde alors que d’autres moins qualifiés le font ? Pourquoi les généraux de 2e section ne pourraient-ils pas s’exprimer sur ces mêmes sujets et, n’étant plus en activité, plus librement sur beaucoup d’autres comme l’immigration ou l’éducation, qui engagent l’avenir du pays, sans être menacés de sanctions parce que leurs propos, différents du discours officiel, dérangent ? Ces derniers sont

Lire la suite de l'article

Les Américaines aspergées d’acide à Marseille demandent de prier pour leur assaillante

Lu sur RT France :

"Courtney Siverling et Michelle Krug, deux étudiantes américaines aspergées d'acide lors de leurs vacances à Marseille le 17 septembre par une femme «déséquilibrée», ont demandé sur leurs pages Facebook que des prières soient adressées à leur assaillante afin qu'elle «guérisse».

«Je demande que si vous nous adressez vos pensées et prières, merci d'envisager de penser à notre assaillante ou de prier pour elle afin qu'elle reçoive l'aide dont elle a besoin et qu'elle mérite. Les troubles mentaux ne sont pas un choix et ne doivent pas être diabolisés», a écrit Michelle Krug sur le réseau social. 

De son côté, Courtney Siverling a déclaré sur sa page qu'elle priait pour que l'assaillante «soit guérie de sa maladie mentale au nom de Jésus», d'après The Telegraph. «Le pardon et le salut ne peuvent venir que de Lui», a-t-elle ajouté.

Les deux étudiantes, touchées aux yeux, devront consulter régulièrement mais ne présentent pas de symptômes graves, d'après le journal La Provence."

Commentaires (1)

Toute la différence entre le christianisme et certaines autres religions : nous, nous prions pour nos tourmenteurs, comme nous l'a demandé le Christ, afin qu'eux aussi puissent trouver le pardon et la bonne voie !

Curé enragé l'a bien rappelé : le seul moyen d'aller vers le Père, c'est de passer par le Christ, et tâcher de vivre selon son enseignement…

Rédigé par : Irishman | 18 sep 2017 16:44:18
____________________________________

Lire la suite de l'article

PMA : les candides feront-ils leur mea culpa ?

De Gabrielle Cluzel sur Boulevard Voltaire :

“[…] Pas de quoi tomber à la renverse, demander ses sels, s’éventer, pousser des « oh » et des « ah », car comme le rappelle Marlène Schiappa, c’était « un engagement de campagne d’Emmanuel Macron ». Ceux qui ont voté pour lui ne peuvent s’estimer trahis, on ne leur avait rien caché.

Il n’y avait que quelques candides patentés pour s’illusionner, pour prendre leurs désirs pour des réalités : « Après la fracture sur ce sujet provoquée par le quinquennat de François Hollande, les catholiques espèrent qu’Emmanuel Macron, qui a fait de la “bienveillance” et de “l’apaisement” des engagements de campagne, tiendra désormais sa promesse d’une France réconciliée », écrivait d’une plume angélique un journaliste de La Croix le 13 août dernier. Un sociologue des religions, Philippe Portier, croyait même pouvoir affirmer dans le même journal que le nouveau Président serait « très prudent » sur ces sujets de société qu’« il [toucherait] d’une main tremblante ». On voit. Au bout de six mois, la fleur au fusil, c’est parti pour la PMA ! Ce sociologue est vraiment visionnaire. Rappelez-moi de lui faire signe quand on n’aura besoin de rien.

Quant à la droite, on se demande comment elle va affronter la chose :

“En théorie, en rangs serrés sur le pavé, la droite tient là l’occasion de se reconstituer. Par opposition négative, faute d’y réussir par adhésion positive. Les clivages sont autant de points d’ancrage, et l’homme

Lire la suite de l'article

Les chefs de parti de droite peuvent-ils rester enfermés dans leur silo ?

Dans Valeurs Actuelles, Nicolas Tardy-Joubert (PCD) s'interroge sur la refondation de la droite :

"[…] Nicolas Sarkozy a été battu en 2012 pour n’être pas resté sur la ligne politique pour laquelle il avait été élu en 2007. Une des conséquences a été un très mauvais report des voix d’électeurs du FN qui à un moment avaient pu voter pour lui. Ceux-ci se sont sentis trahis par un manque de constance et de cohérence dans la politique menée. De son style est né l’anti-sarkozysme. Résultat : 5 ans de Hollande et la France dans la rue sur des sujets majeurs de société, à l’instar des centaines de milliers de militants de la Manif Pour Tous.

En 2017, la Droite devait gagner et remettre le pays sur des rails. Du coté des LR, le manque de clarté de la ligne politique a éclaté au grand jour avec les primaires (communautarisme, sujets de société….). François Fillon s’est empêtré dans les affaires, avec une communication affligeante, et un manque de combativité sur les sujets qui avaient fait descendre les français dans la rue. Sa qualification pour le deuxième tour a aussi été impossible avec Nicolas Dupont-Aignan faisant cavalier seul ; les 5% d’insatisfaits qui ont voté pour lui le sont probablement d’autant plus avec l’élection d’Emmanuel Macron.

Les Républicains peuvent-ils continuer à dériver toujours plus en abandonnant régulièrement les combats qu’ils avaient choisi de mener il y a encore peu ? Ne devraient-ils pas déployer un programme économique et social au service

Lire la suite de l'article

Et si on parlait des tortures subies en pays musulman par les chrétiens à cause de leur foi?

Lire la suite de l'article

Les conservateurs cherchent leur Pierre Bergé

Fin d'un article de l'abbé Grosjean sur Pierre Bergé :

"Cet homme d’affaires a mis son argent, sa fortune et sa réussite au service de causes caritatives, comme la lutte contre le SIDA, mais aussi au service de ses convictions. Il a investi massivement dans l’action politique, soutenant des partis, des candidats, des mouvements et des militants qui portaient ses idées. Il a investi dans des médias, car il en connaissait l’impact et le rôle déterminant dans le combat culturel qu’il entendait mener, afin de changer le monde selon ses convictions. Il aura eu une influence réelle, et donc gravement négative, sur beaucoup de sujets pour ces raisons-là.

On peut s’opposer aux  idées de Pierre Bergé. Mais comment lui reprocher d’avoir voulu les porter au pouvoir, s’il y croyait ? Comme on aimerait voir le même engagement chez ceux de notre côté qui ont fait fortune ! Soutenir des œuvres caritatives, c’est très bien. Restaurer des chapelles romanes, c’est très bien aussi. Continuons ! Mais le combat des idées nécessite des mécènes qui soient aussi des militants. Des mécènes qui sont convaincus que les idées peuvent changer le monde, et comprennent comment. Des chrétiens qui décident que leur réussite personnelle doit servir à reconstruire bien plus que des chapelles ou des musées : un bien commun, une société juste, une culture de vie, une civilisation. Des mécènes – et certains le font déjà généreusement – qui soutiendront avec largesse et efficacité ceux qui s’exposent et s’engagent dans ce combat politique, culturel, sociétal pour le bien commun.

Lire la suite de l'article

Le pape aux musulmans : “cela leur ferait du bien de faire une étude critique du Coran”

Le souverain pontife se confie sur sa vie dans un grand entretien avec Dominique Wolton, à paraître le 6 septembre dans le livre "Politique et société" (Editions de l'Observatoire). On entrevue des extraits dans Le Figaro Magazine, mais aussi dans La Dépêche :

Couv-Politique-et-Société-HD-OKSur l'Eglise, la laïcité et la France. «L'État laïc est une chose saine. Il y a une saine laïcité. Jésus l'a dit, il faut rendre à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. Nous sommes tous égaux devant Dieu. Mais je crois que dans certains pays comme en France, cette laïcité a une coloration héritée des Lumières beaucoup trop forte, qui construit un imaginaire collectif dans lequel les religions sont vues comme une sous-culture. Je crois que la France – c'est mon opinion personnelle, pas celle officielle de l'Église – devrait «élever» un peu le niveau de la laïcité, dans le sens où elle devrait dire que les religions font elles aussi partie de la culture. Comment exprimer cela de manière laïque ? Par l'ouverture à la transcendance. Chacun peut trouver sa forme d'ouverture. Dans l'héritage français, que veut dire un État laïc «ouvert à la transcendance» ? Que les religions font partie de la culture, que ce ne sont pas des sous-cultures ? Quand on dit qu'il ne faut pas porter de croix visibles autour du cou ou que les femmes ne doivent pas porter ça ou ça, c'est une bêtise. Car l'une et l'autre attitudes représentent une

Lire la suite de l'article

Des catholiques chinois empêchent la destruction de leur église

A Wangcun, dans la province de Shanxi en Chine, le comité de district du parti communiste a tenté de détruire une église alors que les discussions entre le gouvernement chinois et le Vatican s'intensifient.

Cette église, construite au début du XXe siècle, avait besoin de restaurations. En août 2012, les autorités avaient décidé de donner l’église et le terrain environnant aux catholiques, afin qu’ils restaurent le bâtiment à leurs frais. Il y a quelques mois, les fidèles, ayant réuni l’argent nécessaire, avaient pu commencer les travaux. Et voilà que le comité de district du parti communiste a décidé que tout devait être rasé pour laisser la place à un « jardin public qui enrichira la vie du peuple ».

Mais les fidèles se sont mobilisés pour empêcher la démolition. Les autorités ont suspendu le processus…

Lire la suite de l'article

Lallab : le Planning familial fait l’objet de l’attention des Frères Musulmans qui y diffusent leur idéologie

Ancienne élue locale, Céline Pina avait dénoncé en 2015 le salon de «la femme musulmane» de Pontoise. Dans Le Figarovox, elle dénonce l'alliance de la gauche libertaire et de l'islam salafiste :

Capture d’écran 2017-08-23 à 19.00.30"L'association «Lallab», qui se présente elle-même comme «une association dont le but est de faire entendre les voix des femmes musulmanes qui sont au coeur d'oppressions racistes et sexistes», fait en réalité partie de ces associations que sécrète l'islamisme et qui sont les façades respectables de la diffusion de leur idéologie inégalitaire, obscurantiste et mortifère. Proche des frères musulmans et des indigénistes, cette association qui prône un féminisme islamiste est opposée à la loi de 2004 contre le voile et n'a de cesse de conspuer le féminisme blanc. L'adjectif «blanc» a ici pour objet de dévaloriser la dimension universelle de ce combat mais il démontre surtout à quel point la race est l'obsession de toute cette mouvance.

Pour cette association, la femme appartient d'abord à sa communauté et son seul combat est de l'assigner à résidence dans cette appartenance. Comme l'indique l'enquête rigoureuse de Mathilde Lambert disponible sur le site Ikhwan Info :«Lallab, laboratoire du féminisme islamiste», la femme exemplaire que Lallab prend pour modèle, Asma Lamrabet, est un pur produit de l'idéologie des Frères musulmans. Dans le livre phare de l'égérie de l'association, «Musulmane tout simplement», l'enquêtrice d'Ikhwan Info relève de savoureux passages où Asma Lamrabet, en bonne propagandiste, fustige l'hystérie des femmes et défend le droit du mari de frapper sa femme. Lallab est

Lire la suite de l'article

Stratégie des “migrants” : après les hommes fuyant soi-disant leur pays en guerre, les femmes exigent le regroupement familial

Lire la suite de l'article

Les parents du petit Charlie Gard acceptent le transfert de leur fils en soins palliatifs

Les parents du petit Charlie Gard, bébé de 11 mois atteint d’une maladie génétique rare, ont annoncé lundi 24 juillet la fin de leur procédure judiciaire pour le maintien en vie de l’enfant. La Cour devait déterminer le 25 juillet si l’enfant pouvait recevoir un traitement expérimental aux Etats-Unis. Cette décision aurait confirmé ou infirmé les avis précédents des différentes institutions de justice interrogées sur l’affaire. La décision a été prise après qu’un médecin américain, venu examiner l’enfant quelque jours plus tôt ait dit aux parents qu’il était trop tard pour lui donner le traitement prévu. D’après leur avocat,

« il n'est plus dans l'intérêt de Charlie de poursuivre le traitement » car « Charlie a souffert d’atrophie musculaire grave » et « les dégâts pour ses muscles [sont] irréversibles ». « Charlie a patiemment attendu un traitement. En raison de ce délai, cette opportunité a été perdue ».

Les parents se sont dit prêts à accepter que Charlie soit transféré au service de soins palliatifs et qu'il soit « autorisé à mourir avec dignité ». Ils envisagent de fonder une association afin que la voix de Charlie « continue à être entendue ».

Lire la suite de l'article

Aucune “obligation de quitter le territoire français” n’a pu leur être notifiée

Tout le monde est bienvenu :

"Ce dimanche, six jeunes hommes d'origines iranienne et afghane ont été interpellés à hauteur de La Salle, dans le Mâconnais, alors qu'ils voyageaient clandestinement à l'arrière d'un camion frigorifique. Parti de Grèce, ce dernier transportait une cargaison de pastèques à destination de l'Angleterre.

C'est lors d'une halte sur l'aire de repos de La Salle, le long de la RD 906, que le chauffeur a entendu des bruits provenant de sa remorque. Il a donc faire prévenir la gendarmerie. Une douzaine de gendarmes est venue interpeller les migrants.

Leurs signalements ont été enregistrés mais aucune " obligation de quitter le territoire français " n'a pu leur être notifiée. Comme le veut la loi, les personnes suspectées d'être en situation irrégulière ne peuvent être retenues plus de 16 heures par les forces de l'ordres, y compris les week-ends."

Quand un ministre montre ses muscles contre l'immigration illégale, ne le croyez pas…

Lire la suite de l'article