Archives par étiquette : Lesquen

Henri de Lesquen n’a pas été réélu à la tête de Radio Courtoisie

Dominique paoliDominique Paoli succède à Henry de Lesquen, mis en minorité lors du dernier conseil d'administration.

La dernière fête de Radio courtoisie a vu une affluence bien moins importante que d'habitude. Dominique Paoli était secrétaire générale de Radio courtoisie et patronne d'émission depuis 1999. Ce changement permettra sans doute d'apaiser les tensions au sein de la radio libre du pays réel et de la francophonie.

Lire la suite de l'article

Henry de Lesquen va devoir financer les associations antiracistes

Le président de Radio Courtoisie Henry de Lesquen a été condamné hier à 16 000 euros d'amende pour des tweets et textes publiés sur son site internet. Parmi lesquels les propos suivant :

  • "Centrée sur le rythme, la musique nègre s'adresse au cerveau reptilien",
  • "c'est le racisme des juifs qui les a conduits au monothéisme quand ils ont privé de leurs dieux les goyim qu'ils haïssaient"
  • "Je suis émerveillé de la longévité des rescapés de la Shoah morts à plus de 90 ans. Ont-ils vécu les horreurs qu'ils ont racontées? (…) La plantureuse S. Veil rescapée de la Shoah a 88 ans. A ma connaissance, elle va bien".

Le tribunal correctionnel de Paris l'a aussi condamné à verser des dommages et intérêts aux associations luttant contre le racisme qui s'étaient constituées parties civiles.

Reste à savoir si cette affaire va influencer le CSA, qui a ouvert une procédure à l'encontre de la radio.

Lire la suite de l'article

Selon Henry de Lesquen, Bernard Antony est un suppôt de la Licra…

CrC4uAJWIAAf2DoAlors que Bernard Antony tiendra jeudi une conférence de presse, suite à son éviction de Radio courtoisie, nous découvrons ce texte délirant d'Henry de Lesquen à son encontre, dans lequel il écrit sans honte :

"Bernard Antony, frénétique d’extrême droite, s’est déconsidéré par ses pitreries. […] Bernard Antony est théocrate et violent. Il refuse la liberté, la république et la démocratie. […] Bernard Antony s’aplatit devant la LICRA dans le vain espoir de passer pour un modéré. […] Bernard Antony a fait de l’AGRIF, association antiraciste, un supplétif de la LICRA dans son action antifrançaise. […] J’ai péché par naïveté au sujet de Bernard Antony. C’est un suppôt de la LICRA, donc un ennemi de la France."

Nous pourrions penser que le site d'Henry de Lesquen a été piraté par des farceurs. Il n'en est rien (voir par exemple cette justification de l'esclavage ou cette "analyse" sur… le coefficient de blancheur des joueurs de football). Sur Facebook, Henry de Lesquen explique :

"Quelques jours après l’université d’été de son association, qui s’est achevée le 9 août, j’ai écrit à Bernard Antony, en tant que président de Radio Courtoisie, pour lui demander de mettre un terme à son comportement déloyal, qui portait préjudice à la radio, et je l’ai invité à publier le communiqué suivant"

Sic. S'ensuit un communiqué de repentance que, bien évidemment, Bernard Antony, qui n'est pas un adepte de l'autocritique des procès staliniens, n'a pas publié, mais dans lequel on peut lire :

"Je regrette

Lire la suite de l'article

Grégoire Boucher : “Je suspends mes émissions à Radio Courtoisie tant que Henry de Lesquen n’aura pas démissionné”

Communiqué de Grégoire Boucher :

"Je suspends mes émissions à Radio Courtoisie tant que Henry de Lesquen n’aura pas démissionné. Pour reprendre le célèbre aphorisme d’Alphonse Allais, « Une fois qu'on a passé les bornes, il n'y a plus de limites ». Avec Henry de Lesquen, nous sommes servis. Notre François Pignon à nous n’a aucune limite et il ose tout. Sa dernière saillie sur son site de campagne traite du « coefficient de blancheur des équipes de balle au pied »… Il devient raisonnablement et moralement impossible de poursuivre toute forme de collaboration avec ce monsieur qui met depuis de trop longs mois Radio Courtoisie en danger.

Je ne reviendrai pas ici sur la gestion calamiteuse qui est la sienne à la tête de la radio depuis 10 ans. Le temps fera rapidement son œuvre. Je ne reviendrai pas sur l’utilisation maladive et indécente que ce monsieur fait de la mémoire de Jean Ferré et surtout de Serge de Béketch. C’est un sentiment de honte qui m’envahit à chaque fois qu’il nous impose, jour après jour, la voix agonisante de notre ami et maître dont il use et abuse sans vergogne. Je ne reviendrai pas non plus sur les méthodes paranoïaques qui sont les siennes et le droit qu’il s’arroge depuis toujours de couper grossièrement la parole à tous ses invités autant qu’à censurer la parole des patrons d’émission, pourtant réputés libres de s’exprimer. Censure dont j’ai été victime presque systématiquement à chacune de mes émissions depuis 3

Lire la suite de l'article

Thibaut de La Tocnaye ne veut plus aucune émission à Radio Courtoisie avec Henry de Lesquen

Communiqué de Thibaut de La Tocnaye, Dirigeant-fondateur d’entreprises industrielles, Membre du Bureau Politique du FN, Conseiller Régional PACA :

Unknown-10"Ayant été le premier à dénoncer il y a plus de deux mois, dès le 4 mai dernier, les multiples déclarations racistes et provocatrices de M. Henry de Lesquen, directeur de Radio Courtoisie, j'avais toutefois décidé, après m'être officiellement désolidarisé de ses propos, et dans un esprit de liberté, de poursuivre mes émissions. Ce que j'ai fait le 15 Juin dernier.

Depuis, M. de Lesquen a multiplié les déclarations du même type tout en excluant de la Radio plusieurs responsables d'émission de grande valeur qui, justement, avaient osé également le critiquer. Aujourd'hui, j'apporte mon entier soutien à la demande du "Collectif des patrons d'émission" exigeant dans son communiqué du 11 Juin le départ de M. de Lesquen de la Radio.

Parallèlement, je ne souhaite plus animer aucune émission tant que celui-ci détruira l'image de la station et pervertira gravement le sens de notre combat politique. Je suis de tout coeur avec le Collectif des patrons d'émission mais je ne peux, étant un des dirigeants du Front national, continuer d'apporter ma caution de fait à la direction actuelle de Radio Courtoisie ainsi qu'indirectement le soutien des dizaines de milliers d'auditeurs du FN qui représentent évidemment une forte proportion de l'audience de Radio Courtoisie. En quelle que sorte, je ne peux accepter plus longtemps d'être instrumentalisé par la direction actuelle de la station."

Lire la suite de l'article

Excédé par ses insultes, TV Libertés porte plainte contre Henry de Lesquen

Communiqué officiel de TV LIBERTES :

"Dans un article du quotidien Le Monde, en date du 2 juillet 2016 et signé Alexandre Picart et Olivier Faye, la crise majeure que traverse Radio Courtoisie est largement commentée. Mise en cause directement par le président de cette radio, TV Libertés est touchée, bien malgré elle, par les polémiques et le scandale en cours. Ces derniers sont exclusivement issus des propos inqualifiables tenus, tant sur ses comptes twitter que sur son site de campagne, par Henry de Lesquen. Il est à noter qu’à aucun moment TV Libertés   n’ a répliqué sous quelque forme que ce soit aux attaques et aux injures qu’elle subissait.

TV Libertés s’est toujours donnée pour règle de  donner le plus possible la parole à ceux qui ne l’ont pas, ou peu, dans les médias mainstream. Elle se refuse à attaquer ou diffamer quiconque. Et Il va de soi que tout propos excédant des limites fixées par le législateur est banni sur la chaine et la radio.

Beaucoup d’observateurs s’interrogent sur l’origine du comportement opposé de Monsieur de Lesquen et sur ses obsessions destructrices, mais cela ne saurait l’exonérer de sa responsabilité pénale.

Ainsi TV Libertés, en tant que personne morale, et les personnalités nommément visées, gravement atteintes dans leur honneur et leur réputation par les propos réitérés, ont décidé de porter plainte contre Monsieur de Lesquen et ont mandaté, ce jour, leurs avocats à cette fin."

Lire la suite de l'article

Propos d’Henry de Lesquen : le CSA surveille Radio courtoisie

Extrait d'un article du Monde :

"De son côté, le CSA dit surveiller Radio Courtoisie « avec une vigilance toute particulière ». Interpellée par des citoyens sur le contenu du compte Twitter d’Henry de Lesquen, l’autorité a répondu qu’elle n’était compétente que sur les propos tenus à l’antenne. Mais certaines phrases prononcées récemment sur la radio sont en cours d’examen.

Radio Courtoisie est déjà sous le coup d’une mise en demeure, confirmée en novembre 2015 par le Conseil d’Etat, concernant des propos tenus, en mai 2013, dans le « libre journal » d’Henry de Lesquen à propos de l’islam et du mariage pour tous. Si la récidive est avérée, Radio Courtoisie risque une « sanction », allant d’une simple amende à une suspension, limitée, du programme ou à un retrait d’autorisation d’émettre, temporaire ou définitive."

Malgré cette menace et le désaveu d'une quarantaine de patrons d'émission, Henry de Lesquen entend poursuivre :

« Je serai candidat à ma réélection le 13 juillet 2017, et je suis convaincu que j’aurai la majorité »

Une évidence puisque l'association, dans laquelle les auditeurs et les patrons d'émission n'ont aucun droit, est verrouillée.

Lire la suite de l'article

Lettre ouverte à Monsieur Henry de Lesquen au nom d’un auditeur fidèle de Radio Courtoisie

Cette lettre, signée par un fidèle auditeur, a été publiée sur Boulevard Voltaire. Comme elle n'a pas eu de réponse, nous vous proposons de la cosigner ci-dessous.

« Lettre ouverte à Monsieur Henry de Lesquen au nom d'un auditeur fidèle de Radio Courtoisie

Cher Monsieur, Puisque vous n'entendez pas les craintes des patrons d'émission, craintes qui sont partagés bien au delà des dix signataires, peut être entendez entendrez vous les auditeurs auxquels vous donnez tant la parole le lundi soir.

Nous avons créé un comité de défense des auditeurs de Radio Courtoisie dans ce but. Vous avez parfaitement assuré la succession de Jean Ferré à la tête de notre radio et nous vous en remercions infiniment.

Mais récemment vos intérêts et occupations personnelles ont commencé à différer diffèrent radicalement de ceux de la radio. Votre candidature aux présidentielles ne vous permet plus de diriger la radio. De même vos récentes déclarations sont à l'opposé des valeurs qui ont présidé à sa création. La courtoisie étant la première des règles, vos attaques sur les dirigeants du Front National, l'une des composantes des droites en France et non des moindres ne sont plus tolérables. Vos attaques sur d'autres communautés non plus. Non seulement vous exposez notre radio aux à des procès sans fin et vous donnez donc à nos adversaires les armes pour nous abattre mais vous piétinez notre respect de la personne humaine.

Nous demandons donc que vous vous placiez en retrait de la présidence au profit de l'un des

Lire la suite de l'article

“Henry de Lesquen met en péril Radio Courtoisie, ainsi que la droite de conviction”

C'est ce que déclare Guillaume de Thieulloy à Nouvelles de France. Extraits :

"Effectivement, nous appelons Henry de Lesquen à réunir les patrons d’émission et  à clarifier ses relations avec la radio. Sa candidature à l’élection présidentielle et, plus encore, ses déclarations comme candidat annoncé mettent gravement en péril non seulement la radio elle-même, mais aussi une large partie de la droite de conviction. J’ai donc signé pour deux raisons. D’abord, parce que je tenais à dire publiquement que je n’adhérais en aucune façon à certaines déclarations odieuses, insultantes pour les personnes. Je suis catholique avant tout et je rejette donc avec horreur le racisme sous toutes ses formes. Ensuite, parce que je tiens ces déclarations pour extraordinairement dangereuses pour nous tous, spécialement dans le contexte politique actuel. Il est impossible de faire un plus beau cadeau à nos adversaires : une large partie de la droite de conviction se trouve désormais avoir parlé sous l’autorité d’un homme qui multiplie les déclarations tombant sous le coup de la loi. Cela explique que de plus en plus d’invités se récusent pour éviter de paraître cautionner des propos délirants. Comment ne pas voir que la gauche va en profiter pour fermer la radio, qui reste un puissant outil de réinformation ? Et comment ne pas voir qu’elle va en profiter pour contaminer mille initiatives, individus et organisations, avec cette technique de l’amalgame qu’elle nous reproche en permanence, mais qu’elle maîtrise admirablement ? Il faut également rappeler que la radio n’appartient pas à Henry de Lesquen, mais aux auditeurs et

Lire la suite de l'article

Radio Courtoisie : Réponse de Paul-Marie Couteaux à Henri de Lesquen

Suite à cette lettre de Henri de Lesquen, Paul-Marie Couteaux souhaite que le salon beige publie sa réponse :

"Le Salon Beige a publié, le 11 juin, un « appel à Henry de Lesquen », pour qu’il clarifie la situation créée par les propos qu’il tient dans le cadre de sa campagne présidentielle, et qui rejaillissent fâcheusement sur « Radio Courtoisie ». Cet appel, qui fait suite à la démission de 3 producteurs d’émissions et qui, lancé à l’origine par 6 autres, l’est aujourd’hui par 11 ( ce qui fait 14 départs…), a été explicité, comme je crois qu’il le fallait, par une lettre ouverte mise en ligne le lendemain sous ma signature par le même Salon Beige, lequel a tenu à publier aussi la réponse de M. de Lesquen.

Cependant, cette réponse, dont chacun a pu noter qu’elle ne répond pas au fond, (m’excluant de surcroît d’une antenne que j’avais déjà quittée), contient une lourde erreur, au point d’être diffamatoire, de sorte que, l’erreur se trouvant ainsi publique, je me dois d’y répondre.Il est vrai que j’ai été condamné en janvier dernier, en première instance, par la désormais fameuse XVIIème Chambre du tribunal de Paris, saisie par SOS Racisme et La Maison des Potes, jugement duquel j’ai fait appel. Cependant, je ne l’ai pas été pour avoir « demandé que les romanichels soient enfermés dans des camps », comme l’écrit M. de Lesquen en reproduisant des titres de presse qui ont été rectifiés –car je n’ai, bien entendu, jamais demandé

Lire la suite de l'article

Radio courtoisie : Lettre ouverte de Paul-Marie Coûteaux à Henry de Lesquen

Suite à l'appel de plusieurs patrons d'émission de Radio courtoisie, Paul-Marie Coûteaux a envoyé à Henry de Lesquen une lettre pour expliquer pourquoi il a décidé de signer :

Paul-Marie Coûteaux

à Henry de Lesquen

Président du CA de Radio Courtoisie

                                                                                      Jeudi 9 juin 2016

Henry,

6a00d83451619c69e2015393f5fc12970bRien ne va plus pour moi (et je crois bien d’autres) à Radio Courtoisie ; dans un esprit de franchise, je tiens à en récapituler les raisons en une lettre ouverte que je ne rendrai publique que dimanche soir pour ne pas interférer avec une journée importante pour notre antenne.

Pour commencer par ma situation personnelle, je proteste contre la censure caractérisée que j’ai subie mardi dernier 7 juin, à 20h54, tandis que je m’apprêtais, mon « libre journal » s’achevant, à conclure en disant, en termes mesurés, que je souhaitais une clarification de la situation créée par votre candidature à l’élection présidentielle, et les positions très personnelles que vous adoptez dans ce cadre : comme je vous l’ai dit à deux reprises, ce fait suppose qu’une nette distinction soit faite, au moins le temps de la campagne, entre la radio et vous-même. Je déplore le comportement extrêmement agressif qu’eut alors le technicien prénommé Franck, que j’avais pourtant prévenu. Cette censure fut d’une grossièreté aussi inadmissible vis à vis des auditeurs (beaucoup m’ont demandé « ce qui était arrivé ») que de mes invités, tous sidérés. Quant à moi, je connaissais les raisons…

Cette occurrence ne fait que refléter le climat délétère qui

Lire la suite de l'article