Archives par étiquette : lecteurs

La (non) réponse de François Fillon aux lecteurs du Salon Beige

Capture d’écran 2016-11-23 à 19.07.31Suite à notre appel aux lecteurs pour interpeller les deux finalistes sur la proposition de loi étendant le délit d'entrave à l'avortement (vous pouvez encore signer ici), seul François Fillon a répondu. Enfin, si on peut appeler cela une réponse puisque, si l'ancien Premier ministre parle de l'avortement, il n'évoque pas le processus législatif en cours :

"J’ai pris connaissance de votre courrier électronique concernant la question de l'interruption volontaire de grossesse. J’ai apprécié sa franchise et mesure le caractère sensible de ce sujet pour beaucoup de nos concitoyens. Depuis une quarantaine d’années, l’IVG est devenu un droit, jugé fondamental pour l’immense majorité des femmes. J’ai cependant toujours estimé que l’IVG ne pouvait être considéré comme un mode de contraception comme les autres. Dans cet esprit, j’ai exprimé mon opposition, en 2014, à la suppression de la notion de « détresse » inscrite dans la loi, et regretté que le gouvernement ait cru bon d’annuler le délai de sept jours de réflexion qui était prévu avant toute interruption de grossesse."

Nous attendons toujours la réponse d'Alain Juppé. Mais peut-être que son Minitel est en dépannage chez Prisunic.

Lire la suite de l'article

Jean-Frédéric Poisson répond aux lecteurs du Salon Beige

Voici les réponses du candidat à la primaire de la droite et du centre à vos questions posées cet après-midi. Nous avons synthétisé ces questions car vous avez été très nombreux à participer :

  • 6a00d83451619c69e201b7c8b13966970b-200wiComment voyez-vous la suite de la campagne (2ème tour, présidentielle, mois qui suivent la présidentielle) ?

Si je ne devais pas être finaliste dimanche prochain, je soumettrais aux deux candidats mes exigences et j’aviserais en fonction de leur réponse. Je me garde la liberté de n’en soutenir aucun si ni l’un ni l’autre ne me fournissait de réponse satisfaisante ou crédible. Au sujet des présidentielles, je me suis engagé, en signant la Charte de la primaire, à soutenir le gagnant. J’ai donné ma parole et je la tiendrai car il est hors de question que je sois de ceux qui trahissent leurs engagement – ce dont la France meurt depuis trente ans. Néanmoins, en plus des raisons morales qui m’y poussent, je voudrais pouvoir le faire pour des raisons politiques. En ce sens, le score que je ferai à la primaire me permettra de tordre le bras du gagnant pour l’amener vers mes positions.

Le sens de ma démarche est de montrer qu’une droite conservatrice, sociale et souverainiste existe en France. Je veux lui donner de la visibilité et la pousser à s’unir. Il se passe quelque chose en ce moment dans le monde et en France qui sont des signes très favorables pour ceux qui aspirent à cette recomposition de la droite.

  • Que

Lire la suite de l'article

Bruno Le Maire n’intéresse pas les lecteurs de Valeurs Actuelles

Images-3Bruno Le Maire devait participer mercredi 19 octobre à un dîner-débat organisé à Paris par l’hebdomadaire Valeurs actuellesMais l’événement a finalement été annulé… faute de participants !

Deux semaines avant la date prévue, seules 40 personnes avaient versé les 135 euros demandés pour dîner avec Bruno Le Maire, selon le patron de Valeurs Actuelles, Yves de Kerdrel. 

« Je l’ai prévenu en amont et lui ai demandé si certains de ses soutiens pouvaient être intéressés. Il m’a promis 200 inscriptions dans les quinze jours, mais je n’ai rien vu arriver ». « Je n’allais pas perdre de l’argent pour les beaux yeux de Bruno Le Maire ! » 

François Fillon et Nicolas Sarkozy avaient, avant lui, attiré des centaines de convives au même prix - le journal avait même refusé du monde.

Lire la suite de l'article

L’avis des premiers lecteurs sur le nouveau roman de Laurent Obertone : Guerilla

Un roman dont l'histoire est très proche du réel :

GDans une France proche et obscure, une descente de police dans une cité sensible tourne au drame : un policier pris dans un guet-apens perd son sang-froid et tire aveuglément. La cité s’embrase et tout le pays vacille. De villes en villes, le feu se propage et la République explose. Forces de l’ordre, voyous, terroristes, responsables, journalistes, citoyens, tous sont submergés par le raz-de-marée du chaos. Rapidement, réseaux électriques et hydrauliques tombés, faute d’approvisionnements, d’ordre, de moyens de communication, de transports et de secours, la déferlante gagne la campagne, la société vole en éclats et les villes sont la proie de violences, de pillages et de gigantesques incendies. Des terroristes, dépassés par les troubles, déclenchent des actions de grande ampleur depuis les terres, la mer et le ciel. Privés de tout, livrés à eux-mêmes, les citoyens s’apprêtent à faire face au carnage.

Les événements décrits dans Guerilla reposent sur le récent travail d’écoute, de détection et les prévisions du renseignement français. Après deux ans d’immersion au contact d’agents des services spéciaux et des plus grands spécialistes de la terreur et des catastrophes, l’auteur du chef-d’oeuvre Utøya (l’affaire Breivik) et de l’enquête phénomène La France Orange Mécanique livre un roman météore ultra-réaliste et nous plonge dans le récit paroxystique de la guerre civile.

À la veille de la sortie de Guerilla, le nouveau roman de Laurent Obertone est d’ores et déjà en 3e position des meilleures ventes Amazon.  

Lire la suite de l'article

Sens commun vote François Fillon : incompréhensible pour nos lecteurs

Depuis l'annonce du ralliement de Sens Commun à François Fillon, Le Salon Beige reçoit moult réactions de lecteurs, écoeurés par ce qu'ils considèrent comme une trahison politique, bien loin du réveil des consciences et des "On ne lâche rien". Voici la réaction d'un de nos lecteurs :

Unknown-52"Depuis plus de trois ans, LMPT, a défendu l’ordre naturel des choses et le modèle de la famille constituée d’un homme, d’une femme et des enfants qui résultent de leur union.

Depuis presque trois ans, LMPT sonde les cœurs et les reins des responsables politiques pour savoir lesquels seraient susceptibles de recueillir nos suffrages pour faire enfin changer les choses dans le bon sens.

A huit mois de la présidentielle et à deux mois et demi de la primaire de la droite et du centre, le moment est venu de préciser quel candidat LMPT peut soutenir en restant fidèle à ses valeurs.

Pourtant, l’incompréhensible est survenu, il y a quelques jours.

Alors que Jean-Frédéric POISSON s’est imposé comme le seul candidat correspondant totalement aux critères de choix de LMPT, la direction de « Sens Commun » a choisi de soutenir François FILLON, vieux politicien du système, qui ne veut que protéger la filiation sans revenir sur la loi Taubira, et qui considère que l’avortement est incontournable.

Devant, les haut le cœur provoqués par leur décision, les dirigeants de Sens Commun justifient leur prise de position en disant « Il est normal qu’au moment d’un rendez-vous aussi important que la primaire nous assumions notre vocation qui consiste

Lire la suite de l'article

Actuailes apprend à voir à ses jeunes lecteurs

Le bimensuel gratuit d'actualité des 10-15 ans propose tous les quinze jours une rubrique dédiée à l'art pour éduquer ses lecteurs à la beauté. A l'heure du zapping, en quelques lignes qui accompagnent une œuvre d'art, Sophie Roubertie apprend aux lecteurs à s'imprégner des inimitables œuvres de notre patrimoine.

Et pour abonner gratuitement vos enfants, petits-enfants, neveux et nièces: c'est ici.

Lire la suite de l'article

Marianne a perdu plus de 100 000 lecteurs en 3 ans

Dans un article rigolo sur la "nébuleuse traditionaliste", Marianne s'interroge (à défaut d'enquêter…) :

"Depuis la séquence Manif pour tous, ces différents blogs et sites [parmi lesquels Le Salon Beige, NDMJ] sont en perte de vitesse. Le combat contre le mariage pour tous ne fait plus recette. Guillaume de Thieulloy aurait-il cédé à la tentation de relancer ses publications en publiant cette tribune qui frise l’indécence ? La question reste ouverte."

Il serait utile que les journalistes de Marianne sortent un peu de leur rédaction parisienne et se confrontent à la (dure) réalité. LMPT fait salle comble à chacun de ses meetings, tandis que Christian Estrosi (qui a refusé de venir au meeting LMPT à Marseille) ne rassemble pas :

CUk_jOjW4AQ3DZL

Quant au Salon Beige, il se porte très bien et il est toujours autant suivi comme le montre la fréquentation quotidienne :

Capture d’écran 2015-11-26 à 07.55.53

Quelques chiffres maintenant sur les ventes de Marianne ?…

Addendum : Un lecteur m'apporte ces chiffres sur un plateau :

Marianne a perdu plus de 100 000 lecteurs en 3 ans, entre 2011 et 2014.

0L'hebdomadaire Marianne aurait-il cédé à la tentation de relancer ses publications en publiant cet article qui frise l’indécence ? La question reste ouverte.

Lire la suite de l'article

Amis lecteurs, attention à vos commentaires

Capture d’écran 2015-10-27 à 21.03.27Un internaute a été condamné à 2 500 euros d'amende, plus 5 000 euros de frais, pour avoir rédigé un commentaire faux et malveillant visant un restaurant.

Pour ses commentaires, l'internaute a été condamné "en réparation du préjudice causé à son image", et pour les frais engagés pour identifier l'auteur des commentaires.

"On a voulu mener l'affaire jusqu'au bout et donner une leçon à ces personnes qui font des commentaires pour détruire". 

Le commentaire publié sur le site des pages jaunes était cinglant. Problème: l'établissement n'avait pas encore ouvert ses portes. Le commentaire litigieux rédigé sous un pseudonyme a été supprimé puis à nouveau publié légèrement remanié sur le site des PagesJaunes.fr. 

Selon le jugement en date du 6 octobre, le tribunal de grande instance de Dijon a estimé que l'avis publié cinq jours avant l'ouverture au public du restaurant, "ne peut pas correspondre à l'expression d'un avis objectif se fondant sur une expérience réelle".

Commentaires (3)

La question du commentaire n'est pas tant celle du contenu que celle de l'anonymat, bien que le cas évoqué ici par le SB soit celui d'une malveillance caractérisée.
Un internaute anonyme devient souvent un imprécateur, ou un sycophante ou un calomniateur.
Je signe depuis tjrs mes commeantires de mes initiales ou de mon nom : il faut assumer ce que l'on écrit.
Demeurer anonyme c'est de déresponsabiliser. Cela conduit aussi à s'exonérer du souci de la vérité ou du respect élémentaire du aux personnes.
Le modérateur ne

Lire la suite de l'article

Un petit message à nos lecteurs LGBT

Pour qu'ils terrorisent cette société d'assurance (et ils en sont capables ces khmers roses):

Photo 1

Lire la suite de l'article