Archives par étiquette : l’asile

La Suède refuse l’asile politique à une iranienne convertie au christianisme

Une actrice iranienne, Aideen Strandsson, convertie au christianisme secrètement, arrivée en Suède avec un visa de travail de trois ans, a demandé l’asile à la Suède… qui lui a été refusé. Pourtant, en raison de sa conversion au catholicisme, elle est passible de sanctions pouvant aller jusqu’à la peine de mort si elle retourne dans son pays.  

« Tout le monde connaît la situation en Iran et en Islam. Dans la charia, la conversion à une autre religion n’est pas acceptable et elle est punie de mort.».

La Suède vient pourtant de lui refuser l’asile, au motif que sa conversion relève « de son choix » et qu’elle n’aurait « qu’à affronter seulement six mois de prison en Iran » !

La Suède est ce pays qui accueille des immigrés clandestins, et annule des festivals de musique pour éviter que les immigrés ne commettent des agressions sexuelles. La Suède a accueilli récemment 244 000 demandeurs d’asile (dont 34% de Syriens et 10% d’Irakiens).

Les dirigeants hongrois ont publiquement fait savoir par la voix du vice-Premier ministre Zsolt Semjén que la Hongrie lui accorderait l’asile.

Lire la suite de l'article

“Des consignes gouvernementales” pour refuser l’asile aux chrétiens syriens

Mieux vaut être musulman que chrétien d'Orient pour obtenir l'asile en France. Invités de Jean-Marie Le Méné sur Radio Courtoisie, Frédéric Pichon, spécialiste de la Syrie à l'université de Tours, et Marc Fromager, directeur de l'Aide à l'Eglise en détresse, lui ont expliqué pourquoi.

Les deux explications de Frédéric Pichon :

"Je me suis entretenu cet après-midi avec un haut fonctionnaire de la République qui travaille dans l'accueil des réfugiés et qui m'a dit très clairement, en me disant que je pouvais le répéter partout donc j'en profite pour le faire – qu'il y a des consignes gouvernementales pour noyer la question des chrétiens d'Orient. Il me dit : "Voilà, il y a des chrétiens syriens et irakiens qui attendent depuis huit mois un visa à Beyrouth". Il m'explique : "Il faut savoir que l'ambassade de France à Beyrouth sous-traite l'instruction des dossiers de visas à une compagnie privée libanaise détenue par un musulman sunnite." C'est un haut fonctionnaire, c'est quelqu'un de sérieux, c'est un préfet. Il me dit que maintenant, il conseillerait presque – mais je ne veux pas lancer ici un appel à émigrer pour les chrétiens – aux chrétiens d'émigrer sans demander de visas et de passer par la Turquie et de se cacher dans ce flot [de migrants] pour avoir des chances d'être accueillis. Parce qu'il y a des consignes, m'a-t-il dit, surtout pour les chrétiens syriens qui sont réputés être pro-régime. En gros, la consigne, ça a été de dire :

Lire la suite de l'article

Des musulmans se feraient baptiser pour accroître leurs chances d’obtenir l’asile

D'après le Mail Online, des centaines de demandeurs d'asile, principalement iraniens et afghans, se font baptiser dans une église évangélique de Berlin, en Allemagne. Tous clament leur foi en Jésus-Christ, mais certains convertis sont persuadés que leurs congénères veulent surtout faire valoir, quand leur demande d'asile sera étudiée, qu'il seront persécutés s'ils retournent dans leur pays. La paroisse, qui avait 150 fidèles il y a deux ans, en a maintenant plus de 600…

Lire la suite de l'article

Des musulmans se feraient baptiser pour accroître leurs chances d’obtenir l’asile

D'après le Mail Online, des centaines de demandeurs d'asile, principalement iraniens et afghans, se font baptiser dans une église évangélique de Berlin, en Allemagne. Tous clament leur foi en Jésus-Christ, mais certains convertis sont persuadés que leurs congénères veulent surtout faire valoir, quand leur demande d'asile sera étudiée, qu'il seront persécutés s'ils retournent dans leur pays. La paroisse, qui avait 150 fidèles il y a deux ans, en a maintenant plus de 600…

Lire la suite de l'article

“Accorder l’asile au réfugiés sans chercher à faire disparaître les causes de leur exil, c’est condamner l’Europe au suicide”

Extrait d'une tribune de Madeleine de Jessey, porte-parole de Sens commun, dans le Figaro Vox :

"Ces réfugiés, d'où viennent-ils? Bien souvent d'Irak, de Syrie, de Libye et d'Afghanistan. Soit quatre pays que les occidentaux ont parfois pu déstabiliser par leurs interventions armées, directes ou indirectes, justes ou injustes. Nous ne pouvons donc pas purement et simplement nous laver les mains de cette situation, comme si elle était due à des facteurs exogènes qui ne nous concerneraient pas. À cela s'ajoute la politique de terreur menée par Daech, face auquel les Occidentaux se montrent étrangement passifs, et contre lequel pourtant l'ONU serait avisée de former une coalition incluant les pays arabes et l'Iran, qui combat déjà l'EI en Syrie et en Irak. On ne pourra d'abord faire face aux arrivées incontrôlées de migrants qu'en faisant disparaître les conflits qui provoquent cette immigration. Enfin, 60% des migrants qui arrivent aujourd'hui en Europe passent par la Libye, profitant de l'absence d'autorité dans le pays depuis la chute de Kadhafi. Tant que l'ONU ne travaillera pas à une réconciliation des Libyens entre eux, la Méditerranée continuera de charrier des cadavres, et nous serons confrontés à des afflux plus massifs encore de populations que nous sommes déjà incapables d'accueillir dignement. Qu'attendons-nous pour agir?

(…) À ces réfugiés se mêle un grand nombre de migrants économiques, poussés par la malnutrition et la faim. Si celles-ci sont souvent dues à la guerre ou à la corruption, elles résultent aussi en partie de la spoliation des ressources

Lire la suite de l'article