Archives par étiquette : L’ancienne

L’ancienne secrétaire d’État à la Politique de la ville découvre la réalité des banlieues de l’immigration

Quand la violence des banlieues irrite même la gauche :

Unknown-19"Hélène Geoffroy, la maire PS de la commune de Vaulx-en-Velin, près de Lyon (Rhône), symbole du malaise des banlieues dans les années 1990, a décidé d’armer la police municipale après que les violences se sont multipliées depuis le 18 mai, relate 20 Minutes ce vendredi. En cause, selon elle : la transformation urbaine qu’elle opère, et qui « bouscule » les trafics illégaux en tous genres.

Hélène Geoffroy, ancienne secrétaire d’État à la Politique de la ville de Valls et Cazeneuve, constate connaître à Vaulx-en-Velin « des épisodes extrêmement préoccupants », le dernier en date étant une rixe en pleine rue mardi dernier, à l’issue de laquelle un jeune a été grièvement blessé. Pêle-mêle, l’édile évoque le caillassage de policiers par des jeunes ou encore des coups de feu à proximité d’une école. Une flambée de violences liée, selon elle, « au processus de transformation urbaine que nous menons, et qui bouscule ce qui est enraciné dans la ville en terme de trafics ».

Pas de quoi intimider l’édile, qui a annoncé que la police municipale, dont elle souhaite « conforter l’action », serait armée « à partir de cet été ». Des brigades de nuit seront créées et les horaires seront étendus, moyennant un budget « dépassant le million d’euros ». Les 15 policiers municipaux en verront 15 autres garnir leurs rangs d’ici 2020 et pourront compter sur le renfort d’une centaine de CRS

Lire la suite de l'article

Cardinal Müller : l’ancienne liturgie “continuera à rajeunir l’Église”

Une dépêche de l'AFP évoque le retour du missel de 1962 en France :

DSC_6087"[…] En France, la "forme extraordinaire du rite romain" est célébrée dans 230 lieux, sans compter ceux de la Fraternité Saint-Pie X fondée par Mgr Lefebvre, toujours séparée du Saint-Siège. Le chiffre paraît modeste si on le rapporte au nombre des paroisses, environ 13.000. Mais il a presque doublé en dix ans.

A Passy, quartier du cossu XVIe arrondissement de Paris, le curé de Notre-Dame de l'Assomption a introduit la forme extraordinaire à son arrivée en 2014. Une fois par semaine, en soirée, le chanoine Guillaume de Menthière dit une messe basse – non chantée – presque entièrement en latin. Les fidèles y restent essentiellement silencieux, le célébrant leur tournant le dos pour officier en direction de l'Orient, "orienté" vers Dieu.

En ouvrant cette "petite lucarne" dans une église où toutes les autres messes sont données en français dans la "forme ordinaire" (missel de Paul VI), le père de Menthière pensait attirer surtout des personnes âgées en quête de souvenirs d'enfance. Il a été "surpris du nombre de jeunes". Et il refuse les "caricatures" présentant ces fidèles comme une "armée de conservateurs".

A la sortie de la messe, Caroline, 51 ans, dit apprécier ce qui "favorise l'intériorité". Son mari Louis-Aimé, 61 ans, loue l'aspect "extrêmement ritualisé" d'une "symphonie où tout est écrit". Denyse, elle, trouve "très touchant qu'il y ait des prêtres voulant revenir" à l'ancienne forme. "C'est une messe très pure", souligne la vieille dame,

Lire la suite de l'article

Les comptes de l’ancienne ministre socialiste Marie-Arlette Carlotti invalidés

La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) a invalidé six comptes de campagne sur les 8 candidats marseillais.

Le tribunal administratif de Marseille devra dire si aux rejets des comptes s'ajoutent une amende et/ou une peine d'inéligibilité.

Lire la suite de l'article

L’ancienne idole des yéyés puise son réconfort en Dieu

Le chanteur Michel Delpech luttait contre un cancer de la gorge :

"Il m'a fallu quelques jours pour accepter cette épreuve, mais elle n'a en aucun cas ébranlé ma croyance. Il m'arrive, quand je parle à Dieu, de rouspéter, de lui dire que cette épreuve-là n'est pas forcément raccord. J'entends alors Jésus me rappeler que chacun doit faire en fonction de ce qui lui est donné, porter sa croix et le suivre…"

Il a puisé son espoir en Dieu, la prière, la lecture des Ecritures ou encore les oeuvres de Ste Thérèse de Lisieux, "parce qu'elle a été l'endurance dans la souffrance". Il a même écrit un livre pour partager cette foi, J'ai osé Dieu (Presses de la Renaissance), en reconnaissant que prier pendant la maladie lui était parfois difficile, par manque d'énergie.

Lire la suite de l'article