Archives par étiquette : l’amour

Face à la tentation de l’utilitarisme moderne, l’amour de la vérité contemplée pour elle-même semble essentiel

Les Dominicaines du Saint-Esprit ont cinq établissements scolaires en France. La Prieure générale, Mère Marie Pia, a été interrogée dans La Nef. Extraits :

Couverture301"Dominicaines du Saint-Esprit, nous avons une histoire récente et originale, puisque nées au sein du Tiers-Ordre de saint Dominique, nous sommes actuellement Société de vie apostolique tout en reprenant le mode antique de vie dominicaine de sainte Catherine de Sienne. Notre Institut vit le jour grâce à l’abbé V.A. Berto (+ 17 décembre 1968), prêtre du diocèse de Vannes, lui-même tertiaire dominicain, zélé serviteur de l’Église. Le vocable du Saint-Esprit a été choisi pour honorer la Troisième Personne divine que Jésus appelle l’Esprit de Vérité. Toute l’œuvre des Dominicaines du Saint-Esprit est confiée à la protection de Notre-Dame de Joie.

L’Institut vit ses débuts en 1936, à La Bousselaie, dans le Morbihan, où quelques jeunes filles s’occupaient d’un groupe d’enfants orphelins confiés à l’abbé Berto. En 1939, à Fescal, elles se regroupèrent autour d’une petite règle de vie dans le projet d’une consécration virginale. Elles furent reconnues en 1943 par Mgr Tréhiou, évêque de Vannes, et érigées en Fraternité séculière du Tiers-Ordre de saint Dominique par le R.P. provincial de Lyon. Puis un décret du 19 novembre 1964 érigeait celle-ci en « Sodalité propre à l’Ordre de Saint-Dominique ». Enfin, le 22 février 1990, le Saint-Siège conférait à l’Institut sa forme canonique actuelle de Société de vie apostolique de droit pontifical et, le 24 mai suivant, le Père Maître Général confirmait son agrégation à l’Ordre. Aujourd’hui, l’Institut compte une centaine de sœurs

Lire la suite de l'article

7 février : Conférence « L’amour durable est-il possible ? Les 9 clés du succès ».

Capture d’écran 2018-01-31 à 19.26.43

Conférence pour couples de tous âges, donnée par Pascale Dutilleul, conseillère conjugale et familiale. A partir de son expérience de thérapie de couple, Pascale vous livre déjà 3 clés du succès pour fortifier votre couple : s'accepter différents et imparfaits, mettre de la fantaisie dans le couple, communiquer. Il y en a encore 6 autres à découvrir ! Venez nombreux. Vous repartirez surement avec des pistes pour fortifier votre couple ! Contact : 06 88 54 56 59

Lire la suite de l'article

“Ce qui compte dans l’islam ce n’est pas l’amour mais la soumission à Allah”

L’abbé Loiseau estime que la déclaration de Christophe Castaner est irresponsable et fait montre d’une grande imprudence en même temps que d’une profonde méconnaissance de l’islam.

Lire la suite de l'article

Patrick Dupond : l’homosexualité a été une erreur. Une parodie de l’amour

Patrick Dupond, danseur étoile, 58 ans, se confie dans Paris Match sur sa vie privée et sa compagne Leïla de Rocha, 45 ans, qui lui a redonné le sourire après plusieurs "années noires". Partageant sa vie depuis 2004, il dit lui devoir sa métamorphose.

"Nous nous sommes rencontrés alors que j’étais aussi déçu par moi-même que par les autres, mes soi-disant amis. Je venais de prendre la décision de tout quitter pour me reconstruire au Japon. J’avais déjà acheté mon billet d’avion et ceux de mes chiens, Lola et Newton. Ma valise était prête. Leïla m’a téléphoné la veille du départ. Ancienne sportive de haut niveau [la jeune femme a été championne internationale de basket], elle s’était reconvertie dans la danse sacrée orientale à la suite d’une blessure. Elle dirigeait une école de danse, à Soissons, pour laquelle elle souhaitait me rencontrer. Parce qu’elle a su trouver les mots, j’ai accepté un rendez-vous. L’entrevue devait durer trente minutes. A 3 heures du matin, nous n’arrivions pas à nous quitter. Elle m’a confié m’avoir vu danser pour la première fois à l’âge de 9 ans. C’était à Sisteron, dans “La Belle au bois dormant”."

Patrick Dupond estime avoir vécu une bonne partie de sa vie dans le mensonge.

"Danseur étoile à l’Opéra de Paris, puis directeur du Ballet, où j’ai succédé à Rudolf Noureev, j’ai fait quatorze fois le tour de la planète avec les plus grands créateurs, de Maurice Béjart à Roland Petit en passant par Alvin Ailey. Un rythme et

Lire la suite de l'article

La Russie fête l’Amour, la Famille et la Fidélité

De Sabine de Villeroché :

9f05b82cdfcbe5f4564c6d135c137889"Tandis que, dans nos villes françaises, les désormais traditionnelles « marches des fiertés » n’en finissent plus d’agiter le droit au bonheur des couples homosexuels, les Russes, eux, ont choisi de mettre à l’honneur la famille traditionnelle.

Tous les 8 juillet, en effet, le gouvernement russe appelle son peuple à « la fête de l’Amour, de la Famille et de la Fidélité ». Les couples mariés depuis 25 ans et plus sont mis à l’honneur et reçoivent une médaille des autorités.

Ce choix du 8 juillet n’est pas un hasard du calendrier officiel, loin de là. C’est précisément le jour de la fête des saints Piotr et Fevronia, morts en 1228, couple vertueux symbole de longévité, de bonheur et de fidélité. La médaille de la fidélité est frappée de l’effigie des saints orthodoxes. Une marguerite, fleur typiquement russe, symbole de pureté, de fidélité et de tendresse y est également apposée.

La renaissance de cette tradition orthodoxe et son officialisation dans tout le pays à partir de 2008 correspondent très exactement aux objectifs des autorités russes : stimuler le taux de natalité en encourageant la stabilité des familles traditionnelles. Choix crucial pour le pays à l’heure où les démocraties occidentales, elles, préfèrent l’immigration de masse pour combler leur déficit démographique.

Chez les Russes, il se dit que la fête des saints Piotr et Fevronia aurait même tendance à éclipser la Saint-Valentin, jugée trop commerciale ou… trop libérale ?"

Lire la suite de l'article

Si l’accueil de l’autre fait partie de l’ADN du catholique, la fidélité et l’amour préférentiel de son pays fait également partie de cet ADN

Laurent Dandrieu est interrogé par Réinformation.tv :

Laurent Dandrieu : "Eglise et immigration, le grand malaise" from Reinformation.tv on Vimeo.

Lire la suite de l'article

11&12 mars : forum WAHOU! pour redécouvrir le plan de Dieu sur l’amour humain

Un week-end pour découvrir la magnifique signification du corps et de la sexualité dans le plan de Dieu selon la Théologie du Corps de saint Jean-Paul II. 

Intervenants : Père Alexis Leproux, Jeanne Larghero, Père Michel Bernard, Père Matthieu Rougé, Hélène Pérez.

En vue de quoi suis-je un homme, une femme ? Quel est le sens de cette différence ? Quel est le sens de mon corps, de la sexualité humaine ?

Ce forum alterne enseignements, témoignages, temps de prière et ateliers. Il s’adresse à tous (plus de 18 ans, tout état de vie).

Informations pratiques

Samedi 11 mars 2017 de 9h à 20h30.
Dimanche 12 mars 2017 de 9h15 à 17h30.

Saint Jean-Baptiste de Belleville, 8 rue de Palestine, Paris 19ème 

Programme et inscription : ici

En savoir plus sur les Forums Wahou ! : http://www.forumwahou.fr/

Lire la suite de l'article

Laurent Dandrieu : faire de l’amour et la défense de la patrie un principe non négociable 1/2

Suite à la lecture de son ouvrage sur l'Eglise et l'immigration, le grand malaise, nous avons interrogé Laurent Dandrieu. Nous le remercions pour ses réponses, publiées en deux parties. Voici la première :

Vous évoquez cet épisode de la fuite de la Sainte Famille en Egypte, comme l'un des arguments récurrents de la hiérarchie catholique actuelle pour justifier l'accueil des immigrés. Mais cet argument ne se retourne-t-il pas contre cette idée d'un droit illimité à l'immigration puisque la Sainte Famille, qui fuyait la sanglante persécution d'Hérode, est retourné ensuite vivre à Nazareth ?

Couv defC’est en effet une référence récurrente dans le discours ecclésial sur l’immigration. Le premier texte magistériel sur la question, la Constitution apostolique Exsul Familia que publie Pie XII en 1952, s’ouvre d’ailleurs par cette phrase : « La famille de Nazareth, Jésus, Marie, Joseph en exil, émigrant en Égypte et s’y réfugiant, pour échapper à la fureur d’un roi impie, telle est l’image, le modèle et le soutien de tous les émigrants et pèlerins de tous les temps et tous les lieux, de tous les exilés de quelque condition qu’ils soient, qui, chassés par la crainte des persécutions ou par la misère, se voient contraints d’abandonner leur patrie, de quitter leurs chers parents, leurs proches, leurs amis, et de gagner une terre étrangère. » Dans son message pour la Journée mondiale des migrants, en 1988, Jean-Paul II écrit pour sa part : « La Sainte Vierge, en vérité, par la façon dont elle vécut son histoire humaine,

Lire la suite de l'article