Archives par étiquette : l’Aide

Le monde francophone demeure le parent pauvre de l’aide française au développement

Capture d’écran 2018-06-23 à 20.48.28C'est ce qu'indique le dernier rapport du CERMF (Centre d'étude et de réflexion sur le monde francophone) au sujet de l’aide française au développement, basé sur les dernières données détaillées disponibles. Le CERMF est le seul organisme qui analyse l’aide française au développement d’un point de vue francophone. 

En 2016, moins d’un euro sur six versés par la France a été affecté au vaste monde francophone. Une situation qui traduit un manque de vison à long terme, et qui s’oppose à la politique du Royaume-Uni qui privilégie toujours son espace géolinguistique. Et les perspectives sont peu encourageantes.

Selon les dernières statistiques détaillées publiées par l’OCDE, la France n’a consacré que 32 % de ses aides relevant de la catégorie dite de l’Aide publique au développement (APD) à des pays francophones en 2016. En y rajoutant sa lourde contribution nette au budget de l’Union européenne (UE), selon les données fournies par le Sénat, la part du monde francophone (en l’occurrence l’Afrique francophone, Haïti et le Vanuatu) s’établit à environ 15 % du volume global des aides au développement versées par l’Hexagone à des pays étrangers.

Une politique peu francophonophile 

Concernant la partie relative à l’APD (qui se rapporte aux pays à revenu faible ou intermédiaire, et non membres de l’UE), et comme à peu près comme chaque année, seuls deux des dix premiers pays bénéficiaires, aides bilatérales et multilatérales confondues, étaient des pays francophones : le Maroc (2e) et le Cameroun (4e). Les autres principaux bénéficiaires étaient

Lire la suite de l'article

Appel à l’aide pour une mère enceinte

Capture d’écran 2018-04-21 à 12.47.41Choisir La Vie fait appel à la générosité pour Pauline à Lyon, qui est enceinte de son deuxième enfant.

Le père violent est parti la laissant seule pour tout assumer: travail, logement, garde de l'aîné… y compris une dette de 6000€ à rembourser.

Des personnes sur place essayent de l'aider car elle ne veut pas céder à la tentation de l'avortement.

Elle est tellement désespérée qu'elle ne voit pas d'autre issue pour le moment.

Si vous désirez aider Pauline à garder son bébé et sortir la tête de l'eau, vous pouvez envoyer votre don (déductible de l'impôt) à l'association "Choisir la Vie" soit par chèque au 70 bd Saint Germain 75005 Paris avec la mention "pour Pauline" soit par internet.

Lire la suite de l'article

Tous les résultats sociaux que l’on peut désirer obtenir pour le bien de l’humanité, ne peuvent pas être acquis à l’aide de traités

Voici la préface d'un ouvrage publié en 1920 sur le traité de paix de Versailles. Au-delà de la sagesse prophétique de cet universitaire Antoine Pillet, on constate que son analyse s'applique aussi aux initiatives idéologiques de l'ONU, de l'OTAN, de l'UE… :

Capture d’écran 2018-02-01 à 07.16.29"Nous ne pouvions pas faire rentrer dans le cadre de quatre brèves conférences, l'analyse des dispositions multiples et complexes que renferme le traité de paix du 28 juin 1919. Toute tentative de cette sorte eut été vaine et n'aurait abouti qu'à un résume rapide, sec et dénué d'intérêt. Notre objet a été tout différent ; nous avons considéré ce traité sous l'angle particulier du droit, nous contentant du reste, de l'étudier dans ses traits les plus généraux ; en ce faisant, nous avons essayé de montrer que son imperfection la plus grande, tient peut-être à ce que, en le dressant, on n'a tenu presque aucun compte de la pratique coutumière des nations en cette matière.

Il n'est plus personne qui ne reconnaisse aujourd’hui les lacunes et les défauts du traité de paix. Pour nous, Français, son vice le plus grand, est qu'il n'a pas tenu un compte suffisant des sacrifices et des légitimes aspirations de la France. Ce reproche n'est pas le seul que nous ayons à lui adresser, et nous insisterons également sur ce fait que le traité de paix tel qu'il nous est présenté, n'est pas un véritable traité de paix, un traité propre à faire régner la paix entre les ennemis de la veille, en instituant un

Lire la suite de l'article

Nouvelle hausse du budget de l’Aide médicale d’Etat

Unknown-4Pour l'année prochaine, le montant programmé pour l'aide médicale d'Etat, instaurée en 2000 pour les étrangers sans papiers résidant en France depuis plus de trois mois qui en font la demande, est de 882 millions d'euros contre 815 millions en 2017.

Le nombre de bénéficiaires de l’AME a connu un léger infléchissement en 2016, avec 311 310 personnes en fin d'année, et semble se confirmer en 2017. Julien Aubert (LR) a dénoncé cette "générosité", pour des immigrés ayant assez d'argent pour "s'acheter un portable", "incompréhensible pour les Français qui économisent quelques euros".

Emmanuelle Ménard ajoute que l'AME, "en roue libre" et "payée par ceux qui travaillent pour ceux qui non seulement ne travaillent pas mais sont en situation irrégulière", doit aussi être fortement réduite.

Capture d’écran 2017-11-14 à 07.19.19

Lire la suite de l'article

Appel à l’aide d’une école

Entretien avec Eric Lougnon, Président de l'APESGP (Association populaire d'éducation de l'Institut Saint-Gabriel à Presly) :

Capture d’écran 2017-11-09 à 06.58.331) Pouvez-vous nous présenter l'école de l'Angélus?

L'Angélus "était" une école catholique privée hors contrat pour garçons du primaire au lycée reconnue canoniquement par le diocèse de Bourges, s'adressant aux familles désireuses de voir leurs enfants instruits avec les méthodes et la pédagogie classiques qui ont fait leurs preuves et éduqués dans le respect du message immuable de l'Evangile et de la liturgie selon la forme extraordinaire. Créée il y a près de 8 ans au lieu-dit l"Angélus", près de Presly (18380), par la Fraternité Enseignante des Coeurs de Jésus et Marie (FECJM), l'école était dirigée par l'Abbé Régis Spinoza et comptait environ 110 élèves au printemps 2017. Voici son site Internet, encore actif : http:// angelus.fecjm.org.

2) Quelle est la nature de votre différend avec l'Etat?

… Je dis "était", parce que depuis cet été, cette école n'existe plus suite à sa fermeture administrative le 2 juin, puis à la pose de scellés judiciaires, ainsi qu'à la mise en examen de son directeur et de l'association gestionnaire de l'école, pour des motifs qui relèvent davantage de la persécution administrative et judiciaire que du prétendu intérêt des élèves, dont le moins qu'on puisse dire est qu'ils ont subi, avec leur famille, un très important préjudice et un réel traumatisme à la veille des différents examens d'état. Ainsi, on reproche pêle-mêle au directeur d'avoir organisé du travail dissimulé (traduction :

Lire la suite de l'article

Clandestins : le budget de l’aide médicale d’État va croître de 108 millions d’euros en 2018

Selon le projet de loi de finances épluché par Capital, le budget de l'aide médicale d'État (AME) va croître de 108 millions d'euros en 2018. 

L'AME, mise en place en 1999, permet la prise en charge médicale des personnes en situation irrégulière et résidant en France depuis plus de trois mois. La "droite" au pouvoir n'a jamais osé remettre en cause cette pompe aspirante de l'immigration. En 2018, son budget s'élèvera donc à 910 millions d'euros, soit une augmentation de 13 % par rapport à l'année précédente.

910 millions d'€ en plus pour les immigrés, quand on sait que les Armées ont été privées de 850 millions d'€…

Commentaires (4)

C'est normal que l'on donne la préférence aux personnes en situation irrégulière.
Ce sont elles qui défendront la France quand il le faudra !

Rédigé par : Reine Tak | 1 oct 2017 16:20:21
____________________________________

Le grand remplacement à l'oeuvre.

Rédigé par : clemsius | 1 oct 2017 23:12:25
____________________________________

et on se demande où va l'argent!

Rédigé par : incongru | 1 oct 2017 23:34:48
____________________________________

@ Reine Tak :

C'est sûr qu'ils défendront la France, une fois qu'ils l'auront modelé selon leurs coutumes… La France sera devenue l'Afrique d'outre-mediterranée !

Rédigé par : Irishman | 2 oct 2017 09:06:55
____________________________________

Lire la suite de l'article

Ils veulent financer l’avortent en Afrique plutôt que de l’aide alimentaire

Seuls les Pays-Bas, la Belgique, le Danemark et la Suède ont accepté de participer à la levée de fonds au profit des organisations internationales pro-avortement, pour compenser la fin des subsides des Etats-Unis.

Ces quatre gouvernements organisent une conférence « She Decides » à Bruxelles, alors que l’Union européenne, qui sera représentée, n’a aucune compétence en la matière.

Unknown-22Dans une vidéo (en anglais) intitulée « La dictature du donneur riche », Obianuju Ekeocha, présidente de Culture de la vie Africaine, s’insurge contre cette initiative :

"De nombreux pays occidentaux, dont le Canada et les Pays-Bas, ont décidé de se rassembler pour lever des fonds. Ces fonds ne sont pas destinés à une aide alimentaire en Afrique. Ces fonds ne sont pas destinés à l’eau en Afrique. Ces fonds ne sont pas destinés aux Africains pour qu’ils en fassent ce qu’ils veulent. Non. Ils se rassemblent pour lever des millions de dollars pour ce qu’ils appellent l’avortement sans risque. Ce qui est en fait le plus décourageant, c'est que ces pays occidentaux n'ont même pas songé à demander aux Africains ce qu'ils veulent !

Ce que nous demandons, c’est votre aide pour les accouchements sans risque des bébés africains !"

Lire la suite de l'article