Archives par étiquette : l’abbé

L’abbé Pagliarani nouveau supérieur de la Fraternité Saint Pie X

Fsspx_davide_pagliarani_chapitre_generalLe 4e chapitre général de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X qui se tient jusqu’au 21 juillet au Séminaire Saint-Pie X d’Ecône (Suisse), a élu l’abbé Davide Pagliarani Supérieur général pour 12 ans.

De nationalité italienne, le nouveau Supérieur général est âgé de 47 ans. Il a reçu le sacrement de l’Ordre des mains de Mgr Bernard Fellay, en 1996. Il a exercé son apostolat à Rimini (Italie), puis à Singapour, avant d’être nommé supérieur du district d’Italie.

Depuis 2012, il était directeur du Séminaire Notre-Dame Co-rédemptrice de La Reja (Argentine).

Les 41 capitulants procéderont demain à l’élection des deux Assistants généraux, pour un même mandat de 12 ans.

Cette élection ne va pas accélérer le rapprochement avec Rome. La tendance n'est pas dans l'éloignement de Rome mais dans une problématique de lent rapprochement. Les divergences ne portent pas sur le principe, mais sur la méthode, les conditions, et le calendrier.

Lire la suite de l'article

L’abbé Pagliarani nouveau supérieur de la Fraternité Saint Pie X

Fsspx_davide_pagliarani_chapitre_generalLe 4e chapitre général de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X qui se tient jusqu’au 21 juillet au Séminaire Saint-Pie X d’Ecône (Suisse), a élu l’abbé Davide Pagliarani Supérieur général pour 12 ans.

De nationalité italienne, le nouveau Supérieur général est âgé de 47 ans. Il a reçu le sacrement de l’Ordre des mains de Mgr Bernard Fellay, en 1996. Il a exercé son apostolat à Rimini (Italie), puis à Singapour, avant d’être nommé supérieur du district d’Italie.

Depuis 2012, il était directeur du Séminaire Notre-Dame Co-rédemptrice de La Reja (Argentine).

Les 41 capitulants procéderont demain à l’élection des deux Assistants généraux, pour un même mandat de 12 ans.

Cette élection ne va pas accélérer le rapprochement avec Rome. La tendance n'est pas dans l'éloignement de Rome mais dans une problématique de lent rapprochement. Les divergences ne portent pas sur le principe, mais sur la méthode, les conditions, et le calendrier.

Lire la suite de l'article

L’abbé Andrzej Komorowski élu nouveau supérieur général de la Fraternité Saint-Pierre

DSC_0234Lundi 9 juillet 2018, le Chapitre Général de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre (FSSP), réuni du 3 au 18 juillet au Séminaire International Notre-Dame de Guadalupe, Denton, USA, a élu en session plénière l’abbé Andrzej Komorowski comme Supérieur Général pour six ans. La Commission Pontificale « Ecclesia Dei » a été aussitôt informée et a transmis un message de félicitations.

Prêtre polonais né en 1975, l’abbé Andrzej Komorowski est entré au Séminaire International Saint-Pierre de Wigratzbad après des études d’Économie à l’Université de Poznań (Pologne). Ordonné prêtre en juin 2006 par le Cardinal Jorge Medina Estévez, il a exercé son ministère dans divers apostolats de la Fraternité en Pologne, en Belgique et aux Pays-Bas.

Élu Assistant du Supérieur Général au Chapitre Général de 2012, il a exercé cette fonction à la Maison Générale de Fribourg (Suisse) tout en remplissant la charge d’Économe Général et en assurant un ministère régulier auprès des fidèles de Suisse Romande. 

En succédant à l’abbé John Berg, l’abbé Komorowski devient le quatrième Supérieur Général de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre.

L'élection des Assistants et des Conseillers devrait suivre dans les prochains jours.

Lire la suite de l'article

Le communisme dans l’Histoire, de l’abbé Onclair

De Franck Abed :

Le-communisme-dans-l-histoire-abbe-auguste-onclair-a3c14"Ce livre a été publié pour la première fois en 1895. Il développe une analyse pertinente du communisme en l’étudiant sous deux angles : l’historique et le doctrinal. Mais avant toutes considérations intellectuelles, il demeure fondamental de connaître dans les grandes lignes les dispositions intellectuelles de l’auteur. A ce sujet, le préfacier écrit : « De nationalité belge, Auguste Onclair (1822-1900) se consacra avec opiniâtreté à la dénonciation des pièges tendus par la franc-maçonnerie et, dans le même temps, à la promotion de la Doctrine Sociale de l’Eglise, alternative catholique au socialisme, lequel exerçait une puissante attraction sur les masses ouvrières du XIXe siècle ». Son travail « lui valu les encouragements de Pie IX et Léon XIII et prit la forme de la publication d’une dizaine d’ouvrages  ». Nous pouvons donc dire que l’abbé Onclair fut un intellectuel militant. […]

L’auteur étudie, au cours de son oeuvre magistrale, les différents avatars du communisme pour montrer les failles de cette « doctrine de la mort  ». Il développe, avec pédagogie, une idée intéressante que nous approuvons : « Il est absurde de faire tous les hommes identiques à l’humanité et de leur refuser toute personnalité propre, alors que les principes et les faits nous prouvent qu’ils sont totalement différents ». Il insiste pareillement sur un point très important : « Les professeurs de communisme donnent, en général, à leurs théories pour principes fondamental, la souveraine indépendance de l’homme de toute autorité spirituelle extrinsèque. Donc quand les communistes font

Lire la suite de l'article

L’abbé Yann-Vari Perrot et l’identité de la Bretagne

CaouissinFils du secrétaire de l’abbé Perrot Herry Caouissin, Youenn Caouissin vient de publier une imposante bibliographie de l'abbé Yann-Vari Perrot, après cinquante ans de recherches fondées sur la consultation d’archives personnelles et inédites (plus de 500 pages).

L’abbé Yann-Vari Perrot (1877-1943) est une figure intellectuelle et spirituelle majeure de la Bretagne contemporaine. Ses quarante ans de sacerdoce, sa personnalité, son érudition et sa parfaite maîtrise de sa langue natale en font une autorité morale encore reconnue. Face à la IIIe République uniformisatrice, l’abbé Yann-Vari Perrot voulu garder l'identité bretonne, sa langue, ses costumes, ses coutumes,…, convaincu que cette identité est le creuset de la foi catholique en Bretagne. A tel point que l'on pourrait dire, avec un brin d'anachronisme, que l'abbé Perrot est un identitaire avant l'heure. D'ailleurs, comme ceux d'aujourd'hui, il dut batailler envers et parfois contre les autorités religieuses de son époque. Il se démarqua aussi des nationalistes bretons de son époque :

Images"[I]l y avait un authentique drapeau historique breton, le drapeau à croix noire, en breton "Kroaz-Du". On ne pouvait trouver mieux. Il fut donné en 1905 par le pape Urbain II au duc Alain Fergent pour partir en croisade. En 1099, le duc breton à la tête de ses chevaliers entra dans Jérusalem délivrée, et il hissa au sommet de la mosquée Al-Aqsa l'étendard breton. Par la suite, le Kroaz-Du sera le drapeau de la marine et de l'armée bretonne de la Bretagne souveraine. Après son annexion en 1532, les navires bretons

Lire la suite de l'article

14 décembre : Récollection pour dames avec l’abbé Le Coq

La prochaine récollection pour dames de l'abbé Le Coq et l'abbé Damaggio aura lieu jeudi 14 décembre au monastère de la Visitation (68 avenue Denfert Rochereau, Paris 14).

  • 9h : Recueillement dans la chapelle du monastère.
  • 9h30 : Messe selon le rite extraordinaire célébrée par l'abbé Le Coq et confession par l'abbé Damaggio.
  • 10h45 : Premier enseignement
  • 11h30 : Pause-café
  • 11h45 : Second enseignement
  • 12h30 : Déjeuner tiré du sac pour celles qui le souhaitent.

La première récollection de 2018 aura lieu le 11 janvier.

Contact : Florence Chopard : 07t4822778/ florence.chopard@sfr.fr

Lire la suite de l'article

Conférences à Paris de l’abbé Loiseau sur l’Islam

Messe chantée à 19H30 à Saint-Louis en l'Isle suivie de la conférence. Thème de l' année : "Comment annoncer le Christ aux musulmans".

Programme :

  • 6 novembre : Entre le mal et le péché , quelle est la volonté de Dieu ?
  • 3 décembre : Quelle Révélation pour les hommes ? L' Islam supplante il le christianisme ? La Bible a -t -elle été altérée ?
  • 22 janvier : Jésus n'est il que prophète ou Dieu ?
  • 5 février : Mohammed est il le sceau des prophètes ?
  • 5 mars : Le coran est il la parole unique incréée ?
  • 9 avril : L ' Islam est il la religion parfaite ? Apporte -t il la sainteté ? Qu'en est il de son histoire ?
  • 7 mai : L ' Eglise Catholique n' est- elle qu une institution humaine fondée par st Paul ?
  • 4 juin : Quelle finalité pour l' humanité ?

Lire la suite de l'article

YouTube censure l’abbé Guy Pagès

L’abbé Guy Pagès, qui anime le blogue Islam & Vérité, a annoncé hier au soir que YouTube avait fermé sa chaîne de présentation de vidéos placées sur cette plateforme de partage. L’abbé avait reçu un avertissement de YouTube pour la mise en ligne d’une vidéo jugée inappropriée par la plateforme, et que vous pourrez découvrir ici. Il s'agit d'une séance durant laquelle de jeunes enfants musulmans apprennent à égorger un mouton…

Lire la suite de l'article

L’abbé Émeric Baudot, nommé à Saint-Nicolas du Chardonnet

Image-4La Fraternité Saint-Pie X vient de nommer l’abbé Émeric Baudot à Saint-Nicolas du Chardonnet. Âgé de 56 ans, ce prêtre originaire de Lyon, entré au début des années 1980 au séminaire d’Écône pour rejoindre Mgr Marcel Lefebvre, a été ordonné juste après les sacres épiscopaux de 1988. Desservant de la chapelle de Versailles puis directeur du collège de Sainte-Marie, près de Saint-Malo, il fut l’économe général de la Fraternité pendant douze ans, avant d’être nommé premier assistant du supérieur du district de France il y a trois ans. Il est le 5e prêtre que la Fraternité Saint-Pie X nommé à Saint-Nicolas du Chardonnet, à la suite de Mgr François Ducaud-Bourget, prêtre de l’archidiocèse de Paris qui avait investi l’église il y a quarante ans pour la restituer au rite traditionnel, aux côtés des abbés Louis Coache (prêtre du diocèse de Beauvais) et Vincent Serralda (prêtre de l’archidiocèse d’Alger).

À sa mort en 1984, Mgr Ducaud-Bourget avait sollicité l’œuvre fondée par Mgr Lefebvre pour desservir l’église du Ve arrondissement et c’est l’abbé Philippe Laguérie qui fut diligenté par ce dernier pour le remplacer. Depuis, une quarantaine de curés et de vicaires se sont succédés pour œuvrer dans ce « phare » du traditionalisme français. Seule église entièrement consacrée à la liturgie grégorienne dans le pays, elle devint progressivement la matrice de nombreux sanctuaires et chapelles qui ont permis de remettre au goût du jour le rite traditionnel, entièrement proscrit pendant les années 1970. Avec trois messes quotidiennes et cinq messes

Lire la suite de l'article