Archives par étiquette : juste

La vie de l’enfant à naître, juste une question de chiffres selon Isabelle de Gaulmyn

Les Irlandais ont donc voté à 66,4 % pour le retrait de l’amendement numéro 8 de leur constitution qui affirme le droit égal à la vie de la mère et de l’enfant à naître.

L’événement qui a permis la bascule après plusieurs référendums qui n’étaient pas favorables à la légalisation de l’avortement en Irlande est la tragique affaire de Savita Halappanavar, cette dentiste d’origine indienne qui est morte à la suite d’une septicémie mal soignée lors d’un début de fausse couche, et dont les médias ont prétendu qu’elle aurait pu être sauvée par l’avortement. Affaire exploitée dans un sens univoque. Il est probable qu’on n’en saura jamais le dernier mot, à commencer par le fait de savoir si un avortement avait effectivement demandé par la jeune femme.

Dans La Croix, Isabelle de Gaulmyn se réjouit de ce résultat, en apportant une réserve sur… le nombre d'avortements pratiqués ! Selon elle, l'avortement est une bonne chose en quantité limitée. On a envie de lui demander jusqu'à combien d'avortements elle considère qu'il n'y a pas de scandale abominable ?

Unknown-11"[…] il faut respecter cette réponse. Son premier mérite est de mettre fin à une urgence de santé publique, provoquée par le drame de femmes, mortes ou mutilées à vie. La campagne qui a précédé a mis en lumière l’ampleur des souffrances vécues et cachées, et c’est bien d’abord à la détresse de ces femmes-là qu’il faut penser.

De plus, on sait bien que la vie n’est pas qu’un phénomène

Lire la suite de l'article

Macron fait juste un meilleur numéro de théâtre : plus sophistiqué, plus cultivé, plus ferme mais cela reste superficiel

François Bert, Saint-Cyrien, officier parachutiste à la Légion étrangère puis gérant de portefeuilles et manager commercial, auteur de l'ouvrage Le Temps des chefs est venu (Edelweiss, 2017), écrit dans Le Figarovox à l'occasion de l'anniversaire de l'élection d'Emmanuel Macron :

Images-2"Les émissions télévisées se succèdent ces temps-ci comme des teasers de mouvements de rues et, si le Président de la République se donne l'occasion de montrer qu'il a du caractère, une sensation sableuse d'inertie et d'inaction commence à se faire sentir. Beaucoup de sujets en effet ont été pris en compte (loi travail, formation professionnelle, ZAD, SNCF, réforme de l'État, immigration, etc.) sans pour autant engager d'inflexion profonde: avoir du caractère, quand on fait de la politique, ce n'est pas se faire entendre mais se faire acteur (au premier sens du mot et non au deuxième). Depuis trop longtemps, la politique s'est réduite à faire des mesures symboliques sur un maximum de sujets pour montrer que l'on est aux commandes mais sans jamais entrer dans l'épaisseur opérationnelle et la conduite qu'elle induit pour que les changements soient probants. Macron n'échappe pas à la règle: il fait juste un meilleur numéro de théâtre. C'est plus sophistiqué, plus cultivé, plus ferme mais cela reste superficiel.

Front ou percée?

Tout combattant qui se respecte le sait: on n'avance pas à la guerre en occupant seulement une ligne de front. Vient le moment où il faut choisir un axe de pénétration prioritaire pour faire une brèche qui deviendra ensuite tête de pont et enfin

Lire la suite de l'article

Il se réveille juste avant d’être débranché

Trenton Mckinley, un jeune américain de l’Etat d’Alabama, s'est réveillé miraculeusement alors que sa mort cérébrale avait été déclarée.

Le jeune garçon de 13 ans a été victime d’un grave accident il y a deux mois. La remorque tirée par un buggy dans laquelle il était installé s’était renversée après un coup de frein brutal. Il a  heurté le béton et la remorque a atterri sur sa tête.

Lorsqu’il s’est réveillé à l’hôpital, ses parents avaient déjà signé des documents pour faire don de ses organes à cinq enfants malades en attente de donneurs. Sa mère explique :

« [Les médecins] ont dit que la prochaine fois que son cœur s’arrêterait, ils devraient le laisser mourir… C’était un [samedi]… et que je pourrais signer un papier pour faire don de ses organes pour sauver cinq autres enfants ».

Mais contre toutes attentes, Trenton s’est réveillé avant qu’il ne soit débranché. L’une de ses mains a bougé suivie de ses pieds. Ses iris ont repris leur couleur verte.

Le jeune garçon continue de souffrir de douleurs nerveuses et a des crises tous les jours, mais il garde une attitude positive et se rétablit à la maison.

Trenton a déclaré qu’il avait eu le sentiment d’être au paradis lorsqu’il était inconscient.

« J’étais dans un champ immense et marchais droit devant moi. Il n’y a pas d’autre explication que Dieu, même les médecins l’ont dit ».

Lire la suite de l'article

Etats Généraux de la Bioéthique – Premier bilan #Juste

Commentaires (2)

Très bien , mais pourquoi, au début, cette "musique" syncopée, agressive, hystérique , Cessons de croire que la sous-culture de nos adversaires est un préalable incontournable pour être entendu.

Rédigé par : Exupéry | 18 avr 2018 16:19:28
____________________________________

Une revendication très nette, celle d’abroger la loi Taubira, mettant fin ainsi immédiatement à toutes ses conséquences !

Rédigé par : Meltoisan | 18 avr 2018 17:23:35
____________________________________

Lire la suite de l'article

Comment les Russes ont repris Douma juste avant les frappes

Analyse d'Antoine de Lacoste pour le Salon beige :

Pendant que les occidentaux montrent leurs muscles et bombardent des sites improbables, les Russes eux, continuent à lutter contre les islamistes. Jeudi 12 avril, la police militaire russe s’est déployée dans Douma après de dures négociations.

L’histoire s’est donc spectaculairement accélérée ; en effet, l’issue inéluctable d’une nouvelle offensive et les manifestations répétées de la population exigeant la reddition du groupe et la fin des combats, ont contraint le groupe Jaich al-Islam et son chef Issam Bouwaïdani à accepter de négocier avec les Russes.

Ces derniers voulaient aller vite afin de parachever la victoire de la Ghouta avant toute  frappe franco-américaine. Pour cela, ils ont demandé à l’armée syrienne de ne pas entrer encore dans Douma, afin de ne pas compromettre les négociations. La haine est en effet telle entre les deux adversaires syriens, armée et islamistes, que toute étincelle peut vite dégénérer en reprise des combats.

L’évacuation a commencé dans la nuit de jeudi à vendredi sous le contrôle de la police militaire. Ce n’est pas la première fois que celle-ci est utilisée dans le conflit. A Alep Est, déjà, ce sont ces militaires qui patrouillaient après la reddition et l’évacuation des islamistes vers Idleb. Ce sont en général des Caucasiens, musulmans, dont l’encadrement s’est souvent illustré dans la guerre contre les Tchétchènes. Certains sont d’ailleurs eux-mêmes tchétchènes et sont des soutiens très sûrs de Poutine. En Tchétchénie aussi, il y a plusieurs camps.

L’état-major russe estime que ces hommes sont

Lire la suite de l'article

Si le maintien du quotient familial est une décision juste, il faut maintenant aller plus loin et en relever le plafond

Communiqué de La Manif Pour Tous :

Capture d’écran 2018-03-22 à 06.55.19"En déclarant que le gouvernement « écarte toute modification du quotient familial », son porte-parole Benjamin Grivaux met à terme à un imbroglio qui avait rapidement mis le feu aux poudres au sein du paysage politique. Si le maintien du quotient familial est une décision juste pour les familles, il faut maintenant aller plus loin et en relever le plafond. L'enjeu est fort : assurer le dynamisme de notre démographie sur laquelle repose le modèle social français.

Le projet de rapport sur la politique de la famille qui devait être rendu public et présenté ce matin par ses deux co-rapporteurs, Guillaume Chiche (LREM) et Gilles Lurton (LR), entendait préconiser la suppression du quotient familial. La mesure compensatoire envisagée, le versement d'une allocation dès le premier enfant, ne répondait pas aux besoins des familles et à la justice sociale en matière de politique familiale. Gilles Lurton a donc pris la décision, avec le soutien du groupe parlementaire LR, de ne pas co-signer le projet de rapport.

Pour justifier sa proposition de supprimer le quotient familial, Guillaume Chiche prétendait qu'il ne bénéficiait qu'aux seuls ménages imposables et donc pas aux familles les plus démunies. C'est faux. Près d'un ménage sur deux (48,2% exactement) n'est pas imposable ; et parmi eux, près de la moitié ne le sont pas grâce au quotient familial. Quant à l'autre moitié des ménages non imposables, ils bénéficient de prestations diverses (allocation de rentrée scolaire, allocation logement, allocation de parent isolé, etc ) ou

Lire la suite de l'article

19 mars à Paris, conférence sur le thème : “Pour un Etat juste et efficace”

Pierre Godicheau, économiste et président de l'association libérale et sociale (ALS) tiendra une conférence sur le thème "Pour un Etat juste et efficace"

Au cercle de l'aréopage, Parloir du Vieux Colombier, 9, rue du Vieux Colombier, Paris 6ème, m° saint Sulpice, le lundi 19 mars à 19h30.

Lire la suite de l'article