Archives par étiquette : juillet

C’est arrivé un 31 juillet…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 31 juillet : saints du jour français ou en France.
    • St Germain : évêque d'Auxerre († À Ravenne en 448)

Germain naît à Auxerre, de parents nobles et pieux. Il fut envoyé aux écoles les plus célèbres des Gaules, où il obtint de grands succès. Il alla ensuite à Rome étudier le droit et acquit bientôt une réputation éclatante par son éloquence au barreau. Les talents du jeune docteur le mirent en vue, et l'autorité impériale le revêtit d'une haute dignité militaire, à Auxerre, sa patrie.

L'an 418, saint Amator, évêque d'Auxerre, eut la révélation de sa mort prochaine et reçut de Dieu l'ordre de désigner Germain pour lui succéder. Il réunit le peuple dans sa cathédrale, et lui exposa quelle était la volonté de Dieu ; Germain, qui était présent, atterré d'une semblable nouvelle, entendit la foule acclamer son nom. Après avoir reçu successivement les différents ordres sacrés, il se résigna au sacrifice et accepta le fardeau de l'épiscopat. Il ne fit plus désormais chaque jour qu'un seul repas, composé de pain d'orge trempé dans l'eau ; il ne consentait à boire un peu de vin qu'aux solennités de Noël et de Pâques ; il passait les nuits en oraison, n'accordant à la nature qu'un court sommeil sur des planches couvertes de cendre.

Nommé légat apostolique pour aller combattre le pélagianisme dans la Grande-Bretagne, il passa par

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 30 juillet…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 30 juillet : saints du jour français ou en France.
    • St Ours (Ursus ou Urse) : évêque d'Auxerre de 502 À 508
  • le 30 juillet 579 : le pape Benoit Ier meurt.
  • le 30 juillet 657 : élection du pape saint Vitalien.
  • le 30 juillet 1108 : le Roi Philippe Ier meurt au château royal de Melun.

Son fils Louis VI devient Roi.

  • le 30 juillet 1652 : décès du duc de Nemours.

Charles Amédée de Savoie-Nemours, un des chefs de la fronde, décède le 30 juillet 1652, lors d'un duel avec le duc de Beaufort, son beau-frère. Durant la Fronde, ils commandent tous les deux l'armée des princes. Ils s'affrontent pour une histoire de cœur à propos de la duchesse de Châtillon.

  • le 30 juillet 1563 : les Français prennent Le Havre aux Anglais.
    • le 30 juillet 1793 : échec des Vendéens devant Luçon.

Les 5000 hommes du général Westermann, marchaient sur Châtillon depuis Parthenay. Aux ordres d'un général expéditif et farouche républicain, la colonne pille et incendie le bourg d'Amailloux et brûle le château de Clisson, propriété de Lescure ainsi que la demeure de La Rochejaquelein. Devant Luçon, les vendéens sont battus et ne doivent qu'à d'Elbée leur généralissime de ne pas être écrasés.

  • le 30 juillet 1940 : création des chantiers de jeunesse.

Les chantiers de jeunesse sont créés comme substitut au service militaire. Les chantiers de

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 29 juillet…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 29 juillet: fête de Sainte Marthe, sœur de Marie et de Lazare de Béthanie.

Selon la coutume provençale, elle finit ses jours à Tarascon, d'où elle évangélise le pays. Symboliquement, ses statues la représentent étranglant la tarasque, un dragon vorace figurant le démon.

  • le 29 juillet : saints du jour français ou en France.
    • Bx Urbain II : 157 pape de 1088 À 1099

Français, né à Châtillon-sur-Marne. Eudes (Odon) fit ses études à Reims sous Saint Bruno. Puis il se fit moine à Cluny.

Il fut créé cardinal évêque d'Ostie par Grégoire VII. Il fut élu pape à Terracina, près de Gaète; car l'antipape Clément III était toujours maître de Rome. Urbain put rentrer définitivement à Rome en 1093.

Savant canoniste, dont bien de décisions devaient être incorporées au Code des lois de l'Église catholique. L'expression « Curia romana » apparaît pour la première fois dans une de ses Bulles (1089).

Ce pape est surtout connu par son appel à Clermont-Ferrand (27 novembre 1095) à la première Croisade (1095-1099). Urbain mourut deux semaines après la prise de Jérusalem par les croisés (15 juillet 1099). Il a été béatifié par Léon XIII en 1881.

  • St Prosper : évêque d'Orléans († VE SIÈCLE)

À Orléans, au Ve siècle, saint Prosper, évêque.

  • St Guillaume Pinchon : évêque de Saint Brieuc († 1234)

À Saint-Brieuc, en 1234, saint Guillaume Pinchon, évêque, qui se dépensa pour la

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 28 juillet…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 28 juillet : saints du jour français ou en France.
    • Sts Nazaire et Celse : martyrs († V. 56)

Nazaire naît à Rome, d'un père païen, nommé Africanus, et d'une pieuse mère nommée Perpétue, qui avait été baptisée par saint Pierre. L'enfant répondit admirablement aux leçons maternelles et brilla par ses vertus précoces et son innocence.

Parvenu à sa neuvième année, Nazaire fut sollicité par son père d'abandonner le christianisme ; mais il préféra la vérité au mensonge, fut baptisé par saint Lin et devint un des plus fervents chrétiens de Rome. Son père, irrité, employa la violence pour vaincre sa fermeté ; mais, enfin, plein d'admiration pour ce fils, il lui fournit lui-même les moyens d'accomplir le projet hardi qu'il avait formé d'aller prêcher la foi.

Nazaire parcourut l'Italie, semant l'Évangile parmi les populations païennes et les édifiant par ses vertus. À Milan, son premier soin fut d'aller visiter Gervais et Protais dans leur prison et de les fortifier dans la lutte par ses paroles. Saisi lui-même comme chrétien, il est cruellement flagellé et chassé de la ville. Près de Nice, il s'attache comme disciple un enfant nommé Celse, après l'avoir instruit et baptisé. Nazaire et Celse ne se séparent plus. Les conversions se multiplient d'une manière étonnante ; Nazaire est de nouveau soumis à de cruelles tortures, puis rendu à la liberté, à la

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 27 juillet…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 27 juillet : saints du jour français ou en France.
    • St Désiré : évêque de Besançon († 414)

À Lons-le-Saunier dans le Jura, au Ve siècle, saint Désiré, qui fut, croit-on, évêque de Besançon.

  • Sts Ours et Leubais : ermites et abbés († VIème S.)

À Loches, sur la Loire en Touraine, au Ve ou VIe siècle, saint Ours, abbé, père de nombreux monastères, célèbre par son abstinence admirable et bien d'autres vertus. Avec lui est commémoré saint Leubais, son compagnon, qui fut abbé de Sennevières.

  • St Galactoire : évêque et martyr († VIème S.)

À Lescar dans le Béarn, au VIe siècle, saint Galactoire, évêque, vénéré comme martyr.

  • le 27 juillet 432 : mort de saint Célestin Ier, pape depuis 422.
  • le 27 juillet 1061 : mort de Nicolas II.

Né en Bourgogne, il est élu pape alors, qu'il n'est pas cardinal. C'est lui qui impose que le pape soit choisi parmi les cardinaux.

  • le 27 juillet 1214 : le dimanche de Bouvines.

La Bataille de Bouvines, par Horace Vernet. (Galerie des Batailles, Palais de Versailles).

Depuis un petit siècle Capétiens et Plantagenêts s'affrontent ; la lutte a commencé avec Aliénor d'Aquitaine, reine de France répudiée par Louis VII en 1152, et devenue reine d'Angleterre. Elle est la seule héritière du duché d'Aquitaine. Mécaniquement la puissance et la richesse des Plantagenêts dépassent celle de leur suzerain pour ce duché et pour la Normandie : le

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 26 juillet…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 26 juillet : fête de Sainte Anne, mère de la Vierge Marie, patronne de la Bretagne.
    • le 26 juillet : saints du jour français ou en France.
      • St Austinde : évêque d'Auch († 1068)

À Auch en Aquitaine, l'an 1068, saint Austinde, évêque. Grâce à son action, l'église cathédrale fut construite, les mœurs du peuple redressées, la maison de Dieu édifiée.

  • Bx Marcel Gaucher Labigne, Bx Pierre-Joseph Le Groing : prêtres et martyrs († 1794)

Dans la baie devant le port de Rochefort, en 1794, les bienheureux Marcel Gaucher Labigne de Reignefort et Pierre-Joseph Le Groing de la Romagère, prêtres et martyrs. Le premier, du diocèse de Limoges, le second, de Bourges, furent arrêtés, sous la Révolution française, à cause de leur sacerdoce et déportés dans des conditions inhumaines sur un bateau négrier, où ils moururent du scorbut.

  • BBses Marie-Marguerite et 4 compagnes : religieuses et martyres († 26 juillet 1794)

Durant les troubles de la Révolution, 29 religieuses chassées de leurs couvents avaient trouvé refuge dans une maison de Bollène. Là, depuis dix-huit mois, elles partageaient une vie de prière et de totale pauvreté. Elles furent arrêtées en avril 1794 pour avoir refusé de prêter le serment de liberté-égalité exigé par la municipalité et que leur conscience réprouvait. Elles furent incarcérées le 2 mai à Orange, dans la prison de la Cure, près de la cathédrale, où étaient déjà détenues 13 autres consœurs.

Les religieuses

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 25 juillet…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum.

Alors rappelons-nous :

  • le 25 juillet : saints du jour français ou en France.

À Metz, au VIe siècle, sainte Glossinde, abbesse.

  • Bx Jean Soreth : prêtre O. Carm († 1491)

À Angers, en 1491, le bienheureux Jean Soreth, prêtre de l'Ordre du Carmel, qu'il amena à une plus stricte observance et qu'il enrichit de couvents de moniales.

Il est béatifié le 3 mai 1866 par le pape Pie IX.

  • Bx Michel-Louis Brulard : prêtre O. Carm et martyr († 1794)

Dans la baie devant le port de Rochefort, en 1794, le bienheureux Michel-Louis Brulard, prêtre, du couvent des Carmes déchaux de Charenton, et martyr. Sous le Révolution française, il fut déporté sur un bateau négrier, détenu dans des conditions inhumaines et y mourut d'une pneumonie, ne pensant qu'au ciel.

  • le 25 juillet : fête Saint Jacques le majeur, appelé Saint Jacques Matamoros en Espagne et de sainte Blandine de Lyon, martyre.
  • le 25 juillet 325 : clôture du Concile de Nicée.

Voir la chronique du 20 mai.

  • le 25 juillet 64 : l'incendie de Rome s'achève.

Sur les hauteurs, Néron a passé son temps à observer la ville en flammes en récitant des vers. Rome l'accuse d'avoir provoqué le feu. L'empereur rejette la responsabilité de l'incendie sur les Chrétiens qu'il va cruellement persécuter. Voir la chronique du 19 juillet.

  • le 25 juillet 1137 : mariage de Louis VII, Roi de France et d'Aliénor d'Aquitaine.

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 24 juillet…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 24 juillet : saints du jour français ou en France.
    • Ste Ségolène : abbesse en Aquitaine († V. VIème S.)

Au pays d'Albi en Aquitaine, vers le VIe siècle, sainte Ségolène, religieuse.

  • Ste Glossinde : abbesse à Metz († VIème S.)
  • le 24 juillet 1429 : la flèche de la cathédrale de Strasbourg est terminée.

Jusqu'à la fabrication de la tour Eiffel, monument maçonnique, cette flèche est le plus haut monument d'Europe.

  • le 24 juillet 1440 : signature du traité de Cusset, qui met un terme à la « Praguerie ».

Cette «Praguerie», a vu les grands vassaux de France se soulever contre Charles VII et Arthur de Richemont. Le seul qui n'accepte pas la paix est le Dauphin, le futur Louis XI, il est nommé au gouvernement du Dauphiné, en guise d'exil doré, avant de se réfugier à la cours du duc de Bourgogne.

  • le 24 juillet 1534 : Jacques Cartier prend possession du Canada au nom du Roi de France.

Parti le 20 avril 1534, de Saint Malo Jacques Cartier atteint le golfe du Saint-Laurent et débarque à Gaspé après s'être arrêté à Terre-Neuve. Accueilli par des Indiens avec qui il échange des cadeaux, il plante une immense croix portant les armes du Roi de France, le 24 juillet. Voir aussi la chronique du 5 septembre 1534, date à laquelle Jacques Cartier ramène de sa première expédition au Canada, deux

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 23 juillet…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 23 juillet : saints du jour français ou en France.
    • St Jean Cassien : Prêtre et fondateur de l'abbaye Saint Victor à Marseille

Johannes Cassianus, appelé communément Jean Cassien, dit « le Romain » ou « le Roumain », est né entre 360 et 365 en Scythie (actuelle Roumanie) et mort entre 433 et 435 à Marseille. C'est un moine et homme d'Église méditerranéen qui a marqué profondément les débuts de l'Église en Provence au Ve siècle. Il est le fondateur de l'abbaye de Saint-Victor de Marseille.

Il a laissé une œuvre doctrinale importante, dont les Institutions cénobitiques (De Institutis coenobiorum et de octo principalium vitiorum remediis, écrit vers 420) et les Conférences (Conlationes ou Collationes), ouvrages consacrés à la vie monastique, qui ont profondément influencé le monachisme occidental du Ve siècle à nos jours, notamment en raison de leur reprise dans la règle de saint Benoît, mais aussi parce qu'ils s'appuyaient sur l'expérience que fit Cassien du grand monachisme oriental, celui des déserts de Palestine et d'Égypte. Cassien établit un pont entre le monachisme d'Orient et celui d'Occident.

Son nom original est Cassien. Le prénom Jean aurait été ajouté en hommage à saint Jean Chrysostome, dont il a été un fidèle. Suivant un extrait du De Viris Illustribus de l'historien du Ve siècle Gennadius de Marseille qui évoque « … Cassianus, natione Scytha… », il

Lire la suite de l'article

Le Sanctuaire de Lourdes se prépare à accueillir le Tour de France (départ de l’étape du 27 juillet)

Quelques initiatives sont proposées pour que Lourdes soit plus qu’une carte postale, une véritable occasion de rencontre avec le Christ : la procession mariale, le 26 juillet au soir, ou encore la messe à la Grotte, à 8h, le vendredi matin.

Jeudi 26 juillet

  • 21h : Procession mariale aux flambeaux avec les cyclistes (vélo à la main). Ouverte à tous les cyclistes amateurs.

Vendredi 27 juillet

  • 8h : Messe unique à la Grotte, à l’occasion du Tour de France, présidée par Mgr Nicolas Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes.
  • 8h50 : Discours officiels.
  • 10h : Présentation de la Caravane du Tour
  • de 10h30 à 11h30 : Accueil et bénédiction des coureurs cyclistes du Tour, à la Grotte.
  • 10h40 : Présentation des coureurs du Tour
  • 12h : Départ des coureurs du Tour par la porte Saint-Joseph du Sanctuaire

Le 18 octobre 2017, le directeur du Tour de France, Christian Prudhomme, a tenu à se rendre au Sanctuaire de Lourdes qui a été choisi pour être le lieu de départ de la dix-neuvième étape du Tour 2018, celle du 27 juillet. Il a tenu à souligner que l'organisation du Tour de France, veillera pour le départ dans le Sanctuaire, à ce que le plus grand nombre de personnes malades ou handicapées puisse "être devant" et approcher les champions.

Lire la suite de l'article