Archives par étiquette : journée

Une journée pour les militaires blessés

PS : Mais pourquoi céder à la mode d'un hasthag en "franglais"?

Lire la suite de l'article

Grande journée d’action en faveur de la mère et l’enfant

Communiqué des AFC :

Capture d’écran 2018-05-25 à 18.41.20"Les Associations Familiales Catholiques (AFC) se mobilisent les 26 et 27 mai prochains, jour de la fête des mères, pour célébrer la mère et l'enfant en quêtant sur la voie publique et pour rappeler à celles qui se sentent oubliées qu'elles ne sont pas seules Cette quête organisée sous l'égide de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF) et des Unions Départementales des Associations Familiales (UDAF) collecte des sommes substantielles chaque année. Elles sont entièrement versées à des œuvres agissant sur le terrain en faveur des mères, des futures mères en détresse et de leurs enfants. En 2017, 167 000 € ont ainsi été récoltés. Agir pour qu'il y ait toujours une place pour une maman et son enfant est une contribution forte au service de la vie. Pour les AFC, quêter pour la mère et l'enfant est la manière la plus concrète de s'associer à la Journée Nationale pour la Vie, de s'engager en faveur de l'accueil et du respect de toute vie, de la conception à la mort naturelle, et de délivrer à la société un message d'espérance et de joie notamment grâce au dialogue qui s'instaure avec les passants et les donateurs ce jour-là."

Lire la suite de l'article

27 mai : journée de prière pour la vie à Lourdes

A l'occasion de la Journée nationale pour la Vie le dimanche 27 mai, une journée de prière est organisée à la paroisse de Lourdes : le Saint Sacrement sera exposé à la fin de la messe de 11h00. Et chacun pourra venir prier pendant toute la journée.

A 17h30, les enfants sont invités pour venir réciter un chapelet pour la Vie... L'adoration se terminera après ce chapelet par le Salut et les vêpres.

Thumbnail

Lire la suite de l'article

27 mai, une journée e promotion de la vie

Cécile Edel raconte les débuts de son engagement pour la vie et présente dans L'Homme Nouveau la Journée nationale pour la Vie du 27 mai. Extraits :

Jnv2018"La Journée nationale pour la Vie est célébrée chaque année depuis l'an 2000 le dimanche de la fête des mères. Instaurée par saint Jean-Paul II, cette journée a pour vocation d'être une journée de promotion de la vie et une occasion de porter témoignage sur la grandeur de la maternité et la valeur de la vie humaine dès sa conception. Ce témoignage peut prendre de multiples facettes et toutes les initiatives individuelles, associatives, paroissiales sont alors les bienvenues : pèlerinages, veillées de prière pour la vie, intentions de prière pour le respect de la vie en paroisses, expositions de peinture ou d’œuvres autour de la maternité, tractages, organisation de conférences, etc. Nous sommes tous appelés ce jour-là à être créatifs au service de la vie !

La Journée nationale pour la Vie a été voulue par saint Jean-Paul II, elle est relayée dans les diocèses : est-ce un évènement réservé aux catholiques ? 

Lorsqu'en 1979 Mère Teresa reçoit le Prix Nobel de la Paix, elle proclame : « Le plus grand destructeur de la paix, aujourd’hui, est le crime commis contre l’innocent enfant à naître : si une mère peut tuer son propre enfant, dans son propre sein, qu’est-ce qui nous empêche, à vous et à moi, de nous entretuer les uns les autres ? ». Je crois que ces paroles expriment à elles seules le caractère universel de

Lire la suite de l'article

16 juin : Journée des familles à Sorgues près d’Avignon

Pour la troisième année, le cercle avignonnais du Mouvement catholique des familles organise au prieuré de Sorgues (près d’Avignon) une Journée des familles. Une journée ouverte cependant à toute personne désireuse de passer un moment de convivialité catholique et familiale dans un cadre champêtre.

La journée sera ouverte par une messe suivie d’une conférence. Maryvonne et Marc Pierre, parents de 11 enfants et spécialistes reconnus des questions d’éducation et de vie de couple, y aborderont les spécificités de l’éducation des garçons et des filles. Des activités seront organisées pour les enfants et adolescents pendant la conférence.

Des jeux pouvant satisfaire petits et grands se dérouleront l’après-midi, cependant que divers stands seront proposés, notamment une librairie à destination des familles et un stand présentant la nouvelle école primaire installée à proximité d’Avignon (Ecole Saint-Pierre, à Saze, tenue par les Dominicaines enseignantes de Brignoles).

Lors des deux premières éditions, le lieu verdoyant, l’ambiance catholique et chaleureuse, les conférenciers compétents et les jeux adaptés à tous avaient été plébiscités.

Capture d’écran 2018-04-28 à 14.52.35

Lire la suite de l'article

Il n’existe pas de « journée de solidarité », mais une taxe de 0,3 % sur les salaires

De la CFTC Metallurgie des Yvelines :

Images-8"Dans nos principes fondamentaux, la solidarité entre les êtres humains vient de la communauté de destin et de ce lien qui existe entre tous les êtres humains, du fait qu’ils sont Hommes, et du fait que nous soyons des animaux sociaux. Il est d’ordre social, sociétal, anthropologique et spirituel (métaphysique, si vous voulez). Mais ce lien, pour qu’il manifeste l’amour, doit être librement accepté et habité par nos choix. Ainsi, nous devrions avoir le choix de ce moyen d’expression de l’amour. L’Etat, comme garant du bien commun, peut encourager et privilégier les formes que peut prendre ce lien d’amour envers nos anciens dépendants. Mais le principe de subsidiarité commande que chacun puisse déterminer en conscience la forme que cette solidarité peut ou doit prendre, selon ses moyens et ses devoirs de proximité, à commencer par ses liens familiaux.

Le même principe de subsidarité énoncera également que si il y a une politique publique de prise en charge de la dépendence, elle puisse être financée par l'impôt : c'est le niveau le plus haut, mais c'est bien le bon niveau de financement en face du niveau de responsabilité politique. La question est celle de la nécessité d'atteindre ce niveau.

Lors de l’interview réalisée ce dimanche, le Président de la République a abordé cette question de la dépendance. L’idée d’une deuxième « journée de solidarité » a été évoquée.

Mais de quelle solidarité parle-t-on ? La CFTC rappelle qu’il n’existe pas officiellement de « journée de solidarité », mais qu’il

Lire la suite de l'article

Pas de nouvel impôt mais une nouvelle journée non payée

Capture d’écran 2018-04-16 à 07.43.56Admirez la contradiction d'Emmanuel Macron, interrogé hier par Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel :

«Il n'y aura pas de création d'un nouvel impôt, ni local ni national. Il n'y aura pas d'augmentation» de la fiscalité d'ici 2022. «Il faut recomposer dans le cadre d'un dialogue la fiscalité locale pour la répartir entre les communes les départements et les régions. Mais il n'y aura aucune augmentation.»

Interrogé ensuite sur le financement de la dépendance, il a qualifié l'instauration d'une deuxième journée de solidarité de «piste intéressante».

Une journée de travail supplémentaire sans augmentation de salaire, c'est comme un nouvel impôt…

Lire la suite de l'article