Archives par étiquette : jeunesse

La directive sur le tourisme ne s’appliquera pas aux camps de jeunesse

Les organisateurs d'accueils collectifs de mineurs (ACM) ne seront pas obligés de s'immatriculer et de justifier d'un fond de garantie financière imposée par l'Europe. C'est Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation qui a clarifié la situation, mardi 15 mai, à l'Assemblée nationale. Il a expliqué :

6a00d83451619c69e20224df30c819200b-800wi"La directive européenne du 25 novembre 2015 a notamment pour objectif d’assurer un niveau élevé de protection des voyageurs au regard des risques physiques et pécuniaires liés aux activités de voyages et de séjours. On comprend aisément son inspiration, compte tenu des enjeux notamment de prévention des risques.

Sa transposition par l’ordonnance du 20 décembre 2017 a conduit à supprimer, à l’article L. 211-18 du code du tourisme, les associations et organismes sans but lucratif organisant des ACM de la liste des organismes exclus de l’obligation d’immatriculation, les obligeant notamment à justifier d’une garantie financière suffisante et d’une assurance garantissant les conséquences pécuniaires de la responsabilité civile professionnelle.

Pour autant, cette suppression ne conduit pas à faire entrer dans le champ de l’immatriculation touristique par Atout France et des diverses obligations prévues par la directive tous les organisateurs d’ACM définis aux articles L. 227-4 et R. 227-1 du code de l’action sociale et des familles. Plusieurs cas semblent devoir être distingués.

N’entrent pas dans le champ de la directive les associations agréées auxquelles vous avez essentiellement fait référence, qu’il s’agisse d’agréments de jeunesse et d’éducation populaire, du secteur du sport ou d’associations éducatives complémentaires de l’enseignement public, qui organisent des ACM sur le territoire national. Ces associations, qui remplissent une

Lire la suite de l'article

Les mouvements de jeunesse soumis au code du tourisme

Unknown-3C'est la nouvelle idée issue d'une directive européenne que nos dirigeants ont validé sans broncher.

Au 1er juillet, les organismes d’éducation populaire et les mouvements de jeunesse deviendront des « prestataires de voyage » soumis aux obligations du code du tourisme. Camps scouts, colonies de vacances, classes de découverte sont désormais considérés comme une forme de tourisme.

Depuis le 20 décembre, la directive européenne « Travel » a été transposée dans le droit français. Au 1er juillet, elle entrera en vigueur. Ayant pour but de protéger les consommateurs des tour-opérateurs peu scrupuleux, elle impose à tous les organismes dont l’activité principale consiste à organiser des départs de groupes, de souscrire au registre du commerce. Ce faisant, ils doivent abonder un fonds de garantie destiné à financer les rapatriements éventuels et les annulations.

Cette directive s’applique aussi aux organismes d’éducation populaire et mouvements de jeunesse, qui bénéficiaient d’une dérogation. Ils devront donc être immatriculés au registre au commerce et surtout abonder au fonds de garantie à hauteur de 10 % de leur produit d’exploitation.

Sans honte, le gouvernement a précisé que deux solutions existent :

  • se tourner vers les banques, afin de contracter un emprunt,
  • s’affilier aux deux garants associatifs spécifiques au secteur du tourisme, l’Union nationale des associations de tourisme et de plein air (Unat) et l’association professionnelle de solidarité du tourisme (APST).

Saâd Zian, délégué général des Éclaireuses et éclaireurs de France, indique :

« Rompre la digue qui sépare le monde lucratif du non lucratif revient à considérer que nous sommes des vendeurs

Lire la suite de l'article

Louis de Bourbon : “Redonnons à la jeunesse l’espérance”

Vœux de Mgr le Prince Louis de Bourbon, Duc d'Anjou :

5482b7_5e0ca3aae1f24e7b8d0ed39f12324c25~mv2_d_2048_1356_s_2"Français, mes  chers compatriotes,

Depuis plusieurs années, j'ai  pris l'habitude de m'adresser à vous durant le mois où des vœux sont formés pour ceux que l’on aime.

Au début, ce message du 21 janvier n’était reçu que par les  fidèles qui, en cette date anniversaire de la mort du Roi Louis XVI revivaient en leur cœur, l'espérance de la tradition. Il y avait sans doute alors un peu de nostalgie en souvenir d’un temps glorieux  où la France était une grande nation. Puis, d’année en année, l'audience de ce message s’est développée, notamment  avec l’essor des nouvelles formes de communication.

En ce début 2018, je veux poursuivre cette rencontre.  Elle  fait partie de mon devoir de successeur légitime des rois dont l’histoire se confond avec celle de la France. Comme héritier des Rois, je me dois d’incarner cette tradition qui ne peut consister uniquement à assister à des cérémonies de mémoire. Elles sont pourtant  nécessaires et j’y participe toujours avec joie. Elles permettent de résister à la destructrice amnésie mémorielle instrumentalisée par ceux qui n’ont pas envie de voir la France fière d’elle-même et soucieuse de prolonger dans l’avenir, le rôle de moteur qu’elle eut durant si longtemps.

Mais, à quoi  me servirait-il  d’être  l’héritier d'une dynastie millénaire ? Il ne peut s’agir pour moi de me satisfaire de considérer la gloire de mes ancêtres. Il m’appartient encore plus, si je veux être digne d’eux,  de contribuer à l’édification

Lire la suite de l'article

Le Mouvement Rural de la Jeunesse Chrétienne recadré par le secrétaire général adjoint de la CEF

Hier, le MRJC a publié un communiqué scandaleux en faveur de l'avortement :

DT7bBijWkAAiKgv.jpg-largeCe matin, Vincent Neymon, directeur de la communication – secrétaire général adjoint et porte-parole adjoint de la Conference des évêques de France, a demandé le retrait de ce texte contraire à l'enseignement de l'Eglise :

Lire la suite de l'article

Terres de Mission : Et si le synode sur la Jeunesse annonçait le pire ?

Eglise en France : Il y a 70 ans la Sainte Vierge apparaissait à l’Ile Bouchard pour sauver la France du communisme. Du 8 au 14 décembre 1947 la sainte Vierge apparaît à quatre petites filles en l’église Saint Gilles de l’Ile Bouchard à seize kilomètres de Chinon. Elle leur demande de prier pour la France “qui ces jours ci est en grand danger”. En effet tout le monde s’attend alors à un coup d’état communiste, les grèves insurrectionnelles et les attentats se multipliant. De manière naturellement incompréhensible dès le 9 décembre Benoît Frachon secrétaire général de la CGT appelle à la reprise du travail. Elise Humbert, auteur de L’Ile bouchard. Rempart et Salut de la France nous fait découvrir le message de ces apparitions et le visage attachant des voyantes dont une est toujours en vie.

Eglise Universelle : Le pire semble à craindre à l’occasion du prochain synode des évêques sur la jeunesse

En octobre 2018 aura lieu un synode des évêques sur “la jeunesse, la foi et le discernement vocationnel”. Afin de préparer cette réunion un questionnaire, destiné aux jeunes, est disponible depuis le mois de juin sur internet. Jeanne Smits, rédactrice en chef de Réinformation TV, a rempli ce questionnaire. Elle a été abasourdie par le contenu des questions et l’orientation des réponses. Elle nous fait part de son immense perplexité et de ses inquiétudes. Après le synode sur la famille qui a conduit à une grande confusion dans l’Eglise on peut se demander si ce prochain synode

Lire la suite de l'article

Le Père Argouarc’h a consacré sa vie à la jeunesse défavorisée, une foi profonde qui a pris racine non loin du Petit Luc

Suite à l'entretien réalisé avec le Père Argouarc'h pour la radio diocésaine RCF Vendée, le journaliste Thomas Cauchebrais en a tiré un portrait publié dans la revue diocésaine "Catholique en Vendée" de cette semaine ainsi que sur le site internet du diocèse de Luçon :

Arton286-e5e10"Le rosaire lui ceignant la taille, un épais blouson de cuir jeté par-dessus une bure beige laissant dépasser ses godillots, le Père Jean-Paul Argouarc'h vous salue d'un sourire timide mais d'une franche poignée de main. Celle d'un homme sûrement plus à l'aise autour d'un feu de camp qu'au micro d'un journaliste. Engagé depuis 1968 auprès des enfants défavorisés à qui il tente de faire découvrir un idéal de vie à travers la pédagogie scoute, le Père Argouarc'h est prêtre de l'Institut Sainte Croix de Riaumont. Tout d'abord village d'accueil pour enfants en rupture de ban et fraternité de prêtres, Riaumont fut fondé en 1958 dans le Nord-Pas-de-Calais par le Père Revet, lui-même disciple du Père Sevin, fondateur des Scouts de France. C'est en 1991 que le pape Jean-Paul II reconnut définitivement les statuts canoniques de ces oblats de Fontgombault, célébrant la messe dans la forme extraordinaire du rite romain comme les y autorisent les Motu Proprio de 1988 puis de 2007. Leur spiritualité se situe dans la lignée des ordres scouts fondés par le Père Sevin. « Des chefs scouts qui souhaitent se donner complétement au Bon Dieu », ajoute le Père Argouarc'h qui en assuma la direction de la mort du Père Revet

Lire la suite de l'article

Famille, éducation, jeunesse, social : les grands absents du débat

La Manif Pour Tous constate que les candidats continuent de passer à côté des préoccupations des Français:

"Malgré 4 heures de débat, les candidats sont restés plus que discrets sur leur vision et leur ambition pour la France. Si un débat entre ministres se résume généralement à des discussions techniques, on attendait des prétendants à l'Elysée une hauteur de vue et une capacité à incarner un cap pour tous les Français. Hélas, des enjeux essentiels pour notre avenir n'ont été abordés ni dans les échanges thématiques ni dans les séquences libres en introduction et en conclusion. Pas un mot sur la jeunesse, sur l'école, sur la solidarité ni même sur la famille. Alors que 100.000 élèves sortent chaque année du système scolaire sans qualification, que les savoirs fondamentaux ne sont plus maîtrisés par nos élèves, que le nombre de familles monoparentales - dont 40% vivent sous le seuil de pauvreté - explose, que les problèmes de logement angoissent les Français, que les grands-parents peinent de plus en plus à aider leurs enfants et petits-enfants confrontés au chômage, que la solitude et l'exclusion se développent toujours davantage, les candidats ont préféré consacrer ce débat tant attendu (6,3 millions de téléspectateurs !) à discuter de réforme constitutionnelle ou à entretenir des polémiques qui risquent fort de conduire à une abstention record au soir du 23 avril.

La famille au cœur de l'ambition pour la France

Les Français attendent des réponses à leurs problèmes concrets. Tout le monde s'accorde à reconnaître de multiples vertus à

Lire la suite de l'article

Prochaines Journées Mondiales de la Jeunesse : 2019 à Panama

Famille chrétienne :

Prochaines-jmj-au-panama_article

"Le pape François l'a annoncé à la fin de la messe finale des JMJ 2016 à Cracovie : les prochaines JMJ auront lieu à Panama en 2019.

C’est le Panama, en Amérique centrale, qui accueillera en 2019 le prochain rassemblement des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ). Comme c’est l’usage, le pape François l’a annoncé le 31 juillet 2016 devant plus d’un million de jeunes pèlerins au terme de la messe de clôture des 31èmes JMJ, à Cracovie (Pologne), en présence du président panaméen Juan Carlos Varela.

Comme de coutume, après s’être déroulée en Pologne, la JMJ se déplace hors d’Europe et se déroulera donc au Panama, un pays qui compte seulement 3,6 millions d’habitants mais se situe idéalement en Amérique centrale. Cette ancienne colonie espagnole compte 75 % de catholiques, mais aussi de nombreux fidèles des Eglises protestantes et évangéliques."[…]

Lire la suite de l'article

JMJ : le Pape appelle la jeunesse à ne pas vivre dans la facilité

Le pape François a présidé la veillée ce samedi soir et s'est adressé à la jeunesse présente (discours entier ici) :

[…] "Nous venons de diverses parties du monde, de continents, de pays, langues, cultures, peuples différents. Nous sommes “fils” de nations qui peut-être qui sont en train de discuter à cause de divers conflits, ou même sont en guerre. Pour d’autres, nous venons de pays qui peuvent être en “paix”, qui n’ont pas de conflits belliqueux, où beaucoup des choses douloureuses qui arrivent dans le monde font seulement partie des nouvelles et de la presse. Mais nous sommes conscients d’une réalité : pour nous, aujourd’hui et ici, provenant de diverses parties du monde, la douleur, la guerre que vivent de nombreux jeunes, ne sont plus une chose anonyme, elles ne sont plus une nouvelle de la presse, elles ont un nom, un visage, une histoire, une proximité. Aujourd’hui, la guerre en Syrie est la douleur et la souffrance de tant de personnes, de tant de jeunes comme le courageux Rand, qui se trouve au milieu de nous et nous demande de prier pour son cher pays.[…]

Tandis que nous prions m’est venue à l’esprit l’image des Apôtres le jour de Pentecôte. Une scène qui peut nous aider à comprendre tout ce que Dieu rêve de réaliser dans notre vie, en nous et avec nous. Ce jour, par peur, les disciples étaient enfermés. Ils se sentaient menacés par un entourage qui les persécutait, qui les contraignait à rester

Lire la suite de l'article

Parents pour l’Ecole : “Une jeunesse instruite et fervente ne peut être qu’utile à la cité”

Logo-parents-pour-l-ecole-2Le Rouge & le Noir interviewait aujourd'hui Olivier Gosset, membre fondateur de la nouvelle association de parents d'élèves de l'enseignement sous contrat, Parents Pour l'Ecole. Olivier Gosset est aussi enseignant à Lyon. La démarche empreinte d'humilité et de rectitude à l'égard de l'Eglise de cette toute jeune association est porteuse d'espérance pour l'avenir de nos écoles et de nos enfants :

"Tout d’abord, pouvez-vous nous dire qui vous êtes et ce qui vous a amené à fonder « PPE » ?

Nous sommes des parents qui avons été heurtés par l’assentiment que donna en 2015 l’Apel nationale à la réforme du collège. Nous avons trouvé injuste que ce groupe se prononce sur un sujet aussi important sans consulter ses adhérents. Aussi, certains d’entre nous ont décidé de suspendre les liens qui unissaient leur Apel d’établissement au bureau national. Ce geste qui a été suivi par quatre établissements lyonnais n’a suscité, de la part de l’Apel nationale, aucune remise en question. Nous avons alors compris que nous devions passer de la rupture à la fondation : quand une association ne vous représente plus, il est urgent d’en créer une autre.

Quelles missions se donne votre groupe ? Dans quel esprit travaillez-vous ?

Une longue réflexion a présidé à cette création et nous nous sommes tournés vers la doctrine sociale de l’Église. Là, nous avons réalisé à quel point la question de l’enseignement était chère aux yeux du magistère. L’éducation fait partie de la diaconie de l’Église, elle entre dans son projet de charité pour le

Lire la suite de l'article